blog

MLS Regular Season

12 December 2:43 pm

¡Qué día para nombrar un técnico! 12-12-12

Mientras en Los Ángeles empezaba la jornada laboral, en la Costa Este de los Estados Unidos, ya eran las 12 del mediodía (otro 12 más para la colección), cuando Chivas USA anunció oficialmente que José Luis Sánchez Solá “El Chelís” es el nuevo entrenador del Rebaño angelino.

Cuando algunos nos encontrábamos consternados aun porque nuestros relojes marcaban las 12:12 PM, la oficina Rojiblanca estaba preparando el primer campanazo de la restructuración del club para 2013.

A continuación algunos datos del nuevo técnico de Chivas USA, que buscará en sus propias palabras: "En Chivas USA hay que retomar el sabor y el trato de la pelota y combinarla con el juego de la MLS".

- En 2010, llevó al Puebla a las semifinales de la SuperLiga ante New England Revolution, donde vio por primera vez las habilidades del granadino Shalrie Joseph, quien hoy milita con Chivas USA.
- Curiosamente, “El Chelís” no usa medias, al igual que el dueño del club, Jorge Vergara.
- Su disciplina como entrenador, la aprendió en sus épocas escolares desde la primaria hasta el bachillerato en la escuela militar.
- Tiene tres hijos; dos mujeres y un hombre, Isidro Sánchez “Pidri”, exjugador del Puebla mexicano y la selección nacional de Canadá.
- Obtuvo su licencia como entrenador, luego de viajar durante tres horas diariamente entre Ciudad de México y Puebla.
- @ElChelis siempre está dispuesto a responder los comentarios de sus seguidores en Twitter, y tanto como en la cancha, es igual de apasionado.

Con información de Olivia Cervantes, en el blog “Inside The Herd

05 December 3:51 pm

Hace 20 años, un joven quien aun no cumplía dos décadas de edad, saltó a la cancha del estadio Nou Camp de León. Jugó menos de 30 minutos, pero a partir de ese entonces, el fútbol mexicano sería diferente.

Diferente, porque lideró una generación en la que el espectáculo se hizo primordial. Más allá de todas las controversias, telenovelas – con actuaciones de bajo nivel -, escándalos personales y roces con directivos, no cabe la menor duda que Cuauhtémoc Blanco Bravo es uno de los jugadores más emblemáticos en la historia del fútbol mexicano.

Un jugador forjado en las filas del Club América, puso su nombre en lo alto cuando en pleno Estadio Jalisco (recinto anterior de Chivas de Guadalajara) el 13 de noviembre de 1994, anotó a los 66 minutos el gol con el que su equipo ganaba el clásico; rompiendo el empate a tres goles que hasta entonces primaba en el encuentro.

Llega con la selección mexicana al Mundial de Francia ’98 y ante la República de Corea, genera admiración por lo que además se hizo famoso en los videojuegos FIFA de EASports, la Cuauhtemiña; saltando junto con el balón para dejar a los defensores en el camino. De ahí en adelante, lo haría tantas veces, que a pesar que todo el mundo lo conocía, ningún defensa lo esperaba.

Un año después ante su gente y en su estadio, el Azteca, Cuauhtémoc registraría dos asistencias, y anotaría el gol final de su selección en el 4-3, que le dio la victoria a México en la final de la Copa Confederaciones ante Brasil; primer torneo oficial de la FIFA que hasta entonces conseguía su país.

En las eliminatorias para los mundiales de 2002 y 2010, fue convocado de nuevo a la selección, en dos ocasiones que México llegaba flojo en su camino para dichos torneos. Rescató al “Tri”, y los llevó de la mano en ambas ocasiones a Japón/Corea y a Sudáfrica, donde anotaría su último gol en un Mundial ante Francia, y convirtiéndose en el único mexicano que lo ha conseguido en tres mundiales distintos.

