blog

New England Revolution

14 October 11:53 am

Il reste encore deux journées de championnat (+ un match en retard) et bien malin celui capable de donner les noms du vainqueur du Supporters Shield et des dix participants à la phase finale de la Coupe MLS. Évidemment, les résultats du week-end ont encore davantage brouillé les cartes...

En position idéale pour finir en tête depuis de longues semaines, Seattle ne pense plus à la première place, qui paraît bien loin, mais à mettre fin à la spirale négative qui s’est poursuivie à Portland par un défaite 1-0 (résumé vidéo), la troisième consécutive. Le vainqueur du jour a battu trois grosses cylindrées de l’Ouest au cours du dernier mois, et est remonté à la deuxième place du classement général, devancé par New York uniquement au nombre de victoires. Les vaincus, eux, déplorent encore l’exclusion d’Alonso alors que Dempsey a dû quitter le match avec une épaule disloquée.

En position idéale pour (tiens, ce début de phrase me rappelle quelque chose) facilement assurer sa qualification en phase finale, Montréal doit aussi mettre fin à une spirale négative, marquée par une défaite ce samedi contre New England (0-1, résumé vidéo), ce qui place désormais l’équipe dos au mur. Les visiteurs n’ont pas manqué de dédier leur succès à Saer Sene, qui a dû quitter la rencontre en milieu de première mi-temps suite à une blessure au pied qui a horrifié tout le stade.

Les Québécois ont cependant toujours leur sort en mains, contrairement à Philadelphie, qui effectue la plus mauvaise opération du week-end après le partage 1-1 concédé à DC United (résumé vidéo), un point sauvé à la dernière minute par le réveil de Jack McInerney. Du coup, Chicago s’empare de la cinquième place dans l’Est grâce à son succès 2-3 à Dallas (résumé vidéo) qu’il a pourtant failli laisser échapper en fin de match.

Vendredi, la liste des pays qualifiés pour la Coupe du monde s’est allongée. Rien de neuf dans la Concacaf, à tout le moins officiellement. Mais le Honduras, vainqueur contre le Costa Rica, peut se contenter d’un point mardi en Jamaïque pour assurer sa qualification pour le Brésil. Les Costariciens se font dépasser en tête du groupe par les États-Unis, facile vainqueurs de la Jamaïque. Le Mexique devra aller chercher au moins un nul au Costa Rica pour assurer sa place de barragiste, et peut remercier Raúl Jiménez pour son superbe but qui lui a offert la victoire in extremis contre le Panama.

03 September 11:13 am

Hier, Columbus a donc décidé de congédier son entraîneur Robert Warzycha, serviteur de très longue date puisqu’il était en poste depuis 2009 dans le club où il a joué de 1996 à 2002. Entre temps, il était resté au club, en tant qu’entraîneur adjoint.

J’ai l’impression qu’en MLS, les entraîneurs sont moins sur un siège éjectable qu’ailleurs. J’ai donc voulu le vérifier, en comparant avec les cinq grands championnats européens, qui viennent de reprendre. À vous d’en tirer vos conclusions.

Entraîneur
Dominic Kinnear
Jason Kreis
Schellas Hyndman
Bruce Arena
Sigi Schmid
Peter Vermes
Ben Olsen
Frank Klopas
Óscar Pareja
Jay Heaps
John Hackworth
Martin Rennie
José Luis Real
Marco Schällibaum
Mike Petke
Caleb Porter
Ryan Nelsen
Mark Watson
Brian Bliss

Club
Houston
Salt Lake
Dallas
LA Galaxy
Seattle
Kansas City
DC United
Chicago
Colorado
New England
Philadelphie
Vancouver
Chivas USA
Montréal
New York
Portland
Toronto
San José
Columbus

Arrivée
2006
2007
2008
2008
2009
2009
2010
2011
2012
2012
2012
2012
2013
2013
2013
2013
2013
2013
2013

MLS
Entraîneur le plus ancien : Dominic Kinnear (Houston), 8e saison
Entraîneurs à leur quatrième saison ou plus : 7/19
Nouveaux entraîneurs au début de la saison : 5
Entraîneurs remplacés en cours de saison : 2

