blog

Samba américaine, blues mexicain

11 September 11:18 am

Samba américaine, blues mexicain

By Matthias Van Halst

Pour beaucoup de pays, les éliminatoires de la Coupe du monde 2014 ont pris un tournant décisif hier. C’est notamment le cas pour les États-Unis et le Costa Rica, qui ont poinçonné leur ticket pour le Brésil.

Les Américains se sont imposés 2-0 contre le Mexique (résumé) dans l’ambiance très dynamique de Columbus. Les autres résultats du jour leur garantissent une place parmi les trois premiers, synonyme de qualification. Le début de parcours des hommes de Klinsmann avait pourtant été difficile, mais ils ont su retourner la situation en leur faveur.

Les Mexicains, eux, sont en pleine crise. Actuellement cinquièmes, ils ont encore leur sort en mains mais au cours de leur histoire, quand ils ont pris part aux éliminatoires de la Coupe du monde, ils n’ont jamais terminé au-delà de la troisième place. Ils font donc face à une déplorable première historique.

La Concacaf aura trois ou quatre représentants au Brésil. Outre les États-Unis, le Costa Rica est aussi assuré d’y être. L’attaque des Ticos, autour de leur vedette Bryan Ruiz, est toujours flamboyante mais leur défense est désormais plus sûre, ce qui les rend plus complets et est une des clefs de leur succès.

De nombreux joueurs de MLS étaient en action hier pour leur équipe nationale, mais le succès a rarement été au rendez-vous. C’est qu’on jouait sur presque tous les continents et que d’autres nations ont assuré leur qualification pour le Brésil : l’Italie, les Pays-Bas et l’Argentine.

Très loin de ces considérations, l’équipe nationale canadienne est en pleine traversée du désert et s’est inclinée 1-0 contre la Mauritanie en Espagne, deux jours après avoir réalisé un nul blanc contre le même adversaire. Benito Floro a encore davantage conscience de la montagne de travail qui l’attend.