blog

MLS Regular Season

22 December 6:12 am

Nous voilà dans le carré d’as de mes réjouissances de la saison, où s’accumulent les bonnes surprises, à commencer aujourd’hui par des défenseurs qui méritent plus de visibilité et la force offensive du vainqueur du Supporters Shield.

4. Sarkodie, Yedlin, Klute et Sinovic : des arrières latéraux modernes
On parle moins d’eux que des attaquants, mais ils ont eu un apport essentiel à leur équipe cette saison : des arrières latéraux modernes, à la fois solides défensivement mais aussi productifs offensivement. En plus de rendre leur flanc difficile à passer, ils ont quelques passes décisives à leur actif. À droite, DeAndre Yedlin (Seattle), qui a été au Match des étoiles, et Kofi Sarkodie (Houston), qui met l’adversaire à terre les rares fois où il est battu. À gauche, Chris Klute (Colorado), qui a franchi sans mal le pas depuis la D2, et Seth Sinovic (Kansas City), qui avait déjà été très solide la saison dernière au sein de la meilleure défense de la compétition. Ces joueurs ont de l’avenir : le dernier nommé a 26 ans, les trois autres 23 ans ou moins.

3. Enfin un trophée – mérité – pour New York !
De tous les clubs évoluant en MLS depuis la saison inaugurale de la compétition en 1996, New York était le seul à ne pas avoir remporté de trophée officiel. Il a mis fin à cette disette en s’adjugeant le Supporters Shield grâce à une saison qui, sans être étincelante, a été plus que probante. Le tout sous la direction de Mike Petke, qui effectuait ses débuts d’entraîneur. C’est notamment son attaque qui a brillé : très complète, elle était certainement la seule de la compétition à n’avoir aucune faiblesse. Parmi ses forces, la domination sur les flancs mais surtout dans les airs, grâce à un majestueux Tim Cahill, auteur de 12 buts, dont 9 de la tête. La défense n’a pas toujours été aussi convaincante, notamment quand elle se repliait dans ses 20 derniers mètres, où Houston lui a assené le coup de grâce en phase finale.

Pleine lucarne : les tops de la saison 2013
5. Camilo : un top buts à lui tout seul !
6. Di Vaio, Magee : un pas en avant
7. La défense de Kansas City, impossible à enfoncer
8. Un nouveau stade pour DC United
9. Fernandez et Michel ont permis à Dallas de rêver… une demi-saison
10. Vent de fraîcheur à Colorado et New England

02 December 6:43 pm

Omar González generalmente se destaca por su enorme contribución a la defensa del LA Galaxy al igual que a la de la selección de los Estados Unidos.

Defensa central de gran categoría, sobrio y con un talento enorme. Generalmente un tipo que no da muchas declaraciones ni es mucho de estar frente a las cámaras y bajo los reflectores.

Sin embargo a través de la red social de Instagram, Omar mostró un lado que poco le conocíamos, al parecer con motivo del Día de Acción de Gracias. Al mejor espíritu festivo, lo podemos ver tocando el saxofón en medio de un terreno… en boxers (video arriba).

Definitivamente, hay que ver para creer.

07 November 11:38 am

Il a fallu recourir aux prolongations pour connaître les participants à la finale de la Conférence Est, qui opposera Houston à Kansas City (match aller samedi au Texas), respectivement vainqueurs à New York et contre New England.

Chez lui, le vainqueur du Supporters Shield avait toutes les cartes en mains pour passer au tour suivant mais a une fois de plus laissé filer la montre en or, s’inclinant 1-2 (résumé vidéo). Dominateur, il avait ouvert la marque grâce à Wright-Phillips, qui reprenait un centre de Sam et profitait d’une bourde du gardien Hall. Ce dernier s’est ensuite parfaitement repris en multipliant les réflexes salvateurs. L’égalisation est tombée en fin de première mi-temps quand Sekagya offrait littéralement le ballon à Davis, qui n’avait plus qu’à conclure. L’auteur de la mauvaise passe s’était fait mal quelques minutes plus tôt et peinait encore à courir : un cadeau parmi d’autres offert par les New Yorkais.

