blog

Les charmes de la coupe

30 May 10:00 am

Les charmes de la coupe

By Matthias Van Halst

Pour une équipe qui a des ambitions internationales, remporter la coupe de son pays est un chemin rapide pour accéder à la scène continentale. La Coupe des États-Unis ne fait pas exception.

Alors que le championnat est une épreuve d’endurance qui n’offre qu’une place en Ligue des champions (et deux autres aux finalistes de la Coupe MLS), il suffit de 5 rencontres à une équipe de MLS pour s’y qualifier via la coupe. On peut même y racheter sa saison, mais tout faux pas est interdit ! Le palmarès de cette vénérable épreuve presque centenaire montre toutefois qu’elle échappe rarement à un club de MLS depuis 1996.

Après deux tours qui ont opposé des équipes de divisions inférieures, les équipes de MLS entrent dans la danse cette semaine à l’occasion des seizièmes de finale. Toutes têtes de série, elles ne s’affrontent pas entre elles, ce qui n’a pas empêché 7 surprises à l’occasion des 14 rencontres disputées ce mardi. Pour les détails, voyez la couverture exhaustive offerte par mlssoccer.com.

Les supporters se passionnent aussi pour ce qu’on appelle le Petit poucet de la compétition, l’équipe de la division la plus faible. Au stade actuel, c’est le Cal FC (USASA), qui se déplace à Portland ce soir. Car les surprises font le charme de la coupe où, sur un seul match, les plus grands exploits sont possibles !