blog

Match Reaction

27 August 11:03 am

Alors qu’en milieu de semaine, tout Montréal suivait le premier déplacement de son club en Ligue des champions, ce week-end, tout ceux qui s’intéressent à la MLS de plus ou moins loin avaient les yeux tournés vers Seattle pour le choc contre Portland. C’est donc sans surprise que ces deux sujets occupent la plus grande partie de notre émission de la semaine (à écouter ici).

On revient en long et en large sur le sommet entre Seattle et Portland (voir le résumé vidéo), les clefs et tournants du match, la prestation de Donovan Ricketts, le rôle de Clint Dempsey et la protection à accorder à certaines vedettes. Une soirée pleine d’ambiance qui nous fait digresser sur les relations entre supporters et clubs – voyez le documentaire sur le Parc des Princes recommandé par Frédéric Lord ainsi que l’épisode de MLS Insider où les supporters de Portland exaucent le rêve du petit Atticus.

Montréal a connu une semaine en deux temps : défaite à Heredia en Ligue des champions puis plantureuse victoire contre Houston en championnat. On ose poser les questions qui fâchent et y répondre sans complaisance. Mieux communiquer aurait-il permis d’éviter la grogne de certains supporters ? Quels mérites et quel respect pour Heredia ? L’Impact a-t-il gagné son pari ? Peut-on réellement parler de rotation d’effectif ? Que penser de la gestion du temps de jeu des joueurs moins utilisés ?

On boucle l’émission en parlant des équipes qui sortent du lot en ce moment, en essayant de trouver un favori pour la prochaine Coupe MLS. Pas simple… Mais le LA Galaxy vient peut-être de corriger une grosse faiblesse, avec Penedo (voir son superbe arrêt à Vancouver).

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

26 August 12:11 pm

Salt Lake s’est détaché en tête du classement général et derrière… ça se resserre encore, sept points séparant le deuxième du quinzième. Mais tout le monde n’a pas joué autant, ce qui fait qu’on y voit encore moins clair !

Le meilleur moyen de s’assurer que tout va bien, c’est donc d’être premier et de gagner. Salt Lake l’a brillamment illustré en offrant une de ses prestations les plus abouties de la saison tout en faisant tourner son effectif contre Columbus. Autre voie rassurante : être dans les premiers et avoir joué moins que ses adversaires. Il faut quand même continuer de gagner, et quand c’est convaincant c’est encore mieux : Di Vaio et Felipe s’en sont donné à cœur-joie pour Montréal contre Houston en infligeant aux Texans la plus lourde défaite de leur histoire.

Il y a aussi ceux qui ont moins joué et sont au milieu de peloton mais pourraient émerger en remportant leurs rencontres en retard. Ils doivent quand même garder le rythme, et Seattle l’a fait de parfaite manière en battant Portland. La fête fut somptueuse pour la rencontre ayant la troisième plus grande affluence de la planète ce week-end (derrière Munich et Dortmund) et si on y attendait Dempsey, ce sont plutôt Rosales et Eddie Johnson qui ont offert les trois points à l’équipe locale. Doutant de certaines décisions arbitrales, Caleb Porter ferait mieux de se préoccuper des problèmes défensifs de sa formation lors des phases arrêtées.

Il y a ceux qui profitent des faux pas adverses pour remonter. Dans la plus grande discrétion, le LA Galaxy est désormais troisième suite à sa victoire à Vancouver lors de laquelle Penedo a affirmé sa place de gardien numéro un. Et puis, il y a ceux qui sont bien classés mais ont joué plus et doivent se méfier car à force de faux pas, ils risquent de ne plus avoir leur sort en mains. Ainsi, Mike Petke s’est excusé pour la défaite de New York à Chivas USA, « une des plus mauvaises équipes du championnat ». Et Kansas City a multiplié les occasions ratées, concédant une défaite à Chicago qui le dépasserait en gagnant ses matchs de retard, ce que personne n’aurait imaginé au début de l’été…

LES RÉSULTATS
Chicago - Kansas City
Montréal - Houston
DC United - Toronto
Dallas - San José
Vancouver - LA Galaxy
Salt Lake - Columbus
Chivas USA - New York
New England - Philadelphie
Seattle - Portland

 
1-0
5-0
1-1
2-2
0-1
4-0
3-2
5-1
1-0

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

22 August 11:38 am

Le bilan de la semaine des clubs de MLS en Ligue des champions est d’une victoire, une défaite et un nul. Après le succès du LA Galaxy contre Caraginés et le partage de Houston à W Connection, Montréal s’est en effet incliné 1-0 au Guatemala contre Heredia (résumé vidéo).