Il y avait certes un peu de malchance dans ce but, mais l’équipe a remis tellement souvent son adversaire dans le match qu’elle ne peut s’en prendre qu’à elle-même. Les deux formations n’ont pu se départager au cours des 90 minutes réglementaires, et Dominic Kinnear a donné une leçon de coaching à son homologue Mike Petke en effectuant des remplacements plus judicieux. Parmi eux, le nouveau héros orange, Omar Cummings, auteur du but décisif après avoir déjà égalisé dans les derniers instants au match aller.

Avec un but de retard suite à sa défaite à Foxborough, Kansas City a entamé sa rencontre face à New England tambour battant. L’équipe locale a cependant buté sur un Reis qui a multiplié les miracles, ne s’avouant vaincu que par Collin juste avant la pause. Le stade s’est tu lorsqu’Imbongo a fait 1-1 à 20 minutes de la fin mais a retrouvé l’espoir quand l’arrière gauche Sinovic a marqué le but le plus important de sa carrière, replaçant les deux équipes à égalité parfaite suite au 2-1 du match aller. Pour la deuxième fois de la soirée, il fallait recourir aux prolongations.

Durant celles-ci, l’assaut que les visiteurs avaient prévu de subir s’est poursuivi. Mais c’est paradoxalement après un dégagement raté de New England que les Ciel et Marine ont pu mener un contre ponctué victorieusement par Bieler pour fixer les chiffres à 3-1 (résumé vidéo) à 7 minutes de la loterie des tirs au but. Peter Vermes était très fier de ses joueurs, qui ont à la fois parfaitement géré le match et offert du spectacle.

06 November 6:21 pm

Erick “Cubo” Torres fue transferido de Chivas Guadalajara a Chivas USA a mediados del 2013. El tapatío tuvo un impacto inmediato en el cuadro angelino, regresándole algo de alegría al club que pasó la gran mayoría del 2013 con más penas que gloria.

El joven delantero mexicano se reencontró con su mejor versión con un técnico que conoce muy bien desde sus inicios en Guadalajara, Jose Luis ‘El Güero’ Real. Bajo su mando, Cubo consiguió anotar siete goles en la campaña, convirtiéndose en el goleador del club, anotó un golazo de antología con una chilena frente a Vancouver Whitecaps, y además esta entre los nominados para Latino del Año.

El gran momento de Torres no pasa desapercibido por Guadalajara, que aunque cuenta con varios delanteros comprobados en el fútbol mexicano, no han dado los resultados esperados. Por lo que el técnico actual, Juan Carlos Ortega, no descarta un posible análisis en el cual, en caso de ser conveniente, considerarían traer a Torres de regreso a la Perla Tapatía.

“Chivas es un proyecto institucional donde el capricho o la necesidad de un técnico no estará por encima del equipo, si dentro de la valoración es preciso que continúe allá Erick, seguirá. Si es necesario e importante para Chivas, lo haremos, pero se tendrá que valorar la opinión de José Luis y Héctor (Real), (Paco) Palencia y la aprobación de Jorge Vergara, pero Chivas no se maneja con caprichos o deseos en el caso de Erick. Que la gente sepa que se valora lo que mejor le conviene al club”, dijo Juan Carlos Ortega.

05 November 10:59 am

À quelques heures de la conférence de presse officielle du club, l’équipe de l’émission Coup Franc a tiré son propre bilan de la saison de l’Impact de Montréal (à écouter ici) en compagnie de Christian Schaekels de Vision du Jeu. Le tour essaye d’être complet… dans le temps imparti (on aurait facilement tenu trois heures) et on aborde entre autres les questions suivantes :

  • L’explication du début de saison exceptionnel et du ralentissement qui a suivi
  • Le jeu offensif et le jeu défensif décortiqués : forces et faiblesses individuelles et collectives
  • Le recrutement
  • Le club a-t-il bien réagi une fois en tête du classement et bien géré cette place inattendue ?
  • Comparaisons avec 2012 : le style, les résultats, etc.
  • La victoire au Championnat canadien Amway : un trophée précieux ou un cadeau empoisonné ?
  • La Ligue des champions, l’attitude et la communication du club autour de cette compétition
  • Le jeu de tête : indispensable pour jouer les premiers rôles en MLS ?
  • La richesse et la gestion de l’effectif
  • Une bonne saison pour un club qui n’est en MLS que depuis deux ans ?
  • Le rôle des jeunes, leur apport et la confiance qui leur a été accordée
  • La fidélité du public et sa présence au stade
  • Et bien d’autres sujets !