France
Entraîneur le plus ancien : Christian Gourcuff (Lorient), 11e saison
Entraîneurs à leur quatrième saison ou plus : 6/20
Nouveaux entraîneurs au début de la saison : 5

Allemagne
Entraîneurs les plus anciens : Torsten Lieberknecht (Braunschweig) et Jürgen Klopp (Dortmund), 6e saison
Entraîneurs à leur quatrième saison ou plus : 4/18
Nouveaux entraîneurs au début de la saison : 3

Angleterre
Entraîneur le plus ancien : Arsène Wenger (18e saison)
Entraîneurs à leur quatrième saison ou plus : 2/20
Nouveaux entraîneurs au début de la saison : 5

Italie
Entraîneurs les plus anciens : Stefano Colantuono (Atalanta), Andrea Mandorlini (Hellas Vérone), Massimiliano Allegri (AC Milan), Francesco Guidolin (Udinese), 4e saison
Entraîneurs à leur quatrième saison ou plus : 4/20
Nouveaux entraîneurs au début de la saison : 6

Espagne
Entraîneur le plus ancien : Pepe Mel (Betis Séville), 4e saison
Entraîneurs à leur quatrième saison ou plus : 1/20
Nouveaux entraîneurs au début de la saison : 12

18 July 10:22 am

En battant Toronto, Chivas USA a enfin gagné, après 14 rencontres sans victoire. Ce succès était marqué du sceau de ses nouveaux venus : Carlos Bocanegro a pu célébrer avec succès son retour en MLS mais c’est surtout le jeune prodige Erick Torres qui a marqué les esprits, tant en disputant un match de qualité qu’en inscrivant le but de la victoire. Et pourtant, Toronto a joué à onze contre dix pendant plus d’une heure mais a été incapable de saisir sa chance et déplore que l’arbitre n’ait pas osé siffler un penalty contre l’équipe locale après en avoir exclu un joueur.

À Colorado, l’arrivée gagnante fut celle de la mi-temps : la montée au jeu d’Atiba Harris a métamorphosé l’équipe. Menée à la marque à la pause, elle a retourné la situation pour s’imposer contre New England, qui est passé à côté de son sujet. Et l’entraîneur Jay Heaps a eu l’honnêteté de reconnaître que ce fut aussi son cas.

Alors qu’on arrive aux quarts de finale de la Gold Cup, quatre nouveaux joueurs se joignent à l’équipe nationale américaine, comme le permet le nouveau règlement de la compétition. Quatre autres prennent la direction opposée et quittent le groupe dans lequel figure évidemment toujours Chris Wondolowski, à qui fifa.com a consacré un article. Autre arrivée à noter : celle du milieu offensif argentin de 22 ans Mauro Diaz à Dallas. Son style explosif doit amener davantage de punch offensif aux Texans.

LES RÉSULTATS
Colorado - New England
Chivas USA - Toronto

 
2-1
1-0

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

17 July 2:51 pm

Deux rencontres sont au programme de ce soir, mettant aux prises quatre équipes dont on parle peu. Ces dernières semaines, Chivas USA ne s’en plaint pas, tant le club a eu de presse négative en ce début de saison. Il veut revenir à la une avec des nouvelles plus réjouissantes, comme un retour réussi de Carlos Bocanegra. Ce dernier espère recevoir son Certificat International de Transfert à temps pour affronter Toronto ce soir. Les Ontariens sont toujours en quête de stabilité et viennent de laisser partir un autre élément chevronné en la personne de Darren O’Dea : pour faire plus de place dans le budget salarial

Colorado - New England verra s’opposer deux équipes du ventre mou du classement qui ont chacune leur raison d’être jalousée par les formations du top. Le club des Rocheuses compte en ses rangs deux des meilleures recrues de la saison, Deshorn Brown et Dillon Powers, même si en ce moment, on parle beaucoup de la concurrence au poste de gardien de but entre Clint Irwin et le vétéran Matt Pickens qui vient de revenir au jeu. De son côté, New England possède tout simplement la meilleure défense de la compétition. Mais ces jours-ci, c’est aussi un retour qui fait la une :  celui de Kevin Alston, qui a subi avec succès les traitements contre la leucémie.

LE PROGRAMME COMPLET
Mercredi 17 juillet
21h00 : Colorado - New England
22h30 : Chivas USA - Toronto

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

17 June 11:41 am

Une fois n’est pas coutume… le Toronto FC a gagné et a été la seule des cinq équipes victorieuses du week-end à battre un adversaire moins bien classé.

Le leader, Dallas, a donc été battu à Portland après avoir joué de malchance avec ses attaquants. Déjà privé de Perez, retenu pour obligations internationales, il a dû se passer de Cooper, rentré dare-dare en raison d’une urgence familiale. Titularisé, Hassli, blessé, est sorti après 8 minutes… Les Texans ont quand même espéré pendant 90 minutes, notamment grâce à de beaux arrêts de Fernandez. Nagbe a inscrit le seul but du match, qu’il place au sommet de sa hiérarchie personnelle, permettant à Portland de revenir à deux points de son adversaire du jour.

Au courant du résultat, Montréal savait qu’il s’emparerait de la tête du classement général en cas de victoire à Columbus. Mais les Québécois ont été timides sur le terrain d’un adversaire qui est enfin parvenu à faire pencher la chance de son côté.

Les équipes en forme ont aussi été battues. Invaincu depuis six rencontres, Colorado a perdu chez lui contre San José à l’issue d’un match très tendu permettant à Mark Watson de réussir ses débuts grâce au premier but de la saison de Lenhart. Meilleure défense de la compétition, New England n’a pas résisté à l’exclusion de Farrell et a encaissé quatre buts à Vancouver, emmené par un Miller en grande forme.

Le duel entre les deux derniers a enfoncé encore un peu plus DC United, qui croit cependant que des jambes moins lourdes et un arbitre moins sévère auraient permis d’éviter la défaite contre Toronto où l’on souhaite désormais « apprendre à gagner ».

LES RÉSULTATS
Portland - Dallas
DC United - Toronto
Columbus - Montréal
Colorado - San José
Vancouver - New England

 
1-0
1-2
2-0
1-2
4-3

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

14 June 12:10 pm

Quatre des cinq duels du week-end verront à l’œuvre des équipes qui visent la tête du classement ou respirent la forme, alors que le dernier opposera les deux moins bons élèves depuis le début de la compétition.

Le choc incontestable verra le leader Dallas se déplacer à Portland, qui n’a plus perdu en championnat depuis 12 rencontres (direct ESPN, ESPN Deportes). Will Johnson et ses équipiers se disent dans une période charnière qui va définir leur saison, quelques jours après la qualification en coupe et avant un déplacement au LA Galaxy. Ils se méfieront d’un adversaire qui a marqué lors de tous ses déplacements, et particulièrement du coup de patte de Michel Garbini.

En cas de contre-performance des Texans, Montréal pourrait tirer les marrons du feu devant les caméras d’Univision Deportes. En déplacement à Columbus, qui reste sur un match de coupe lourd à digérer (élimination, blessure de Glauber et temps de récupération réduit), les Québécois seront privés de Nesta, suspendu, mais pourraient récupérer Paponi et Pisanu, de retour de blessure.

Derrière Portland, Colorado détient actuellement la deuxième meilleure série d’invincibilité, avec 6 rencontres consécutives sans défaite. Rétabli, Rivero sera affecté à un rôle plus offensif pour la venue de San José dont le nouvel entraîneur Mark Watson s’est présenté lors de ce long entretien vidéo. Ce match sera diffusé gratuitement sur MLSsoccer.com.

En forme, New England regarde le calendrier et est très optimiste car 13 de ses 20 dernières rencontres le verront affronter un adversaire actuellement moins bien classé que lui. À commencer par un déplacement à Vancouver qu’il ne faut pas prendre à la légère, même si l’équipe de l’ouest canadien est tiraillée entre ses progrès des dernières semaines et ses transferts à venir.

Enfin, TSN2 retransmettra le duel des mal classés : la lanterne rouge, DC United, voudra poursuivre sur la lancée de sa victoire en coupe pour battre l’avant-dernier, Toronto, qui reconstruit en misant sur la jeunesse de son entrejeu.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 15 juin
17h00 : Portland - Dallas
19h00 : DC United - Toronto
19h30 : Columbus - Montréal
21h00 : Colorado - San José
22h00 : Vancouver - New England

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

03 June 11:22 am

Arrière-gardes les plus solides depuis le début de la compétition, New England et Colorado ont davantage peiné au moment de faire trembler les filets adverses. Ce ne fut pas le cas ce week-end…

Cinq joueurs différents ont trouvé le fond des filets pour permettre à New England d’infliger au LA Galaxy sa défaite la plus sévère en championnat depuis 2002. Atiba Harris a vu ses efforts récompensés par deux buts pour contraindre au partage le leader Dallas, qui doit son point au réalisme de Blas Perez. En bas de classement, Mike Magee a permis à Chicago de sortir vainqueur du duel des attaques faméliques face à DC United.

Mais le grand gagnant de la semaine est encore une fois Montréal, qui s’est imposé à Kansas City dans un match tendu par un penalty, une exclusion et des échanges de noms d’oiseaux entre les bancs. Certains joueurs locaux cherchaient quand même une explication sportive à leur troisième défaite à domicile de la saison.

Plusieurs équipes de la Conférence Ouest ont réalisé une bonne opération : Portland, sans jouer, mais surtout Salt Lake et Seattle, qui remercient respectivement Javier Morales et Obafemi Martins, tous deux dans un grand jour. Mauvaise affaire en revanche pour New York, battu par Vancouver et « délaissé par la chance », dixit Thierry Henry, alors qu’un point à Columbus rend heureux Houston encore victime de blessures en plein match.

La Fédération américaine de soccer a également fêté son centenaire et son équipe nationale s’est bien relevée de sa défaite contre la Belgique en battant l’Allemagne 4-3 (résumé vidéo).

LES RÉSULTATS
Toronto - Philadelphie
New York - Vancouver
Columbus - Houston
Kansas City - Montréal
Colorado - Dallas
Salt Lake - San José
Chivas USA - Seattle
New England - LA Galaxy
Chicago - DC United

 
1-1
1-2
1-1
1-2
2-2
3-0
0-2
5-0
2-0

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

15 May 11:18 am

Welcome to a new series on MLSsoccer.com, where each week we'll take a look at some of the best images from the week that was in Major League Soccer. Here's a look back at the best shots from May 11-12, and check back every Monday as the series continues.

Philadelphia Union goalkeeper Zac MacMath (center) skies to take the ball off the head of Chicago's Gonzalo Segares during the Union's 1-0 win at Toyota Park.

Felipe's 39th minute goal wasn't the game-winner for Montreal against Real Salt Lake last weekend - far from it, in fact, in what turned out to be a 3-2 thriller - but the Brazilian celebrated in style, playing up to Impact fans behind the corner flag.

The backflip goal celebration is nothing new to the world of soccer, but it's always spectacular when it gets thrown out on the field. Seattle Sounders forward Obafemi Martins broke out the celebration during Seattle's 4-0 romp over San Jose.

We already knew Vancouver Whitecaps forward Darren Mattocks (right) could jump over the top of MLS defenders, but we had yet to see him jump chest high on Omar Gonzalez and throw a freeze frame pose at us. Now we have.

Don't lose focus of that ball, Bobby Shuttlesworth. Stare right on down that tunnel and don't break eye contact.

I'm just praying that Columbus Crew midfielder Matias Sanchez stuck the landing on this splitting dismount, and didn't rip the seat of his pants.

Well, see what had happened was.... FC Dallas midfielder Je-Vaughn Watson (left) really wanted to win the ball, but then Dwayne De Rosario told him, "Shoulder ride's over, pal," and dropped him like a sack of potatoes.

Portland Timbers midfielder Rodney Wallace (right) is in the form of his life of late. So much so, that he's carrying the entire Timbers team on his back right now. Literally, and figuratively.

This is Houston Dynamo vs. Sporting Kansas City in a nutshell, right here. Mechack Jerome (left) wins the ball in the air, gets upended and slams heavily to the ground. Sporting got slammed to the ground a few times, but won, 1-0.

13 May 7:04 pm

Statistics are often overlooked in soccer, and we here at MLSsoccer.com think that's too bad.

So each Monday, we'll be bringing you five of the most telling stats following the previous weekend's round of games. They might be about the individual game itself, a team's recent run of results or an individual player lighting it up. This week, we've got all three.

