blog

San Jose Earthquakes

20 February 1:15 pm

À dix jours du coup d’envoi de la saison, ce mercredi sera une nouvelle occasion de peaufiner les réglages lors de nombreux matchs amicaux.

Déjà qualifié pour la finale du tournoi de Tucson, Seattle, qui après Shalrie Joseph convoite d’autres renforts, se mesurera à New York plutôt décevant durant cette période de préparation. L’autre rencontre opposera Salt Lake, où Joao Plata semble avoir rapidement trouvé sa place, à New England, qui compte sur ses renforts hivernaux pour solidifier les bases construites l’an dernier.

Autre transfert récent, celui du jeune défenseur international hondurien Johnny Leverón à Vancouver, qui affrontera aujourd’hui à la Carolina Challenge Cup une équipe de Houston qui a jeté son dévolu sur l’ailier écossais Andrew Driver. Hôte du tournoi, Charleston se mesurera à Chicago qui a réussi à consolider son arrière-garde cet hiver sans aller chercher de nouveau défenseur.

Pour le deuxième match de son propre tournoi et quelques heures après l'embauche de Mikael Silvestre, Portland voudra confirmer son renouveau face à Dallas, qui a transféré deux nouveaux joueurs ce mardi. San José - AIK sera l’autre affiche de la soirée.

Notons aussi deux duels amicaux à Orlando : Toronto et son effectif maigrichon contre Kansas City, qui ne veut pas mettre la pression sur Bieler, ainsi qu’Orlando - Montréal.

18 February 12:28 pm

À deux semaines de la reprise de la compétition, les matchs amicaux se succèdent et ce week-end a été on ne peut plus rempli. Mais en marge de ces duels, il y a aussi eu des nouvelles très intéressantes concernant des vedettes de la MLS.

La plus attendue concernait l’avenir de Landon Donovan, qui reprendra finalement les entraînements avec le LA Galaxy lors de la dernière semaine de mars. Pendant ce temps, ses coéquipiers ont fait match nul 0-0 contre les Sud-Coréens de Gangwon.

À Tucson, la Desert Diamond Cup s’est poursuivie avec la victoire de Seattle 2-1 contre Salt Lake, et celle de New England 3-1 contre New York, dont la maigre consolation est l’excellente prestation de l’ex-Lyonnais Juninho, qui a marqué son premier but pour ses nouvelles couleurs.

Le tournoi de Portland s’est ouvert par un spectaculaire partage 3-3 entre le club hôte et San José, alors que Dallas et les Suédois d’AIK ont aussi fait match nul, mais sans marquer. Début également de la Carolina Challenge Cup, à Charleston, dont les deux premières rencontres ont fini sur le même score, 3-2, l’une en faveur de Vancouver face au club hôte, l’autre en faveur de Chicago contre Houston.

Enfin, la finale du tournoi Disney opposera Columbus, difficile vainqueur d’Orlando 3-2, à Montréal, qui a partagé 1-1 avec DC United sur fond de rumeurs de départ de Marco Di Vaio et d’Alessandro Nesta en fin de saison. Dans les autres rencontres, Kansas City a battu Tampa Bay 1-0 et Philadelphie s’est imposé 3-0 contre Toronto.

24 January 3:35 pm

Maintenant que New York a officialisé l’embauche de Mike Petke, on connaît le nom des 19 entraîneurs qui entameront la saison 2013. Voilà la liste classée par longévité dans leur club, avec leur nationalité, leur année de naissance et l’occupation des nouveaux venus en 2012.

  • Houston : Dominic Kinnear (É-U / 1967 / 10e saison, incluant les deux avant le déménagement de l’équipe de San José à Houston)
  • Salt Lake : Jason Kreis (É-U / 1972 / 7e saison)
  • LA Galaxy : Bruce Arena (É-U / 1951 / 6e saison)
  • Dallas : Schellas Hyndman (É-U / 1951 / 6e saison)
  • San José : Frank Yallop (Can / 1964 / 6e saison)
  • Seattle : Sigi Schmid (É-U / 1953 / 5e saison)
  • Columbus : Robert Warzycha (Pol / 1968 / 5e saison)
  • Kansas City : Peter Vermes (É-U / 1966 / 5e saison)
  • DC United : Ben Olsen (É-U / 1977 / 4e saison)
  • Chicago : Frank Klopas (É-U / 1977 / 3e saison)
  • New England : Jay Heaps (É-U / 1976 / 3e saison)
  • Colorado : Oscar Pareja (Col / 1968 / 2e saison)
  • Vancouver : Martin Rennie (Éco / 1975 / 2e saison)
  • Philadelphie : John Hackworth (É-U / 1970 / 2e saison)
  • Portland : Caleb Porter (É-U / 1975 / 1re saison - Akron, NCAA)
  • Chivas USA : José Luis Sánchez Solá, alias Chelis (Mex / 1959 / 1re saison - Correcaminos UAT, D2 mexicaine)
  • Montréal : Marco Schällibaum (Sui / 1962 / 1re saison - instructeur Fifa en Asie)
  • New York : Mike Petke (É-U / 1976 / 1re saison - entraîneur adjoint)
  • Toronto : Ryan Nelsen (N-Z / 1977 / 1re saison - joueur à QPR, D1 anglaise)