Et vous, quels bilans tirez-vous de cette saison à Montréal ? N’hésitez pas à les partager avec nous ci-dessous, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

L'émission Coup Franc est aussi disponible sur Stitcher et iTunes.

31 October 11:57 am

Seattle s’est imposé 2-0 (résumé vidéo) hier soir contre Colorado et affrontera Portland en demi-finale de la Conférence Ouest. Malgré quelques belles occasions et des rebondissements en fin de rencontre, le duel a été assez fermé et l’essentiel était dit après l’ouverture du score par Evans peu avant la demi-heure. L’équipe locale avait été la plus dangereuse, profitant de nombreuses pertes de balle de son adversaire dont le pari de réorganisation défensive a été raté.

Passé à côté du début de son match, Colorado a pris du mieux par la suite mais sans réellement se montrer dangereux. Seattle s’est quand même causé des frayeurs après la pause : privé de Yedlin, sorti sur blessure, il a fini à 10 suite à l’incroyable bourde de Gspurning mais Eddie Johnson a mis fin au maigre suspense en faisant 2-0 dans les arrêts de jeu. On sentait d’ailleurs plus de soulagement que de joie dans les réactions d’après-match des vainqueurs.

Le second match du premier tour aura lieu ce soir à partir de 20h30 (HE) entre Houston et Montréal (direct RDS, TSN, NBCSN). Chez eux, les Texans recueillent les faveurs des pronostics, d’autant que leur place en finale ces deux dernières années montre qu’ils savent gérer ce moment crucial de la saison, alors que leur adversaire reste sur des mois très difficiles.

Mais il ne faut pas oublier que les Québécois les ont étrillés il n’y a pas si longtemps au stade Saputo. Ils devront s’inspirer de cette victoire pour être efficaces en terrain adverse, en utilisant leurs armes les plus dangereuses : le jeu rapide et le contre, dont Houston se méfie particulièrement. Robuste, la défense orange laisse souvent des espaces dans son dos et le remplacement de Taylor par Brunner ne va pas améliorer sa mobilité. Montréal a donc un coup à jouer contre cet adversaire dont les défauts défensifs lui conviennent parfaitement.

29 October 1:17 pm

La phase classique de la saison vient de se terminer, et la phase finale est sur le point commencer. L’émission de la semaine (à écouter ici) dresse donc d’abord le bilan de la première, ce qui met la table pour ensuite se lancer dans des prévisions en vue de la Coupe MLS.

On revient sur la saison régulière en posant, entre autres, les questions suivantes :

  • La première place de New York était-elle prévisible ? Est-ce un beau vainqueur ?
  • Quelles équipes ont le plus progressé ? Le niveau général est-il meilleur qu’en 2012 ?
  • Quelle formation a été la plus agréable à regarder ?
  • Recrutement : qui a vu juste, qui s’est planté ?
  • Quelles individualités ont déçu ?

En deuxième moitié d'émission, on prend le tableau de la phase finale de la saison pour tenter de déterminer le vainqueur de la Coupe MLS. Montréal peut-il gagner à Houston ? De qui viendront les surprises ? Les joueurs désignés feront-ils la différence ? New York pourra-t-il confirmer après avoir fini la saison régulière en tête ? Le LA Galaxy conservera-t-il son titre ? Avec un classement aussi serré, les autres prétendants sont nombreux, à commencer par Kansas City et Portland, sans oublier que des équipes qualifiées de justesse surprennent régulièrement.

Et vous, quels sont vos pronostics pour cette dernière partie de saison ? N’hésitez pas à les partager avec nous ci-dessous, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

L'émission Coup Franc est aussi disponible sur Stitcher et iTunes.

28 October 11:14 am

De tous les clubs évoluant en MLS depuis la saison inaugurale de la compétition en 1996, un seul n’avait pas encore remporté de trophée officiel : New York. Cette disette est révolue puisque l’équipe vient de mettre la main sur le Supporters Shield à l'issue d'une lutte aussi chaude que celles pour les dernières places en phase finale et pour le titre de meilleur buteur.

