blog

Signing

14 January 3:51 pm

Le marché des transferts entre la MLS et l’étranger a été très actif depuis le retour de vacances, que cela concerne des arrivées définitives, des prêts, des départs, des rumeurs ou des joueurs désignés.

Ainsi, deux nouveaux joueurs désignés sont arrivés sous forme de prêt. Portland pense avoir trouvé son maître à jouer en Diego Valeri, en photo ci-dessus sous le maillot de son ancien club, Lanús (Argentine). De son côté, DC United a été chercher à Bahia (Brésil) l’attaquant Rafael, deuxième plus jeune joueur désigné de l’histoire de la MLS. Autre prêt, celui à Montréal du milieu italien Andrea Pisanu par Bologne.

Alors qu’il a laissé partir Kevin Hartman, Dallas lui a trouvé un remplaçant en la personne de Raúl Fernández, gardien de l’équipe nationale du Pérou acquis à titre définitif aux Français de Nice. Autre international qui fera ses débuts en MLS, le défenseur équatorien Diego Calderón quitte le LDU Quito pour Colorado. De son côté, Vancouver a ramené sur le continent le géant américain Brad Rusin, qui avait tenté sa chance au Danemark. Le principal transfert interne du début d’année est le passage de l’Estonien Joel Lindpere de New York à Chicago. Notons aussi que Tyson Wahl, laissé libre par Colorado, a signé à Columbus.

Le départ qui a surpris bien du monde est celui d’André Hainault, qui quitte Houston pour rejoindre Ross County, mal classé en D1 écossaise. Le fait que Roger Espinoza rejoigne aussi les îles britanniques, et plus précisément Wigan, était en revanche attendu depuis longtemps. Son coéquipier Graham Zusi s’entraîne pour sa part à West Ham. Andy Najar (DC United) a réussi son entrée en matière à Anderlecht (Belgique), où il est prêté pour un mois. Fredy Montero a déjà dit au revoir à ses coéquipiers, même si son départ de Seattle n’est pas encore officiel. On l’annonce à Millonarios, en Colombie, pays où pourrait aussi aboutir Carlos Valdés (Philadelphie).

04 January 3:58 pm

The Portland Timbers certainly haven’t stood pat this offseason.

General manager Gavin Wilkinson and first-year coach Caleb Porter have already injected steel into the side – acquiring MLS vets such as midfielder Will Johnson from Real Salt Lake, versatile defender Michael Harrington from Sporting KC and Jamaican striker Ryan Johnson from Toronto FC – and now they could be poised to add some much-needed creativity.

If the rumors currently flying are true, the Timbers could have another midfield acquisition in the works: Argentinian Diego Valeri.

At only 26, Valeri is entering the prime of his career and would be a promising acquisition for a Timbers side in need of a bit more attacking oomph. It also helps he seems to be out of favor at his current club.

Valeri currently plays for Club Atlético Lanús in the Argentine Primera División, where he’s made 156 appearances since debuting in 2003 and captained the team in their 2011 Clausura runners-up campaign, but hasn’t seen much time since ex-Columbus Crew star Guillermo Barros Schelotto took over as manager. Of course, that’s where Portland come into play.

Should the Argentine make the move to the Pacific Northwest, the Timbers could have the type of creative midfield presence that would allow Darlington Nagbe to shift permanently to the withdrawn forward role many believe will bring out the best in Porter’s former Akron prodigy.

He’s no stranger to foreign adventures, either. In July 2009, Valeri was loaned to Portuguese champions Porto, where he played one season, then spent six months on loan with Spanish second-division side UD Almería.

What do you think? Is Valeri the answer in Portland? Will the Timbers’ offseason moves pay dividends in 2013?

04 January 12:40 pm

As we slowly build up to Major League Soccer's 18th season – a scary thought, especially since MLS Cup still feels like such a recent event, for me at least – it's worth taking a look back at how it all started. Rest assured, the goings-on weren't always quite so polished.

