blog

MLS Regular Season

12 July 12:56 pm

La finale de la Coupe des États-Unis, programmée de longue date à Kansas City, opposera le Sporting local à Seattle, triple tenant du titre. L’affiche rêvée !

Lors des demi-finales programmées ce mercredi, Kansas City s’est imposé 0-2 à Philadelphie, vengeant le cinglant 4-0 concédé en championnat il y a quelques semaines, alors que Seattle a confirmé son retour en forme en battant Chivas USA 4-1. Mais Sigi Schmid ne sera heureux qu’en cas de victoire lors de la finale, le 8 août. Rappelons que le vainqueur décrochera aussi un ticket pour la Ligue des champions 2013-2014.

La journée a également été très animée du côté nord de la frontière. On a commencé par des transferts : Davide Chiumiento quitte Vancouver pour le FC Zurich, Justin Braun rejoint Salt Lake et quitte Montréal qui s’est renforcé avec l’arrière gauche suisse Dennis Iapichino, alors que Toronto se sépare de Nick Soolsma et prête Joao Plata.

En soirée, le duel entre les Ontariens et leurs compatriotes du Pacifique a eu des allures de feu d’artifice (résumé vidéo complet). Le marquoir indiquait 2-1 à la fin du temps réglementaire, avant que Mattocks n’égalise de la tête suite à une détente digne de la NBA. Mais tard dans les arrêts de jeu, Dunfield a offert les trois points au TFC.

10 July 9:28 pm

The irony will not be lost on D.C. United fans that without the help of their rivals, the LA Galaxy, there would probably have been no new investor announcement in DC.

New investor Jason Levien, one of the two additions to D.C.'s ownership group on Tuesday, talked about how it was a meeting with good friend and fellow Philadelphia 76ers co-owner Erick Thohir at a Galaxy match in Indonesia of all places, which led to the groundbreaking news for United fans.

Levien was in town for the 50th anniversary party thrown for Thohir's parents last November — "one for the ages," explained Levien — and it happened to be held the same week that the Galaxy made a stop on their Asian tour to face the Indonesian national team, a match set up by Thohir.

"We went to the game, the exhibition and that night we stayed up well into the night," Levien said. "And we really talked to each other and Erick had a strong conviction about soccer. And we shared a passion for it and a passion for MLS and having the opportunity through Major League Soccer to make a difference here in the United States.

"Through the late hours that night and the following days we sort of made a pact to do our best to try to invest in Major League Soccer," he continued. "Quickly our attention turned to Washington, D.C., and D.C. United."

The rest is history, as they say. And D.C. fans will always know they have the Galaxy to thank.

10 July 11:58 am

Cette semaine, Olivier Tremblay, collaborateur à MLSsoccer.com, se joint à l’équipe pour une émission à écouter ici et au menu encore très riche :
- Nick De Santis, directeur sportif de Montréal, nous parle des coulisses du transfert d’Alessandro Nesta, notamment du fait qu’il n’est pas joueur désigné. Il évoque aussi les renforts que son club cherche encore.
- Notre invité Aurélien Collin révèle les secrets de l’excellent début de saison de Kansas City, fait part de ses attentes en vue du Match des étoiles (All-Star Game) contre Chelsea et évoque aussi de sa passion, la mode.
- On analyse le Onze Populaire de la MLS, choisi par le public, avec Christian Schaekels de Vision du Jeu. Comment Ben Olsen doit-il compléter ce groupe, en fonction des qualités des joueurs choisis, du style qu’il prône et des qualités de l’adversaire, Chelsea ?
- Décevant sur le terrain, Portland limoge son entraîneur John Spencer.
- L’accolade entre Zakuani et Mullan après Seattle - Colorado.
- Les trois buts marqués par Saborio en un quart d’heure.

L'émission Coup Franc est disponible sur iTunes.

09 July 11:51 am

Je vous parlais de rédemption lors de la présentation de la journée qui vient de se jouer, et ça ne pouvait pas mieux tomber. Seattle a remporté sa première victoire depuis le 9 mai, et a surtout récupéré Steve Zakuani, revenu au jeu contre Colorado et un certain Brian Mullan, celui qui lui avait cassé la jambe au printemps 2011. Après le match, les deux se sont serré la main et ont échangé leur maillot.

Autres équipes qui ont renoué avec le succès : le LA Galaxy, vainqueur sur le terrain d’une bonne équipe de Chicago, et Salt Lake, où Saborio a réalisé le hat trick parfait (trois buts dans la même mi-temps sans être interrompu par un adversaire ni un partenaire).

Les autres équipes de tête ont calé à l’attaque. Très étonnant pour San José, heureux de ne pas avoir encaissé depuis longtemps mais contraint au nul blanc à Dallas. Même score pour Kansas City, qui se réjouit cependant de sa prestation défensive chez lui contre Houston. Miné par les blessures, New York s’est incliné 2-0 à New England où le nouveau joueur désigné Jerry Bengston s’est illustré dès son premier match.

Le duel des mal classés à tourné à l’avantage de Philadelphie, vainqueur de Toronto grâce à un Freddy Adu pour une trop rare fois en état de grâce.

