blog

Match Reaction

06 April 10:22 am

Dallas a connu son premier coup d’arrêt de la saison, avec une défaite à Portland. Tout profit pour Vancouver, vainqueur du LA Galaxy et qui s’empare de la tête du classement. Battu à Chicago, Toronto a concédé sa troisième défaite consécutive, tout comme Philadelphie où le doute s’installe.

Lors de l’émission Coup Franc de la semaine dernière, nous vous avions conseillé de regarder Portland - Dallas. Le match a tenu toutes ses promesses. Après avoir fait jeu égal avec leur hôte pendant 45 minutes, les Texans ont flanché en deuxième mi-temps mais n’en démordent pas : la meilleure équipe n’a pas gagné. Caleb Porter et ses joueurs connaissaient cependant leur plan de match et ont été capables de parfaitement neutraliser leur adversaire pour remporter leur première victoire de la saison.

Le leader a donc chuté, et s’est fait dépasser par Vancouver, qui tourne à plein régime et a engrangé un quatrième succès consécutif, en dominant le LA Galaxy de bout en bout. « Une grande prestation contre la meilleure équipe », s’est réjoui l’entraîneur Carl Robinson, qui a demandé davantage de constance à ses joueurs. Sans Penedo, la marque aurait pu être plus lourde, et tout en félicitant leur adversaire du jour, les vaincus pointaient leur mauvais match en répétant « Plus jamais ça ! ».

Outre Dallas, Colorado, battu 0-2 par New England, a aussi vu son brevet d’invincibilité prendre fin. Deux équipes n’ont dès lors toujours pas perdu : New York, dont le match a été reporté pour permettre à Montréal de préparer son duel de Ligue des champions à Alajuelense, et Salt Lake, emmené par un Morales des grands soirs pour s’imposer à San José par le plus petit écart.

Derrière Vancouver et Dallas, DC United occupe toutefois la troisième place du classement. L’équipe de la capitale américaine, qui marque peu et encaisse peu, s’est imposée à Orlando en toute fin de rencontre (une mauvaise habitude pour les Mauves) grâce à un but de Silva qui célébrait de belle manière son premier match de la saison. En outre, elle compte un match de retard, tout comme Seattle, en embuscade après sa victoire appliquée en infériorité numérique contre Houston.

Dans le peloton de tête, on retrouve également Kansas City, qui a mal joué mais a mis beaucoup de cœur pour remonter un retard et s’imposer dans les dernières secondes contre Philadelphie, où on a du mal à voir le bout du tunnel et on est dégoûté de voir la même histoire se répéter semaine après semaine. Celle de Toronto est aussi répétitive, mais saison après saison, et le doute s’installe après un très mauvais match défensif à Chicago, synonyme de troisième défaite consécutive.

LES RÉSULTATS
Orlando - DC United
Chicago - Toronto
Colorado - New England
Seattle - Houston
Vancouver - LA Galaxy
Portland - Dallas
San José - Salt Lake
Kansas City - Philadelphie

 
0-1
3-2
0-2
1-0
2-0
3-1
0-1
3-2

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

30 March 11:55 am

Dallas perd ses premiers points mais reste en tête, Vancouver remporte une troisième victoire de suite, le nombre de clubs invaincus chute drastiquement tout comme celui de clubs sans victoire, et Colorado collectionne les 0-0 : voilà le bilan de la quatrième journée de championnat.

Auteur d’un sans faute après trois semaines de compétition, Dallas avait une tâche ardue en recevant Seattle, et elle s’est encore compliquée suite à l’exclusion d’Acosta après moins de 20 minutes. L’auteur a reconnu sa faute mais, comme ses équipiers, a été surpris par le carton rouge car l’arbitre avait laissé l’avantage. Une supériorité numérique dont n’ont pas profité les visiteurs, privés de plusieurs joueurs importants, mais heureux d’avoir pris un point contre un adversaire dont le style de jeu n’est guère affecté suite à une exclusion, dixit Sigi Schmid.