Take, for example, the first signing in league history. US Soccer is counting down its top 100 moments as part of the federation's centennial celebration and included an interesting anecdote from president Sunil Gulati about what it took to bring national team star Tab Ramos to MLS. The league and US Soccer wanted Ramos – an national team player with Hispanic heritage and attacking flare – to help give the league an initial foothold with fans as well as other Americans playing abroad.

He certainly helped with both those aims, but when he committed his future to MLS, there wasn't even contract to put pen to paper on. I'll let Gulati explain.

“He was going to sign with Tigres, and what we decided at the very last moment was why not have a handshake to sign with MLS, and we would loan him to Tigres,” Gulati told USsoccer.com. “The league wasn't far enough along to have a contract or a standard player agreement or any of that, so it was just a handshake.”

Just a handshake. Imagine suggesting that to the current crop of agents stocking teams these days. You'd get laughed out of the room.

But after a year-and-a-half with Tigres UANL, Ramos kept his end of the bargain, ending up with his hometown MetroStars for the next seven seasons. It wasn't always smooth sailing – cue Red Bulls fans simultaneously nodding their heads and silently weeping – but Ramos became a pioneer in a league that he helped put on the map.

To think, all it took was a handshake and the belief that professional soccer in the US was worth the commitment.

“I was excited to come home and start a new experience,” Ramos said. “It was coming home and there was the draw of playing at Giants Stadium, where I had watched the Cosmos play and where I practiced with the Cosmos 10 years before. All those things were really important to me. Obviously, having my family here as well.

“And it was fun. It was fun drawing the big crowds the first couple of years. It was fun driving to the stadium, just to be part of the whole thing. It really truly felt like we had a professional league at home and it was going to stick.”

03 January 6:30 pm

With rumors flying about the possibility of Chelsea FC star Frank Lampard joining the LA Galaxy – when aren’t rumors flying around the Galaxy? – it’s no surprise that fans worldwide are anxiously waiting to see where one of the past decade’s top goal-scoring midfielders will end up.

On Thursday afternoon, it seemed like a done deal that Lamps was on his way out, according to a report on the Italian website Cittaceleste.it that quoted his agent, Steve Kutner, as saying: “As for the future, the only certainty is that he will change teams at the end of the season. Frank wants to play for a great side, capable of challenging for important targets and where he could win more trophies.”

But hold the horses. Kutner later went on BBC 5Live radio and denied he had done any interviews with the website. He said he hasn't "spoken to anybody about Lampard's future and hasn't given any interview about it," according to ESPN.com.

Still, the fact remains: It is common knowledge that Lampard is moving on at the end of the season. There are plenty of rumblings about offers from Lazio, Inter Milan and, of course, LA, with a reported $6.5 million-per-year contract from the MLS club.

That's all about his future. But there was also a brilliant rumbling on the internet on Thursday about his past.

Here’s a great video that recently surfaced from Lampard’s early days, showing then-West Ham manager Harry Redknapp adamantly defending his decision to offer Lampard a spot on the team. Of course, Hammers supporters still aren’t the English international’s biggest fans, but Redknapp turned out to be 100 percent correct about his young prodigy and nephew.

03 January 1:23 pm

Les nouvelles de ces derniers jours, souvent liées aux transferts, peuvent, comme les épisodes de la série Friends, avoir un titre qui commence par « Celui qui… » Tour d’horizon.