23 January 5:27 pm

La Major League Soccer et l’USL PRO (division professionnelle des United Soccer Leagues) ont annoncé aujourd’hui un partenariat qui, pour 2013, comprendra des matchs entre les équipes réserves des clubs de MLS et les formations d’USL PRO ainsi que la mise en place de plusieurs affiliations exclusives entre équipes. D’autres initiatives techniques et commerciales entre les deux entités seront annoncées lorsqu’elles seront finalisées au cours des prochains mois.

Chaque affiliation entre clubs sera adaptée afin de répondre aux besoins des équipes respectives, mais toutes comprendront au moins quatre prêts à long terme de joueurs du club de MLS à sa filiale en USL PRO. Les clubs de MLS ayant une filiale officielle en USL PRO n’auront pas de représentant au championnat 2013 de la Division réserves de la MLS. Aucun club de MLS ni d’USL PRO n’est obligé de conclure un accord d’affiliation. Certaines affiliations déjà entérinées seront annoncées au cours des prochains jours.

Sur le terrain, chacune des 13 équipes d’USL PRO disputera deux matchs contre des équipes réserves de clubs de MLS. À l’exception d’Antigua, qui jouera deux fois sur le terrain des équipes réserves de MLS, les équipes d’USL PRO ont été couplées avec un seul club de MLS pour un double duel comprenant un match sur le terrain de chaque équipe. Ces rencontres seront officielles, leur résultat comptant donc aussi bien pour le classement en USL PRO qu’en Division réserves de la MLS (chacun des deux championnats étant bel et bien organisé cette année). Les détails de ces matchs seront annoncés lors de la communication prochaine du calendrier officiel 2013 de l’USL PRO.

18 January 5:11 pm

Si le SuperDraft a focalisé l’attention toute la semaine, les clubs de MLS n’ont pas pour autant arrêté de recruter ailleurs, loin de là ! Alors, si vous aviez les deux yeux rivés à Indianapolis, voilà ce que vous avez manqué.

Colorado s’est renforcé avec l’ailier chilien de 22 ans Kevin Harbottle, qui évoluait à l’Universidad Católica. Dans le même temps, le club des Rocheuses a laissé partir Jeff Larentowicz à Chicago. Autre milieu central important de la MLS à s’être trouvé un nouvel employeur : Julio César rejoint Toronto, lui que Kansas City avait décidé de ne pas conserver.

Comme depuis le début de la période des transferts, ça a beaucoup bougé à Portland. Le club a coupé les ponts avec le joueur désigné Chris Boyd, décevant depuis son arrivée. Il a aussi laissé partir Mike Fucito à San José. Enfin, il a trouvé un accord pour permettre à Robbie Findley de jouer à Salt Lake. Le joueur avait quitté la MLS en 2010 pour rallier Nottingham Forest et, en cas de retour, devait évoluer à Portland suite au repêchage d’expansion 2010.

Autre nouvelle réjouissante pour les supporters de Salt Lake : la prolongation de contrat de Javier Morales. Même nouvelle au LA Galaxy, pour Robbie Keane qui a signé un bail de plusieurs saisons. Le club californien a aussi transféré Juninho à titre définitif, lui qui louait le Brésilien depuis trois saisons.

Pendant que les rumeurs du passage de Brek Shea à Stoke se faisaient insistantes, Philadelphie, où l’avenir de Freddy Adu est de plus en plus incertain, a officialisé le prêt de son capitaine Carlos Valdés à l’Independiente Santa Fe en Colombie. Enfin, Andy Najar est convoité par Anderlecht dont la première offre a été refusée par DC United.

N'oubliez pas que la liste de toutes les arrivées et de tous les départs actés se retrouve ici.

09 January 1:05 pm

Ça y est, le calendrier de la saison régulière 2013 est sorti ! Je vous invite à le consulter ici.

