blog

Match Lookahead

10 April 10:18 am

Seattle a rêvé, a réussi à accrocher Santos Laguna sur son terrain (1-1, résumé vidéo) mais ce fut insuffisant pour se qualifier pour la finale de la Ligue des champions après la défaite 0-1 à l’aller. Aujourd’hui, le LA Galaxy abattra la dernière carte de la MLS et devra s’imposer à Monterrey.

Sigi Schmid regrette encore les occasions manquées par ses joueurs alors que leurs adversaires, plus réalistes, ouvraient la marque en début de match grâce à Quintero. L’ancien Montréalais Lamar Neagle a certes égalisé à 20 minutes du terme mais cet unique but, synonyme d’espoir, fut insuffisant. Malgré tout, Santos Laguna a souffert et, après le match, n’a pas caché son respect pour Seattle dont la priorité est désormais de confirmer ce regain de forme en championnat.

Tous les espoirs de voir un club de MLS en finale de la Ligue des champions 2013 reposent désormais sur les épaules du LA Galaxy. Battu 1-2 à l’aller, il défiera Monterrey dès 22h00 (HE) avec un état d’esprit simple : celui d’une équipe qui n’a rien à perdre. Elle pourra compter sur Juninho et Landon Donovan, tous deux titulaires probables.

Toute force offensive est la bienvenue pour les Californiens qui sont dans l’obligation de marquer au moins deux buts : mission difficile, certes, mais possible à leurs yeux en raison du scénario du match aller. Ils devront toutefois faire face à de nouveaux facteurs : le bouillant public local ainsi que la chaleur suffocante. L’objectif ? Prendre une avance rapide, avant que la fatigue ne se fasse sentir.

09 April 11:29 am

Battu 0-1 chez lui à l’aller, sans victoire en championnat depuis le début de l’année et obligé de gagner à Torreón, antre des pire cauchemars des clubs étrangers visiteurs, Seattle fait face à une mission a priori impossible en demi-finale retour de la Ligue des champions.

Mais s’ils n’y croyaient pas, ils feraient mieux de rester chez eux et l’ampleur de la tâche ne les décourage certainement pas, que du contraire. « C’est chouette de faire des choses auxquelles les gens ne s’attendent pas », lance Sigi Schmid qui, comme ses joueurs, ne s’inclut pas dans « les gens ».

Finalement, marquer un but sans encaisser suffira à aller en prolongation. Dans cette optique, l’entraîneur a mis ses joueurs en garde de ne pas se ruer vers le but adverse. Il prône la patience et pourrait tenter d’endormir l’ennemi avant de lancer Eddie Johnson dans la bagarre. À moins que l’attaquant, de retour de blessure, ne soit titularisé…

Vainqueur 2-1 à l’aller en quart de finale contre le même adversaire l’an dernier, Seattle était revenu avec la gueule de bois de l’Estadio Corona où il s’était incliné 6-1. Les Mexicains ont déjà été clairs : malgré leur avantage, ils ne changeront pas leur approche et seront sans pitié. Alors, ce soir sera-t-il le cadre du deuxième set ou d’un exploit sans commune mesure de Seattle ? Réponse à partir de 20h00 (HE).

05 April 11:21 am

Alors que la fin de semaine est marquée par les festivités du centenaire de la Fédération américaine de soccer, la journée de championnat disputée ce week-end s’ouvre dès ce vendredi avec le duel entre Kansas City (que nous avons analysé en profondeur dans la dernière émission Coup Franc) et DC United, privé de Dwayne de Rosario.

Samedi, le leader Dallas, dont la défense n’a plus été aussi solide depuis deux ans, tentera de conforter sa place à Toronto (direct TSN2). En embuscade, Houston a déjà annoncé qu’il jouerait l’offensive à tout va à Portland, dont la puissante attaque ne veut plus courir derrière les buts encaissés en début de match par l’arrière-garde hésitante. Un spectacle offensif en perspective, que vous pourrez regarder gratuitement sur MLSsoccer.com.

À l’image de ses nouveaux venus, Columbus trouve son rythme lentement mais sûrement et tentera de le confirmer chez lui contre Philadelphie devant les caméras d’Unimas. Les téléspectateurs de NBCSN pourront assister au deuxième affrontement de l’année entre Colorado et Salt Lake : lors du premier, l’équipe de l’Utah avait sauvé un point de justesse, grâce à Alvaro Saborio, un des joueurs les plus sous-estimés de la compétition.

Un seul match est au programme dimanche (en direct sur TSN2 et ESPN2) : Chicago, et son attaque qui se cherche encore, reçoit New York, qui se réjouit de l’apport d’Alexander et Steele dans l’élargissement du jeu.

LE PROGRAMME COMPLET
Vendredi 5 avril
20h30 : Kansas City - DC United
Samedi 6 avril
16h00 : Toronto - Dallas
17h00 : Columbus - Philadelphie
19h30 : Colorado - Salt Lake
22h30 : San José - Vancouver
22h30 : Portland - Houston
Dimanche 7 avril
17h00 : Chicago - New York

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

03 April 10:14 am

Le rêve d’une finale de la Ligue des champions 100% MLS s’est quelque peu éloigné hier soir avec la défaite 0-1 de Seattle lors de sa demi-finale aller contre Santos Laguna (résumé vidéo). Aujourd’hui, le LA Galaxy reçoit Monterrey.

Privé de Johnson et Martins, Sigi Schmid avait effectué plusieurs changements dans son équipe, mal classée en championnat. S’il a vu de signes de progrès, ce fut insuffisant pour éviter la défaite. Le bourreau : Herculez Gomez, un ancien de la maison, qui s’est nourri des quolibets de supporters comme source de motivation. Notons aussi la prestation cinq étoiles de Darwin Quintero. Le match retour à Torreón s’annonce on ne peut plus compliqué. Déjà que ce n’est pas simple d’y aller avec deux buts d’avance…

L’honneur de la MLS repose donc en grande partie sur les épaules du LA Galaxy, qui recevra le tenant du titre, Monterrey, ce mercredi à 22h00 (HE). Bonne surprise : Robbie Keane pourrait être titularisé. Un atout non négligeable contre les Rayados, où évoluent de nombreux internationaux et guidés par leur entraîneur à succès, Victor Manuel Vucetich. Les Californiens ont déjà établi leur plan de match : contrôler le rythme dans l’entrejeu, être efficace sur les phases arrêtées et museler Humberto Suazo.

29 March 10:28 am

Toutes les rencontres de MLS du week-end pascal se joueront ce samedi, et le programme est aussi alléchant qu’un ballon plein d’œufs en chocolat.

Le sommet verra le déplacement du leader, Montréal, à Kansas City : les rois de la contre-attaque pourraient se régaler sur le terrain d’un adversaire qui voudra les presser haut. Vous pourrez voir tout ça gratuitement sur MLSsoccer.com qui permet désormais à tous ses membres de regarder chaque semaine un match en direct. Si ce n’est pas fait, inscrivez-vous !

L’autre équipe invaincue, le LA Galaxy (où Landon Donovan est attendu pour les demi-finales de la Ligue des champions) ouvrira la journée à Toronto en direct sur RDS et TSN. Devant les caméras de NBCSN, New York, qui vient d’engager l’attaquant Andre Akpan, veut remporter sa première victoire de la saison, contre Philadelphie dont le bon départ ne doit pas camoufler des lacunes dans l’entrejeu. Autre match télévisé (Univision), celui entre Colorado, encore déforcé par une blessure, et Portland, qui compte sur le retour de David Horst pour solidifier sa défense.

Ô surprise ! Frank Yallop est confronté à une abondance de biens… en défense (faut pas rêver) pour le déplacement de San José à Houston où Will Bruin est toujours à la quête de son premier but. Le duel des départs décevants verra Salt Lake recevoir Seattle qui a hâte de réunir le trio Johnson - Martins - Martinez.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 30 mars
14h00 : Toronto - LA Galaxy
15h30 : New York - Philadelphie
16h00 : New England - Dallas
18h00 : Colorado - Portland
20h30 : Kansas City - Montréal
20h30 : Houston - San José
21h00 : Salt Lake - Seattle
22h30 : Chivas USA - Vancouver

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

26 March 11:10 am

Ce mardi, les éliminatoires de la Coupe du monde se poursuivent partout sur la planète. Dans la zone Concacaf, un match attire l’attention plus que les autres : Mexique - États-Unis.

S’il oppose les deux ténors de la moitié nord du continent américain, le duel qui se jouera ce soir au stade Azteca est a priori déséquilibré tant les Mexicains sont forts chez eux en match officiel et les États-Unis peinent chez leur voisin du sud. Toutefois, ils s’y sont imposés l’an dernier et ne considèrent plus la tâche impossible. Les Mexicains prendront garde de ne pas les sous-estimer. Si ce match vous passionne, lisez les nombreux articles de MLSsoccer.com qui vous en offre une couverture exhaustive.

