blog

Seattle Sounders FC

03 November 1:28 pm

Seattle et Salt Lake ne sont (à nouveau) pas parvenu à se départager lors du premier match aller des demi-finales de conférence (0-0 - résumé vidéo), qui se poursuivent ce soir avec DC United - New York (20h00, direct RDS2 et NBCSN).

Ça n’a pourtant pas été faute d’essayer, mais les gardiens n’ont pas voulu : Nick Rimando a défié les lois de la physique alors que Michael Gspurning, bien moins sollicité, a réalisé les arrêts clefs au bon moment. Au match retour, chez lui, Salt Lake devra marquer… ce qu’il n’a plus fait depuis un mois ! De son côté, Seattle se dit qu’en jouant encore de la sorte, le ballon finira bien par rentrer. Réponse jeudi.

Ce soir, DC United et New York pourraient en revanche faire le plein de buts. Les filets ont tremblé au moins quatre fois lors de chacun des trois affrontements de cette année entre ces deux puissances offensives dont les défenses connaissent des ratés. À la maison, DC United misera aussi sur le contre face à un adversaire vulnérable au moment de la reconversion en perte de balle.

L’expérience penche largement en faveur de New York : d’un côté, un jeune entraîneur qui a grandi avec son équipe, de l’autre plusieurs vedettes qui ont participé à la Coupe du monde. Parmi elles, Tim Cahill, blessé au mollet, risque de ne pas être sur le terrain. 

03 November 12:03 am

After the Seattle-Salt Lake match, MLSsoccer.com editors Greg Lalas, Jonah Freedman, and Jason Saghini go together in a Google+ Hangout to break down the match. CHECK IT OUT:

02 November 11:32 am

À peine le premier tour terminé, avec la victoire au forceps hier du LA Galaxy contre Vancouver (2-1 - résumé vidéo), qu’on entre déjà dans les demi-finales de conférence avec, ce soir, le match aller du duel Seattle - Salt Lake.

Ils ont eu chaud, les champions en titre ! Mattocks avait ouvert la marque après 182 secondes à peine pour les visiteurs, qui ont bétonné ensuite. Le LA Galaxy a eu du mal à trouver la clef de la défense adverse. Mais juste après que Miller et Robson n’aient raté le 0-2, le match est entré dans cinq minutes de folie et a basculé en faveur de l’équipe locale. Même si Martin Rennie a laissé Camilo sur le banc, sorti Mattocks et fait entrer Bonjour, auteur de la faute qui a offert le penalty victorieux, il a reçu des éloges de ses joueurs. Mais le héros du jour est l’auteur du but égalisateur, Mike Magee, à qui la fin de saison réussit décidément bien. En demi-finale de conférence, le LA Galaxy affrontera San José.

Et les demi-finales de conférence, on y entre dès ce soir avec Seattle - Salt Lake. Les deux équipes se sont déjà affrontées trois fois cette année, et il n’y a eu qu’un seul but, lors du premier duel en mai gagné par les montagnards à l’extérieur. Malgré cela, et le fait qu’ils aient terminé devant leur adversaire au classement, ils ne partent pas favoris. Seattle a les faveurs des pronostics, grâce à sa défense solide, mais aussi à son attaque prolifique, au sein de laquelle il va toutefois bien falloir remplacer Eddie Johnson. Le principal atout de Salt Lake est son expérience : le groupe est ensemble depuis longtemps et arrive à maturité.

30 October 8:47 pm

The playoffs are upon us, but if that isn't enough to satiate your thirst for soccer, we've got another contest to keep you busy throughout November.

Yes, it's time to select another AT&T Goal of the Year. Just like 2011, 64 of the year's best strikes – including all 31 AT&T Goal of the Week winners – are up for nomination, and a fan vote will whittle the field down all the way down to the year's best strike.

Whose goal are you looking forward to seeing in contention? One of David Beckham's many wonderstrikes? Or perhaps your tastes run more on the Fredy Montero side?

Tune in to MLSsoccer.com tomorrow, Oct. 31 at 1 pm ET, to find out the first 16 goals up for election and cast your vote!