Le coup d’envoi sera donné le 2 mars à 16h00 avec Philadelphie - Kansas City. Le format de compétition est identique à celui de 2012, avec l’inversion du lieu des rencontres entre les clubs qui s’affrontent une seule fois.

Le week-end des 16 et 17 mars promet d’être particulièrement palpitant puisque huit des neuf rencontres au programme opposeront des clubs rivaux. Parmi elles, l’incontournable Seattle - Portland,  mais aussi New York - DC United, Dallas - Houston ou encore Montréal - Toronto.

Comme de coutume désormais, il sera possible de regarder en direct chacune des 323 rencontres, que ce soit à l’antenne des partenaires de télédiffusion nationale, sur des chaînes de télévision locales, via le bouquet Direct Kick ou MLS Live. Certaines rencontres retransmises par ESPN et ESPN2 seront même en 3D !

L’élaboration du calendrier a été effectuée en veillant à ne pas entrer en conflit avec les matchs des éliminatoires de la Coupe du monde. En été, les coups d’envois seront rarement donnés avant 16h00, pour éviter qu’un soleil de plomb n’assomme le stade.

Au soir du 27 octobre, après 35 semaines de compétition et 34 matchs pour chaque équipe, le classement final de la saison régulière sera établi. Pourra alors commencer la phase finale de la compétition, qui durera une semaine de plus que l'an dernier puisque la finale de la Coupe MLS se jouera le 7 ou le 8 décembre.

03 January 9:31 pm

Fredy Montero maybe never knew it or others purged it out of him: But like it or not, no matter what the formation may show on any given matchday, Montero is an old-school No. 10.

A No. 10 as in a supremely skilled, game-breaker. They may not be the fastest, the tallest or the strongest, but they're capable of that stroke of genius that other players can only dream about.

No. 10s are hot and cold. They're often enigmatic and maddening. They need freedom because they don't fit a specific mold. They can't be judged by the same measure as other players. They're different.

Well, since Montero was counted on for goals (he did score double-digit goals in each of his four seasons), we could instead use the "No. 9.5" label that Michel Platini once coined for Italian Roberto Baggio: the No. 10 who also finds the back of the net.

Whichever label fits him best, it's no secret that tweeners like Montero are dying a slow death in modern soccer, which is increasingly based on athleticism and production. The sport has very little patience any more for the artisans, whose production may not always be reliable or punctual, but whose craft is inimitable.

If Montero's return to Colombia does materialize, MLS will have lost one of its artisans -- the author of some of the best goals in league history. True gems. But these days the Sounders are not interested in art and pretty pictures. They want goals. Goals that win them trophies.

Montero's exit, if it happens, would follow that of No. 10's Sebastián Grazzini (Chicago Fire) and Davide Chiumiento (Vancouver Whitecaps), who departed during the 2012 season. Toronto FC also sent attacking catalyst Joao Plata back to Ecuador in midseason.

Meanwhile, as creative types like Freddy Adu (Philadelphia Union) and Darlington Nagbe (Portland Timbers) suffer through existential crises (where and how do they fit in MLS?), there have been rumors of another potential return to Colombia for FC Dallas playmaker David Ferreira.

Real Salt Lake are desperately trying to cling to their No. 10 Javier Morales and the New York Red Bulls looked far and wide before landing 37-year-old Brazilian Juninho Pernambucano.

Who's left out there? Columbus have their fingers crossed that a healthy Federico Higuaín can regain his form, while Colorado hope Martín Rivero can actually find his.

Before we get too alarmed, what we may very well be witnessing could just be a transition phase in MLS. A changing of the guard. The slighter, softer Montero's making way for a new breed of modern gamebreakers who are built stronger (see Sporting's Graham Zusi), bigger (see Toronto's Luis Silva), tougher (see Philly's Michael Farfan) and show up every game.

But finding another Farfan is easier said than done. Good luck, Seattle.

28 December 12:20 pm

Nous voilà donc au sommet du classement de « Pleine lucarne », la crème de la crème de la saison 2012, l’équivalent du coup franc qui déloge la toile d’araignée dans le petit coin du but où personne ne parvient habituellement à placer un ballon.

1. Le projet de jeu offensif de San José

C’est vrai, elle n’a pas soulevé la Coupe MLS, mais vous ne m’ôterez pas de la tête que San José a été la meilleure équipe de la saison 2012. Elle doit une fière chandelle à Frank Yallop : il a constaté les forces de ses joueurs dans les airs l’an dernier et a bâti autour de ça une redoutable armada. Des buts de la tête à profusion, beaucoup de présence dans le petit rectangle adverse, du danger permanent sur les phases arrêtées ou venant des flancs dans le cours du jeu, et j’en passe.