Tout a commencé samedi, alors que Lawrence Olum jouait les héros pour propulser Kansas City en tête du classement général, scellant par la même occasion l’élimination de Philadelphie où régnait un profond sentiment de gaspi. Du côté de Montréal, le stress prenait le dessus : pendant le match à Toronto, où l’équipe s’est inclinée, et après puisqu’elle devait désormais attendre 24 heures pour être fixée sur son sort. En soirée, un Valeri des grands soirs permettait à Portland d’atomiser Chivas USA et de prendre la première place de la Conférence Ouest, alors que San José bouclait sa saison par une victoire en révélant que Wondolowski avait joué avec une fracture au pied durant une partie de l’année.

Dimanche matin, les données étaient claires. New York devait battre Chicago pour remporter le Supporters Shield, sans quoi il serait pour Kansas City. Les cinq qualifiés de l’Ouest connus, il restait trois places pour quatre équipes dans l’Est – Montréal, Houston, New England et Chicago. Les Texans ont assuré leur qualification en gagnant sans convaincre à DC United, mais savent que désormais tout peut arriver. New England s’est imposé à Columbus et malgré sa qualification qui en étonne plus d’un, ne célèbre pas mais pense à son prochain match.

New York - Chicago serait donc décisif sur les deux tableaux. Quand Magee a ouvert la marque après 5 minutes, les supporters locaux ont craint la malédiction, leurs collègues montréalais étaient dans leurs petits souliers. Mais Thierry Henry a sorti le grand jeu pour amener les siens vers une victoire éclatante 5-2. La longue attente prenait fin pour les supporters et les joueurs pouvaient savourer leur succès.

Dans le camp d’en face, c’était évidemment la désolation, avec l’impression d’avoir essayé mais d’avoir été submergé. Maigre consolation potentielle, le but de Magee pouvait lui permettre de finir meilleur buteur. Mais même ça, ils ne l’auront pas : le triplé de Camilo plus tard dans la soirée permet au Brésilien de Vancouver de se chausser d’or. Tout s’est terminé par un LA Galaxy - Seattle plus loin des feux des projecteurs que d’habitude, qui a quand même vu Dempsey marquer son premier but depuis son retour, et a aussi donné sa forme définitive aux classements.

La phase finale commencera mercredi, avec le déplacement de Colorado à Seattle. Le gagnant jouera contre Portland au tour suivant, alors que l’autre match mettra aux prises Salt Lake et le LA Galaxy. Dans la Conférence Est, le premier tour verra Houston accueillir Montréal jeudi soir. Le vainqueur de ce duel aura la lourde tâche de se mesurer à New York au tour suivant, pendant que New England fera face à Kansas City.

LES RÉSULTATS
Philadelphie - Kansas City
Toronto - Montréal
San José - Dallas
Chivas USA - Portland
DC United - Houston
Columbus - New England
New York - Chicago
Vancouver - Colorado
Seattle - LA Galaxy

 
1-2
1-0
2-1
0-5
1-2
0-1
5-2
3-0
1-1

Classement général final
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

25 October 1:53 pm

Qui terminera en tête du classement général ? Qui seront les dix qualifiés pour la phase finale ? Le suspense, on ne peut plus haletant, prendra fin dimanche soir à l’issue de la dernière journée de la phase « classique » de la compétition.

Quatre équipes peuvent encore prétendre au Supporters Shield. La mieux placée est New York : en cas de victoire contre Chicago (direct Unimas), le club est assuré de remporter le premier trophée de son histoire. « C’est tellement important qu’on n’a même pas besoin d’en parler », résument les joueurs. Mais Chicago joue sa place en phase finale et a tout intérêt à ne pas revenir bredouille : il cible le flanc gauche adverse pour parvenir à ses fins.

Les poursuivants de New York doivent prendre les trois points pour espérer le dépasser. Actuellement deuxième, Kansas City se mesurera à Philadelphie devant les caméras de NBCSN, dans un contexte très différent de celui de la dernière confrontation entre les deux équipes qui avait vu la victoire de l’Union, aujourd’hui dans la situation la plus épineuse, ayant l’obligation de gagner et de compter sur des mauvais résultats de plusieurs adversaires directs… qui joueront après lui, sous peine de voir sa saison prendre fin.

