blog

MLS Regular Season

23 March 12:36 pm

La troisième semaine de compétition nous offre deux sommets entre formations invaincues et place de nombreuses équipes de bas de classement devant un nouvel obstacle difficile.

Ne manquez pas ce vendredi la tête d’affiche entre Seattle et Houston (direct NBC Sports Network) : la troupe de Sigi Schmid compte confirmer sa victoire initiale en faisant le jeu contre des Texans qui ont gagné leurs deux premiers matchs par le plus petit écart (grâce à un défenseur et à un penalty).

Comptant toujours le maximum des points, Salt Lake et Vancouver, qui recevront respectivement Chivas USA et DC United, peuvent légitimement espérer poursuivre leur course en tête. La tâche s’annonce plus coriace pour Kansas City (où Sapong est, avec Espindola de Salt Lake, le seul joueur à avoir marqué lors des deux premiers matchs), qui accueille une équipe de Dallas toujours invaincue (direct Galavision), et pour Colorado, qui se déplace à New York où Rafael Marquez effectue son retour (direct ESPN).

Les caméras de TSN offriront aux téléspectateurs canadiens le premier de championnat à domicile de Toronto, privé des blessés Frings et Frei. San José pourra-t-il en profiter ? Les duels Columbus – Montréal et Chicago – Philadelphie verront quant à eux s’affronter quatre équipes en quête de leur première victoire.

LE PROGRAMME COMPLET
Vendredi 23 mars
22h00 : Seattle - Houston
Samedi 24 mars
13h00 : Toronto - San José
16h00 : Columbus - Montréal
16h00 : New England - Portland
20h30 : Chicago - Philadelphie
21h00 : Salt Lake - Chivas USA
22h00 : Vancouver - DC United
Dimanche 25 mars
16h00 : New York - Colorado
19h00 : Kansas City - Dallas

Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs ou LiveSport.tv

22 March 11:59 pm

Esta semana tuvimos el placer de hablar con dos expertos volantes de la MLS, el hondureño Roger Espinoza de Sporting Kansas City y el colombiano Jaime Castrillón de Colorado Rapids. Es por ellos que decidimos titular el show de esta semana “Guerreros del mediocampo” porque la verdad, lo son.

ESCUCHA EL PODCAST TIRO LIBRE

Sin embargo, la charla con estos dos jugadores me dejó pensando; si tuviera la oportunidad, ¿A quien de los dos erigiría en mi equipo?

Ambos han sido seleccionados por sus países a su selección nacional, pero mientras que uno tiene más visión, el otro es más defensivo. Eso si, creo que ambos en el mismo equipo sería de ensueño. Es una pregunta valida si se toma en cuenta que ambos están triunfando de manera similar en este inicio de temporada.

Entonces, ¿Qué piensan? ¿el catracho o el cafetero?

22 March 6:38 pm

It was with a huge helping of sadness that I read the news about Seattle Sounders striker O’Brian White on Thursday, as I have seen up close what a superbly talented soccer player he is.

With a reoccurring blood clot in his left leg forcing the Seattle Sounders to buy out his contract — the Sounders will still have first refusal if he should make a recovery — White will be forced to sit on the 2012 season just when he could have shone most.

The towering forward is full of brute force and I have seen him in full flight, and running at me with the ball, during his college days at the University of Connecticut.

During the 2007 season, my freshman year as a soccer player at the University of Pittsburgh, White terrorized defenses at will, scoring 27 goals and adding 7 assists in 24 games. He was awarded the Hermann trophy for the Nation’s top college soccer player. It was well deserved.

He was quite simply one of the most powerful and dominating strikers I have played against. As a defensive unit on a cold night in Storrs, Conn., we tried to shut him down. White scored a hat trick and we lost 4-0 to the No.1 ranked Huskies. He was untouchable and to potentially lose his talent from the league for good would be a huge shame not just for White, but for MLS as a whole.

