blog

Deux nuits d’hôtel, une facture ou des ballons ?

09 January 7:06 pm

Deux nuits d’hôtel, une facture ou des ballons ?

By Matthias Van Halst

Il y a deux ans, Walter Restrepo faisait partie des meilleurs joueurs de NASL. Rien pour devenir une célébrité internationale... ce qu'il est depuis cette semaine en raison de son transfert peu orthodoxe. En effet, Fort Lauderdale l’a vendu à San Antonio en échange d’un voyage en car et de deux nuits d’hôtel pour toute l’équipe. De quoi alimenter les conversations ? Oui. Une première ? Non ! Et Restrepo aimerait certainement avoir la carrière de certains de ses prédécesseurs.

Ainsi, au tout début des années 1980, Tony Cascarino, qui s’apprête à fêter ses 20 ans, passe de Crokerhill, club anglais amateur, à Gillingham, alors pensionnaire de D3. Déjà à cette époque, même à ce niveau, les indemnités de transfert étaient la norme, mais Crokerhill ne souhaitait pas recevoir d’argent. Les Gills leur ont dès lors offert des survêtements et du matériel d’entraînement. Cascarino a ensuite joué entre autres au Celtic, à Marseille et a représenté l’Irlande à 88 reprises, notamment à la Coupe du monde en 1990 et en 1994.

Restons dans la même décennie, et allons en Belgique où le championnat était alors florissant, ses clubs brillant régulièrement en coupes d’Europe. Pensionnaire de D1, le RWD Molenbeek était toutefois dans une situation financière précaire, ayant notamment 35 000 $ de retard dans le payement de son électricité. Pour s’en acquitter, il a transféré Johan Walem, un des membres de l’école de jeunes les plus brillants, chez le voisin d’Anderlecht. L’adolescent y a poursuivi sa formation avant d’éclater en équipe première, de jouer en Serie A italienne et de participer à la Coupe du monde 2002. Aujourd’hui, Walem est sélectionneur de l’équipe nationale espoirs belge.

Moins connu mais plus près de nous, notons le passage l’été dernier de Roger Fallas de Puma, en D2 costaricienne, à UCR (D1) en échange de 50 ballons. Quelque part dans ma mémoire erre aussi le souvenir d’un joueur échangé contre des animaux en Europe de l’Est, mais je ne parviens plus à mettre la main sur la référence. Si vous la retrouvez ou avez d’autres exemples du même genre, n’hésitez pas à les partager ci-dessous.