Celui qui a déjà signé : Carlo Cudicini au LA Galaxy et José Goncalves à New England, les deux nouveaux venus les plus récents, titulaires plus que potentiels.
Celui qui se tâte : Il y a toujours ces joueurs importants pour l’équipe qui ne savent pas trop s’ils vont tenter une nouvelle aventure. Le champion de la catégorie cet hiver s’appelle Landon Donvan, sur qui le LA Galaxy compte cependant déjà pour 2013.
Celui qui se fait attendre : À un peu plus de deux semaines de la reprise, deux équipes n’ont toujours pas d’entraîneur, Montréal et New York. Gary McAllister, souvent cité autour de la Red Bull Arena, n’aurait cependant pas reçu d’offre du club au taureau ailé.
Celui qui envisage l’aller-retour : L’hiver en MLS, c’est aussi l’occasion pour certains joueurs de décrocher un contrat de quelques mois en Europe. Ce ne sera pas le cas de Thierry Henry à Arsenal. « Il n’est pas prêt », estime Arsène Wenger. Tim Cahill, en revanche, pourrait être prêté à Sunderland.
Celui qui viendra peut-être, mais peut-être pas tout de suite : « J’aimerais, un jour, jouer en MLS ». Le refrain est connu, qu’il soit chanté par Kaka ou Olivier Occean. Dernier interprète en date : l’international polonais Ludovic Obraniak.
Celui qui est bien où il est : Pas question de traverser l’Atlantique pour les Canadiens et Américains dont la carrière tourne à plein régime en Europe. Parmi eux, Sacha Kljestan, qui préfère même Anderlecht à l’Espagne ou à la France.
Celui qui ne prend pas encore sa retraite : Il y a de ces joueurs éternels qui déjouent chaque année les pronostics prévoyant la fin de leur carrière. Montréal a eu Eduardo Sebrango, Houston a Brian Ching.
Celui qui est attendu de pied ferme : Cette entrevue de Sepp Blatter, président de la Fifa, date bien d’il y a quelques jours et non d’il y a plus de 6 ans. Le commissaire Don Garber l’a donc invité au Coup d’envoi de la saison pour qu’il constate les progrès de la MLS de ses propres yeux.

27 December 6:27 pm

Keep 'em coming. That seems to be the mindset in MLS as a growing number of Honduran players head north for the United States and Canada.

The latest in a long line of Catratchos appears to be U-23 midfielder Arnold Peralta, who also has one senior cap to his name. On Thursday morning, the 23-year-old's Honduran club, CD Vida, tweeted that he was headed to Toronto.

At a tad taller than 5-foot-7, Peralta isn't likely to be an enforcer in the mold of Roger Espinoza, but he could certainly be similar to Marvin Chavez or Mario Martinez. If he's anywhere close to that duo, TFC may have landed a central piece to their rebuilding campaign.

22 December 2:37 pm

Bryan Meredith may have managed the Save of the Year in Seattle, but he was surplus to requirements once the season ended. According to Sigi Schmid and the Sounders staff, the 23-year-old needed a bit more seasoning between the pipes.

It was clear that wasn't going to come in Seattle, where Michael Gspurning is the unquestioned No. 1 and Marcus Hahnemann appears primed to return as the most-experienced No. 2 in MLS. And although he made 10 league starts in 2012, it looks like Meredith has already found a way to rack up the playing time he needs to continue developing, as the former Monmouth 'keeper joined Swedish second-division side IK Brage on the two-year deal.

"That was the biggest thing, the opportunity to get games," Meredith told the Kitsap Sun.

20 December 4:53 pm

Moins animée que les précédentes, cette semaine a vu la scène des transferts s'activer sur trois fronts : les arrivées d’Amérique du Sud, les loteries pondérées et les signatures de jeunes joueurs.

Beckham parti, la MLS pourrait avoir trouvé son nouveau roi des coups francs : l’ancien Lyonnais Juninho, qui a signé à New York. Âgé de 37 ans, il évoluait ces dernières saisons à Vasco De Gama, où se produisait aussi Pipico, nouvel avant du FC Dallas. Autre recrue dont on attend beaucoup : le nouveau joueur désigné du Sporting Kansas City, l’attaquant argentin Claudio Bieler, finaliste de la Coupe du monde des clubs 2009.

Deux jeunes espoirs américains qui ont tenté leur chance à l’étranger sont revenus au bercail. Ex-internationaux en équipes de jeunes, ils ont trouvé acquéreur via le système de loterie pondérée (voir point I ici pour le règlement). Ainsi, le défenseur Mobi Fehr a pris la direction de Portland alors que l’arrière central Gale Agbossoumonde défendra les couleurs du Toronto FC.

Par ailleurs, plusieurs clubs offrent une promotion à leurs propres jeunes. Cette semaine, Bradlee Baladez (Dallas) et Gyasi Zardes (LA Galaxy) ont ainsi obtenu une place dans l’effectif de MLS de leur club respectif.

