blog

San Jose Earthquakes

05 November 12:39 pm

Ce dimanche, Houston et San José ont réussi la bonne opération des matchs aller des demi-finales de conférence en s’imposant respectivement contre Kansas City et au LA Galaxy.

À Houston, une frappe aux allures de boulet de canon signée Adam Moffat (coutumier de ce genre d’envois) a débloqué un match fermé durant le premier quart d’heure. Forts de leur avance, les Texans ont ensuite empêché leur adversaire d'imposer son rythme, ce qui leur a même valu les compliments de Peter Vermes. Il faut souligner le rôle du discret mais efficace Ricardo Clark qui a réussi à cadenasser le milieu de terrain visiteur.

Les occasions étaient rares et, alors que Kansas City cherchait son second souffle, un superbe travail de Carr a permis à Bruin de fixer les chiffres à un quart d’heure de la fin. Score final : 2-0 (résumé vidéo). Mercredi, lors du match retour, Houston se préoccupera évidemment de protéger son avance. « Qu’ils cherchent seulement à défendre, ça nous permettra d’attaquer 90 minutes durant », se dit Graham Zusi qui, comme ses équipiers, trouve la mission difficile mais pas impossible.

Après une première mi-temps peu animée, le choc 100% californien a vu le LA Galaxy buter sur une défense de San José qui a accompli une de ses prestations les plus abouties de l’année. Ensuite ? Un coup franc de Bernardez a permis aux visiteurs d’émerger dans les arrêts de jeu et au défenseur de devenir le septième joueur de son équipe à marquer cette saison après la fin du temps réglementaire. Sur le but, le gardien du LA Galaxy, Josh Saunders, n’est pas exempt de tout reproche et admet son erreur.

Avec ce revers 0-1 (résumé vidéo), Donovan et ses partenaires ont un bilan d’un partage et de trois défaites cette saison contre San José. Ils estiment cependant avoir chaque fois assez bien joué pour mériter la victoire. Précision et efficacité seront donc les maîtres mots pour le champion en titre à l’occasion du match retour mercredi.

04 November 1:05 pm

Après le 1-1 particulier entre DC United et New York (résumé vidéo), les deux premiers de la saison régulière entrent en lice ce soir pour les derniers matchs aller des demi-finales de conférence.

Un penalty raté, un carton rouge et deux “autobuts” : malgré quelques scènes dignes d’un bêtisier, DC United - New York a été riche en intensité. Les visiteurs ont monopolisé le ballon, les joueurs locaux ont hérité des meilleures occasions. Notamment par Pontius, dont le penalty a été arrêté par Robles, qui avait bien observé le comportement du tireur lors des séances vidéo. Après la pause, Miller a marqué dans son propre but pour ouvrir la marque : joie locale de courte durée, avec le but-gag égalisateur d’Hamid contre son camp. New York n’a pas profité de l’exclusion de Najar pour émerger en fin de match. DC United nourrit des regrets mais dit avoir retenu les leçons pour s’imposer lors du match retour mercredi.

Cet après-midi (15h30 HE - NBC), Houston - Kansas City opposera deux formations qui aiment passer par les ailes (caractéristique en réalité commune à la plupart des équipes du haut du tableau). Les Texans le doivent à l’apport de Boniek Garcia, au style peu orthodoxe mais ô combien efficace. Kansas City peut remercier Kei Kamara : présent à la conclusion des centres, il est aussi capable de délivrer des passes décisives.

Ce soir (21h00 HE - RDS2, TSN2, ESPN), San José et son armada offensive feront leur entrée dans la phase finale par un déplacement difficile sur le terrain du champion en titre, le LA Galaxy. Ce dernier n’est pas effrayé par son adversaire, qu’il affuble d’un « football ennuyeux ». Qu’importe le flacon, San José voit en son contenu des similitudes avec les équipes qui ont apporté des trophées au club par le passé.

30 October 8:47 pm

The playoffs are upon us, but if that isn't enough to satiate your thirst for soccer, we've got another contest to keep you busy throughout November.

Yes, it's time to select another AT&T Goal of the Year. Just like 2011, 64 of the year's best strikes – including all 31 AT&T Goal of the Week winners – are up for nomination, and a fan vote will whittle the field down all the way down to the year's best strike.

