blog

New York Red Bulls

04 November 12:05 pm

Après le 1-1 particulier entre DC United et New York (résumé vidéo), les deux premiers de la saison régulière entrent en lice ce soir pour les derniers matchs aller des demi-finales de conférence.

Un penalty raté, un carton rouge et deux “autobuts” : malgré quelques scènes dignes d’un bêtisier, DC United - New York a été riche en intensité. Les visiteurs ont monopolisé le ballon, les joueurs locaux ont hérité des meilleures occasions. Notamment par Pontius, dont le penalty a été arrêté par Robles, qui avait bien observé le comportement du tireur lors des séances vidéo. Après la pause, Miller a marqué dans son propre but pour ouvrir la marque : joie locale de courte durée, avec le but-gag égalisateur d’Hamid contre son camp. New York n’a pas profité de l’exclusion de Najar pour émerger en fin de match. DC United nourrit des regrets mais dit avoir retenu les leçons pour s’imposer lors du match retour mercredi.

Cet après-midi (15h30 HE - NBC), Houston - Kansas City opposera deux formations qui aiment passer par les ailes (caractéristique en réalité commune à la plupart des équipes du haut du tableau). Les Texans le doivent à l’apport de Boniek Garcia, au style peu orthodoxe mais ô combien efficace. Kansas City peut remercier Kei Kamara : présent à la conclusion des centres, il est aussi capable de délivrer des passes décisives.

Ce soir (21h00 HE - RDS2, TSN2, ESPN), San José et son armada offensive feront leur entrée dans la phase finale par un déplacement difficile sur le terrain du champion en titre, le LA Galaxy. Ce dernier n’est pas effrayé par son adversaire, qu’il affuble d’un « football ennuyeux ». Qu’importe le flacon, San José voit en son contenu des similitudes avec les équipes qui ont apporté des trophées au club par le passé.

03 November 9:29 pm

In our continuing efforts to bring you as much analysis as possible, MLSsoccer.com editors Greg Lalas, Jonah Freedman, and Andrew Wiebe dive into the good, the bad, and the ugly from Saturday's DC-NY game.

03 November 12:28 pm

Seattle et Salt Lake ne sont (à nouveau) pas parvenu à se départager lors du premier match aller des demi-finales de conférence (0-0 - résumé vidéo), qui se poursuivent ce soir avec DC United - New York (20h00, direct RDS2 et NBCSN).

Ça n’a pourtant pas été faute d’essayer, mais les gardiens n’ont pas voulu : Nick Rimando a défié les lois de la physique alors que Michael Gspurning, bien moins sollicité, a réalisé les arrêts clefs au bon moment. Au match retour, chez lui, Salt Lake devra marquer… ce qu’il n’a plus fait depuis un mois ! De son côté, Seattle se dit qu’en jouant encore de la sorte, le ballon finira bien par rentrer. Réponse jeudi.

Ce soir, DC United et New York pourraient en revanche faire le plein de buts. Les filets ont tremblé au moins quatre fois lors de chacun des trois affrontements de cette année entre ces deux puissances offensives dont les défenses connaissent des ratés. À la maison, DC United misera aussi sur le contre face à un adversaire vulnérable au moment de la reconversion en perte de balle.

L’expérience penche largement en faveur de New York : d’un côté, un jeune entraîneur qui a grandi avec son équipe, de l’autre plusieurs vedettes qui ont participé à la Coupe du monde. Parmi elles, Tim Cahill, blessé au mollet, risque de ne pas être sur le terrain. 

30 October 7:47 pm

The playoffs are upon us, but if that isn't enough to satiate your thirst for soccer, we've got another contest to keep you busy throughout November.

Yes, it's time to select another AT&T Goal of the Year. Just like 2011, 64 of the year's best strikes – including all 31 AT&T Goal of the Week winners – are up for nomination, and a fan vote will whittle the field down all the way down to the year's best strike.

Whose goal are you looking forward to seeing in contention? One of David Beckham's many wonderstrikes? Or perhaps your tastes run more on the Fredy Montero side?

Tune in to MLSsoccer.com tomorrow, Oct. 31 at 1 pm ET, to find out the first 16 goals up for election and cast your vote!

In the meantime, tide yourself over with last year's winner, an absolute stunner from the Portland Timbers' then-rookie, Darlington Nagbe:

30 October 11:16 am

The San Jose Earthquakes topped the final regular season installment of the MLS Power Rankings on Tuesday, and it was a fitting end to an impressive season for the Quakes. Although they were one the season’s biggest surprises (MLSsoccer.com had them ranked No. 9 at First Kick), the Quakes ascended to the top spot in Week 16 and never really let up.

In fact, the Quakes held the top spot in the Power Rankings for 17 weeks this season (tops among all teams), and led the way for 14 consecutive weeks after reaching the top midway through the season. They relinquished their spot just once - to Sporting Kansas City in Week 30 – but claimed it again the next week and carried the torch each of the final three weeks of the season.