15 December 12:35 am

Une nouvelle semaine agitée sur le marché des transferts s’est conclue ce vendredi avec la deuxième étape du Processus de repêchage à l’issue de laquelle pas moins de 14 joueurs peuvent préparer leurs bagages pour une nouvelle destination… alors que ceux qui n’ont pas été repêchés vivent désormais dans l’incertitude totale quant à la suite de leur carrière.

Le Toronto FC compte sur Danny Califf pour renforcer sa défense centrale. Pour être sûr d’attirer l’ailier Colin Clark, qui n’avait plus d’avenir à Houston, le LA Galaxy a négocié avec Chivas USA pour prendre sa place de deuxième club à sélectionner. Parmi les autres recrutements à retenir : Conor Casey à Philadelphie, Chad Barrett à New England ou Paulo Jr à Vancouver. Mais le club le plus actif a été nul autre que San José, qui a mis la main sur trois joueurs.

Les clubs se sont aussi renforcés en dehors de cette séance planifiée. Très actif pour une deuxième semaine consécutive, Portland est allé chercher Ryan Johnson et Milos Kocic à Toronto, est sur la piste de Mikkel Diskerud et souhaite attirer un important renfort offensif. L’autre animateur de la semaine a été Kansas City, qui a mis la main sur les défenseurs centraux Ike Opara (San José) et Yann Songo’o (Pobla de Mafumet) tout en prolongeant le contrat de Matt Besler, pourtant convoité à l’étranger, et a été chercher Benny Feilhaber (New England) afin de pourvoir au départ annoncé de Roger Espinoza.

Parmi les autres transferts notables, l’arrivée du milieu défensif Peter Luccin (Lausanne) à Dallas. L’ancien de Marseille, du PSG et de l’Atletico Madrid a cependant peu joué ces dernières années. Edson Buddle, qui n’a pas vraiment réussi son retour en MLS, quitte le LA Galaxy pour Colorado. Mais le départ qui a beaucoup fait parler cette semaine, c’est celui de Rafael Marquez, qui quitte New York et la MLS sans y laisser de souvenirs impérissables.

04 December 4:07 pm

Il n’aura pas fallu attendre longtemps après la finale de la Coupe MLS pour voir le marché des transferts s’animer. Trois clubs ont déjà été particulièrement actifs : Salt Lake, New York et Portland.

La grande lessive était annoncée dans l’Utah après l’élimination en demi-finale de conférence contre Seattle. Les premiers bouleversements dans un noyau stable depuis plusieurs années se concrétisent avec les départs des valeurs sûres que sont Olave, Espindola et Johnson, prélude à la quête d’une nouvelle vedette offensive. Notons aussi le transfert de Justin Braun à Toronto en échange d’Aaron Maund. Ces changements n’annoncent toutefois pas un départ à zéro, puisque Salt Lake conserve d’autres joueurs clefs comme Beckerman, Saborio ou Morales.

Olave et Espindola ont pris la direction de New York qui a aussi attiré Kimura, défenseur de Portland. Selon plusieurs analystes, l’équipe sera remodelée pour la saison prochaine, avec un nouveau joueur désigné (la rumeur annonce l’ancien Lyonnais Juninho) mais probablement sans Sébastien Le Toux ni Kenny Cooper, pourtant son meilleur buteur cette saison.

Outre Johnson, Portland est allé chercher Harrington, arrière latéral barré à Kansas City, et ce n’est qu’un début selon le directeur général Gavin Wilkinson, qui annonce un nouveau visage pour son club en 2013. Le défenseur central Eric Brunner n’en sera pas : il a signé à Houston, ce qui laisse présager un départ du Québécois André Hainault.

Dans le même temps, la liste des joueurs admissibles au Processus de repêchage a été dévoilée : avec un contrat qui n’a pas été renouvelé ou dont l’option n’a pas été levée, ils peuvent toujours négocier avec leur club actuel mais pourront être recrutés par une autre formation ce vendredi. Parmi eux, quelques noms ronflants comme Segares ou De Guzman. Eh oui, encore beaucoup d’animation en vue cette semaine sur le marché !