Whose goal are you looking forward to seeing in contention? One of David Beckham's many wonderstrikes? Or perhaps your tastes run more on the Fredy Montero side?

Tune in to MLSsoccer.com tomorrow, Oct. 31 at 1 pm ET, to find out the first 16 goals up for election and cast your vote!

In the meantime, tide yourself over with last year's winner, an absolute stunner from the Portland Timbers' then-rookie, Darlington Nagbe:

30 October 12:16 pm

The San Jose Earthquakes topped the final regular season installment of the MLS Power Rankings on Tuesday, and it was a fitting end to an impressive season for the Quakes. Although they were one the season’s biggest surprises (MLSsoccer.com had them ranked No. 9 at First Kick), the Quakes ascended to the top spot in Week 16 and never really let up.

In fact, the Quakes held the top spot in the Power Rankings for 17 weeks this season (tops among all teams), and led the way for 14 consecutive weeks after reaching the top midway through the season. They relinquished their spot just once - to Sporting Kansas City in Week 30 – but claimed it again the next week and carried the torch each of the final three weeks of the season.

Some other notes on Power Rankings this season:

  • The biggest surprise of the year was easily D.C. United, who came in at No. 16 at the First Kick poll in early March and finished the regular season at No. 3. They also proved to be one of the most volatile teams on the poll this year, rising to No. 2 in Week 15 before plummeting back to No. 12 as late as Week 28 before they surged down the stretch to finish in the top 3.
  • The biggest disappointment was easily the Portland Timbers, who carried the No. 8 ranking into First Kick and effectively slipped into a free fall from there. They bottomed out at No. 19 in Week 19 and ended up holding that spot for a total of seven weeks this season.
  • Toronto FC led the league with most weeks spent at the No. 19 spot – 14.
  • Six teams held the bottom spot at least once this season – Toronto, Portland, Chivas USA, Philadelphia, FC Dallas and Montreal. The Impact held that spot at First Kick but never graced it again after Week 4.
  • Five teams held the No. 1 ranking at some point this season – San Jose, Sporting Kansas City, Real Salt Lake, Seattle and the LA Galaxy. The Galaxy held it at First Kick and never got it back, slipping all the way down to No. 17 in Weeks 11 and 12. The swing of 16 spots is the largest of any team in the rankings this season.
  • The most stable team this season was Sporting Kansas City, who never fell lower than No. 7 and spent a total of seven weeks at No. 1. The Seattle Sounders and Real Salt Lake both bottomed at No. 8 and reached No. 1 at various points in the season.
  • The Houston Dynamo also never fell outside of the top 10 at any point this season, falling as low as No. 9 and rising as high as No. 2 in Week 22.
  • The biggest one-week jump of any team this season belonged to San Jose, who leaped from No. 9 to No. 3 in Week 4 after a 1-0 win in Seattle. The Quakes never fell lower than No. 4 the rest of the way.
  • The biggest one-week drop also came in Week 4. FC Dallas plummeted from No. 6 to No. 15 after a 4-1 loss at D.C. United.
  • The Vancouver Whitecaps are the only playoff team not ranked in the top 10 at the end of the season. They fell to No. 12 in Week 25 and have languished outside the top 10 ever since.
  • Chivas USA was only team to go out the way they came in. They were ranked No. 18 at First Kick and finished No. 18 in the final rankings on Tuesday, having never climbed any higher than No. 12.

Note: There were no rankings for Weeks 13-14 due to international dates.

 

29 October 12:41 am

Wondo did it. He tied Roy Lassiter's 16-year-old record for most goals in an MLS season, 27. (Congrats, Wondo.)

Let's compare some of the career numbers of Wondolowski and Lassiter.