Figura e ídolo en México con el América (campeón de Primera División en 2005) y hoy con los Dorados de Sinaloa (campeón Copa MX 2012), Blanco ha sido uno de los jugadores emblemáticos del Chicago Fire, donde fue el jugador más valioso del Partido de las Estrellas en 2008, y además anotó el mejor gol de la temporada 2007… Disfruten:

¡Feliz aniversario, Cuauhtémoc!

04 December 6:46 pm

Por tercera temporada consecutiva, Portland tendrá un equipo profesional de fútbol en la ciudad que ellos mismos denominan “Soccer City, USA”.

Y, además de los traspasos que han llevado a cabo hasta el momento, los Timbers tendrán desde hoy la plena seguridad que su estadio JELD-WEN Field contará con el mismo apoyo que hasta hoy han tenido en las gradas.

Los leñadores han anunciado que ya se vendieron por completo todos los abonos para la temporada 2013, renovando 96% de sus abonados de este año.

Una de las fanaticadas más impresionantes de la MLS, vuelve a responder… Las palabras sobran, así que disfruten de las imágenes:

Y si quedaron con ganas de más, el volante mexicano del Valencia español, Andrés Guardado, y el colombiano de los Timbers Diego Chará, nos llevan a la tribuna de Timbers Army:

23 November 12:20 pm

C’est aujourd’hui le « Black Friday » aux États-Unis, traditionnellement le premier jour d’achats des cadeaux de Noël. Je suis sûr que cette série « Droit dans le mur » vous donne des idées de ce que certains clubs devraient s’offrir. Alors, on continue de remonter le classement avec, comme les dernières fois, un club de haut de tableau et un cancre du fond de la classe.

6. Des chèvres sans étable ni percussion
Il fallait être courageux pour être supporter de Chivas USA cette année. Les abonnés qui se sont présentés à chaque match de leurs favoris chez eux n’y ont célébré que trois victoires et trois nuls. Ils ont dû patienter 382 minutes pour voir le premier de 9 malheureux buts à domicile, où leur gardien s’est retourné 30 fois. Il y a eu quelques bons résultats en déplacement, mais ce fut un feu de paille. Ça avait mal commencé, la fin ne fut pas meilleure : Chivas USA n’a pas marqué pendant plus d’un mois, entre le 8 septembre et le 10 octobre. Espérons pour eux que la nouvelle direction puisse leur offrir une saison 2013 plus réjouissante.

5. Les lenteurs défensives de New York dans l'axe du jeu
Deuxième plus mauvaise défense des 10 qualifiés pour la phase finale, New York est particulièrement friable dans l’axe dès que l’adversaire accélère. Il a dû attendre le mois d’août pour enfin bien gérer les pertes de balle. Jusque-là, sa reconversion défensive ressemblait souvent à une foire à la panique. Mais même par la suite, il a laissé beaucoup trop de latitude entre son grand rectangle et le rond central, d’où sont originaires de nombreux buts adverses, dont celui de De Leon qui lui fut fatal en demi-finale de conférence.

Droit dans le mur : les flops de la saison 2012
7. Les errances de l’axe défensif de DC United
8. Les abonnements de la défense de Dallas
9. Columbus peut se réjouir de ne pas jouer au basket
10. Au LA Galaxy, défendre sur le flanc gauche est optionnel

30 October 8:47 pm

The playoffs are upon us, but if that isn't enough to satiate your thirst for soccer, we've got another contest to keep you busy throughout November.

Yes, it's time to select another AT&T Goal of the Year. Just like 2011, 64 of the year's best strikes – including all 31 AT&T Goal of the Week winners – are up for nomination, and a fan vote will whittle the field down all the way down to the year's best strike.

Whose goal are you looking forward to seeing in contention? One of David Beckham's many wonderstrikes? Or perhaps your tastes run more on the Fredy Montero side?

Tune in to MLSsoccer.com tomorrow, Oct. 31 at 1 pm ET, to find out the first 16 goals up for election and cast your vote!