Toujours en tête du classement, les Texans voient se rapprocher d’eux deux des bonnes surprises de ce début de saison. En battant Portland, Vancouver a remporté une troisième victoire consécutive, à nouveau dans les toutes dernières minutes, cette fois grâce à Earnshaw qui venait de monter au jeu et a signé au club il y a quelques jours à peine. Les visiteurs ne comprenaient pas comment ils n’avaient pas gagné un match à l’issue duquel les statistiques traduisaient leur domination. Il n’empêche, Portland a concédé sa première défaite de la saison et attend encore sa première victoire.

Avec sept points en trois rencontres, New York réussit un début de championnat dépassant les espérances. Les hommes de Jesse Marsch étaient non seulement fiers de leur succès mais aussi d’avoir contrôlé le rythme du match à Columbus, pointé parmi les favoris en début de saison. Les vaincus reconnaissaient sportivement les mérites de leurs adversaires du jour, qui ont joué de telle façon à les sortir de leur match.

Outre Dallas et New York, deux équipes sont toujours invaincues. Salt Lake a remporté sa première victoire de l’année grâce au jeune Allen, d’autant plus heureux qu’une blessure avait mis fin prématurément à sa première saison pro. Quelques instants avant ce but, Toronto avait égalisé et était donc d’autant plus frustré de cette défaite dans les derniers instants. En partageant sur un nul blanc à Houston, qui a peiné à se créer des occasions, Colorado est certes toujours en panne offensive mais reste invaincu avec ce troisième 0-0 de suite en autant de rencontres cette saison.

Il s’en est fallu de peu pour que le LA Galaxy conserve son brevet d’invincibilité mais le détenteur de la Coupe MLS s’est incliné de manière « ridicule » en toute fin de match à DC United grâce à un but de Pontius qui a enfin marqué après avoir galvaudé de nombreuses occasions. Première défaite de la saison également pour New York City, qui avait pourtant parlé toute la semaine des phases arrêtées mais a été puni par un but d’Opara suite à une longue touche de Besler, offrant trois points à Kansas City qui avait d’autant plus travaillé cet aspect du jeu qu’il le considérait important sur un terrain aussi étroit que celui du Yankee Stadium.

Comme Salt Lake et Kansas City, Chicago et New England ont remporté leur première victoire de la saison. Les hommes de Frank Yallop se sont imposés par le plus petit écart contre Philadelphie lors d’un match qui n’a guère volé haut mais permis à Shipp de mettre en valeur ses qualités face à un adversaire en flagrant manque de créativité. Les pensionnaires de Foxborough espèrent pour leur part que leurs deux premiers buts de la saison, tous deux signés Rowe, ouvriront les vannes, alors que San José, leur victime du jour, déplore un début de match raté. Quelques instants d’inattention peuvent coûter très cher : en encaissant deux buts évitables en deux minutes, Montréal a laissé Orlando revenir dans un match qui semblait hors de sa portée contre un adversaire emmené par Kaka mais privé de nombreux titulaires et qui devait s’ajuster à une nouvelle disposition tactique.

LES RÉSULTATS
New England - San José
Montréal - Orlando
DC United - LA Galaxy
New York City - Kansas City
Columbus - New York RB
Vancouver - Portland
Dallas - Seattle
Houston - Colorado
Chicago - Philadelphie
Salt Lake - Toronto

 
2-1
2-2
1-0
0-1
1-2
2-1
0-0
0-0
1-0
2-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

23 March 11:22 am

Après trois journées de championnat, seul Dallas compte encore le maximum des points alors que seul Chicago n’en a pas encore pris un seul. Ce week-end, les défenses ont été plus inspirées que les attaques.

Les semaines se suivent et se ressemblent pour Dallas, seule équipe à avoir tout gagné depuis le début de la compétition. Pourtant, Philadelphie a bien contenu les Texans pendant une mi-temps, jusqu’à l’exclusion de Pfeffer suite à un coup de coude à Diaz – involontaire selon son auteur. Les visiteurs en ont profité pour mettre encore plus de poids offensif et faire rompre leur adversaire.