Marco Schällibaum résumait bien la situation en disant qu’Heredia n’avait pas volé sa victoire. La première mi-temps montréalaise fut calamiteuse avec un penalty concédé, mais repoussé par la transversale, et l’exclusion d’Adrian Lopez juste avant le repos. À dix contre onze, ce ne fut pas simple pour les Québécois qui ont tenté de se reprendre, ont eu l’une ou l’autre occasion mais ont surtout beaucoup plié avant de rompre à deux minutes de la fin.

En championnat, le sommet entre Portland et Salt Lake a été pour le moins animé, avec six buts et de nombreux retournements de situation (résumé vidéo). D’habitude placide quel que soit le résultat, Caleb Porter était furieux de voir ses hommes laisser filer deux points suite au but en toute fin de rencontre de Grossman qui fêtait son retour de blessure en fixant les chiffres à 3-3, permettant à son équipe de rester seule en tête du classement général. Dans l’autre match de la soirée, bien que réduit à dix, Dallas s’est imposé 1-3 à Chivas USA (résumé vidéo).

21 August 11:03 am

Les clubs de MLS engagés en Ligue des champions cette semaine veulent faire un pas important vers la première place de leur groupe. Pendant ce temps, Portland et Salt Lake en découdront pour celle de leader du championnat.

Il ne faut pas prendre les adversaires d’Amérique centrale à la légère. Le LA Galaxy a peiné pour battre les Costariciens de Cartaginés 2-0 (résumé vidéo) et il a fallu la montée de Donovan à l’heure de jeu pour débloquer la situation. Houston a cru bon de laisser ses vedettes au repos sur le terrain des Trinidadiens de W Connection et s’en tire très bien avec un 0-0 (résumé vidéo).

Nesta, Di Vaio et Bernier sont restés à Montréal pour le match que le représentant canadien en Ligue des champions doit disputer ce soir (22h00 HE) à Guatemala City contre Heredia, qui jouera à quatre heures de son stade, non-conforme aux normes internationales. Les Québécois n’ont pas attendu d’arriver pour se préparer à un nouvel environnement et effectuaient déjà des exercices dans les couloirs de l’avion.

On jouera aussi en championnat ce soir avec un match au sommet lors duquel Portland (que nous avons décortiqué dans notre émission Coup Franc de la semaine) voudra retrouver son réalisme pour revenir à la hauteur du leader Salt Lake qui sera privé de Beckerman à l’occasion de son deuxième déplacement difficile en cinq jours (coup d’envoi à 23h00 HE). Dallas compte mettre fin à sa série de 10 rencontres sans victoire en s’imposant à Chivas USA, sa bête noire cette saison (22h30 HE).

19 August 11:27 am

C’était une journée peau de banane pour les équipes du haut du tableau, et les glissades furent nombreuses. Tout profit pour Portland, Montréal, Colorado, Houston et le LA Galaxy.

Les champions en titre ont d’ailleurs contribué à la chute du leader, Salt Lake, grâce à leur attaque en feu : une semaine après Donovan, ce fut au tour de Keane d’inscrire trois buts contre une défense qui ne pouvait rester repliée ainsi 90 minutes. Kansas City a dû s’avouer vaincu à San José suite à un but de Wondolowski sur lequel Peter Vermes ne comprend pas qu’aucun hors-jeu n’ait été sanctionné. Il reste deuxième mais est rejoint par New York, qui peine toujours autant contre les équipes repliées derrière et a dû se contenter d’un nul contre Philadelphie, tout heureux de prendre son premier point à la Red Bull Arena.

Troisième équipe à égalité à 39 points, Colorado a battu Vancouver et son abus de longs ballons grâce à un duo Torres - Sanchez déjà très affûté et appelé à s’améliorer. Un point derrière ce trio, on retrouve un autre trio composé de Philadelphie, Portland et Montréal. Les Québécois ont peiné pour venir à bout de la lanterne rouge DC United et doivent une fière chandelle à leur gardien Perkins et au réveil de leur buteur Di Vaio. Portland a battu Dallas grâce à un Valeri des grands soirs, auteur de la dernière passe sur les deux buts des siens.

À Houston tous les yeux étaient rivés sur Dempsey qui était plus marqué que si Messi avait été sur le terrain. Les Texans ne se sont pas contentés de défendre et se sont imposés contre Seattle dont la nouvelle vedette cherche encore sa meilleure forme.

LES RÉSULTATS
Montréal - DC United
Columbus - Toronto
New England - Chicago
New York - Philadelphie
Houston - Seattle
Colorado - Vancouver
LA Galaxy - Salt Lake
Portland - Dallas
San José - Kansas City

 
2-1
2-0
2-0
0-0
3-1
2-0
4-2
2-1
1-0

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

12 August 12:03 pm

Bonne affaire pour les gagnants, mauvaise pour les perdants : la conclusion simpliste du week-end est d’autant plus vraie en raison d’un classement serré et d’une journée qui a opposé équipes du haut à équipes du bas du classement.

L’opération en or est pour Salt Lake, qui se détache en tête après avoir étrenné avec succès un 4-3-3 qui lui a permis de s’imposer contre Houston suite à un penalty toutefois vivement contesté par Corey Ashe, auteur de la faute. Kansas City est désormais seul deuxième après sa victoire contre New England : auteur de deux buts, Kei Kamara se voulait rassurant suite à sa sortie sur blessure en fin de match.

Alors que Jack McInerney ne retrouve toujours pas le chemin des filets, Conor Casey a pris le relais pour permettre à Philadelphie d’entrer dans le quatuor de tête, une unité devant Vancouver où l’association Kobayashi - Reo-Coker en a fait voir de toutes les couleurs à San José. Seattle a fêté comme il se doit les débuts de Clint Dempsey en s’imposant à Toronto et est désormais l’équipe qui a perdu le moins de points depuis le début de la saison (si tout le monde gagnait ses matchs de retard, Seattle serait seul en tête).

C’est la première fois depuis le début de la saison que cet honneur n’est plus la propriété de Montréal, tombé dans le piège de Chicago qui revient à deux points d’une place en phase finale. La défaite la plus surprenante est celle de New York, qui perd sa place en tête après avoir oublié de se montrer dangereux à Columbus.

Les rencontres de dimanche ont livré les deux seuls partages de la journée et ont été on ne peut plus animées. Chivas - Colorado s’est terminé à neuf contre dix. Landon Donovan a inscrit trois buts à Dallas mais le LA Galaxy en a encaissé autant : Bruce Arena en voulait toutefois plus à l’arbitre qu’à sa défense.

LES RÉSULTATS
Toronto - Seattle
Columbus - New York
Vancouver - San José
Philadelphie - DC United
Chicago - Montréal
Kansas City - New England
Salt Lake - Houston
Dallas - LA Galaxy
Chivas USA - Colorado

 
1-2
2-0
2-0
2-0
2-1
3-0
1-0
3-3
1-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

08 August 11:49 am

Montréal et Kansas City ont réussi leur entrée en Ligue des champions en s’imposant respectivement 1-0 contre San José et 0-2 à Esteli. La finale de la Coupe des États-Unis opposera Salt Lake à DC United.

