blog

Portrait des mondialistes de MLS (2)

11 June 11:01 am

Portrait des mondialistes de MLS (2)

By Matthias Van Halst

À la veille du coup d’envoi de la Coupe du monde, voici la deuxième partie de nos portraits des joueurs de MLS qui seront au Brésil. Après les dix Américains, Coup Franc s’intéresse aujourd’hui à ceux qui défendent les couleurs d’autres équipes nationales.

Boniek Garcia (Honduras - Houston, 90 sélections) : Prénommé en l’honneur de l’international polonais Zbigniew Boniek, ce polyvalent milieu de terrain s’est contenté du banc en Afrique du Sud en 2010. Autrefois testé par le Paris SG, il a finalement quitté Olimpia pour Houston, où il a rapidement acquis un rôle important, ce qui lui a permis de devenir titulaire indiscutable sous son maillot national.

Victor Bernardez (Honduras - San José, 77 sélections) : À 32 ans, ce cadre de l’équipe nationale, dont il fait déjà partie depuis 12 ans, a été le joueur hondurien le plus utilisé lors des éliminatoires. Il a connu le seul faux pas de sa carrière en ne réussissant ni à Anderlecht, ni au Lierse à qui il avait été prêté. Puissant et autoritaire, il est aujourd’hui l’un des meilleurs défenseurs centraux de MLS.

Jerry Bengtson (Honduras - New England, 44 sélections) : Déjà auteur de 19 buts pour son pays, dont il a été le réalisateur le plus prolifique lors des éliminatoires de cette Coupe du monde, cet attaquant de 27 ans a combiné technique et vitesse pour devenir trois fois meilleur buteur du championnat du Honduras. Il ne montre pas ces qualités à New England, où son temps de jeu est limité malgré son statut de joueur désigné.

Marvin Chavez (Honduras - Chivas USA, 42 sélections) : Format de poche (1,56 m) âgé de 30 ans qui peut évoluer sur l’aile ou dans l’axe, il est redoutable en raison de sa vitesse, de ses infiltrations ou de la précision de ses centres. En MLS, il a déjà défendu les couleurs de Dallas, San José, Colorado et Chivas USA. En équipe nationale, il joue peu ces derniers temps car ses jeunes concurrents directs ont séduit le sélectionneur.

Roy Miller (Costa Rica - New York, 47 sélections) : Quand il signe à New York en 2010, cet arrière gauche qui aura bientôt 30 ans en est alors à son cinquième club professionnel. Depuis lors, il semble y avoir trouvé la stabilité, mais sa carrière a régulièrement été freinée par des blessures. International depuis les équipes de jeunes, il n’avait cependant pas été retenu pour la Coupe du monde 2006.

Giancarlo Gonzalez (Costa Rica - Columbus, 35 sélections) : Milieu défensif de 26 ans qui peut aussi jouer dans l’axe de la défense, il a conquis trois titres de champion dans son pays avant d’être transféré à Valerenga, en Norvège. Ce grand gabarit y a rendu d’excellents services et s’est fait remarquer par Gregg Berhalter, qui entraînait alors en Suède et lui a offert de l’accompagner à Columbus après y avoir signé.

Waylon Francis (Costa Rica - Columbus, 1 sélection) : Avant de quitter son pays natal, l’arrière gauche de 23 ans avait déjà défendu les couleurs de trois de ses grands clubs - Saprissa, Brujas et Herediano - que ce soit lors de sa formation ou de ses débuts professionnels. Remarqué en Ligue des champions par Columbus, il y est arrivé en début de saison et a déjà gagné ses galons de titulaire.

Julio Cesar (Brésil - Toronto, 80 sélections) : Le gardien de but des auriverde a commencé sa carrière à Flamengo, où il faisait parti des chouchous du public. Il se révèle sur la scène internationale lors de la Copa America 2004 et est transféré à l’Inter quelques mois plus tard. Il y succède à Francesco Toldo. Sur la pente descendante, il quitte l’Italie en 2012 pour les Queens Park Rangers qui l’ont prêté à Toronto en début de saison.

Tim Cahill (Australie - New York, 69 sélections) : Aussi à l’aise à gauche de l’entrejeu qu’à l’attaque ou derrière l’attaquant, ce petit gabarit (1,78 m) de 34 ans est redoutable dans le jeu aérien, comme le prouvent ses 9 buts inscrits de la tête en championnat la saison dernière. Auteur du premier but australien en phase finale de Coupe du monde,  il a porté les couleurs de Millwall et d’Everton avant de signer à New York en 2012.

Steven Beitashour (Iran - Vancouver, 6 sélections) : Né aux États-Unis de parents iraniens, cet arrière droit de 27 ans intéressait les deux équipes nationales et a finalement répondu à l’appel de Carlos Queiroz. Il a longtemps arpenté le flanc droit de San José, le rendant solide défensivement tout en envoyant des centres sur la tête de ses coéquipiers, avant de rejoindre Vancouver cet hiver.