LES RÉSULTATS
Kansas City - Houston
Salt Lake - Portland
Dallas - San José
Chivas USA - Vancouver
Seattle - Colorado
Chicago - LA Galaxy
Philadelphie - Toronto
New England - New York
Montréal - Columbus

0-0
3-0
0-0
0-0
2-1
0-2
3-0
2-0
2-1
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

06 July 4:29 pm

Au début de la saison, Seattle et le LA Galaxy faisaient partie des grands favoris de la compétition. Les deux équipes sont bien malades et auront une (nouvelle) occasion de rédemption ce week-end.

Le champion en titre, qui peut enfin compter sur Omar Gonzalez, doit se méfier de son déplacement à Chicago, emmené par son meneur de jeu brésilien Alex (direct ESPN, ESPN Deportes et GolTV). Quant au triple vainqueur de la Coupe des États-Unis, où Montero est méconnaissable, il doit exploiter l’avantage du terrain pour remporter, contre Colorado (sur TSN et NBC Sports Network), sa première victoire depuis le 9 mai.

Pour Philadelphie et Toronto, chaque match est l’occasion de faire pardonner un début de saison raté. L’équipe des jumeaux Farfan tentera de mettre fin à la belle série sans défaite des Ontariens devant les caméras de TSN et RDS.

Accroché au TFC, New York pourrait être privé des services d’Henry et Marquez pour son déplacement à New England, qui n’a qu’un nom en tête : celui de son nouveau joueur désigné, Jerry Bengston. Il en va de même avec Alessandro Nesta à Montréal, qui recevra Columbus.

Battu à Portland mardi, San José aussi voudra lui aussi faire repentance : l’occasion est belle à Dallas, qui n’a pris que 5 points en 12 rencontres. Kansas City, qui reçoit Houston, sera à l’affût de tout faux pas du leader.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 7 juillet
20h00 : Kansas City - Houston
21h00 : Salt Lake - Portland
21h00 : Dallas - San José
22h30 : Chivas USA - Vancouver
23h00 : Seattle - Colorado
Dimanche 8 juillet
15h00 : Chicago - LA Galaxy
16h00 : Philadelphie - Toronto
19h00 : New England - New York
19h30 : Montréal - Columbus

Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs ou LiveSport.tv

06 July 3:18 pm

Joao Plata was at the "White House" on Friday afternoon and his former club in Toronto couldn't seem any farther away.

Although there has been no official word from Toronto FC, the Reds fan favorite was holding up a Liga de Quito jersey in a press conference held at the Ecuadorian club's Casa Blanca, where reports indicate he will remain through the end of the year.

Plata returned to Ecuador earlier this week unbeknownst to TFC, who were expecting him to show up to practice earlier this week although they admit they were investigating a potential loan deal with his former club.

The 20-year-old did not appear under new Toronto manager Paul Mariner, who took over for Aron Winter, and Plata told FutbolMLS.com earlier this week that he did not figure in the Englishman's plans.

But they were happy to have him in Ecuador, if this photo from Friday is any indication.

05 July 12:03 pm

La soirée de mercredi a été difficile pour les équipes jouant à domicile, puisque aucune d’entre elles ne s’est imposée.

Le grand bénéficiaire du milieu de semaine est Kansas City, vainqueur à Montréal dans un match marqué par deux penaltys pour les visiteurs. L’arbitre est pointé du doigt par l’équipe locale, alors que Peter Vermes estime qu’il aurait dû sévir plus tôt.

Salt Lake et Seattle, qui n’arrivent plus à gagner, se sont donc quittés... sur un match nul. Les premiers sont toutefois déçus par leur manque de réalisme alors que leur adversaire se réjouit de « l’effort d’équipe » qui lui rapporte un point. Et ils commencent à sentir le souffle de Vancouver, heureux vainqueur dans des conditions difficiles à Colorado.

En bas de classement, Dallas n’a pas réussi à couronner le retour de David Ferreira par une victoire contre la lanterne rouge Toronto, emmené par un Koevermans qui a marqué pour un cinquième match consécutif. Tout profit pour Philadelphie, encore lancé vers la victoire par le but d’ouverture de McInerney, cette fois au LA Galaxy qui doit recommencer à regarder derrière lui.

LES RÉSULTATS
Houston - Chicago
Portland - San José
Montréal - Kansas City
Dallas - Toronto
Colorado - Vancouver
Salt Lake - Seattle
LA Galaxy - Philadelphie

0-0
2-1
1-3
1-1
0-1
0-0
1-2
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

04 July 12:59 pm

Après avoir profité match après match des faux pas de ses adversaires, San José a dû s’avouer vaincu à son tour. Danny Mwanga a été le héros de Portland, marquant le but qui a fait tomber le leader.

Alors que DC United et New York sont au repos, Kansas City a la possibilité de réaliser une bonne affaire. Pour cela, il devra se venger de Montréal, qui avait gagné chez lui à la surprise générale plus tôt cette saison. « Ça va saigner », rétorquent, avec une pointe d’ironie, des Québécois qui ne comptent pas se laisser faire par un club dont le dernier succès en déplacement remonte à la mi-avril. À voir en direct sur RDS et TSN.

Salt Lake - Seattle sera le duel des puissances malades. Restant sur trois défaites consécutives, la formation de l’Utah compte sur le retour de Beckerman pour battre un adversaire qui n’a plus gagné depuis bientôt deux mois mais voit un bon présage dans l’arrivée en forme d’Eddie Johnson.

En bas de classement aussi, Dallas et Toronto sentent tous deux l’occasion à ne pas rater dans leur confrontation directe, diffusée par TSN. Les Texans pensent qu’ils pourront relancer leur saison en cas de victoire contre le dernier. Mais la lanterne rouge a retrouvé la confiance et reste sur quatre duels sans défaite.

LE PROGRAMME COMPLET
Déjà joués
Houston - Chicago 0-0
Portland - San José 2-1
Mercredi 4 juillet
19h00 : Montréal - Kansas City
21h00 : Dallas - Toronto
21h30 : Colorado - Vancouver
22h00 : Salt Lake - Seattle
22h30 : LA Galaxy - Philadelphie

Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs ou LiveSport.tv

02 July 12:26 pm

J’espère que vous avez vu San José - LA Galaxy, un spectacle extraordinaire, véritable propagande pour la Major League Soccer (sinon, il y a un long résumé en bas de ce texte). On parle même d'un des meilleurs matchs de l'histoire de la MLS ! L’équipe locale a ouvert la marque, le champion a pris l’avance 1-3 avant que le leader ne renverse la vapeur pour s’imposer ! En marquant son premier but en MLS, Victor Bernardez a réduit la marque et relancé son équipe. Le LA Galaxy a eu du mal à garder la tête froide.

Une victoire de prestige mais aussi une bonne affaire pour San José puisque un seul de ses poursuivants immédiats à gagné. DC United a été maître du ballon et de son match contre Montréal.

La crise couve à Salt Lake, qui a enchaîné une troisième défaite consécutive : dominé dans tous les secteurs, il s’est incliné à Columbus où Tony Tchani prend du galon. New York a mal défendu et, même s’il a rapidement ouvert la marque, a concédé un nul à Toronto, invaincu depuis quatre rencontres. Kansas City a bien joué mais s’est incliné à Chicago, auteur d’une impressionnante remontée au classement.

LES RÉSULTATS
Kansas City - Chicago
Toronto - New York
New England - Seattle
DC United - Montréal
Columbus - Salt Lake
Houston - Philadelphie
Colorado - Portland
San José - LA Galaxy

0-1
1-1
2-2
3-0
2-0
2-1
3-0
4-3
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

01 July 6:21 pm

There's like a 99 percent chance that, if you're reading this blog post, you also watched the 2012 European Championship final between Spain and Italy.

It was awesome. Even if you had no rooting interest (full disclosure: I'm a quarter Italian, but was pulling for Spain), it's hard not to get caught up when the stakes are that high and the quality of soccer on display matches it.

And it just kills me that CONCACAF and CONMEBOL can't figure out a way to get a "Copa Américas" up and running every four years, starting immediately after the Euros. What an incredible opportunity the two confederations are missing.

Hopefully someday, they'll figure it out.

Anyway, only one real observation this week...

Scoring keeps going up and up and up

You should be reading Andrew Wiebe's Opta Spotlight every week. This past week's edition was especially good. Click me!

OK, now that you've read it, you know that teams are passing more, passing more accurately, passing more aggressively, and as a result (we assume), scoring more. Before this week scoring was already up 12 percent over last season's pace. That will have gone up some more, since in Week 17's 10-game slate there were 34 total goals.

And it's not just a blip. Since the end of the international break, MLS clubs have produced 100 goals in 33 games (thanks to Greg Lalas for that little tidbit).

It's the reversal of a 10-year trend. Back in 2001 MLS averaged 3.28 goals per game; by 2010, that was down to 2.46. Here's the whole table:

2011 -- 2.58
2010 -- 2.46

2009 -- 2.54
2008 -- 2.81
2007 -- 2.66
2006 -- 2.62
2005 -- 2.87
2004 -- 2.61
2003 -- 2.89
2002 -- 3.01
2001 -- 3.28
2000 -- 3.19
1999 -- 2.86
1998 -- 3.57*
1997 -- 3.26
1996 -- 3.37

The key thing here isn't just that MLS have imported guys like Thierry Henry (one of the league's elite finishers) and David Beckham (one of the league's elite chance creators). The league's also kept guys like Dwayne De Rosario and Brad Davis, who've both had overseas interest; they've developed highly rated talents like Chris Pontius and Will Bruin, who've both been given plenty of time to figure out where the net is; and, of course, used the Reserve League to help build Chris Wondolowski, who's turning into one of MLS' all-time greats.

It's a multi-faceted approach to finding and cultivating talent, and the numbers say it's working.

* For those of you who don't remember 1998 for one reason or another ... yes, that season was as crazy as the numbers indicate. Go find some YouTube clips of that year's Galaxy squad — it'll be worth your time.