I can remember lining up at center back as a 19-year-old straight out of England in front of more than 5,000 screaming UConn fans and wondering what weaknesses he had. It was apparent very quickly that he didn’t have any. White had it all. He bullied our defense all night long with his brute strength, he made clever runs wide and in the channels, his first touch was impeccable and when he got half a chance, he buried it.

A year later, he tore ligaments in his knee. It took him three years to get back to where he was, and had just come into his own with the Sounders when the blood clots hit.

I’m certainly hoping he makes a full recovery and gets to show what he can do on the big stage, because I know exactly what he is capable of. It'll be a shame if fans in the US and Canada don't get that chance, too. 

21 March 3:05 pm

Un coup franc joué dans l’esprit du jeu se tire à l’endroit où est commise la faute et avec un mur à la bonne distance (9,15 mètres). Sauf que les joueurs ont tendance à vouloir grappiller du terrain…

La solution ? L’aérosol magique ! Une petite bombe pulvérise une peinture blanche qui permet de marquer tant l’endroit où doit se trouver le ballon que celui où doit se placer le mur. Les traces s’effacent rapidement et le terrain n’en souffre pas.

Dès lors, impossible d’avancer discrètement quand l’arbitre a le dos tourné… Ce dernier peut se concentrer sur d’autres choses, notamment les tirages de maillot de l’autre côté du mur. Cela permet de gagner un temps considérable et d’éviter les discussions du genre « Mais j’ai pas bougé, M’sieur l’arbitre ! »

Originaire d’Amérique latine, cette innovation moins chère et moins controversée que la vidéo est utilisée depuis de nombreuses années au Brésil et a servi lors de la dernière Copa America. La Major League Soccer l’a adoptée la saison dernière et ne peut que s’en féliciter : ses arbitres, sceptiques dans un premier temps, disent désormais que l’aérosol magique est un outil nécessaire et efficace. Alors, quand le verra-t-on à la Coupe du monde ?

20 March 5:00 pm

El Káiser vestirá el rascacielos más prominente de la Ciudad de Nueva York con los colores de su club.

El defensa del New York Red Bulls, Rafa Márquez, iluminará el Empire State Building con los colores del equipo, el viernes, 23 de marzo previo al partido en casa ante el Colorado Rapids de este domingo.

A Márquez se unirá el Presidente de Negocios Operacional, Chris Heck, en un evento donde Rafa “subirá el switch” e iluminar una de las torres icónicas del mundo con los colores blanco y rojo representativos del equipo.

Los Red Bulls arrancan la temporada en su estadio ante Colorado Rapids este domingo, 25 de marzo a partir de las 4 pm ET.

20 March 4:30 pm

Yes, Toronto FC defender Ty Harden was embarrassed on the first goal by the Seattle Sounders last Saturday. But Sounders boss Sigi Schmid was just injecting salt in the wound with this comment that was picked up by Seattle Times beat writer Joshua Mayers:

No doubt it was a sick move. Watch it again here:

19 March 11:09 am

Premier match à domicile, premier but (dont il faut attribuer une part du mérite à l’entraîneur), premier point et foule record : Montréal a eu de nombreuses raisons de célébrer malgré les deux unités perdues contre Chicago.

Vancouver aussi était en fête. Et pour cause : un but de Jay DeMerit au Home Depot Center lui a permis de s’imposer 0-1 à Chivas USA mais surtout de remporter le premier succès en déplacement de son histoire en MLS !

Les joueurs de l’Ouest canadien ne sont pas les seuls à avoir confirmé leur victoire initiale. Houston a remporté une belle victoire à San José, suite à laquelle André Hainault a déclaré n’avoir jamais eu envie de retourner à Montréal. Salt Lake (contre un New York sans âme), Colorado (qui a bien tenu le coup à dix à Philadelphie) et Kansas City (facile vainqueur de New England) totalisent également six points sur six.

Seattle a fait son entrée dans la compétition de manière rayonnante, en battant Toronto grâce à un triplé d’Estrada, alors que le choc entre Dallas et Portland s’est soldé par un partage. Enfin, le LA Galaxy a renoué avec la victoire, contre DC United.