In the meantime, tide yourself over with last year's winner, an absolute stunner from the Portland Timbers' then-rookie, Darlington Nagbe:

30 October 8:11 pm

Yes. Yes they are.

And yes, I picked Seattle to win it because it's a moral imperative to stick with the prediction I made in March. But have been wracking my brain to figure out just the right way of explaining why the Earthquakes are such favorites.

Turns out Redditor moatie2000 did it for me in one handy-dandy little chart.

Here ya go:

Not a lot needs to be said beyond that.

30 October 1:32 pm

Notre émission de la semaine (à écouter ici) est entièrement consacrée à la première année de l’Impact de Montréal en Major League Soccer. Un bilan effectué avec des invités d’horizons très variés qui nous permettent de revenir sur la saison sous de nombreux angles différents :

- La saison vue de l’intérieur par les joueurs, avec Patrice Bernier, lauréat du trophée Giuseppe Saputo, que le club remet à son meilleur joueur. Bien entendu, il dresse le bilan sportif de cette première année (argument qui, selon lui, ne doit pas servir d’excuse), mais nous parle aussi de sa complicité avec Felipe, de la configuration de jeu dans laquelle l’équipe se sent le mieux ou encore de la personnalité de Jesse Marsch.
- L’analyse du jeu de Montréal, avec Christian Schaekels, de Vision du Jeu, qui entre dans les détails des points forts, des points faibles, des choix de l’entraîneur et des paradoxes observés cette saison. En vrac, cela va, entre autres, de la capacité à contrecarrer certaines équipes du top à la déficience du jeu par les flancs et sur les phases arrêtées en passant par la dynamique apportée par Perkins et Nyassi ou encore le recrutement à effectuer pour 2013.
- L’avis des supporters, avec Eric Chenoix, membre des Ultras Montréal, qui aborde également plusieurs sujets extra-sportifs comme les améliorations au stade Saputo ou l’évolution de la culture foot dans les tribunes, et parle de son groupe qui fêtait ses 10 ans cette année.
- Focus sur les jeunes, avec Karl W Ouimette, qui nous parle de l’équipe des -21 ans, des points communs entre les équipes de jeunes, la réserve et l’équipe première, de son intégration dans le noyau A et de ce qu’il apprend concrètement aux côtés d’Alessandro Nesta.
- Le jeu « Un ou l’autre », spécial Impact, où Frédéric Lord met sur le gril ses collaborateurs habituels mais aussi Olivier Brett.

L'émission Coup Franc est aussi disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com) ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

29 October 1:04 pm

Le record de Wondolowski, le soulagement de DC United, le relâchement de Houston, les blessures à Seattle et Kansas City : la dernière journée de saison régulière n’a pas été inutile, loin de là !

Auteur du seul but des siens dans le partage à Portland, Wondolowski a donc bouclé la première phase de la compétition avec 27 buts, égalant le record de Roy Lassiter et terminant meilleur buteur de la saison régulière pour la troisième fois consécutive.

En partageant l’enjeu à Chicago, DC United a pris le point suffisant pour passer directement en demi-finale de conférence, contrairement à son adversaire du jour qui, selon Arne Freidrich, doit désormais « se donner un coup de pied aux fesses ». Ce sera dès mercredi, contre Houston, qui doit retrouver sa concentration après sa défaite à Colorado.

Après quelques jours de repos, l’équipe de la capitale américaine se mesurera à New York, fortement encouragé par sa victoire à Philadelphie. Le vainqueur du premier tour affrontera de son côté Kansas City, probablement privé de Nagamura.

Mais la blessure dont tout le monde parle est celle d’Eddie Johnson : comme l’an dernier avec Rosales, Seattle voit un joueur clef tomber à un moment crucial de la saison. Sa sortie a aussi joué dans la défaite au LA Galaxy, qui a préparé au mieux son match du premier tour de jeudi contre Vancouver. L’équipe de Colombie-Britannique a aussi réussi sa dernière répétition, en partageant l’enjeu à Salt Lake, également satisfait de ce nul qui lui permet de devancer Seattle au classement et de découvrir plusieurs solutions de rechange au sein de son effectif.