Some other notes on Power Rankings this season:

  • The biggest surprise of the year was easily D.C. United, who came in at No. 16 at the First Kick poll in early March and finished the regular season at No. 3. They also proved to be one of the most volatile teams on the poll this year, rising to No. 2 in Week 15 before plummeting back to No. 12 as late as Week 28 before they surged down the stretch to finish in the top 3.
  • The biggest disappointment was easily the Portland Timbers, who carried the No. 8 ranking into First Kick and effectively slipped into a free fall from there. They bottomed out at No. 19 in Week 19 and ended up holding that spot for a total of seven weeks this season.
  • Toronto FC led the league with most weeks spent at the No. 19 spot – 14.
  • Six teams held the bottom spot at least once this season – Toronto, Portland, Chivas USA, Philadelphia, FC Dallas and Montreal. The Impact held that spot at First Kick but never graced it again after Week 4.
  • Five teams held the No. 1 ranking at some point this season – San Jose, Sporting Kansas City, Real Salt Lake, Seattle and the LA Galaxy. The Galaxy held it at First Kick and never got it back, slipping all the way down to No. 17 in Weeks 11 and 12. The swing of 16 spots is the largest of any team in the rankings this season.
  • The most stable team this season was Sporting Kansas City, who never fell lower than No. 7 and spent a total of seven weeks at No. 1. The Seattle Sounders and Real Salt Lake both bottomed at No. 8 and reached No. 1 at various points in the season.
  • The Houston Dynamo also never fell outside of the top 10 at any point this season, falling as low as No. 9 and rising as high as No. 2 in Week 22.
  • The biggest one-week jump of any team this season belonged to San Jose, who leaped from No. 9 to No. 3 in Week 4 after a 1-0 win in Seattle. The Quakes never fell lower than No. 4 the rest of the way.
  • The biggest one-week drop also came in Week 4. FC Dallas plummeted from No. 6 to No. 15 after a 4-1 loss at D.C. United.
  • The Vancouver Whitecaps are the only playoff team not ranked in the top 10 at the end of the season. They fell to No. 12 in Week 25 and have languished outside the top 10 ever since.
  • Chivas USA was only team to go out the way they came in. They were ranked No. 18 at First Kick and finished No. 18 in the final rankings on Tuesday, having never climbed any higher than No. 12.

Note: There were no rankings for Weeks 13-14 due to international dates.

 

25 October 4:59 pm

Here at MLSsoccer.com, we're always looking for new ways to cover the North American soccer scene. On Friday, we'll give a few fans the chance to help us out, when we send five "fan reporters" to New York Red Bulls training ahead of the club's important match on Saturday against the Philadelphia Union at PPL Park (1:30 pm ET, NBC).

They'll spend the day covering the club, interviewing the players, doing some video reports, and tweeting out everything they're doing. Training starts at 10 am ET.  

We want you to follow along and give them feedback. Suggest questions they should ask. Let them know what you want to find out.

Here are their Twitter handles:

 

And use the dedicated hashtag:

 

We'll see how they all do. 

 

11 October 6:26 pm

Newly named New York Red Bulls GM Jerome de Bontin was non-committal when he was asked last week about the future of current manager Hans Backe.

But Backe himself sounds like he knows what's happening when his contract expires at the end of the current season.

According to a report in Swedish outlet Expressen, Backe indicated that he plans on moving back to Sweden in December.

"My contract runs out and I have not heard anything, so I will be moving home in December," Backe said, according to an online translation of the article. "There has been a reorganization which brought in Gérard Houllier and Jerome de Bontin and Erik Solér has been fired."

Add to that last week's rumors that tie Harry Redknapp and Gary McAllister to the Red Bulls job and it makes for a pretty major disruption for a team that still hasn't clinched a playoff berth with two matches remaining.

We'll see how the club responds in the coming days.

09 October 10:38 am

À l’issue de la mini-trêve réservée aux équipes nationales, il ne restera que deux semaines de compétition à la saison régulière et deux rencontres à toutes les équipes dont le sort n’est pas encore scellé. Voici un tour d’horizon des différents enjeux. À vos pronostics !

SUPPORTERS SHIELD
San José est quasiment assuré de remporter le trophée. Avec 5 points d’avance sur Kansas City, il lui suffit à toutes fins pratiques d’un point pour terminer en tête du classement (en cas d’égalité, les équipes sont départagées par le nombre de buts marqués, ce qui avantage nettement les Californiens). Ils auront l’occasion de le remporter contre le LA Galaxy puis à Portland. En cas de double échec du leader, les Sportingmen devront réaliser le sans-faute à New York et contre Philadelphie pour s’adjuger le Supporters Shield.
San José est d’ores et déjà assuré de participer à la Ligue des champions car Kansas City s’y est qualifié en remportant la Coupe des États-Unis.

CONFÉRENCE OUEST
Salt Lake, Seattle et le LA Galaxy accompagneront San José en phase finale. Le dernier siège sera pour Vancouver ou Dallas. Avantage à l’équipe de Martin Rennie, qui compte quatre unités d’avance sur son adversaire. Une victoire contre Portland ou à Salt Lake lui suffira. Les Texans, qui ont marqué plus de buts, ne peuvent se permettre la moindre défaite et sont quasiment contraints au 6/6 à Seattle et contre Chivas USA.