Victorieux lors de la première journée et au repos lors de la deuxième, DC United n’a pas réussi à confirmer son succès initial. On avait pourtant lu partout leur motivation à s’imposer à New York, mais les hommes de Ben Olsen sont passés à côté de leur sujet, tout profit pour la bande à Bradley Wright-Phillips qui a poursuivi son opération séduction auprès des supporters.

Deux équipes se partagent actuellement la deuxième place du classement. Contre Chicago, San José a confirmé sa victoire à Seattle et surtout inauguré l’Avaya Stadium de la meilleure manière qui soit. Avec, il faut l’avouer, l’aide de l’adversaire puisque deux boulettes de Johnson ont permis aux Californiens de rapidement prendre une avance confortable contre l’actuel dernier de classe. Autre formation comptant six points sur neuf, Vancouver a reproduit un scénario connu : marquer le seul but du match en toute fin de rencontre, grâce à Rivero. La victime de la semaine, Orlando, doit en tirer les leçons et notamment apprendre à jouer plus simple.

Un autre duo suit juste derrière, composé de deux équipes tenues en échec lors de cette troisième journée. Une réelle contre-performance pour le LA Galaxy qui avait rapidement ouvert la marque avant d’encaisser un but stupide contre Houston et de voir ensuite ses principales forces neutralisées par son adversaire. De son côté, New York City a encore compté sur un grand Saunders pour aller chercher un point à Colorado, dernière équipe à ne pas encore avoir encaissé cette saison et où Powers semble avoir retrouvé ses meilleures sensations.

Toujours invaincu, Portland a réalisé un troisième nul en autant de rencontres : un bilan chiffré décevant malgré la satisfaction d’avoir tenu en échec trois très bons adversaires et de ne pas avoir perdu malgré un calendrier difficile. Un partage dont Kansas City retirait également les points positifs. Autre match sans but, celui entre New England et Montréal a permis aux deux équipes de prendre leur premier point de la saison, mais l’équipe locale s’inquiète de ne toujours pas avoir marqué cette année alors que les visiteurs pleurent la grave blessure de Cameron Porter.

LES RÉSULTATS
Philadelphie - Dallas
New England - Montréal
Colorado - New York City
Orlando - Vancouver
Kansas City - Portland
LA Galaxy - Houston
New York RB - DC United
San José - Chicago

 
0-2
0-0
0-0
0-1
0-0
1-1
2-0
2-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

16 March 11:20 am

La compétition n’est vieille que de deux semaines, et il n’y a déjà plus que deux équipes au parcours sans faute : DC United, qui ne jouait pas ce week-end, et Dallas, dès lors seul auteur d’un six sur six jusqu’à présent. En bas de classement, Chicago et New England sont les deux seules formations à avoir perdu deux fois de suite.

Depuis quelques années, les débuts de saison sont enchanteurs à Dallas, et 2015 ne fait pas exception à la règle. Les Texans ont remporté leur second succès consécutif grâce à un doublé de Perez qui fêtait de belle manière son 34e anniversaire. Le deuxième but de cette victoire 3-1 contre Kansas City était toutefois entaché d’un hors-jeu immanquable qui rend la défaite dure à avaler pour les visiteurs.

L’autre évènement de cette deuxième journée fut le premier match à domicile de New York City : dans un Yankee Stadium métamorphosé, Villa a réussi ses débuts devant son nouveau public, avec un but et une passe décisive pour offrir à ses couleurs une victoire 2-0 contre New England, qui peine décidément à trouver le fond des filets en début de saison. Ce succès était aussi une réponse à distance à Orlando qui, vendredi, avait savouré le premier succès de son histoire en MLS, à Houston qui a encaissé un but gag mais a surtout pris de mauvaises décisions en zone de finition.