In the meantime, tide yourself over with last year's winner, an absolute stunner from the Portland Timbers' then-rookie, Darlington Nagbe:

30 October 12:16 pm

The San Jose Earthquakes topped the final regular season installment of the MLS Power Rankings on Tuesday, and it was a fitting end to an impressive season for the Quakes. Although they were one the season’s biggest surprises (MLSsoccer.com had them ranked No. 9 at First Kick), the Quakes ascended to the top spot in Week 16 and never really let up.

In fact, the Quakes held the top spot in the Power Rankings for 17 weeks this season (tops among all teams), and led the way for 14 consecutive weeks after reaching the top midway through the season. They relinquished their spot just once - to Sporting Kansas City in Week 30 – but claimed it again the next week and carried the torch each of the final three weeks of the season.

Some other notes on Power Rankings this season:

  • The biggest surprise of the year was easily D.C. United, who came in at No. 16 at the First Kick poll in early March and finished the regular season at No. 3. They also proved to be one of the most volatile teams on the poll this year, rising to No. 2 in Week 15 before plummeting back to No. 12 as late as Week 28 before they surged down the stretch to finish in the top 3.
  • The biggest disappointment was easily the Portland Timbers, who carried the No. 8 ranking into First Kick and effectively slipped into a free fall from there. They bottomed out at No. 19 in Week 19 and ended up holding that spot for a total of seven weeks this season.
  • Toronto FC led the league with most weeks spent at the No. 19 spot – 14.
  • Six teams held the bottom spot at least once this season – Toronto, Portland, Chivas USA, Philadelphia, FC Dallas and Montreal. The Impact held that spot at First Kick but never graced it again after Week 4.
  • Five teams held the No. 1 ranking at some point this season – San Jose, Sporting Kansas City, Real Salt Lake, Seattle and the LA Galaxy. The Galaxy held it at First Kick and never got it back, slipping all the way down to No. 17 in Weeks 11 and 12. The swing of 16 spots is the largest of any team in the rankings this season.
  • The most stable team this season was Sporting Kansas City, who never fell lower than No. 7 and spent a total of seven weeks at No. 1. The Seattle Sounders and Real Salt Lake both bottomed at No. 8 and reached No. 1 at various points in the season.
  • The Houston Dynamo also never fell outside of the top 10 at any point this season, falling as low as No. 9 and rising as high as No. 2 in Week 22.
  • The biggest one-week jump of any team this season belonged to San Jose, who leaped from No. 9 to No. 3 in Week 4 after a 1-0 win in Seattle. The Quakes never fell lower than No. 4 the rest of the way.
  • The biggest one-week drop also came in Week 4. FC Dallas plummeted from No. 6 to No. 15 after a 4-1 loss at D.C. United.
  • The Vancouver Whitecaps are the only playoff team not ranked in the top 10 at the end of the season. They fell to No. 12 in Week 25 and have languished outside the top 10 ever since.
  • Chivas USA was only team to go out the way they came in. They were ranked No. 18 at First Kick and finished No. 18 in the final rankings on Tuesday, having never climbed any higher than No. 12.

Note: There were no rankings for Weeks 13-14 due to international dates.

 

25 October 12:11 pm

Première équipe à avoir bouclé ses 34 rencontres de la première phase de la saison, Kansas City a fini sur une victoire 2-1 contre Philadelphie et assuré sa première place dans la Conférence Est pour une seconde saison consécutive. De quoi confirmer que le Sporting est bel et bien « l’équipe de la ville », tous sports confondus, à Kansas City.

En Ligue des champions, l’issue est moins rose pour Toronto, éliminé après sa défaite 1-0 à Santos Laguna. Si Paul Mariner pense que les siens auraient pu avoir quatre buts d’avance au quart d’heure, le seul à avoir trouvé le fond des filets est l’international américain Herculez Gomez, qui rêve de participer à nouveau à la Coupe du monde des clubs. En battant Marathon 3-1, Seattle s’est assuré d’un sans-faute.

Mais la grande nouvelle de la semaine dans la Concacaf, c’est l’officialisation d'une Copa America 2016 qui ne concernera pas uniquement l’Amérique du Sud mais bien toutes les Amériques, et se jouera aux États-Unis. Outre les 10 pays habituels, on retrouvera le Mexique, les États-Unis et quatre nations qui obtiendront leur place via la Gold Cup 2015. Est-ce un prélude à une fusion Conmebol - Concacaf ? Selon vous, serait-ce une bonne idée ?

Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

24 October 11:19 am

Même résultat, fortunes diverses : Houston et Salt Lake ont tous deux partagé l’enjeu ce mardi en Ligue des champions, ce qui provoque la qualification des uns, l’élimination des autres.

Pouvant se contenter d’un partage contre Olimpia, les Texans se sont fait peur : menés à la marque, frustrés par l’arbitrage et l’exclusion de leur entraîneur Dominic Kinnear, ils ont égalisé après l’heure de jeu grâce à André Hainault et ont ensuite pu conserver ce point synonyme de quart de finale (1-1- résumé vidéo).

Pour Salt Lake, la frustration a continué après le coup de sifflet final : obligé de battre les Costariciens d’Herediano, le finaliste de l’édition 2011 a pressé tout le match, sans succès (0-0 - résumé vidéo). Fabián Espíndola résume parfaitement la soirée en expliquant que la défense a très bien joué mais que les attaquants n’ont pas su marquer.

Ce soir (20h00), Toronto doit gagner à Santos Laguna pour passer au tour suivant : même Terry Dunfield le reconnaît, il faudrait un miracle pour que ça se produise. Deux autres clubs mexicains risquent l’élimination : Tigres et Guadalajara, qui accueillent respectivement Alajualense et Xelajú. À suivre !

Déjà qualifiés, Seattle (contre Marathon) et le LA Galaxy (à Metapan) viseront la victoire pour éviter un quart de finale contre un ténor.

Notons aussi que ce soir, à 20h30 (HE), Kansas City retrouvera Aurélien Collin pour boucler sa saison régulière contre Philadelphie. Par ailleurs, Chivas USA a annoncé une importante réorganisation à la tête du club.

12 October 10:14 pm

Some of that "Goonies never say die!" magic rubbed off on the US national team on Friday night. Alan Gordon, one of the lead protagonists in San Jose's run to what looks like a certain Supporters' Shield, put it on a plate for Eddie Johnson in second half stoppage time as the US beat a stubborn Antigua & Barbuda side 2-1:

 

12 October 10:08 pm

Even if you play badly, you can still win if you execute on set pieces. That's what the US did on Friday night in a 2-1 win over Antigua & Barbuda. Here's the first goal, courtesy of Seattle's Eddie Johnson on a perfect cross from Graham Zusi:

 

03 October 12:14 pm

Si la saison de Chivas USA s’arrêtera à la fin du mois, le « deuxième » club de Los Angeles, en pleine disette offensive, aura pourtant un rôle crucial à jouer d’ici là. Au cours de ses derniers matchs, il affrontera une fois Vancouver et deux fois Dallas, les deux équipes qui luttent pour le dernier sésame qualificatif dans la conférence Ouest.

Tout commencera ce soir en Colombie-Britannique (22h00 HE), probablement sans Mattocks blessé, avec un Camilo en quête de rédemption et un Matt Watson à son tour encouragé par Martin Rennie, toujours aussi positif. Pour mieux comprendre la situation à Vancouver, ne manquez pas l’émission Coup Franc de la semaine, avec Alain Rochat.

Un peu plus au sud, Portland, lui aussi déjà écarté de la phase finale, pense à la Coupe Cascadia, qui pourrait sauver sa saison. Il pourrait se l’adjuger en cas de bon résultat à Seattle ce dimanche, mais sera reçu chaudement : 66 000 billets ont déjà trouvé preneur !

L’autre rencontre de la soirée opposera Chicago à Philadelphie (20h30 HE). Un match déjà dans l’ombre du déplacement de Chicago à New York ce samedi... lui-même occulté par une nouvelle majeure à New York : l’arrivée du duo Jérôme De Bontin - Gérard Houllier. Le premier, ancien président de l’AS Monaco, prend la place d’Eric Soler au poste de directeur général et se concentrera sur les opérations commerciales du club. Le second, qui a entre autres dirigé Liverpool et l’équipe de France, est pour sa part en charge des aspects sportifs.