Bilan : 72 buts au total en saison régulière (personne n’avait fait aussi bien depuis 1998) et jamais deux rencontres de suite sans trouver le fond des filets. S’il faut en sortir des individualités, je pointerais Wondolowski, qui marque dans de nombreuses situations et a été particulièrement redoutable sur corner, et Chavez, un des meilleurs centreurs de la compétition tant de la gauche que de la droite. Et je n’ai même pas parlé des nombreux buts inscrits par San José en fin de match…

Pleine lucarne : les tops de la saison 2012
1. Le projet de jeu offensif de San José
2. Landon Donovan, le passeur le plus complet
3. Kansas City, dans les airs et dans les coins
4. Métamorphoses à Houston

5. Le retour réussi d’Eddie Johnson
6. Chris Tierney et Andy Najar, recul sans frein
7. Kenny Cooper a assuré sans Thierry Henry, puis confirmé avec lui
8. Direct dedans
9. Patrice Bernier - Felipe, axe des succès montréalais
10. Jaime Castrillon et Brian Mullan sauvent l’honneur de Colorado

26 December 3:44 pm

J’espère que vous avez passé un joyeux Noël, que le père Noël a été généreux avec vous (je suis sûr que vous avez été très sages) et que vous vous êtes régalés avec vos proches. Aujourd’hui, je boucle le résumé en français des bilans de saison club par club. N’oubliez pas que vous pouvez retrouver ici tous les textes qui ont été écrits en anglais.

À tout seigneur tout honneur : San José a dominé la saison régulière et n’a plus quitté la tête du classement à partir de la mi-juin. Malgré une élimination douloureuse par le LA Galaxy en phase finale, ce fut la saison de tous les records pour l’équipe. En conservant l’essence de son jeu de 2011 pour se renforcer de manière stratégique, San José a accompli des progrès immenses mais guère surprenants. Frank Yallop ne s’y trompe pas quand il parle de saison réussie, mais terminée prématurément à cause de circonstances défavorables.

Kansas City a également tutoyé les sommets, notamment grâce à un départ en trombe (7 victoires consécutives), une victoire en Coupe des États-Unis et une flopée de récompenses individuelles. Une défense de fer et un passage systématique par les flancs ont été les clefs de sa réussite. Kerry Zavagnin, entraîneur adjoint et serviteur de longue date du club, l’explique par une bonne gestion qui se préoccupe tant des problèmes du moment que du long terme. Pour faire mieux en 2013, il faudra être plus efficace devant le but adverse.

Par moments, New York a eu des allures de prétendant au titre. À d’autres, des errements majeurs l’ont rendu méconnaissable. Comme lors de l’élimination en phase finale contre DC United : l’actuel entraîneur par intérim Mike Petke s’est rarement senti aussi mal. Même si les joueurs ont souvent réservé de bonnes surprises dans des circonstances difficiles, l’équipe aurait été bien meilleure si elle n’avait pas été chamboulée aussi souvent. Elle le sera encore en vue de 2013, où commencera une nouvelle quête de stabilité.

25 December 7:01 pm

In his first season in MLS, Honduran international Victor Bernardez helped lead the San Jose Earthquakes to the Supporters Shield, and, on a personal level, he was named to the MLS Best XI.

Now, it looks like he might be doing things off the field to help the club. In this Q&A with Honduran side Diez.hn, Bernardez revealed that, at the request of the Quakes' technical staff, he has networked to try to bring two more Honduran internationals to San Jose.

"I played in the national team with them," Bernardez said. "The important thing is that they are good people. That's what the president of San Jose wants: harmony in the dressing room."

Bernardez cited sensitivities around the contract negotiations and declined to reveal the names of his two potential new teammates.

The Quakes' roster already includes another Honduran international, midfielder Marvin Chavez, who was instrumental in the side's high-scoring attack.

More and more Hondurans have joined MLS in recent years, including Houston's Boniek Garcia, New England's Jerry Bengtson, Colorado's Henry Thomas, and Seattle's Mario Martinez, among others.

This offseason has seen several of Martinez's 2012 Olympic teammates linked to MLS. Seattle have reportedly been chasing CD Victoria defender Wilmer Crisanto for a while, while Olimpia defender Johnny Leveron, Victoria defender Jose David Velasquez, and Olimpia attacking midfielder Alex "the Honduran Maradona" Lopez have popped up on various radars. 

"I'm proud because managers are becoming interested in the quality of Honduran footballer," Bernardez said.