blog

Sporting Kansas City

05 November 11:39 am

Ce dimanche, Houston et San José ont réussi la bonne opération des matchs aller des demi-finales de conférence en s’imposant respectivement contre Kansas City et au LA Galaxy.

À Houston, une frappe aux allures de boulet de canon signée Adam Moffat (coutumier de ce genre d’envois) a débloqué un match fermé durant le premier quart d’heure. Forts de leur avance, les Texans ont ensuite empêché leur adversaire d'imposer son rythme, ce qui leur a même valu les compliments de Peter Vermes. Il faut souligner le rôle du discret mais efficace Ricardo Clark qui a réussi à cadenasser le milieu de terrain visiteur.

Les occasions étaient rares et, alors que Kansas City cherchait son second souffle, un superbe travail de Carr a permis à Bruin de fixer les chiffres à un quart d’heure de la fin. Score final : 2-0 (résumé vidéo). Mercredi, lors du match retour, Houston se préoccupera évidemment de protéger son avance. « Qu’ils cherchent seulement à défendre, ça nous permettra d’attaquer 90 minutes durant », se dit Graham Zusi qui, comme ses équipiers, trouve la mission difficile mais pas impossible.

Après une première mi-temps peu animée, le choc 100% californien a vu le LA Galaxy buter sur une défense de San José qui a accompli une de ses prestations les plus abouties de l’année. Ensuite ? Un coup franc de Bernardez a permis aux visiteurs d’émerger dans les arrêts de jeu et au défenseur de devenir le septième joueur de son équipe à marquer cette saison après la fin du temps réglementaire. Sur le but, le gardien du LA Galaxy, Josh Saunders, n’est pas exempt de tout reproche et admet son erreur.

Avec ce revers 0-1 (résumé vidéo), Donovan et ses partenaires ont un bilan d’un partage et de trois défaites cette saison contre San José. Ils estiment cependant avoir chaque fois assez bien joué pour mériter la victoire. Précision et efficacité seront donc les maîtres mots pour le champion en titre à l’occasion du match retour mercredi.

04 November 5:43 pm

Things are getting more interesting in the MLS playoffs. Houston's victory over Sporting KC in the first leg of their Eastern Conference Semifinal series puts real pressure on SKC to come up big back at home.

Join MLSsoccer.com editors Greg Lalas and Jason Saghini to break down all the good, the bad, and the ugly from the match.

04 November 12:05 pm

Après le 1-1 particulier entre DC United et New York (résumé vidéo), les deux premiers de la saison régulière entrent en lice ce soir pour les derniers matchs aller des demi-finales de conférence.

Un penalty raté, un carton rouge et deux “autobuts” : malgré quelques scènes dignes d’un bêtisier, DC United - New York a été riche en intensité. Les visiteurs ont monopolisé le ballon, les joueurs locaux ont hérité des meilleures occasions. Notamment par Pontius, dont le penalty a été arrêté par Robles, qui avait bien observé le comportement du tireur lors des séances vidéo. Après la pause, Miller a marqué dans son propre but pour ouvrir la marque : joie locale de courte durée, avec le but-gag égalisateur d’Hamid contre son camp. New York n’a pas profité de l’exclusion de Najar pour émerger en fin de match. DC United nourrit des regrets mais dit avoir retenu les leçons pour s’imposer lors du match retour mercredi.

Cet après-midi (15h30 HE - NBC), Houston - Kansas City opposera deux formations qui aiment passer par les ailes (caractéristique en réalité commune à la plupart des équipes du haut du tableau). Les Texans le doivent à l’apport de Boniek Garcia, au style peu orthodoxe mais ô combien efficace. Kansas City peut remercier Kei Kamara : présent à la conclusion des centres, il est aussi capable de délivrer des passes décisives.

Ce soir (21h00 HE - RDS2, TSN2, ESPN), San José et son armada offensive feront leur entrée dans la phase finale par un déplacement difficile sur le terrain du champion en titre, le LA Galaxy. Ce dernier n’est pas effrayé par son adversaire, qu’il affuble d’un « football ennuyeux ». Qu’importe le flacon, San José voit en son contenu des similitudes avec les équipes qui ont apporté des trophées au club par le passé.

30 October 7:47 pm

The playoffs are upon us, but if that isn't enough to satiate your thirst for soccer, we've got another contest to keep you busy throughout November.

Yes, it's time to select another AT&T Goal of the Year. Just like 2011, 64 of the year's best strikes – including all 31 AT&T Goal of the Week winners – are up for nomination, and a fan vote will whittle the field down all the way down to the year's best strike.

Whose goal are you looking forward to seeing in contention? One of David Beckham's many wonderstrikes? Or perhaps your tastes run more on the Fredy Montero side?