Dans un duel 100% MLS marqué par un véritable déluge en première mi-temps, la vedette du jour fut le nouveau joueur désigné montréalais Hernan Bernardello, qui a déposé un coup franc sur la tête d’Hassoun Camara pour l’unique but du match. Marco Schällibaum s’est félicité de sa nouvelle arme sur coups de pied arrêtés et a aussi vanté ses qualités dans le jeu. Les Californiens regrettent toujours le penalty raté après 10 minutes et s’ils estiment avoir eu leur lot d’occasions par la suite, ils n’ont pourtant plus jamais mis Evan Bush à contribution.

Il a fallu une demi-heure à Kansas City pour débloquer la rencontre à Esteli, grâce à un but d’Opara qui reprenait de la tête un coup franc de Feilhaber. Le but de Dwyer à un quart d’heure du terme a fini de rassurer les Ciel et Marine qui se félicitaient d’avoir laissé très peu d’espaces à un adversaire qui tentait en vain de masser des hommes devant.

On disputait aussi les demi-finales de la Coupe des États-Unis hier. Dwayne De Rosario a retrouvé ses meilleures sensations pour mener DC United à la victoire à Chicago où Sean Johnson rumine encore ses erreurs. Après avoir écarté Portland qui n’est, une fois de plus, pas parvenu à concrétiser sa domination au marquoir, l'autre finaliste, Salt Lake, veut à tout prix soulever le trophée, d'autant que l'apothéose aura lieu dans son stade.

06 August 12:32 pm

Ceux qui suivent la MLS de près depuis longtemps sont nombreux à penser que le transfert de Clint Dempsey à Seattle est un tournant aussi marquant que l’arrivée de David Beckham au LA Galaxy. Dans l’émission Coup Franc de cette semaine (à écouter ici), nous tentons d’expliquer pourquoi, et d’anticiper les conséquences de son arrivée. On aborde également le début de la Ligue des champions et on revient sur le Match des étoiles et les critiques qu’il a suscitées.

Clint Dempsey a signé à Seattle suite à un transfert inhabituel en MLS (nous vous conseillons cet article sur la genèse du transfert et ce texte sur les tendances actuelles du mercato) et cela amène son flot de questions :

  • Est-ce que ça restera une exception ou les cas vont-ils se multiplier ?
  • Les clubs qui ont le plus de recettes doivent-ils se priver de dépenser leur argent en transferts ?
  • Ce système ne doit-il servir qu’à aller chercher des joueurs à l’étranger ou faut-il l’implanter dans la ligue ?
  • La multiplication des joueurs désignés locaux : bon pour la MLS ?
  • Faut-il clarifier les règlements, qui semblent de plus en plus nombreux ?
  • Et, évidemment, quelles conséquences sportives pour Seattle ?

Le coup d’envoi de la Ligue des champions sera donné cette semaine, lors de laquelle trois équipes de MLS entreront en lice : Montréal accueillera San José alors que Kansas City se déplacera à Esteli (Nicaragua). Les Québécois partent-ils toujours favoris face aux détenteurs du Supporters Shield ou la forme des deux équipes inverse-t-elle la tendance ? On tente de déterminer les clefs du match et les changements que Marco Schällibaum va apporter à son onze. Cela nous amène aussi à parler des jeunes de l’Impact et de sa défaite à DC United.

Retour sur le Match des étoiles, et surtout sur le manque d’intérêt qui lui a été reproché (lisez la réponse de Jonah Freedman aux critiques). On débat de ses avantages et inconvénients, de l’essence et des objectifs d’une telle activité, de son évolution en quelques années, de son public cible, de la motivation des joueurs, du choix de l’adversaire, de la date du match et on se demande comment améliorer la formule actuelle. Donnez-nous votre avis !

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com), sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

05 August 11:37 am

Eh oui, le classement se resserre encore, c’est possible ! En dehors de New York et Houston, aucun des six premiers de sa conférence n’a gagné lors de ce week-end marqué par le transfert de Clint Dempsey à Seattle.

Seule équipe de haut de tableau à s’imposer, New York réalise la toute bonne opération de la journée en prenant la tête du classement et en « trouvant une unité au sein de l’équipe » alors que Kansas City a encore montré ses difficultés défensives contre un adversaire qui (contre-)attaque en vitesse.