 

  Chris Wondolowski Roy Lassiter
Seasons Played 8 7
Games Played 143 179
Career Goals 68 88
Total Shots 347 398
Average minutes per game 67 77
Goals per 90 minutes played .64 .58
Shots per 90 minutes played 3.27 2.60
Shots on goal per 90 minutes played 1.50 1.54
Percent Conversion rate (Goals/Shots) 19.6% 22.1%
Road goals 36 36

 

Top Goal Scorers in Each Season:

  • 2012:    27 goals – Chris Wondolowski (San Jose Earthquakes)
  • 2011:    16 goals – Dwayne De Rosario (D.C. United); Chris Wondolowski (San Jose Earthquakes)
  • 2010:    18 goals – Chris Wondolowski (San Jose Earthquakes)
  • 2009:    17 goals – Jeff Cunningham (FC Dallas)
  • 2008:    20 goals – Landon Donovan (LA Galaxy)
  • 2007:    20 goals – Luciano Emilio (D.C. United)
  • 2006:    16 goals – Jeff Cunningham (Real Salt Lake)
  • 2005:    17 goals – Taylor Twellman (New England Revolution)
  • 2004:    12 goals – Eddie Johnson (Dallas Burn); Brian Ching (San Jose Earthquakes)
  • 2003:    15 goals – Carlos Ruiz (Los Angeles Galaxy); Taylor Twellman (New England Revolution)
  • 2002:    24 goals – Carlos Ruiz (Los Angeles Galaxy)
  • 2001:    19 goals – Alex Pineda Chacón (Miami Fusion)
  • 2000:    26 goals – Mamadou Diallo (Tampa Bay Mutiny)
  • 1999:    18 goals – Stern John (Columbus Crew); Roy Lassiter (D.C. United); Jason Kreis (Dallas Burn)
  • 1998:    26 goals – Stern John (Columbus Crew)
  • 1997:    16 goals – Jaime Moreno (D.C. United)
  • 1996:    27 goals – Roy Lassiter (Tampa Bay Mutiny)
23 October 1:07 pm

MLS, équipe nationale canadienne, Ligue des champions et sociologie : le menu de la semaine de l’émission Coup Franc (à écouter ici) est on ne peut plus éclectique.

- On connaît les 10 qualifiés pour la phase finale de la saison : qui en sont les invités inattendus et les absents marquants ? Les pronostics d’avant-saison de Frédéric Lord, qui avait visé assez juste.
- Notre invité Laurent Dubois (professeur à l’université Duke), parle soccer et société. Son livre Soccer Empire tisse le lien entre l’équipe de France et la société : pour Coup Franc, il tente de transposer ce lien aux États-Unis et au Canada, nous dit ce que le soccer nous apprend sur ces pays, nous parle de la haine des « anti-soccer », etc. Si le sujet vous intéresse, lisez le blog Soccer Politics, auquel collabore aussi Andrew Wenger.
- Réflexion sur le futur de l’équipe nationale canadienne. Pour Matthias Van Halst, la qualification pour la Coupe du monde 2018 passe par la génération qui devra aller aux Jeux olympiques 2016. Lisez sa proposition détaillée ici. Qui pour succéder à Stephen Hart au poste de sélectionneur ?
- Beckham ou Henry, Wenger ou Mattocks et autres choix cornéliens : Frédéric Lord met ses collaborateurs sur le gril lors d’une nouvelle rubrique. Envoyez-nous vos suggestions !
- Les missions des clubs de MLS lors de la dernière journée de la phase de groupes en Ligue des champions.
- Qui jouera pour Montréal lors de son dernier match de championnat contre New England ?

L'émission Coup Franc est aussi disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com) ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

18 October 4:58 pm

Après la pause internationale, le championnat a déjà repris ses droits hier avec un partage sans but mais riche en spectacle entre Seattle et Salt Lake (résumé vidéo).

Ce week-end, toute l’attention sera tournée vers San José, pour des raisons tant sportives qu’extra-sportives. Le match de dimanche contre le LA Galaxy pourrait être historique à plus d'un titre.

Tout commencera par la première pelletée de terre du nouveau stade, qui devrait être fini début 2014. Le club veut battre le record Guinness de participation à un tel évènement, établi en Inde par 4532 personnes. 5500 supporters ont déjà réservé leur place pour la cérémonie de dimanche.

Ensuite, place au match. Si tout va bien, 90 minutes plus tard, San José sera assuré de terminer la saison régulière en tête du classement, et donc officiellement vainqueur du Supporters Shield 2012. Le jour de son affrontement avec le vainqueur du trophée la saison dernière, cela aura une saveur encore plus particulière.