CONFÉRENCE EST
Kansas City et Chicago sont déjà rassurés sur leur sort. Quatre équipes luttent pour les trois dernières places. DC United (3e, 54 pts) est le mieux classé mais son calendrier est ardu, avec la visite de Columbus et un déplacement à Chicago. Tout comme New York (4e, 53 pts), qui accueillera Kansas City avant d’aller à Philadelphie, il peut se contenter d’une victoire ou tabler sur une défaite des deux autres prétendants. Houston (5e, 50 pts), qui reçoit Philadelphie et se déplace à Colorado, doit prendre au moins autant de points que Columbus (6e, 49 pts et en mauvaise posture car la moins bonne attaque des quatre) qui, après son déplacement à DC United, jouera contre Toronto.

04 October 12:41 pm

Vancouver a enfin gagné ! Sur un score plantureux en plus : 4-0 contre Chivas USA (résumé vidéo). Il faut dire que les visiteurs encaissaient du coup leur septième défaite consécutive (et ils n’ont marqué qu’un but lors de ces sept rencontres). Qu’importe l’adversaire : l’équipe de l’Ouest canadien se donne de l’air sur Dallas, Camilo s’est fait pardonner et DeMerit est heureux d’avoir vu tous ses équipiers prendre leurs responsabilités.

Dans l’autre match de la soirée de mercredi, Chicago a oublié de défendre (voire de jouer…) contre Philadelphie et s’est incliné 1-3 (résumé vidéo). La tête était possiblement déjà au sommet de ce week-end à New York, même si entre les clubs de ceux deux grandes villes, la rivalité n’a jamais été acrimonieuse.

Les supporters de l’équipe nationale canadienne attendaient pour leur part avec impatience la sélection de Stephen Hart pour les rencontres ô combien importantes des 12 et 16 octobre, contre Cuba et au Honduras. Il n’y a guère de surprise dans le groupe, quasiment inchangé depuis les duels du mois dernier. Dwayne De Rosario, blessé, n’en fait pas partie, de même que le jeune Ashton Morgan. Ils sont remplacés par Mike Klukowski et Iain Hume.

LA SÉLECTION CANADIENNE
Gardiens :
Milan Borjan (Sivasspor/Tur), Lars Hirschfeld (Vålerenga/Nor), Kenny Stamatopoulos (AIK/Suè)
Défenseurs : Marcel De Jong (Augsburg/All), David Edgar (Burnley/Ang), André Hainault (Houston/É-U), Dejan Jaković (DC United/É-U), Ante Jazić (Chivas USA/É-U), Mike Klukowski (APOEL/Chy), Kevin McKenna (Cologne/All)
Milieux de terrain : Patrice Bernier (Montréal), Julian De Guzman (Dallas/É-U), Terry Dunfield (Toronto), Atiba Hutchinson (PSV Eindhoven/P-B), Will Johnson (Salt Lake/É-U), Nik Ledgerwood (Hammarby/Suè), Pedro Pacheco (Santa Clara/Por)
Attaquants : Iain Hume (Doncaster/Ang), Simeon Jackson (Norwich/Ang), Olivier Occean (Francfort/All), Tosaint Ricketts (Vålerenga/Nor)

03 October 11:14 am

Si la saison de Chivas USA s’arrêtera à la fin du mois, le « deuxième » club de Los Angeles, en pleine disette offensive, aura pourtant un rôle crucial à jouer d’ici là. Au cours de ses derniers matchs, il affrontera une fois Vancouver et deux fois Dallas, les deux équipes qui luttent pour le dernier sésame qualificatif dans la conférence Ouest.

Tout commencera ce soir en Colombie-Britannique (22h00 HE), probablement sans Mattocks blessé, avec un Camilo en quête de rédemption et un Matt Watson à son tour encouragé par Martin Rennie, toujours aussi positif. Pour mieux comprendre la situation à Vancouver, ne manquez pas l’émission Coup Franc de la semaine, avec Alain Rochat.

Un peu plus au sud, Portland, lui aussi déjà écarté de la phase finale, pense à la Coupe Cascadia, qui pourrait sauver sa saison. Il pourrait se l’adjuger en cas de bon résultat à Seattle ce dimanche, mais sera reçu chaudement : 66 000 billets ont déjà trouvé preneur !

L’autre rencontre de la soirée opposera Chicago à Philadelphie (20h30 HE). Un match déjà dans l’ombre du déplacement de Chicago à New York ce samedi... lui-même occulté par une nouvelle majeure à New York : l’arrivée du duo Jérôme De Bontin - Gérard Houllier. Le premier, ancien président de l’AS Monaco, prend la place d’Eric Soler au poste de directeur général et se concentrera sur les opérations commerciales du club. Le second, qui a entre autres dirigé Liverpool et l’équipe de France, est pour sa part en charge des aspects sportifs.