LES RÉSULTATS
Montréal - Chicago
San José - Houston
Kansas City - New England
Dallas - Portland
Salt Lake - New York
Seattle - Toronto
Chivas USA - Vancouver
Philadelphie - Colorado
LA Galaxy - DC United
 
1-1
0-1
3-0
1-1
2-0
3-1
0-1
1-2
3-1
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

18 March 2:18 am

You'll find yourself playing this video a few times. It's that rare and good.

During a regularly scheduled live in-game interview, Portland Timbers play-by-play man John Strong asks manager John Spencer about his decision to bring on halftime sub Darlington Nagbe. You couldn't script his answer any better:

17 March 4:55 pm

Malgré un partage 1-1 contre Chicago, Montréal a réussi ses débuts à domicile en MLS. Près de 59 000 personnes ont assisté à la rencontre au Stade olympique et célébré les leurs, en dépit des deux points perdus.

Il faut souligner le rôle de Jesse Marsch dans le but d’ouverture de l’Impact : alors qu’il avait commencé le match avec Sanna Nyassi devant et Davy Arnaud sur la droite, il a décalé le premier nommé sur l’aile en cours de première mi-temps et a recentré son capitaine. En début de deuxième période, il a poussé Arnaud vers l’avant. Avec succès, puisque c’est lui qui a marqué le premier but de Montréal en MLS, sur un centre venu de la droite des pieds de Nyassi.

Explication ? « Dans cette position Davy pouvait aider à faire le jeu et passer derrière la défense. En plus, il est bon de la tête… Nyassi pouvait quant à lui exploiter les espaces que Chicago laissait sur son flanc. » Bien vu, coach !

Même si l’Impact a eu des occasions de marquer un deuxième but, le duo Grazzini – Oduro a étalé ses qualités et permis à Chicago de repartir avec un point. « Le plus important, c’est que nous avons effectué un pas important dans la bonne direction », a relativisé Marsch.

16 March 6:13 pm

Grande première à Montréal, duels entre équipes de tête, New York en danger et le LA Galaxy en quête de rédemption : la deuxième semaine de compétition ne manque pas de sources d’intérêt.

La journée s’ouvrira à Montréal pour le premier match à domicile du petit dernier en MLS. On espère y accueillir 60 000 spectateurs devant les caméras de TSN et RDS. Chicago compte sur son duo Nyarko-Oduro, rapide en reconversion offensive, et tentera, pour son premier match de la saison, d’être moins friable sur phases arrêtées qu’en 2011. « Il faudra limiter l’espace qu’ils peuvent exploiter, a déclaré l’entraîneur de l’Impact Jesse Marsch. Si les coups de pied arrêtés sont importants, nous nous concentrons surtout sur les forces de l’adversaire. »

Le sommet sportif opposera Salt Lake à New York. Les visiteurs ne seront pas favoris mais risquent le 0/6 en cas de défaite sur le terrain « d’une des deux meilleurs équipes de la ligue, de loin », dixit Thierry Henry. San José – Houston et Dallas – Portland vaudront aussi le coup d’œil, opposant des clubs qui ont tous gagné leur premier match. Plus tard dans la soirée, Seattle accueillera Toronto pour un duel d’équipes qui ont connu des fortunes diverses sur la scène internationale cette semaine.

Dimanche, Colorado tentera de confirmer ses bonnes dispositions en déplacement sur le terrain de Philadelphie et sur NBC Sports Network. Quant au LA Galaxy, il tentera d’éviter une troisième défaite à domicile en une semaine contre DC United qui a, lui aussi, raté son entrée (direct Galavision).

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 17 mars
14h00 : Montréal - Chicago
17h00 : San José - Houston
20h30 : Kansas City - New England
20h30 : Dallas - Portland
22h00 : Salt Lake - New York
22h00 : Seattle - Toronto
22h30 : Chivas USA - Vancouver
Dimanche 18 mars
16h00 : Philadelphie - Colorado
19h00 : LA Galaxy - DC United

Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via LiveSport.tv