Chris Wondolowski pourra rendre cette journée encore plus historique en inscrivant deux buts : il ferait ainsi passer son compteur à 27 et égalerait la performance de Roy Lassiter, qui détient depuis 1996 le record du nombre de buts inscrits en une saison régulière.

12 October 10:14 pm

Some of that "Goonies never say die!" magic rubbed off on the US national team on Friday night. Alan Gordon, one of the lead protagonists in San Jose's run to what looks like a certain Supporters' Shield, put it on a plate for Eddie Johnson in second half stoppage time as the US beat a stubborn Antigua & Barbuda side 2-1:

 

09 October 11:38 am

À l’issue de la mini-trêve réservée aux équipes nationales, il ne restera que deux semaines de compétition à la saison régulière et deux rencontres à toutes les équipes dont le sort n’est pas encore scellé. Voici un tour d’horizon des différents enjeux. À vos pronostics !

SUPPORTERS SHIELD
San José est quasiment assuré de remporter le trophée. Avec 5 points d’avance sur Kansas City, il lui suffit à toutes fins pratiques d’un point pour terminer en tête du classement (en cas d’égalité, les équipes sont départagées par le nombre de buts marqués, ce qui avantage nettement les Californiens). Ils auront l’occasion de le remporter contre le LA Galaxy puis à Portland. En cas de double échec du leader, les Sportingmen devront réaliser le sans-faute à New York et contre Philadelphie pour s’adjuger le Supporters Shield.
San José est d’ores et déjà assuré de participer à la Ligue des champions car Kansas City s’y est qualifié en remportant la Coupe des États-Unis.

CONFÉRENCE OUEST
Salt Lake, Seattle et le LA Galaxy accompagneront San José en phase finale. Le dernier siège sera pour Vancouver ou Dallas. Avantage à l’équipe de Martin Rennie, qui compte quatre unités d’avance sur son adversaire. Une victoire contre Portland ou à Salt Lake lui suffira. Les Texans, qui ont marqué plus de buts, ne peuvent se permettre la moindre défaite et sont quasiment contraints au 6/6 à Seattle et contre Chivas USA.

CONFÉRENCE EST
Kansas City et Chicago sont déjà rassurés sur leur sort. Quatre équipes luttent pour les trois dernières places. DC United (3e, 54 pts) est le mieux classé mais son calendrier est ardu, avec la visite de Columbus et un déplacement à Chicago. Tout comme New York (4e, 53 pts), qui accueillera Kansas City avant d’aller à Philadelphie, il peut se contenter d’une victoire ou tabler sur une défaite des deux autres prétendants. Houston (5e, 50 pts), qui reçoit Philadelphie et se déplace à Colorado, doit prendre au moins autant de points que Columbus (6e, 49 pts et en mauvaise posture car la moins bonne attaque des quatre) qui, après son déplacement à DC United, jouera contre Toronto.

02 October 12:51 pm

À trois journées de la fin de la saison régulière, la qualification de Vancouver pour la phase finale ne tient plus qu’à un fil. L’émission Coup Franc de la semaine (à écouter ici) se penche, entre autres, sur le cas du club de Colombie-Britannique, mais ce n’est qu’un ingrédient d’un menu à nouveau très riche :
- Notre invité Alain Rochat parle de la méforme de Vancouver, des problèmes que la défense a connus pendant l’été, de l’attaque remodelée, des départs de Le Toux et Hassli, de l’intégration des renforts écossais, de son nouveau rôle, de Darren Mattocks et des nombreux changements dans l’effectif.
- Le grand match de Thierry Henry contre Toronto, et la valeur ajoutée des joueurs désignés
- Le sommet entre Kansas City et Chicago (résumé vidéo)
- Dallas qui pousse San José dans ses derniers retranchements
- Débat : Conférence Est ou Ouest, laquelle est meilleure ? Selon quels critères ? La question est-elle pertinente ? La discussion glisse sur le sujet du calendrier déséquilibré (voyez la déclaration de Bruce Arena à ce sujet) et s’enflamme…
- Les qualifiés pour la phase finale seront-ils tous des prétendants à la Coupe MLS ?

L'émission Coup Franc est aussi disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com) ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).