De justesse, le LA Galaxy fait encore partie de la liste des clubs invaincus grâce à une réplique immédiate au but de Portland dans les arrêts de jeu : plus que la déception d’avoir perdu deux points in extremis, Caleb Porter se réjouissait d’avoir vu son équipe faire jeu égal avec le champion en titre lors d’une des meilleures rencontres depuis le début de la saison. Beaucoup de buts et de suspense aussi à Salt Lake - Philadelphie, deux équipes qui restent sur deux partages consécutifs : la première se réjouit de ne pas avoir baissé les bras, la seconde déplore le penalty concédé en fin de match.

Impressionnant par moments la semaine dernière, Toronto s’est incliné à Columbus et maudit un carton rouge sur lequel l’équipe en veut autant à l’arbitre d’avoir exclu Morrow qu’à elle-même pour avoir laissé filer Finlay. Alors que Meram plaidait sa cause dans une équipe où la concurrence est forte en inscrivant le premier but, Kamara a célébré de façon théâtrale après avoir marqué le second.

La surprise du jour est venue de Seattle, où Evans a passé une soirée très difficile dans l’axe de la défense face à San José et particulièrement Wondolowski, heureux de retrouver la confiance en offrant aux siens la victoire sur le terrain d’un des grands favoris. Auteur du seul but du match, Rivero a montré qu’il était bien plus qu’un simple buteur lors de la victoire de Vancouver à Chicago, satisfait des progrès accomplis malgré la défaite.

LES RÉSULTATS
Houston - Orlando
Chicago - Vancouver
Columbus - Toronto
Dallas - Kansas City
Salt Lake - Philadelphie
Seattle - San José
New York City - New England
Portland - LA Galaxy

 
0-1
0-1
2-0
3-1
3-3
2-3
2-0
2-2

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

09 March 11:54 am

Les grands noms se sont déjà mis en valeur pour la première journée de championnat. Certains nouveaux n’ont pas mis longtemps à trouver leurs marques : Altidore a permis à Toronto de s’imposer à Vancouver, alors que Kaka a offert un point in extremis à Orlando contre New York City qui avait ouvert la marque par Diskerud. Mais les anciens n’ont pas été en reste : Keane a marqué lors du premier match de la saison – une victoire du LA Galaxy contre Chicago – et la journée a pris fin avec la victoire de Seattle contre New England grâce à des buts de Martins et Dempsey.

Qui dit reprise du championnat, dit moments très attendus. À commencer, évidemment, par le premier match après une longue trêve hivernale. Le LA Galaxy, détenteur de la Coupe MLS, a entamé la défense de son titre par une victoire 2-0 contre Chicago sans problème, mais avec encore quelques imperfections en zone de finition. Les visiteurs aimeraient n’avoir que cette préoccupation mais savent qu’il leur reste beaucoup de travail.

Le duel que les (télé)spectateurs neutres avaient le plus à l’œil opposait Orlando à New York City, les deux nouveaux clubs de MLS, avec leur vedette respective Villa et Kaka. Dans un Citrus Bowl plein à craquer, l’équipe locale s’est créé les meilleures occasions mais a buté sur un Saunders des grands soirs. Tant et si bien que Diskerud a offert l’avance aux visiteurs, dédiant ce but à ses supporters noyés dans la marée mauve. Mais en toute fin de rencontre, Kaka a permis aux 60 000 supporters locaux de célébrer et à son équipe d’éviter un résultat travestissant la réalité du match.

Le sommet sportif de la journée était le tout dernier rendez-vous du week-end, entre Seattle et New England, deux équipes pointées parmi les grands favoris par les observateurs. Ce fut néanmoins le match qui s’est soldé par l’écart le plus net, une victoire 3-0 de l’équipe locale. Si Martins et Dempsey ont animé un festival offensif, leur entraîneur se réjouissait surtout de la solidité défensive des siens. Dans le camp d’en face, on se désolait d’avoir offert les clefs du match aux deux attaquants vedettes de Seattle.

Ces buts étaient peut-être aussi une forme de réplique des anciens aux nouveaux qui voulaient voler la vedette. Outre Kaka pour Orlando, Giovinco et Altidore se sont illustrés pour Toronto, le deuxième nommé sortant une toute grande prestation, dixit son entraîneur, pour offrir à ses nouvelles couleurs une victoire 1-3 à Vancouver. La seule équipe battue à domicile lors de cette journée d’ouverture peut regretter d’avoir galvaudé de nombreuses possibilités.

Et elle n’est pas la seule ! L’équipe qui se mort le plus les doigts est Columbus : si les nombre d’occasions et les chiffres de possession de balle montrent sa domination, elle s’est toutefois inclinée 1-0 à Houston où le gardien Deric a justifié la confiance placée en lui. Portland se lamentait également de ne pas avoir trouvé le chemin des filets malgré une suprématie quasi-totale contre Salt Lake : si Caleb Porter voyait en Rimando une bête noire, les visiteurs saluaient le grand match de toute leur défense, qui a tenu le nul blanc dans une configuration nouvelle pour l’équipe.

Vous en voulez encore ? Philadelphie a aussi chanté le refrain des occasions ratées après son partage 0-0 contre Colorado, qui vantait évidemment sa combativité valant bien le point du partage. L’air des regrets, des regrets… était entonné dans les deux camps après Kansas City - New York. Dwyer s’en voulait particulièrement d’avoir raté une occasion que sa femme aurait mise dedans, alors que les visiteurs se désolaient de n’avoir pas profité de leur supériorité numérique dans les 20 dernières minutes pour s’emparer des trois points. Verdict : 1-1.

Le duel des équipes de MLS qui avaient passé l’hiver au chaud en Ligue des champions s’est soldé par la défaite 1-0 du demi-finaliste sur la scène internationale, Montréal, encore plus embêté par la blessure de Mapp (une luxation du coude) que par la perte des trois points, sur le terrain en piteux état du quart de finaliste malheureux, DC United, qui se félicite d’avoir attiré Arrieta. Enfin, San José a bien tenu le coup pendant 90 minutes mais s’est emmêlé les pinceaux dans les arrêts de jeu sur le terrain de la jeune équipe de Dallas qui a marqué le seul but du match grâce à son plus vieux joueur.

LES RÉSULTATS
LA Galaxy - Chicago
DC United - Montréal
Philadelphie - Colorado
Vancouver - Toronto
Dallas - San José
Houston - Columbus
Portland - Salt Lake
Orlando - New York City
Kansas City - New York RB
Seattle - New England

 
2-0
1-0
0-0
1-3
1-0
1-0
0-0
1-1
1-1
3-0

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

05 March 1:49 pm

La qualification de Montréal pour les demi-finales de la Ligue des champions est le sujet phare de l’émission de la semaine (également disponible ici), mais on parle aussi des duels incontournables de la première journée de championnat et on vous présente certaines de nos nouveautés pour 2015.

MLS FANTASY – JOUEZ AVEC NOUS

  • Que retenir du match entre Montréal et Pachuca ?
  • Le plan de match de Frank Klopas était-il trop frileux ?
  • Mallace et Porter, les héros : leurs montées au jeu étaient-elles prévisibles ?
  • L’attaque Montréalaise a-t-elle suffisamment de poids ?
  • Qui a joué le meilleur match : Reo-Coker ou Donadel ?
  • Que du positif dans la défense de Montréal ?
  • Y aurait-il eu plus d’ambiance au stade Saputo ?
  • Alajuelense, plus ou moins fort que Pachuca ?
  • Quel est LE match à ne pas rater de la première journée de championnat ?
  • Quels sont les matchs au sommet ?
  • Quels sont ceux qui vont permettre de mieux jauger certaines équipes ?
  • Quelles nouveautés dans l’émission en 2015 ?

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

04 March 12:59 pm

Montréal est le premier club qualifié pour les demi-finales de la Ligue des champions, après un partage 1-1 acquis de haute lutte face à Pachuca, et arraché dans les arrêts de jeu (résumé vidéo). Au tour suivant, il sera opposé au vainqueur de DC United - Alajuelense, qui sera joué ce soir.

Les supporters montréalais sont passés par toutes les émotions en 90 minutes : au moment du coup d’envoi, leur équipe était virtuellement qualifiée grâce au 2-2 du match aller. Une situation qui a perduré pendant 80 minutes supplémentaires, jusqu’à ce que Pachuca convertisse un penalty. Pour la première fois de ce quart de finale, les Québécois devaient courir après le score.

En outre, ils avaient peu de temps pour marquer. Mais à la toute fin des arrêts de jeu, le jeune Porter a fait exploser le stade de joie d’un but qui en a fait le héros de toute une ville, alors qu’il était inconnu il y a quelques semaines à peine. Mais ses coéquipiers n’ont pas mis longtemps à discerner ses points forts, et ont su qu’il allait reproduire en match le genre d’action qu’il montre à l’entraînement. De son côté, l’attaquant a suivi les conseils des joueurs expérimentés au moment de conclure. Des vétérans qui lui étaient très reconnaissants après le coup de sifflet final…

DC United, l’autre club de MLS engagé en quart de finale, a besoin de marquer trois buts contre Alajuelense ce soir (20h00, Fox Sports 2) après sa défaite 5-2 au match aller. Cela peut ressembler à une lapalissade, mais le discours des joueurs américains est d’y aller « un but à la fois ». Pour accomplir cette mission, ils seront encore privés de quelques blessés mais récupéreront Hamid, leur gardien titulaire.Ce retour est plus que le bienvenu pour une formation qui devra faire preuve de plus de solidité défensive qu’au Costa Rica.

Offensivement, les espoirs reposent sur Espindola, mais toute l’équipe devra être au diapason, et pour espérer remonter un tel retard, elle devra commencer par ne pas rater son début de match puis par être capable d’imposer le rythme des échanges.

Des deux autres quarts de finale, celui avec le moins de suspense se jouera ce soir (22h00 HE) entre l’America Mexico et Saprissa. Les Mexicains ont un pied et demi dans le carré d’as après leur victoire 0-3 au Costa Rica. Dans l’autre duel (demain 20h00 HE), les Costariciens d’Herediano partiront en position favorable chez eux, après leur partage 1-1 à Olimpia (Honduras) la semaine dernière.

27 February 5:41 pm

Quelques jours après le match au Mexique et quelques jours avant le duel au Stade olympique, l’émission de la semaine (que vous pouvez aussi écouter ici) fait la part belle au quart de finale de Ligue des champions entre Pachuca et Montréal : hommes et batailles clefs du match aller, évaluations individuelles, ambiance, mais aussi nos prévisions pour le match retour, que ce soit le onze sur le terrain ou le scénario de la rencontre :

  • Qui a été l’homme du match pour Montréal ?
  • Quelle équipe a gagné la bataille dans l’axe de l’entrejeu (lisez aussi les duels secteur par secteur) ?
  • Comment expliquer que Bush a eu peu de grosses interventions à effectuer ?
  • En quoi la présence d’Oduro était-elle plus judicieuse que celle de McInerney ?
  • Le match de Piatti à Pachuca : irritant ou utile ?
  • Comment était l’ambiance dans le berceau du soccer mexicain ?
  • Quel onze de départ pour le match retour ?
  • Avec quelles intentions Montréal doit-il commencer ce match ?
  • Le scénario sera-t-il différent de celui du match aller ?
  • Que surveillerons-nous sur le terrain mardi ?
  • Que s’est-il passé lors d’Alajuelense - DC United ?

