blog

Pourquoi ce ne sera pas la même finale que l’an dernier

30 November 4:02 pm

Pourquoi ce ne sera pas la même finale que l’an dernier

By Matthias Van Halst

Même si l’affiche LA Galaxy - Houston est identique à celle de la Coupe MLS 2011, plusieurs raisons poussent à croire que le match de ce samedi sera beaucoup plus animé que la dernière finale.

Les deux équipes sont désormais bien plus efficaces quand elles font le jeu. L’an dernier, le principal salut tant de l’une que de l’autre venait des phases arrêtées. Cette saison, c’est bel et bien sur des actions construites qu’elles ont marqué la majorité de leurs buts.

À Houston, Davis n’est plus seul dépositaire du jeu. L’arrivée de Garcia n’y est pas étrangère mais il faut aussi souligner l’éclosion de Bruin. Ne se contentant pas de marquer, il se déporte souvent sur le flanc droit pour donner des centres décisifs. Le danger peut désormais venir des deux côtés.

Quant il ne parvient pas à trouver ses attaquants, le LA Galaxy ose davantage frapper à distance, avec Beckham, Juninho mais aussi Magee, que ce soit sur coup franc direct ou dans le cours du jeu. Par contre, les Californiens n’ont converti qu’un seul coup franc de manière indirecte sur toute l’année !

ÉCOUTEZ L’ÉMISSION SPÉCIALE COUPE MLS 2012 DE COUP FRANC

La défense des champions en titre est devenue bien plus poreuse en un an. Alors que la saison dernière, il était quasiment impossible d’y trouver la faille dès qu’elle était en place, c’est tout le contraire cette année. Elle s’est particulièrement affaiblie dans les airs, dans l’axe et sur le côté gauche.

À Houston aussi, il y a une régression défensive notable : la latitude laissée aux adversaires une fois qu’ils se retrouvent à la hauteur du rectangle. Ils ont toutefois intérêt à passer par les côtés car l’axe central de la défense orange s’est nettement amélioré en un an.