blog

Match Reaction

07 October 10:13 am

À ce jour, cinq équipes ont dépassé les cinquante points. Les membres de ce peloton des « cinquantenaires » sont les derniers prétendants au Supporters Shield. Seul un d’entre eux s’est imposé lors d’un week-end très riche en émotions.

Commençons toutefois par la nouvelle officielle : New York est le premier à décrocher mathématiquement son billet pour la phase finale après un partage arraché de justesse contre New England grâce à un but de Cahill dans les derniers instants.

La sensation de la journée est venue de Colorado. Brown a inscrit le but le plus rapide de l’histoire du club après 14 secondes pour donner le ton à l’humiliation 5-1 infligée à Seattle, jusque-là défense la moins perméable de la compétition. Sigi Schmid parle de « coup de pied au cul » inacceptable… qui a quand même du bon.

Ah oui, le seul vainqueur, c’est vrai. Il s’agit de Kansas City, qui effectue donc la bonne opération de la semaine après sa victoire à Columbus en employant la stratégie de mise contre cet adversaire : le laisser venir. La défense des Ciel et Marine a justifié sa réputation et Opara, titularisé à la place de Collin, a en outre inscrit le seul but du match sur corner.

Longtemps, Portland a aussi cru repartir avec les trois points suite à un match spectaculaire à Vancouver. Trois buts coup sur coup à un quart d’heure de la fin ont permis à l’équipe locale de revenir à la marque à deux reprises, chaque fois grâce à Camilo qui, après son troisième coup franc direct de la saison (personne ne fait mieux) a inscrit un des buts de l’année (vidéo ci-dessus). « Avec des buts pareils, c’est difficile d’être déçu de ne pas gagner », se consolait Caleb Porter.

Dans la liste des perdants (ce qui arrive souvent ces dernières semaines), Salt Lake a été contraint au nul chez lui face à Dallas, après avoir joué presque tout le match à dix. Heureusement que Saborio était là pour sauver la mise…

Dans d’autres circonstances, New England, Vancouver et Dallas auraient été heureux de leur partage, mais à ce jour, il réduit leurs chances de participation à la phase finale. Dans l’Ouest, le trou se creuse derrière les cinq premiers. À égalité de points avec Colorado, dernier qualifié, le LA Galaxy a lui aussi déroulé : 5-0 contre Chivas USA, avec deux buts de Donovan qui a égalé le record de buts inscrits en MLS. Dans l’Est, Philadelphie (5e) et Chicago (6e) ont rempli leur mission en s’imposant respectivement contre Toronto et à DC United.

LES RÉSULTATS
DC United - Chicago
Houston - Montréal
New York - New England
Columbus - Kansas City
Philadelphie - Toronto
Salt Lake - Dallas
Colorado - Seattle
LA Galaxy - Chivas USA
Vancouver - Portland

 
0-3
1-0
2-2
0-1
1-0
1-1
5-1
5-0
2-2

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

02 October 10:34 am

DC United a remporté la Coupe des États-Unis pour la troisième fois de son histoire en s’imposant 0-1 au Real Salt Lake, qui bénéficiait pourtant de l'avantage du terrain (résumé vidéo). L’unique but du match dominé par l’équipe locale a été inscrit par Lewis Neal en toute fin de première mi-temps.

Lanterne rouge du championnat, lors duquel elle n’a toujours pas gagné à l’extérieur, la formation de la capitale des États-Unis ne partait pas avec les faveurs des pronostics. Sa stratégie a été simple : masser du monde autour du point de penalty et profiter de ses rares incursions dans le camp adverse. Cette victoire permet au club de sauver sa saison et de se qualifier pour la Ligue des champions 14/15.

Le club a ainsi garni sa vitrine du 13e trophée de son histoire, mais il n’en avait plus remporté un seul depuis 5 ans. Bill Hamid, qui défendait les buts de DC United ce mardi, avait déjà jubilé lors des 12 premiers… en tant que jeune supporter du club. Son émotion était donc toute particulière en contribuant au palmarès pour la première fois de sa carrière.