Here's five key stats from Week 11:

  • 25 players have scored 3 or more goals in MLS 2013 so far. Five of the 25 – exactly one-fifth – are Portland Timbers players. [Mike Donovan, @TheMikeDonovan]

The five players are Ryan Johnson, Will Johnson, Diego Valeri, Rodney Wallace and Darlington Nagbe. The New York Red Bulls come in a close second with four players (Thierry Henry, Tim Cahill, Fabián Espíndola and Jámison Olave). To make up for those two hogging all the three-goal scorers, Chivas USA, Seattle, Vancouver, Colorado, D.C. United, Chicago and New England have a combined zero. Ouch.

  • With Sunday night's victory against the Houston Dynamo, Sporting Kansas City have now handed MLS opponents their first loss at a new stadium at six different stadiums: BBVA Compass Stadium, BMO Field, Qwest Field, Rio Tinto Stadium, Robertson Stadium (Houston Dynamo) and Spartan Stadium (San Jose Earthquakes). [Sporting Kansas City]

Quite rude of them to crash house parties in such a manner, really.

Jack Mac has done everything in his power to earn a US national team call-up for this summer's Gold Cup. It would be more than a mild shock if his early season form doesn't translate to his first senior team cap. Are you paying attention, Jurgen?

The math is in their favor, though; only one Canadian team resides in the Western Conference, so they'll avoid Toronto FC and Montreal for a second (and/or third) time in the regular season as well as the playoffs, barring an MLS Cup meeting.

  • The San Jose Earthquakes have won just one of their past eight games, a stretch that includes three losses. During their Supporters' Shield-winning 2012 campaign, the fewest games they won during an eight-game stretch was four, and that run was without a loss.

For context's sake, the 2012 stretch came during the final eight games of the season with the Supporters' Shield already won and San Jose resting starters for the playoffs. Granted, it's still early in the season, but the Earthquakes are well behind their 2012 pace of 1.94 ppg (1.17 so far in 2013), which is a difference of 26 points over a 34-game season.

Did we miss something? Let us know in the comments below.

08 March 12:50 pm

Ce jeudi soir, le LA Galaxy est allé chercher le 0-0 dans la controverse à Herediano (résumé vidéo). Comme les deux autres clubs de MLS engagés en Ligue des champions, il sera exempt lors de cette deuxième journée de championnat, qui sera certainement riche en enseignements pour beaucoup d’autres.

Les équipes qui ont agréablement surpris la semaine dernière voudront confirmer leur bon départ. Parmi elles, Montréal se déplacera à Portland, où tout le monde encense déjà Diego Valeri. Salt Lake, avec un Plata qui ne semble pas avoir plus de 25 minutes dans les jambes, aura un déplacement tout aussi périlleux, à DC United.

Celles qui ont logiquement gagné voudront affirmer leur suprématie. Ainsi, Kansas City, emmené par un Rosell dont on a déjà pu apprécier l’intelligence de jeu, aura a priori la tâche aisée à Toronto (direct RDS2, TSN). Pour Vancouver et Columbus, la facilité contre un adversaire modeste, c’était la semaine dernière : leur confrontation directe en Colombie-Britannique devrait nous en dire plus sur leurs réelles possibilités.

Mais beaucoup sont déjà en quête de rachat après des débuts ratés. Contre New England, qui a besoin d’un stade mieux situé, Chicago, toujours privé de Pause et Friedrich, doit faire oublier la claque reçue au LA Galaxy (direct NBCSN). San José, dont Wondolowski est le seul attaquant en état de jouer, devra trouver le moyen de battre New York, privé de Juninho, devant les caméras d’ESPN et ESPN Deportes.

Les téléspectateurs d’Univision assisteront au duel Colorado - Philadelphie, le seul opposant deux équipes battues la semaine dernière, annoncé sous une neige abondante. Enfin, en direct sur Unimas, Chivas USA devra rassurer tant sur le terrain qu’en dehors face à une équipe de Dallas qui a remporté son premier match sans convaincre.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 9 mars
13h30 : Toronto - Kansas City
18h00 : Colorado - Philadelphie
19h00 : DC United - Salt Lake
19h30 : Chicago - New England
19h30 : Vancouver - Columbus
22h30 : Portland - Montréal
Dimanche 10 mars
17h00 : Chivas USA - Dallas
22h00 : San José - New York

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs