blog

Match Lookahead

07 November 1:06 pm

Installez-vous confortablement, préparez quelques victuailles et soyez prêts pour une soirée riche en suspense, rebondissements et soccer de haut niveau : ce soir, nous aurons droit à trois matchs retour des demi-finales de conférence qui s’annoncent palpitants.

Tout commencera par New York - DC United (aller 1-1 – 20h00 HE – RDS2, TSN2, NBCSN). Le début de rencontre sera crucial : DC United s’attend à un pressing de son adversaire tôt dans la partie, mais attention, New York a la mauvaise habitude d’encaisser rapidement. Alors que Marquez est incertain pour l’équipe locale, les visiteurs devront composer avec l’absence de Najar, suspendu. La rencontre pourrait aussi être influencée par la météo, puisque des vents violents sont attendus ce soir.

Kansas City devra remonter un retard de deux buts chez lui contre Houston (aller 0-2 – 21h00 HE). Les Texans admettent que la qualification n’est pas encore dans la poche contre un « adversaire explosif ». Jimmy Nielsen, le capitaine du Sporting, a de son côté écrit un message dans le vestiaire à l’attention de ses équipiers : « Je ne suis pas prêt pour les vacances ! » Peter Vermes ne dérogera pas à la recette qui a fonctionné presque toute l’année, mais pas au match aller. Tout Houston a confiance en Tally Hall, dont la soirée risque d’être chargée.

L’apothéose sera le duel San José - LA Galaxy (aller 1-0 – 23h00 HE – RDS2, TSN2, ESPN). La défaite au match aller “ne change rien” clament les champions en titre, toujours très critiques envers leur adversaire. “C’est qu’ils ont besoin de régler leurs propres problèmes”, rétorque Frank Yallop dont le principal souci est la blessure d’Alan Gordon. Pour faire la différence, les visiteurs compteront à nouveau sur leurs joueurs désignés, dont David Beckham qui disputera le premier match de sa carrière au Buck Shaw Stadium.

04 November 1:05 pm

Après le 1-1 particulier entre DC United et New York (résumé vidéo), les deux premiers de la saison régulière entrent en lice ce soir pour les derniers matchs aller des demi-finales de conférence.

Un penalty raté, un carton rouge et deux “autobuts” : malgré quelques scènes dignes d’un bêtisier, DC United - New York a été riche en intensité. Les visiteurs ont monopolisé le ballon, les joueurs locaux ont hérité des meilleures occasions. Notamment par Pontius, dont le penalty a été arrêté par Robles, qui avait bien observé le comportement du tireur lors des séances vidéo. Après la pause, Miller a marqué dans son propre but pour ouvrir la marque : joie locale de courte durée, avec le but-gag égalisateur d’Hamid contre son camp. New York n’a pas profité de l’exclusion de Najar pour émerger en fin de match. DC United nourrit des regrets mais dit avoir retenu les leçons pour s’imposer lors du match retour mercredi.

Cet après-midi (15h30 HE - NBC), Houston - Kansas City opposera deux formations qui aiment passer par les ailes (caractéristique en réalité commune à la plupart des équipes du haut du tableau). Les Texans le doivent à l’apport de Boniek Garcia, au style peu orthodoxe mais ô combien efficace. Kansas City peut remercier Kei Kamara : présent à la conclusion des centres, il est aussi capable de délivrer des passes décisives.

Ce soir (21h00 HE - RDS2, TSN2, ESPN), San José et son armada offensive feront leur entrée dans la phase finale par un déplacement difficile sur le terrain du champion en titre, le LA Galaxy. Ce dernier n’est pas effrayé par son adversaire, qu’il affuble d’un « football ennuyeux ». Qu’importe le flacon, San José voit en son contenu des similitudes avec les équipes qui ont apporté des trophées au club par le passé.

03 November 1:28 pm

Seattle et Salt Lake ne sont (à nouveau) pas parvenu à se départager lors du premier match aller des demi-finales de conférence (0-0 - résumé vidéo), qui se poursuivent ce soir avec DC United - New York (20h00, direct RDS2 et NBCSN).

Ça n’a pourtant pas été faute d’essayer, mais les gardiens n’ont pas voulu : Nick Rimando a défié les lois de la physique alors que Michael Gspurning, bien moins sollicité, a réalisé les arrêts clefs au bon moment. Au match retour, chez lui, Salt Lake devra marquer… ce qu’il n’a plus fait depuis un mois ! De son côté, Seattle se dit qu’en jouant encore de la sorte, le ballon finira bien par rentrer. Réponse jeudi.

Ce soir, DC United et New York pourraient en revanche faire le plein de buts. Les filets ont tremblé au moins quatre fois lors de chacun des trois affrontements de cette année entre ces deux puissances offensives dont les défenses connaissent des ratés. À la maison, DC United misera aussi sur le contre face à un adversaire vulnérable au moment de la reconversion en perte de balle.

L’expérience penche largement en faveur de New York : d’un côté, un jeune entraîneur qui a grandi avec son équipe, de l’autre plusieurs vedettes qui ont participé à la Coupe du monde. Parmi elles, Tim Cahill, blessé au mollet, risque de ne pas être sur le terrain. 

02 November 11:32 am

À peine le premier tour terminé, avec la victoire au forceps hier du LA Galaxy contre Vancouver (2-1 - résumé vidéo), qu’on entre déjà dans les demi-finales de conférence avec, ce soir, le match aller du duel Seattle - Salt Lake.