Dans le camp des vaincus, les sentiments étaient évidemment à l’autre bout du spectre. Certains joueurs clefs n’ont pas répondu à l’appel : « Chacun semblait attendre qu’un autre prenne les responsabilités », se lamentait Jason Kreis. La meilleure attaque du championnat était méconnaissable, ne se réveillant qu’en cours de deuxième mi-temps, trop tard pour permettre à l’équipe d’évite de rater un nouveau rendez-vous crucial à domicile.

01 October 12:10 pm

Il ne reste plus qu’un petit mois à la phase « classique » de la compétition et les verdicts sont très loin d’être tombés. Au contraire, le suspense est plus haletant que jamais dans les luttes pour le Supporters Shield et les places en phase finale. L’émission Coup Franc de cette semaine (à écouter ici) tente de prévoir l’issue de la saison régulière.

L’équipe du podcast a sorti ses calculettes et ses bouliers compteurs et chacun de ses membres y est allé de ses pronostics. Qui sera qualifié pour la phase finale de la saison ? Qui remportera le Supporters Shield ? À quelle place terminera Montréal ? Les avis sont pour le moins différents… mais un constat revient plusieurs fois : ça se jouera à très peu de choses, certains prévoient même une égalité de points à la première place ! Et vous, quels sont vos pronostics ?

Le match au sommet du week-end opposait Seattle et New York, les deux premiers du classement : on discute de l’engouement pour cette rencontre, de la qualité du match, de l’absence de plusieurs vedettes, de la combativité new-yorkaise, du manque d’efficacité de Seattle, de Robles et des gardiens. L’autre choc de la dernière journée, entre Portland et le LA Galaxy, est aussi au centre des conversations, avec le premier but d’Urruti, le retour en forme de l’équipe de Caleb Porter et les attentes envers Robbie Rogers qui n’est plus retenu par Bruce Arena depuis plusieurs semaines.

En prévision de la finale de la Coupe des États-Unis qui se joue ce soir, DC United et Salt Lake ont aligné des réservistes en championnat. Si la lanterne rouge a lourdement perdu à Toronto, les hommes de Jason Kreis se sont imposés à Vancouver. On se penche sur la responsabilité de l’équipe canadienne dans cette défaite mais surtout sur les mérites de Salt Lake dans cette victoire, également bien expliqués par Nigel Reo-Coker. Cela relance aussi le débat sur les rotations d’effectif et nous amène à parler de Montréal et de son match de samedi à Chicago.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

30 September 10:48 am

New York a gardé sa place en tête en arrachant un nul à Seattle, et les luttes pour le Supporters Shield et les places en phase finale sont on ne peut plus serrées dans un classement où douze points séparent le premier du seizième… à un mois de la fin de la saison régulière.

Sous la pluie du Pacifique et dans un environnement qualifié de stressant par Mike Petke, le leader a souffert mais sa combativité a été récompensée d’un très beau but égalisateur en fin de rencontre. Une fois de plus, Seattle a failli au moment d’accroître son avance. Malgré son point de retard au classement, il semble en meilleure posture dans la course au Supporters Shield car il lui reste deux rencontres de plus à disputer.

Deuxième ex-aequo, Salt Lake compte aussi deux duels d’avance. Plus que la première place, c’est la Coupe des États-Unis (dont il disputera la finale mardi) qui l’intéresse et il a même aligné ses réservistes à Vancouver… où il a quand même battu une équipe qui a laissé passer sa chance de se relancer. La principale menace pour Seattle pourrait finalement venir de Portland, qui se croit « capable de grandes choses » après avoir battu le LA Galaxy qui a payé au prix fort ses carences défensives sur corner.

Deux autres équipes peuvent toujours rêver de la première place du bout des lèvres, mais ont perdu des points ce week-end. Kansas City regrette encore ses occasions ratées, et un nouveau but encaissé en contre a scellé sa défaite face à Philadelphie, fier de sa prestation défensive et grand bénéficiaire du week-end. Montréal avait les cartes en mains pour s’imposer à Chicago mais a offert à Magee la chance de retourner la situation : il l’a saisie mais a aussi raté celle de creuser l’écart, permettant à Maxim Tissot de jouer les héros dans les dernières minutes.

On notera aussi la poursuite des folles remontées de San José et Columbus, vainqueurs respectivement à Chivas USA et à Dallas. En tête à la mi-championnat, les Texans en pleine déroute vont probablement rater la phase finale, ce qui leur a valu de copieuses huées des supporters au coup de sifflet final. Le fait que Houston réalise une bonne affaire en prenant un point à New England n'a certainement pas apaisé leur frustation.

LES RÉSULTATS
Kansas City - Philadelphie
Toronto - DC United
Vancouver - Salt Lake
New England - Houston
Chicago - Montréal
Portland - LA Galaxy
Dallas - Columbus
Seattle - New York
Chivas USA - San José

 
0-1
4-1
0-1
1-1
2-2
1-0
2-4
1-1
0-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

26 September 11:05 am

Les trois clubs de Major League Soccer engagés en Ligue des champions cette semaine se sont imposés, ce qui permet d’espérer que chacun des quatre groupes avec une équipe de MLS soit remporté par l’une d’entre elles.

C’est déjà une certitude pour le LA Galaxy : il réalise actuellement un parcours sans faute et est la seule équipe de la compétition à ne pas encore avoir encaissé de but. Ce mercredi, il a donné une leçon de réalisme à Cartaginés, s’imposant 0-3 (résumé) à l’issue d’un match où l’équipe a cadré trois tirs et eu le ballon moitié moins de temps que son adversaire. Le vétéran Français Laurent Courtois a encore marqué, tout comme Jack McBean, impliqué dans les trois buts de ses couleurs.

Largement favori chez lui contre W Connection, Houston n’a pas failli et s’est facilement imposé 2-0 (résumé). Jason Johnson a été un des animateurs de la soirée : titulaire lors de trois des quatre derniers matchs de championnat, le jeune ailier gauche a étalé sa confiance grandissante sur la scène internationale. Cette victoire permet aux Texans de prendre la tête de leur groupe : un nul à Arabe Unido lors de la dernière journée leur suffira pour la conserver.

Mardi, Montréal avait battu Heredia 2-0, ce dont nous avons abondamment parlé dans notre émission Coup Franc de la semaine. Les Québécois sont éliminés, mais leur victoire arrange les bidons de San José qui recevra Heredia lors du dernier match et se qualifiera en cas de succès. Un partage au stade Saputo, et la cause aurait été entendue en faveur des Guatémaltèques. Enfin, Kansas City n’a pas joué et a vu son adversaire le plus coriace, Olimpia, battre sans surprise Esteli. Tout se jouera lors de la dernière journée au Sporting Park, où les Honduriens seront obligés de s’imposer pour passer en quart de finale.

25 September 11:44 am

Comme la semaine dernière, nous avons décalé notre émission hebdomadaire (à écouter ici) d’une journée afin de parler du match de Montréal en Ligue des champions.

Le parcours des Québécois est terminé mais il s’est conclu sur une bonne note, une victoire 2-0 contre Heredia. On parle de la mentalité affichée par les Montréalais, de la défense 100% francophone avec trois jeunes du club, de l’influence des supporters sur le début de rencontre et des chances de qualification d’Heredia.

On revient également sur la décision de M. Gonzalez qui s’est ravisé après avoir sifflé un penalty lors du match Montréal - Vancouver. On se demande à quel point ça a changé l’allure du match, s’il y avait ou non penalty et on tente d’expliquer comment les arbitres ont procédé pour prendre leur décision.

Autre sujet du jour : les meilleurs joueurs de moins de 24 ans en MLS. Êtes-vous d’accord avec ce classement ? Selon vous, quels joueurs ont été surestimés et sous-estimés ? On boucle l’émission avec la rumeur qui envoie l’entraîneur de Salt Lake, Jason Kreis, à New York City.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

23 September 10:24 am

Même s’il a pris un très bon point sur le terrain du LA Galaxy à l’issue d’un match aussi animé que le week-end, Seattle a perdu sa première place au profit de New York, vainqueur de Dallas par le plus petit écart.

Contre un adversaire qui n’aime pas ça, Steele et ses coéquipiers ont multiplié les centres mais sans parvenir à concrétiser : il a fallu qu’Erick prolonge le ballon dans son propre but pour sceller le sort d’une rencontre qui a permis d’admirer la nouvelle « danse du cul » de Thierry Henry (vidéo ci-dessus).

L’arrière-train était à l’avant-plan ce week-end : « Eux ils rentrent à la maison et nous on l’a dans le cul », lançait en conférence de presse un Marco Schällibaum scandalisé et loin d’être seul à ne pas comprendre la décision des officiels de ne plus accorder un penalty sifflé pour Montréal par l’arbitre central. Il reconnaissait aussi que son équipe, battue par Vancouver, avait mal joué.

Au LA Galaxy également, on se plaignait de l’arbitrage : « inconstant », selon des Californiens tenus en échec chez eux par Seattle qui a enfin marqué après 364 minutes de disette sur le terrain des Galacticos. Bruce Arena ferait surtout bien de se demander pourquoi son équipe encaisse autant de buts de la tête…

Après avoir concédé un nouveau but stupide à Toronto, Kansas City y a cette fois pris les trois points grâce à CJ Sapong. Salt Lake a confirmé sa passe difficile : méconnaissable défensivement, il s’est incliné contre San José qui, à l’image de Columbus et d’autres équipes en mauvaise posture, ne perd pas l’espoir d’accrocher une place en phase finale. Il faut dire que le classement est toujours aussi serré : 13 points entre le 1er et le 16! Dans cette optique, Houston, en écrasant Chivas USA, et Portland, bien servi par sa vieille garde contre Colorado, réalisent une excellente opération.

LES RÉSULTATS
Portland - Colorado
Montréal - Vancouver
Toronto - Kansas City
New England - DC United
Columbus - Chicago
Houston - Chivas USA
Salt Lake - San José
LA Galaxy - Seattle
New York - Dallas

 
1-0
0-3
1-2
2-1
3-0
5-1
1-2
1-1
1-0

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

18 September 11:46 am

Exceptionnellement décalée d’une journée, l’émission Coup Franc de la semaine (à écouter ici) est en grande partie consacrée au duel de Ligue des champions entre San José et Montréal (2-0, résumé vidéo).

  • La disposition tactique et le onze de base montréalais : des choix judicieux ?
  • Les points communs entre les trois buts encaissés par l’Impact
  • L’apparente fatigue présentée par la défense de Montréal
  • Où est passée la confiance aux jeunes accordée par Marco Schällibaum en début de saison ?
  • Les cas Wenger et Smith
  • On décante le classement avec les chances que chacun a de se qualifier

En deuxième moitié d’émission, on revient aussi sur la qualification des États-Unis pour la Coupe de monde, et ses conséquences pour la MLS, sur les problèmes de l’équipe nationale américaine ainsi que sur les doléances de Bruce Arena, l’entraîneur du LA Galaxy.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

16 September 10:53 am

Vainqueur du sommet contre Salt Lake, Seattle a pris la tête du championnat. Avec plus de matches à jouer que presque tous ses principaux concurrents, qui ont en outre multiplié les faux pas, le nouveau premier de classe est plus que jamais favori dans la course au Supporters Shield.

Dans un stade une fois de plus copieusement rempli (55000 spectateurs étaient au rendez-vous), Seattle a commencé en trombe, ouvrant la marque dès la 3e minute grâce à Martins avant que l’homme en forme du moment, Neagle, ne porte le coup de grâce en fin de première mi-temps. Sportifs, les vaincus reconnaissent que le meilleur a gagné… mais qu’eux-mêmes n’étaient pas au sommet de leur forme, comme Seattle ne l’était pas quand il a perdu dans l’Utah.

Battu, Salt Lake compte un point de retard sur le leader, mais a joué deux rencontres de plus. À ce compte, il est à stricte égalité avec New York, facile vainqueur de Toronto, un troisième succès consécutif qui a aussi montré une équipe plus soudée. Contre Columbus, Montréal avait toutes les cartes en mains pour revenir à un point de la première place, sans le moindre match d’avance sur le leader. Mais les Québécois se sont endormis en deuxième mi-temps, offrant les trois unités à leur bête noire.

Autre équipe en mesure d’ennuyer Seattle, le LA Galaxy a perdu deux points précieux en fin de match sur le terrain de DC United. Un deuxième faux pas consécutif pour les hommes de Bruce Arena après leur défaite à domicile contre Colorado. Ce dernier a poursuivi sur son élan et a battu Dallas grâce à un Sanchez éblouissant. Les Texans voient une place parmi les cinq premiers de la Conférence Ouest s’éloigner, tout comme Vancouver et San José auteurs d’un nul qui n’arrange que leurs devanciers.

Dans la Conférence Est, les trois premiers ne semblent pas avoir grand-chose à craindre de leurs poursuivants qui ont joué à saute-mouton : en s’imposant respectivement à Philadelphie et contre New England, Houston et Chicago ont pris la place de leurs adversaires du jour du bon côté de la ligne rouge.

LES RÉSULTATS
Seattle - Salt Lake
Montréal - Columbus
DC United - LA Galaxy
New York - Toronto
Philadelphie - Houston
Chicago - New England
Colorado - Dallas
Chivas USA - Portland
San José - Vancouver

 
2-0
1-2
2-2
2-0
0-1
3-2
2-1
1-1
0-0

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

12 September 10:56 am

Il y avait un match de championnat au programme hier soir : Toronto et Chicago ont partagé l’enjeu 1-1 (résumé vidéo), un verdict qui ne convient à aucune des deux équipes. Les visiteurs reconnaissent avoir effectué une mauvaise opération dans la course à une place en phase finale. Quant aux Ontariens, ils auraient pu prendre les trois points s’ils avaient mieux négocié leurs face à face avec Johnson.

Les Torontois ont quand même découvert leur nouveau renfort, Bright Dike, échangé à Portland contre Maximiliano Urruti. Certains d’entre vous m’ont demandé si le passage d’un club canadien à un club américain (et vice-versa) était bien réglementaire alors que la période des transferts internationaux était terminée… Excellente question ! Je me suis donc renseigné en haut lieu.

Voilà la réponse venue en ligne droite des bureaux de la MLS à New York : « Il n’a pas besoin de Certificat International de Transfert (CIT) car le Canada n’a pas de championnat de Division 1 – raison pour laquelle des clubs canadiens sont autorisés à jouer en MLS. Cependant, s’il y avait une D1 canadienne, il aurait eu besoin de son CIT pour aller de celle-ci en MLS (dans laquelle il n’y aurait alors pas de club canadien). » J’espère que c’est désormais plus clair pour vous.

Ce matin, la Fifa a également publié son classement mondial mis à jour. Les États-Unis grimpent à la treizième place et espèrent continuer leur ascension pour avoir la chance d’être tête de série lors du tirage au sort de la Coupe du monde début décembre : certains se demandent même s’il s’agit de la meilleure équipe nationale américaine de l’histoire. Quant au Canada, il poursuit sa chute et pointe désormais au 106e rang (13e de la Concacaf).