LES RÉSULTATS
Philadelphie - New York
Montréal - New England
Chicago - DC United
Portland - San José
Salt Lake - Vancouver
Colorado - Houston
Columbus - Toronto
Dallas - Chivas USA
LA Galaxy - Seattle

 
0-3
0-1
1-1
1-1
0-0
2-0
2-1
2-2
1-0

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

26 October 12:07 pm

Même si on connaît déjà les dix qualifiés pour la phase finale, cette dernière journée de saison régulière ne sera pas dénuée d’intérêt.

Déjà assuré à 99,99% de terminer meilleur buteur, Chris Wondolowski aura à Portland (direct TSN2 et NBC Sports Network) une dernière chance d’égaler voire de dépasser le record de 27 buts de Roy Lassiter. Voilà les 26 premiers et leur contexte.

Dans la Conférence Est, le classement du deuxième au cinquième doit encore être établi, ce qui permettra de connaître les deux équipes exemptées du premier tour de la phase finale et les deux qui s’affronteront le 31 octobre. Un rendez-vous que DC United veut éviter à tout prix : pour ce faire, il devra réaliser un bon résultat devant les caméras de NBC Sports Network sur le terrain d’une autre équipe impliquée dans la course, Chicago, qui a baissé de rythme au cours des dernières semaines.

Thierry Henry n’est pas aussi affirmatif et pense que pour New York (qui ouvrira la journée à Philadelphie à l’antenne de NBC), il ne serait pas malvenu d’avoir un match de plus. Moins bien classé du groupe, Houston voudra surtout peaufiner sa forme à Colorado.

Dans la Conférence Ouest, on sait presque tout à part qui de Seattle (qui joue au LA Galaxy, direct TSN2, ESPN et ESPN Deportes) ou de Salt Lake terminera deuxième, ce qui déterminera l’ordre de leurs affrontements en demi-finale de conférence. L’équipe de l’Utah accueillera Vancouver, toujours en lutte avec Montréal (hôte de New England) pour être le mieux classé des clubs canadiens.

Le premier tour de la Ligue des champions a pris fin ce jeudi : le LA Galaxy s’est imposé 2-3 à Metapan. On connaît le programme des quarts de finale, avec un invité surprise, le club Guatémaltèque de Xelajú qui a écrit l’histoire en devenant la première formation étrangère à éliminer un club mexicain depuis que la compétition a été réformée et rebaptisée en 2008. Toujours dans la Concacaf, les dirigeants de la confédération ont déclaré que rien n’est encore officiel pour la Copa America 2016.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 27 octobre
13h30 : Philadelphie - New York
14h00 : Montréal - New England
16h00 : Chicago - DC United
18h30 : Portland - San José
21h00 : Salt Lake - Vancouver
21h00 : Colorado - Houston
Dimanche 28 octobre
16h00 : Columbus - Toronto
19h00 : Dallas - Chivas USA
21h00 : LA Galaxy - Seattle

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs ou LiveSport.tv

25 October 5:59 pm

Here at MLSsoccer.com, we're always looking for new ways to cover the North American soccer scene. On Friday, we'll give a few fans the chance to help us out, when we send five "fan reporters" to New York Red Bulls training ahead of the club's important match on Saturday against the Philadelphia Union at PPL Park (1:30 pm ET, NBC).

They'll spend the day covering the club, interviewing the players, doing some video reports, and tweeting out everything they're doing. Training starts at 10 am ET.  

We want you to follow along and give them feedback. Suggest questions they should ask. Let them know what you want to find out.

Here are their Twitter handles:

 

And use the dedicated hashtag:

 

We'll see how they all do.