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

09 December 1:07 pm

L’apothéose de la saison a eu lieu ce dimanche et la finale à suspense entre le LA Galaxy et New England est évidemment au cœur de l’émission de cette semaine (que vous pouvez aussi écouter ici), qui revient également sur le discours sur l’état de la Ligue et se penche sur les transferts déjà effectués pour 2015 et le prochain Repêchage d’expansion.

Le LA Galaxy a remporté sa troisième Coupe MLS en 4 ans, battant New England 2-1 après prolongation en finale. On revient sur ce duel en discutant, entre autres, des sujets suivants :

  • Sa qualité, qui n’a pas convaincu tout le monde
  • Le meilleur a-t-il gagné ?
  • L’heure inhabituelle du coup d’envoi
  • Le choix du Joueur du match
  • Penalty ou non sur Nguyen ?
  • La stabilité du LA Galaxy d’une saison sur l’autre
  • Ce que cette victoire dit sur la « parité » en MLS

On se penche aussi sur le discours de l’état de la Ligue de Don Garber, sa forme inhabituelle qui a suscité des éloges unanimes, la place du Canada en MLS et les négociations de la convention collective à venir.

La saison 2014 à peine terminée, les transferts battent déjà leur plein en vue de 2015. On parle de tous ceux qui ont été effectués en ce début de semaine, ainsi que du Repêchage d’expansion, des joueurs disponibles intéressants, et des stratégies non seulement des deux nouvelles équipes mais aussi des 18 autres.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

08 December 12:11 pm

Le lever du soleil est particulièrement joyeux ce matin à Los Angeles, et plus particulièrement dans le cœur des supporters du LA Galaxy, qui célèbrent leur troisième Coupe MLS en quatre ans, la cinquième de l'histoire du club.

Relisez le compte-rendu, avec vidéos des faits saillants, de cette rencontre serrée, pas toujours de haut vol, mais riche en suspense et dont le dénouement est tombé après prolongation. À l’analyse, il y a eu beaucoup de déchet technique et peu de risques, les vedettes n’ont pas été dans leur meilleur jour et ce fut donc tout sauf académique. Quels joueurs se sont démarqués à vos yeux ? Voici les notes de la rédaction de MLSsoccer.com.

Mais peu importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse. Surtout lors d’une finale. Et les finales gagnées, Landon Donovan connaît ça, lui qui a mis la main sur sa sixième Coupe MLS, ce qui lui permet d’allonger la liste des records dont il est seul détenteur. Si vous êtes féru de statistiques individuelles isolées, voyez les chiffres de sa finale, comparés à ceux des joueurs arrivant en tête de liste hier. Il serait surprenant que le principal intéressé s’y replonge, lui qui a déjà la tête à son avenir.

Si le jeune retraité était évidemment célébré de toutes parts, les éloges allaient surtout du côté de Robbie Keane. Il faut dire que l’Irlandais a marqué le but de la délivrance à moins de 10 minutes d’un coup de sifflet synonyme de loterie des tirs au but. S’il faut souligner sa conclusion, c’est surtout son appel de balle qui fut décisif, mais il n’aurait pas pu surprendre la défense sans la superbe passe de Sarvas. Sarvas et Juninho ont d’ailleurs eu des rôles cruciaux dans cette rencontre : outre la passe décisive précitée, ils ont mis Nguyen et Jones sous l’éteignoir. La journée a aussi été très particulière pour Robbie Rogers, qui mesurait l’évolution de sa vie depuis la Coupe MLS qu’il a remportée en 2008, deux succès entre lesquels il avait pris une brève retraite anticipée et annoncé publiquement son homosexualité.

La joie n’était pas seulement de mise à Los Angeles. La victoire du LA Galaxy arrange aussi les bidons de Salt Lake, qualifié pour la Ligue des champions puisqu’il était le mieux placé au classement général à ne pas avoir encore un billet que le vainqueur de la Coupe MLS avait déjà assuré auparavant. La défaite de ce dimanche est donc double pour New England, où la peine est perceptible et où les joueurs ne cachent pas qu’ils mettront du temps à s’en remettre.