Tune in to MLSsoccer.com tomorrow, Oct. 31 at 1 pm ET, to find out the first 16 goals up for election and cast your vote!

In the meantime, tide yourself over with last year's winner, an absolute stunner from the Portland Timbers' then-rookie, Darlington Nagbe:

30 October 11:16 am

The San Jose Earthquakes topped the final regular season installment of the MLS Power Rankings on Tuesday, and it was a fitting end to an impressive season for the Quakes. Although they were one the season’s biggest surprises (MLSsoccer.com had them ranked No. 9 at First Kick), the Quakes ascended to the top spot in Week 16 and never really let up.

In fact, the Quakes held the top spot in the Power Rankings for 17 weeks this season (tops among all teams), and led the way for 14 consecutive weeks after reaching the top midway through the season. They relinquished their spot just once - to Sporting Kansas City in Week 30 – but claimed it again the next week and carried the torch each of the final three weeks of the season.

Some other notes on Power Rankings this season:

  • The biggest surprise of the year was easily D.C. United, who came in at No. 16 at the First Kick poll in early March and finished the regular season at No. 3. They also proved to be one of the most volatile teams on the poll this year, rising to No. 2 in Week 15 before plummeting back to No. 12 as late as Week 28 before they surged down the stretch to finish in the top 3.
  • The biggest disappointment was easily the Portland Timbers, who carried the No. 8 ranking into First Kick and effectively slipped into a free fall from there. They bottomed out at No. 19 in Week 19 and ended up holding that spot for a total of seven weeks this season.
  • Toronto FC led the league with most weeks spent at the No. 19 spot – 14.
  • Six teams held the bottom spot at least once this season – Toronto, Portland, Chivas USA, Philadelphia, FC Dallas and Montreal. The Impact held that spot at First Kick but never graced it again after Week 4.
  • Five teams held the No. 1 ranking at some point this season – San Jose, Sporting Kansas City, Real Salt Lake, Seattle and the LA Galaxy. The Galaxy held it at First Kick and never got it back, slipping all the way down to No. 17 in Weeks 11 and 12. The swing of 16 spots is the largest of any team in the rankings this season.
  • The most stable team this season was Sporting Kansas City, who never fell lower than No. 7 and spent a total of seven weeks at No. 1. The Seattle Sounders and Real Salt Lake both bottomed at No. 8 and reached No. 1 at various points in the season.
  • The Houston Dynamo also never fell outside of the top 10 at any point this season, falling as low as No. 9 and rising as high as No. 2 in Week 22.
  • The biggest one-week jump of any team this season belonged to San Jose, who leaped from No. 9 to No. 3 in Week 4 after a 1-0 win in Seattle. The Quakes never fell lower than No. 4 the rest of the way.
  • The biggest one-week drop also came in Week 4. FC Dallas plummeted from No. 6 to No. 15 after a 4-1 loss at D.C. United.
  • The Vancouver Whitecaps are the only playoff team not ranked in the top 10 at the end of the season. They fell to No. 12 in Week 25 and have languished outside the top 10 ever since.
  • Chivas USA was only team to go out the way they came in. They were ranked No. 18 at First Kick and finished No. 18 in the final rankings on Tuesday, having never climbed any higher than No. 12.

Note: There were no rankings for Weeks 13-14 due to international dates.

 

25 October 11:11 am

Première équipe à avoir bouclé ses 34 rencontres de la première phase de la saison, Kansas City a fini sur une victoire 2-1 contre Philadelphie et assuré sa première place dans la Conférence Est pour une seconde saison consécutive. De quoi confirmer que le Sporting est bel et bien « l’équipe de la ville », tous sports confondus, à Kansas City.

En Ligue des champions, l’issue est moins rose pour Toronto, éliminé après sa défaite 1-0 à Santos Laguna. Si Paul Mariner pense que les siens auraient pu avoir quatre buts d’avance au quart d’heure, le seul à avoir trouvé le fond des filets est l’international américain Herculez Gomez, qui rêve de participer à nouveau à la Coupe du monde des clubs. En battant Marathon 3-1, Seattle s’est assuré d’un sans-faute.

Mais la grande nouvelle de la semaine dans la Concacaf, c’est l’officialisation d'une Copa America 2016 qui ne concernera pas uniquement l’Amérique du Sud mais bien toutes les Amériques, et se jouera aux États-Unis. Outre les 10 pays habituels, on retrouvera le Mexique, les États-Unis et quatre nations qui obtiendront leur place via la Gold Cup 2015. Est-ce un prélude à une fusion Conmebol - Concacaf ? Selon vous, serait-ce une bonne idée ?

Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

24 October 10:19 am

Même résultat, fortunes diverses : Houston et Salt Lake ont tous deux partagé l’enjeu ce mardi en Ligue des champions, ce qui provoque la qualification des uns, l’élimination des autres.