Salt Lake est premier ex-æquo grâce aux arrêts de Rimando qui lui ont permis de prendre un point à Colorado où Castrillon a marqué pour son retour, comme il l’avait promis. Autre beau derby sans vainqueur : celui entre Portland, qui s’habitue à voir ses adversaires faire le mur, et Vancouver, récompensé du travail sur coups de pied arrêtés à l’entraînement. Battu à DC United, Montréal cherche encore dans sa tête et dans son cœur les raisons de sa défaite chez la lanterne rouge.

Il y a désormais dix points entre le premier et le quinzième, un resserrement aussi provoqué par les buteurs : la constance de Magee (Chicago), le retour en forme de Wondolowski (San José) et le réveil de toute l'attaque de Houston ont aidé leur équipe à prendre trois points très précieux. Autre remontée intéressante, celle de Seattle qui pourrait bientôt jouer les premiers rôles et s’est donné les moyens de ses ambitions en attirant Clint Dempsey suite à un transfert hors-norme pour la MLS.

LES RÉSULTATS
Kansas City - New York
DC United - Montréal
Philadelphie - Chicago
Colorado - Salt Lake
Houston - Columbus
San José - Chivas USA
Seattle - Dallas
Portland - Vancouver
New England - Toronto

 
2-3
3-1
1-2
2-2
3-1
2-0
3-0
1-1
0-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

01 August 12:18 am

L’AS Rome a remporté le Match des étoiles AT&T de la MLS 2013 en s’imposant 1-3 au Sporting Park de Kansas City.

Dès les premiers instants, la vitesse de l’AS Rome a désarçonné son adversaire. À la 4e minute, Kevin Strootman ouvrait la marque après avoir été lancé par Alessandro Florenzi seul face à Raul Fernandez, dans le dos d’une défense de la MLS positionnée très haut (0-1).

À peine 120 secondes plus tard, les Romains inscrivaient un second but suite à un autre ballon derrière la défense, mais il était annulé en raison d’un hors-jeu de Junior Tallo. Francesco Totti a ensuite lancé Florenzi dont le tir un rien trop croisé a manqué le cadre.

La suite de la première mi-temps a été plus équilibrée entre deux équipes dont l’entrejeu était composé de joueurs souhaitant garder le ballon pour le faire circuler, mais les Italiens avaient l’avantage de posséder plus d’automatismes. Sans obtenir d’occasion réelle, les joueurs de MLS ont quand même créé quelques situations chaudes dans le rectangle de Morgan De Sanctis. De son côté, Fernandez a dû arrêter en deux temps une reprise de Tallo sur un centre de Totti.

La deuxième mi-temps a commencé sur les mêmes bases que la première. On rejouait depuis à peine une minute qu’une construction romaine sur la gauche était ponctuée d’un centre de Federico Balzaretti que Florenzi, oublié, reprenait facilement pour faire 0-2.

Malgré les nombreux changements apportés par Peter Vermes à la pause, l’équipe représentant la MLS a ensuite pris l’ascendant. Elle a hérité de sa meilleure possibilité quand Landon Donvan s’est présenté seul face à Bogdan Lobont qui a repoussé son tir d’une superbe parade. Quelques instants plus tard, une volée de Mike Magee arrivait droit sur le portier visiteur.

Mais c’est l’AS Rome qui a trouvé le chemin des filets suite à un beau mouvement dans les petites espaces qui a transité par Balzaretti, Michael Bradley et Strootman avant d’arriver à Tallo dont la reprise ne laissait aucune chance à Nick Rimando (0-3).

Les représentants de la MLS ont encore été menaçants à quelques reprises et ont réussi à sauver l’honneur dans les arrêts de jeu quand un coup franc de Camilo Sanvezzo trouvait la tête d’Omar Gonzalez pour fixer les chiffres à 1-3.

Le résultat n’a pas empêché les 21 175 spectateurs présents au stade de passer une excellente soirée et d’apprécier autant leurs favoris que l’AS Rome, qui avait pris ce rendez-vous très au sérieux.