Deux équipes de l’Ouest peuvent encore aspirer au Supporters Shield. Salt Lake, au repos ce week-end, s’imposera si New York perd et si les deux autres prétendants ne gagnent pas. Quoi qu’il advienne, la troupe de Jason Kreis a déjà dépassé les attentes. Portland, dont on oublie souvent la solidité de la défense, la dépassera en cas de victoire à Chivas USA, mais ne terminera premier que si New York s’incline et que Kansas City ne s’impose pas.

Si dans l’Ouest, les cinq qualifiés sont à toutes fins pratiques connus (San José doit marquer au moins une douzaine de buts pour espérer dépasser Colorado), dans l’Est, cinq équipes se disputent trois places. Outre Chicago et Philadelphie, il s’agit de Montréal, New England et Houston. Les Québécois sont les mieux placés : en cas de victoire à Toronto (direct RDS, TSN, Univision Deportes), ils termineront assurément troisièmes de leur conférence, ce qui les dispensera du premier tour de la phase finale, eux qui ont besoin de reprendre des forces.

New England, en déplacement à Columbus (match diffusé gratuitement sur MLSsoccer.com) a également son sort en mains : pour mettre toutes les chances du côté de leur équipe, ses dirigeants ont même affrété un avion privé pour les joueurs. Sur le terrain de DC United et devant les caméras de NBC, Houston devra gagner et supporter à contrecœur les adversaires de ses concurrents directs.

Si ce programme alléchant ne vous suffit pas, vous pourrez également regarder San José - Dallas sur NBCSN ainsi que Seattle - LA Galaxy sur TSN2, ESPN ou ESPN Deportes. Pour avoir tous les éléments en mains, consultez les classements des conférences et regardez bien l’horaire ci-dessous, car il pourrait également influencer le comportement des équipes en fonction de leur connaissance des résultats des autres.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 26 octobre
15h00 : Philadelphie - Kansas City
16h00 : Toronto - Montréal
17h30 : San José - Dallas
22h30 : Chivas USA - Portland
Dimanche 27 octobre
13h30 : DC United - Houston
16h00 : Columbus - New England
17h00 : New York - Chicago
20h00 : Vancouver - Colorado
21h00 : Seattle - LA Galaxy

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

24 October 11:29 am

Trois équipes de Major League Soccer disputeront à coup sûr les quarts de finale de la Ligue des champions au début de l’année prochaine, et elles pourraient être quatre si Houston prend au moins un point ce soir à Arabe Unido.

Hier, la mission la plus délicate incombait à San José, obligé de s’imposer contre Heredia. Les Californiens y sont parvenus, de peine et de misère, mais Wondolowski a réussi à les faire gagner 1-0 (résumé vidéo) alors qu’un but guatémaltèque a été annulé en fin de rencontre. Soulagés, les pensionnaires de MLS parlaient quand même d’un match frustrant.

Kansas City s’est contenté du service minimal en partageant l’enjeu 0-0 contre Olimpia (résumé vidéo). Il a fallu attendre la toute fin de rencontre pour voir les Honduriens prendre des risques alors qu’ils avaient besoin de gagner. Malgré cela et malgré ses deux buts annulés, le Sporting est resté sous la menace de son adversaire mais n’a jamais réellement tremblé.

Ce soir, le premier tour prendra fin pour les autres équipes américaines engagées. Le LA Galaxy, dont la qualification est déjà assurée, se déplace chez les Salvadoriens de Metapan (22h00 HE) qui souhaiteront sauver l’honneur alors qu’un bon résultat des Californiens pourrait leur offrir des avantages au tour suivant. La défaite est interdite pour Houston à Arabe Unido (20h00 HE), et un nul lui permettra d’atteindre les quarts de finale pour la deuxième saison consécutive. Sauf que les Panaméens ont un contentieux sportif à régler avec les Américains depuis que ces derniers leur ont barré la route de la Coupe du monde 2014…

On jouait aussi en championnat hier soir et Salt Lake s’est imposé 2-1 contre Chivas USA (résumé vidéo), émergeant en deuxième mi-temps suite à la montée au jeu de Javier Morales. Les pensionnaires de l’Utah s’emparent provisoirement de la tête du classement général.