blog

Pas à la fête, le trio de tête...

04 August 10:58 am

Pas à la fête, le trio de tête...

By Matthias Van Halst

Seattle et DC United qui perdent, Kansas City tenu en échec chez lui : le trio de tête n’a pas été à la fête ce week-end. Tout profit pour Salt Lake, mais aussi pour le LA Galaxy qui semble trouver le rythme d’un prétendant à la Coupe MLS.

Deux défaites de suite sans marquer : les fantômes de la fin de la saison dernière vont-ils ressurgir à Seattle ? On en est loin, et ce revers 1-0 à San José était, dans la manière, moins inquiétant que celui contre le LA Galaxy il y a une semaine. Et puis, comme le rappelle Sigi Schmid, son équipe n’avait pas encore eu de passage à vide cette saison. San José, de son côté, vient de remporter un deuxième succès consécutif et recolle au peloton, mais ne verse pas dans l’excès d’enthousiasme.

Il y a ce lundi matin un nouveau leader en tête du classement général, mais il ne fanfaronne pas non plus : Kansas City a un point d’avance mais compte deux matches de plus, et a en outre pris cette unité petitement en étant tenu en échec par Philadelphie au Sporting Park, où il ne parvient pas à confirmer son étincelante forme à l’extérieur. DC United aurait pu s’emparer de la première place dimanche soir, mais il s’est incliné à Houston où la réussite ne lui a jamais souri.

Ces contre-performances du trio de tête permettent à Salt Lake de s’en rapprocher, suite à une victoire importante à Colorado, match qui a permis à Nick Rimando de rentrer dans l’histoire puisque pour la 112e fois de sa carrière, il a terminé un match de saison régulière sans encaisser, égalant ainsi le record de Kevin Hartman.

Autre équipe qui avance à grandes enjambées, le LA Galaxy a combiné efficacité et automatismes pour venir à bout de Portland après avoir été mené au score. Cinquièmes, les Californiens ont toutefois quelques rencontres de plus à disputer que leurs devanciers au classement. Quant à Caleb Porter, il se demande pourquoi ses hommes ont arrêté de jouer après avoir pris l’avance.

C’est que dans la Conférence Ouest, chaque point perdu coûte très cher, les adversaires ne musardant pas en chemin. Comme Dallas, qui s'est imposé à Chivas USA sous l'impulsion de son jeune attaquant canadien Akindele dont l'éclosion coïncide avec le retour en forme des Texans.

Dans l’Est, c’est le contraire, le surplace est souvent de mise, comme illustré par le partage de Columbus à Chicago qui, bien qu’avant-dernier, a perdu moins que… Seattle, deuxième. Mais plus que de ce 13e nul de la saison, dans l’Illinois, on parlait surtout de l’offre faite à Jermaine Jones. Après avoir déjà abandonné trop de points bêtement, New York veut appuyer sur l’accélérateur comme il l’a fait lors de l’excellente deuxième mi-temps qui lui a permis de battre New England.

Sans toujours convaincre, Toronto fait partie des équipes les plus régulières et, malgré l’absence de Defoe, s’est facilement imposé à Montréal grâce, entre autres, à Bradley qui a été le roi du terrain. Quant aux Québécois, ils s’enfoncent à la dernière place, avec désormais huit points de retard sur l’avant-dernier, et leur lamentable performance a provoqué un coup de gueule de Camara à l’issue du match.

LES RÉSULTATS
Kansas City - Philadelphie
LA Galaxy - Portland
New York - New England
Chicago - Columbus
Colorado - Salt Lake
San José - Seattle
Montréal - Toronto
Houston - DC United
Chivas USA - Dallas

 
1-1
3-1
2-1
1-1
0-1
1-0
0-2
1-0
0-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo