blog

MLS Regular Season

13 April 12:22 pm

It doesn't get much better than this for soccer fans in Houston -- well, until BBVA Compass Stadium actually opens its doors that is.

Just a month remains until the Dynamo become the latest MLS side to play in their own venue, which is looking better and better by the day.

Check out this local news report to get a glimpse of the club's new locker room and a handful of the views that Houston fans can look forward to on May 12 against D.C. United. Safe to say there is going to be a lot of envious fans out there.

13 April 12:03 pm

Sans manque de considération pour les autres, deux rencontres attireront toute l’attention ce week-end : Kansas City – Salt Lake et New York – San José.

L’autoritaire leader va recevoir un de ses dauphins actuels qui compte lui ravir ses premiers points pour un duel entre formations qui aiment jouer haut et faire le jeu. Salt Lake a tout intérêt à se méfier car il a encaissé ses quatre buts cette saison sur attaque posée. Jason Kreis a d’ailleurs décidé de revoir ses plans tactiques avant ce déplacement périlleux. Pour son homologue Peter Vermes, la clef d’une sixième victoire consécutive sera d’avoir le dessus sur les deuxièmes ballons.

Pour vous mettre dans le bain, lisez le comparatif secteur par secteur (en anglais) effectué par Simon Borg.

Le choc de la Red Bull Arena sera celui des buteurs. Chris Wondolowski, qui porte à lui seul l’attaque californienne, se sent prêt à concurrencer le duo Henry – Cooper. Il voudra aussi profiter d’une défense new yorkaise affaiblie par la blessure de Conde.

Pour vous mettre en appétit, vous pourrez regarder Philadelphie en quête de sa première victoire, contre Columbus samedi en début d’après-midi sur NBC Sports Network. Et pour digérer le tout, il y aura dimanche sur Galavision le duel entre les deux équipes qui ont le moins joué cette saison, Chicago et Houston.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 14 avril
15h30 : Philadelphie - Columbus
16h00 : New England - DC United
16h00 : Seattle - Colorado
16h30 : Toronto - Chivas USA
19h00 : New York - San José
20h30 : Dallas - Montréal
20h30 : Kansas City - Salt Lake
22h30 : LA Galaxy - Portland
Dimanche 15 avril
19h00 : Chicago - Houston

Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs ou LiveSport.tv

12 April 4:57 pm

With wins over Columbus, Philadelphia and Chicago in 3 of their first 4 games to start the 2012 MLS Season, Colorado seemed to be moving in the right direction. Unfortunately, that all came to a halt this past weekend when RSL ran rampant in the second half, possibly in part to a makeshift formation.

Drew Moor played midfield for the first time since I don’t know when and Tyrone Marshall filled in as if everything was just fine and dandy. Moor played alright – with 87 touches (second most among all players), winning nine of his 13 duels and completing 44 of 59 passes (75 percent). All in all, he was quite active.

Now let’s dig a little deeper and examine some graphics produced by the Opta Chalkboards that show Moor’s presence (in the defensive third), in every game so far this season. Let’s select clearances, blocks and interceptions by Moor in Colorado’s first five games and what Marshall did when he filled in vs RSL.

You can see what Marshall did – or didn’t do – against RSL (he has #34 inside his circles), but can you pick the corresponding image for Moor in that game as well?

If you haven’t guessed which graphic represents Moor’s production from the Real Salt Lake game, it’s the top right. Marshall’s clearances, blocks and interceptions vs RSL are shown in the bottom right image.

Put together the images from both players’ vs RSL and it still doesn’t equal the defensive production Drew Moor has had in any previous game this season.  Colorado has to make adjustments soon because Moor’s absence on the backline could prove to be quite costly over time.

(Image below) CBAI’s for Zapata, Marshall, Wynne and Kimura vs RSL

Playing Together? – Larentowicz and Moor’s Positioning vs RSL

As seen in the graphic below, Colorado lined up in a 4-5-1 formation with Drew Moor and Jeff Larentowicz playing as duel holding midfielders.

If this was the plan from Head Coach Oscar Pareja, everything went awry. After playing around with the Opta Chalkboards, you can see that Larentowicz and Moor played much different roles. The image below shows all passes completed by the two midfielders from box-to-box – Larentowicz on the left and Moor on the right.

Larentowicz seemed to play his normal role regardless, but Moor acted as if he was told to play right mid. How do players – that start the game in similar positions – end up with completely different outcomes?

12 April 2:25 pm

Avec sept points sur quinze (pris lors de ses trois rencontres à domicile), on ne peut pas dire que Dallas a raté son début de saison. Pourtant, trois joueurs dont on attendait une importante contribution sont restés muets jusqu’à présent.

De retour d’une saison blanche, le joueur désigné David Ferreira est à nouveau blessé. Quant au duo composé de Brek Shea et Andrew Jacobson - respectivement meilleur buteur et meilleur donneur de passes décisives du club en 2011 - il n’a été impliqué dans aucun but.

Shea, troisième au palmarès du Joueur de l’année 2011, a été absent durant la campagne américaine ratée des éliminatoires des JO 2012. Mais le milieu gauche s’est réveillé lors du dernier quart d’heure contre New England.

Le cas Jacobson est plus compliqué : délaissé l’an dernier après un début de campagne pourtant tonitruant, il n’a encore manqué aucune minute de jeu cette saison, ce qui n’empêche pas son entraîneur de déplorer son manque de régularité. Cet ancien joueur de Lorient, à la fois technique (il a participé à la Coupe du monde de futsal 2008) et athlétique, a été mis à plusieurs sauces depuis le début de l’année.

Shea et Jacobson comptent rapidement à nouveau se faire remarquer par autre chose que leur coupe de cheveux, et prêter main forte à Blas Pérez, principale force offensive de Dallas cette saison, et Jackson, que le club vient de rappeler de Cruzeiro.

11 April 6:17 pm

The latest list released by fashion magazine Cosmpolitan is sure to cause banter, discussion and laughs in MLS locker rooms across the country.

“Hottest Major League Soccer Players,” is a photo gallery Cosmo has put together, showcasing the 19 sexiest players to grace MLS.

Click here to check out the full gallery

There are sure to be a few MLSers flicking through this gallery hoping to see themselves, but they are sure to be sorely disappointed as only one player from each club was selected.

Household name David Beckham makes the list, (I can already hear the ladies sighing and saying, “Obviously”) but other players looking suave and seductive include the chiseled Chris Wondolowski, Stephen Keel with his endless golden locks, and Montreal rookie Andrew Wenger sporting a textbook smile with a slicked-back hair style.

The photo captions alone are worth checking out. This gem about David Estrada may be the pick of the bunch:

“If recent games are any indication, this Seattle Sounders forward really knows how to score.”

10 April 5:59 pm

These days, 5-3-2 is usually seen as a sign of respect when facing an opponent far superior in strength (e.g., anyone vs. Barcelona).

But to win in Fantasy Soccer: Manager, perhaps it's best to think that you are playing Messi & Co. each week. The FS:M Dream Team has lined up with five defenders four out of five weeks thus far. Ironically, this formation is producing more points for teams than the 4-3-3 and 3-4-3. I myself have been lined up mostly in a 3-4-3 thinking that midfielders and forwards would get me the most points. Fail.

Player HAWAIIFAN13 proved the benefits of the 5-3-2. In Week 5, he rode the formation to 106 points, the second highest score recorded by a team this year.

So what does this mean for the rest of the 2012? Do the stats suggest taking a completely different approach and start dumping midfielders (and even forwards) for defenders? You be the judge.

Players averaging 5.0 points or more per game (by position)

Defenders – 27
Goalkeepers – 12
Midfielders – 10
Forwards – 8

The numbers above should make your decision a little easier. At this point in the season, there is more security in starting defenders than there is at any other position. Honestly, it’s not even close. Forwards and midfielders can be a huge investment, and so far, most of them aren’t living up to the asking price.

Need help with your squad? Tweet your MLS Fantasy Soccer questions to @Ben_Jata

10 April 11:27 am

Il a fallu attendre le cinquième match pour voir Vancouver encaisser ses premiers buts de la saison. San José s’en est chargé en trompant Joe Cannon trois fois en 10 minutes.

La saison dernière, Vancouver avait un côté faible : le droit, d’où il avait encaissé 35% de ses buts. L’arrivée de Lee Young-Pyo remédie au problème, mais la brèche s’est rouverte en Californie, puisque c’est de là que sont venues les trois réalisations locales.

Sur les deux premières, l’arrière gauche de San José, Ramiro Corrales, a un rôle prépondérant : il offre l’égalisation à Chris Wondolwoski sur une lumineuse rentrée de touche avant de centrer au premier poteau où Gordon, d’une tête croisée, donne l’avantage à ses couleurs.

Enfin, Wondolowski a continué d’alimenter son compteur-buts en reprenant d’une belle volée un coup franc, toujours venu de la gauche, tiré par Tressor Moreno. Et dire que le côté gauche n’est pas le plus fort de San José et que Shea Salinas, milieu gauche transféré cet hiver de Vancouver, n’était impliqué dans aucun des buts…

Autre fait notable de cette rencontre : Sébastien Le Toux a ouvert la marque pour Vancouver en marquant le premier but de la saison ayant pour origine une rentrée de touche.

09 April 12:05 pm

This video about the Toronto FC traveling supporter contingent for the 401 Derby match against Montreal is worth the watch for the one fan who yells: "If you ain't red, you're better off dead!"

He makes one final appearance toward the tail end of this segment. You'll get a second chuckle.

09 April 10:24 am

Ce samedi a été haut en couleurs, avec la confirmation de la forme de Kansas City, Salt Lake et San José, la suite du retour en force de New York et la première victoire de Montréal.

Kansas City a remporté sa cinquième victoire consécutive, grâce à la polyvalence de ses joueurs qui ont semé la confusion dans les esprits d’un LA Galaxy incapable d’aligner cinq passes.

Le leader est aussi le dernier club invaincu, suite à la défaite de Vancouver à San José. L’équipe qui n’avait pas encaissé depuis le début de saison s’est effondrée en 10 minutes sous les coups de boutoir du duo Corrales – Wondolowski. Un mauvais samedi pour les clubs du Nord-Ouest : Portland n’est plus souverain à domicile et Seattle n’a plus marqué depuis 243 minutes.

Après sa victoire sans lustre contre Montréal, Salt Lake a battu Colorado avec la manière et se détache en haut de tableau en compagnie de Kansas City et San José. New York, où Thierry Henry multiplie à la fois les buts et les passes décisives et où Kenny Cooper a rapidement pris la place de Luke Rodgers, continue pour sa part sa belle remontée.

En bas de classement, Montréal s’est donné un peu d’air en remportant sa première victoire en MLS, grâce à des reconversions offensives bien menées, face à un Toronto FC toujours calé à 0 point et où Aron Winter a promis du changement.

LES RÉSULTATS
Dallas - New England
Montréal - Toronto
Columbus - New York
Kansas City - LA Galaxy
San José - Vancouver
DC United - Seattle
Salt Lake - Colorado
Portland - Chivas USA

1-0
2-1
1-4
1-0
3-1
0-0
2-0
1-2
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

07 April 5:01 pm

Récupération du ballon, reconversion offensive rapide, but : telle était la tendance, lourde, des buts inscrits la semaine dernière. Parmi eux, les deux inscrits par Montréal à New York et celui encaissé par Toronto à Columbus.

Rien de surprenant dès lors que cette recette ait été celle du premier succès des Québécois en MLS contre leur grand rival canadien.

Sur le premier but, Neagle vole un ballon à Dunfield et six secondes plus tard, Kocic peut aller chercher le ballon envoyé par Ubiparipovic au fond de ses filets. En milieu de deuxième mi-temps, Nyassi prend le ballon au nez et à la barbe d’Harden avant qu’Emory ne commette une faute qui lui vaudra un carton rouge.

Et sur le 2-0, Toronto est à 20 mètres du but de l’Impact quand un tir de Johnson est contré par Ferrari en direction de Mapp qui, de son camp, lance Wenger qui pliera le match.

Autre morale de ce résultat : les statistiques pures et dures peuvent être trompeuses. En effet, l’Impact a eu le ballon la plupart du temps durant ce match, mais c’est bien grâce à des moments où il ne le contrôlait pas, où il ne faisait pas le jeu, qu’il a forgé sa victoire…