Les deux autres rencontres de la zone Concacaf, où le classement est très serré, promettent d’être captivantes. Leader, le Honduras, emmené par Roger Espinoza et Jerry Bengtson, disputera son premier match en déplacement au Panama, toujours invaincu. Le Costa Rica tentera de se remettre de son cauchemar enneigé (dont le résultat a été validé par la Fifa) face à la Jamaïque, qui reste sur deux nuls en autant de duels.

On suivra aussi les nombreux autres joueurs de MLS en action à travers le monde. Roy Keane, blessé au mollet, sera au repos et on ne connaît pas la durée de son indisponibilité. Mauvaise nouvelle pour le LA Galaxy. Ailleurs en MLS, notons la finalisation de l’échange Adu - Kleberson et le fait que Martin Rennie préfère que la critique ne sorte pas du vestiaire, même si elle est constructive. Enfin, le Canada a été battu 2-0 par le Belarus hier en match amical.

22 March 9:56 am

Entre les éliminatoires de la Coupe du monde et les blessures, il y aura beaucoup d’absents sur les terrains de MLS ce week-end… et autant de chances à saisir pour leurs remplaçants.

Privé de Nesta, le leader Montréal ne souhaite pas assumer le rôle de favori contre New York, en quête de sa première victoire et où les débuts possibles de Luyindula pourraient être les bienvenus en l’absence de Cahill, Henry et peut-être d’Olave.

Autre équipe à compter le maximum des points (mais avec un match de retard), Vancouver aura la tâche difficile à Houston, dans un stade réputé imprenable. Pour Martin Rennie, la pression est sur les Texans qui, privés de leurs ailiers internationaux, comptent sur Andrew Driver pour amener le danger.

La journée s’ouvrira samedi sur NBCSN avec DC United - Columbus, un prolongement de la semaine des rivalités. Univision Deportes diffusera le duel entre Dallas, qui vient d’engager l’international hondurien Ramon Nuñez, et Salt Lake, où Josh Saunders effectuera ses débuts en l’absence de Nick Rimando convoqué en équipe nationale américaine.

San José - Seattle sera non seulement un match au sommet mais aussi un duel illustrant bien cette journée. Entre les blessés et les internationaux, les Californiens sont bien heureux de pouvoir compter sur Walter Martinez, leur dernier renfort en date, tandis que les absences conjuguées de Johnson et Martins permettront à David Estrada de rejouer pour Seattle après 10 mois d’absence.

Un seul match est au programme dimanche : Chicago, en proie à une disette offensive et à des casse-tête défensifs, accueillera Chivas USA devant les caméras d’UniMas.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 23 mars
15h30 : DC United - Columbus
16h00 : New England - Kansas City
16h30 : Montréal - New York
20h30 : Houston - Vancouver
20h30 : Dallas - Salt Lake
22h30 : LA Galaxy - Colorado
22h30 : San José - Seattle
Dimanche 24 mars
17h00 : Chicago - Chivas USA

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

21 March 2:55 pm

Last week, FC Dallas revealed a new product, the Orange Obliteration System (OOS). They hoped it would help them beat their orange-clad rivals from Houston.  

Well, it worked. FCD got a dramatic 3-2 win over the Dynamo

And now, other people want in on the action, namely, the Vancouver Whitecaps, who will face the Dynamo on Saturday at BBVA Compass Stadium, where the Dynamo have a 12-0-6 record since the stadium's opening last year.

Here's the tweet the 'Caps sent on Wednesday, requesting their own OOS.

Dallas, never shy about tweaking their in-state rivals, obliged.

And the Whitecaps were thankful.

A little later, the Dynamo jumped into the fray, referencing Kenny Cooper's controversial match-winning goal against Houston last week.

15 March 9:26 am

Une fois n’est pas coutume, je ne vous ferai pas la présentation de cette journée de championnat sous l’angle sportif, mais bien sous celui des tensions qui animeront les protagonistes, semaine des rivalités oblige.

La plus connue est sans nul doute celle qui oppose Seattle à Portland. Il faut dire que sur la scène du soccer, elle existe depuis une quarantaine d’années puisque les deux villes avaient déjà une équipe (portant le même nom ou presque) à l’époque dans la NASL. Malgré une piètre saison 2012, Portland a remporté la coupe Cascadia l’an dernier mais Seattle partira quand même favori.

Toujours chaude, et pas seulement dans le sport, celle entre la plus grande ville et la capitale oppose, aux États-Unis, New York à Washington. Cependant, en MLS, les tensions entre New York et DC United sont loin d'être exacerbées. Certes, on a des exemples d'épisodes intenses (et bizarres) entre les deux clubs, mais pour samedi, on parle surtout de la solidité de l'amitié entre les deux entraîneurs, Mike Petke et Ben Olsen.

Ce match ouvrira la journée sur NBC, avant de passer le relais à une longue journée de soccer sur NBCSN qui commencera par Kansas City - Chicago, duel sans animosité particulière. On ne peut pas en dire autant de Montréal - Toronto (direct RDS et TSN), deux villes rivales dans le sport mais aussi l’histoire, la culture ou encore la politique. Et deux équipes aux styles différents : ne vous attendez cependant pas à un duel Italie - Angleterre tel que le rapportent les clichés.

Toujours samedi, le duel des Rocheuses entre Salt Lake et Colorado aura certes une saveur régionale, mais il est difficile de parler de rivalité tant la correction a souvent dominé les rencontres entre les deux équipes.

Celle entre Houston et Dallas (diffusée sur ESPN2 et ESPN Deportes) a un enjeu extra-sportif clair : El Capitan, canon datant de la guerre de sécession. Sur le terrain, il y eut des duels pour le moins âpres mais les changements dans les deux équipes au cours des dernières années ont calmé les ardeurs, ce qui déçoit passablement Brian Ching.

Pour clore le tout, Univision diffusera le duel LA Galaxy - Chivas USA. À part leur stade commun, tout oppose les deux clubs. Certains n’hésitent pas à comparer le duel de cette saison à un microcosme des différences entre les États-Unis et le Mexique. Le choc des cultures est évident entre deux clubs habitués aux extrémités opposées du classement, mais les deux camps font preuve d’un grand respect pour l’adversaire quand ils évoquent ce match.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 16 mars
12h30 : New York - DC United
15h00 : Kansas City - Chicago
16h00 : Montréal - Toronto
17h00 : Philadelphie - New England
17h30 : Columbus - San José
18h00 : Salt Lake - Colorado
20h00 : Seattle - Portland
Dimanche 17 mars
13h00 : Dallas - Houston
17h00 : LA Galaxy - Chivas USA

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

13 March 10:38 am

Seattle - Tigres UANL a été un match d’anthologie. Battus 1-0 au match aller et menés 0-1 à la mi-temps, les hommes de Sigi Schmid ont renversé la vapeur pour s’imposer 3-1 et se qualifier pour les demi-finales de la Ligue des champions.

Comme à l’aller, Gspurning a multiplié les arrêts de grande classe en début de rencontre, mais ne put rien quand Hernandez s’est présenté seul face à lui (0-1). On avait à peine passé la demi-heure que certains Mexicains commençaient déjà à jouer la montre. Mal en prit à Viniegra, qui reçut son second carton jaune juste avant la mi-temps.

À onze contre dix, Seattle y a cru tant et plus et a tout tenté après la pause. Difficile de s’approcher du but adverse ? Alors, il faut tirer de loin : Yedlin et Traoré n’ont pas hésité et ont décoché deux superbes frappes (regardez le résumé ci-dessus, elles en valent vraiment la peine) pour porter la marque à 2-1. Il manquait encore un but aux Américains pour se qualifier, Johnson l’a inscrit à un quart d’heure de la fin.

Pour la deuxième fois depuis que la compétition porte le nom de Ligue des champions, un club mexicain est éliminé par une formation étrangère (la première, c’était dans la phase de groupes cette saison). Après le match, le vestiaire local transpirait de joie et de fierté.

Au tour suivant, Seattle affrontera le vainqueur du duel Santos Laguna - Houston. Battus 1-0 à l’aller, les Mexicains tenteront de renverser la vapeur ce soir (20h00 HE) dans leur antre redoutable de Torréon contre des Texans qui comptent sur leur expérience en défense.

Dans l’autre match d’hier, le tenant du titre Monterrey a concédé le nul 1-1 contre les Guatémaltèques de Xelajú (résumé vidéo) mais, fort de sa victoire 1-3 à l’aller, s’est facilement qualifié pour les demi-finales. Il s’y mesurera au vainqueur de LA Galaxy - Herediano (ce soir 22h00 HE). Après le 0-0 de l’aller, les Californiens devront marquer devant leur public mais veilleront surtout à ne pas encaisser.