Pouvant se contenter d’un partage contre Olimpia, les Texans se sont fait peur : menés à la marque, frustrés par l’arbitrage et l’exclusion de leur entraîneur Dominic Kinnear, ils ont égalisé après l’heure de jeu grâce à André Hainault et ont ensuite pu conserver ce point synonyme de quart de finale (1-1- résumé vidéo).

Pour Salt Lake, la frustration a continué après le coup de sifflet final : obligé de battre les Costariciens d’Herediano, le finaliste de l’édition 2011 a pressé tout le match, sans succès (0-0 - résumé vidéo). Fabián Espíndola résume parfaitement la soirée en expliquant que la défense a très bien joué mais que les attaquants n’ont pas su marquer.

Ce soir (20h00), Toronto doit gagner à Santos Laguna pour passer au tour suivant : même Terry Dunfield le reconnaît, il faudrait un miracle pour que ça se produise. Deux autres clubs mexicains risquent l’élimination : Tigres et Guadalajara, qui accueillent respectivement Alajualense et Xelajú. À suivre !

Déjà qualifiés, Seattle (contre Marathon) et le LA Galaxy (à Metapan) viseront la victoire pour éviter un quart de finale contre un ténor.

Notons aussi que ce soir, à 20h30 (HE), Kansas City retrouvera Aurélien Collin pour boucler sa saison régulière contre Philadelphie. Par ailleurs, Chivas USA a annoncé une importante réorganisation à la tête du club.

17 October 1:57 pm

A Roger Espinoza move to the English Premier League has seemed like a fait accompli ever since Honduras' impressive run in the London Olympics — one that ended with the Sporting KC midfielder receiving a standing ovation from the fans at St. James' Park after earning a controversial second yellow against Brazil in the quarterfinals.

Among those singing his praises the loudest was Wigan Athletic manager Roberto Martinez. And now it looks like the outspoken Spaniard will get his man, as according to The Daily Mail, Espinoza is heading to Wigan once the winter transfer window opens.

Espinoza, who's spent his entire professional career with Sporting, is currently nursing a sprained ankle and is expected to miss this weekend's showdown with New York.

09 October 10:38 am

À l’issue de la mini-trêve réservée aux équipes nationales, il ne restera que deux semaines de compétition à la saison régulière et deux rencontres à toutes les équipes dont le sort n’est pas encore scellé. Voici un tour d’horizon des différents enjeux. À vos pronostics !

SUPPORTERS SHIELD
San José est quasiment assuré de remporter le trophée. Avec 5 points d’avance sur Kansas City, il lui suffit à toutes fins pratiques d’un point pour terminer en tête du classement (en cas d’égalité, les équipes sont départagées par le nombre de buts marqués, ce qui avantage nettement les Californiens). Ils auront l’occasion de le remporter contre le LA Galaxy puis à Portland. En cas de double échec du leader, les Sportingmen devront réaliser le sans-faute à New York et contre Philadelphie pour s’adjuger le Supporters Shield.
San José est d’ores et déjà assuré de participer à la Ligue des champions car Kansas City s’y est qualifié en remportant la Coupe des États-Unis.

CONFÉRENCE OUEST
Salt Lake, Seattle et le LA Galaxy accompagneront San José en phase finale. Le dernier siège sera pour Vancouver ou Dallas. Avantage à l’équipe de Martin Rennie, qui compte quatre unités d’avance sur son adversaire. Une victoire contre Portland ou à Salt Lake lui suffira. Les Texans, qui ont marqué plus de buts, ne peuvent se permettre la moindre défaite et sont quasiment contraints au 6/6 à Seattle et contre Chivas USA.

CONFÉRENCE EST
Kansas City et Chicago sont déjà rassurés sur leur sort. Quatre équipes luttent pour les trois dernières places. DC United (3e, 54 pts) est le mieux classé mais son calendrier est ardu, avec la visite de Columbus et un déplacement à Chicago. Tout comme New York (4e, 53 pts), qui accueillera Kansas City avant d’aller à Philadelphie, il peut se contenter d’une victoire ou tabler sur une défaite des deux autres prétendants. Houston (5e, 50 pts), qui reçoit Philadelphie et se déplace à Colorado, doit prendre au moins autant de points que Columbus (6e, 49 pts et en mauvaise posture car la moins bonne attaque des quatre) qui, après son déplacement à DC United, jouera contre Toronto.

02 October 2:34 pm

This is Part 2 of our three-part series examining long build-ups that lead to goals, and both the "how" and the "why" they happen.

In Part 1 we took a look at the role pressure - or the lack of it - plays in the long build. Now we're going to swap from what the defense is doing wrong to what the attack is doing right, with a spotlight on the role the center forward plays.