Ils ont eu chaud, les champions en titre ! Mattocks avait ouvert la marque après 182 secondes à peine pour les visiteurs, qui ont bétonné ensuite. Le LA Galaxy a eu du mal à trouver la clef de la défense adverse. Mais juste après que Miller et Robson n’aient raté le 0-2, le match est entré dans cinq minutes de folie et a basculé en faveur de l’équipe locale. Même si Martin Rennie a laissé Camilo sur le banc, sorti Mattocks et fait entrer Bonjour, auteur de la faute qui a offert le penalty victorieux, il a reçu des éloges de ses joueurs. Mais le héros du jour est l’auteur du but égalisateur, Mike Magee, à qui la fin de saison réussit décidément bien. En demi-finale de conférence, le LA Galaxy affrontera San José.

Et les demi-finales de conférence, on y entre dès ce soir avec Seattle - Salt Lake. Les deux équipes se sont déjà affrontées trois fois cette année, et il n’y a eu qu’un seul but, lors du premier duel en mai gagné par les montagnards à l’extérieur. Malgré cela, et le fait qu’ils aient terminé devant leur adversaire au classement, ils ne partent pas favoris. Seattle a les faveurs des pronostics, grâce à sa défense solide, mais aussi à son attaque prolifique, au sein de laquelle il va toutefois bien falloir remplacer Eddie Johnson. Le principal atout de Salt Lake est son expérience : le groupe est ensemble depuis longtemps et arrive à maturité.

01 November 11:53 am

Houston s’est imposé de maîtresse manière hier soir à Chicago (1-2 - résumé vidéo). L’autre rencontre du premier tour opposera ce soir le LA Galaxy à Vancouver (22h30 HE, direct RDS2, TSN, NBC Sports Network).

Dès l’entame de la partie, Houston a pris les choses en mains sur le terrain de son adversaire, déployant son meilleur jeu depuis longtemps, et a été récompensé par deux buts de Bruin : l’un suite à un corner de Davis côté gauche, l’autre suite à une passe de Carr côté droit. Malgré un petit relâchement qui a permis à Alex de relancer le suspense en fin de match, les Texans ont su préserver leur avance. « On ne peut pas laisser de telles possibilités à ce genre d’équipe », regrettent les joueurs de Chicago. En demi-finale de conférence, Houston affrontera Kansas City.

Ce soir, le LA Galaxy partira largement favori contre Vancouver dans l’autre rencontre du premier tour. Notamment parce que les Canadiens restent sur une deuxième moitié de saison régulière catastrophique. Cela n’émeut guère Landon Donovan, qui prône patience et concentration. Ce sont surtout ses passes décisives qui risquent de faire mal à des visiteurs qui pensent déjà à la séance de tirs au but.

Vancouver aime attendre son adversaire : il n’y a pourtant rien de plus dangereux que de laisser le LA Galaxy déployer son jeu. Si Martin Rennie compte beaucoup sur le duo Miller - Mattocks, à mes yeux, Camilo et les montées de Lee Young Pyo face à Todd Dunivant seront les meilleurs atouts d’un improbable exploit.

31 October 1:15 pm

On efface (presque) tout et on recommence : ce mercredi s’ouvre la phase finale de la Coupe MLS 2012 avec le match du premier tour entre Chicago et Houston (21h00 HE, direct RDS2, TSN2, ESPN2).

Le match s’annonce serré, puisque quatre de leurs cinq confrontations ces deux dernières saisons se sont soldées par un partage. Seule exception, leur affrontement le plus récent, remporté 3-1 par Chicago début septembre. À en croire Tally Hall, Houston a retenu les leçons de cet échec.

Ayant terminé derrière leur adversaire et jouant donc en déplacement, les Texans ne partent pas favoris. Mais ils ne se sentent jamais aussi bien que quand ils sont dos au mur, prévient Brad Davis. Ce dernier détient peut-être les clefs de la victoire avec son pendant à droite, Boniek Garcia, et Houston prendra une option sur la qualification s’il arrive à faire le jeu à Toyota Park.

Mélange de joueurs jeunes et expérimentés, Chicago dispute son premier match de phase finale depuis 2009. La vivacité sera un de ses atouts principaux. Même les plus anciens, comme Pavel Pardo, affichent une forme physique étincelante ! La défense visiteuse devra être particulièrement vigilante pour éviter que Nyarko, Oduro ou MacDonald ne se présente seul face au gardien.

Si vous êtes trop impatients pour attendre le coup d’envoi de la rencontre, venez en discuter avec Greg Lalas (en anglais) à partir de 15h00.

26 October 12:07 pm

Même si on connaît déjà les dix qualifiés pour la phase finale, cette dernière journée de saison régulière ne sera pas dénuée d’intérêt.

Déjà assuré à 99,99% de terminer meilleur buteur, Chris Wondolowski aura à Portland (direct TSN2 et NBC Sports Network) une dernière chance d’égaler voire de dépasser le record de 27 buts de Roy Lassiter. Voilà les 26 premiers et leur contexte.

Dans la Conférence Est, le classement du deuxième au cinquième doit encore être établi, ce qui permettra de connaître les deux équipes exemptées du premier tour de la phase finale et les deux qui s’affronteront le 31 octobre. Un rendez-vous que DC United veut éviter à tout prix : pour ce faire, il devra réaliser un bon résultat devant les caméras de NBC Sports Network sur le terrain d’une autre équipe impliquée dans la course, Chicago, qui a baissé de rythme au cours des dernières semaines.

Thierry Henry n’est pas aussi affirmatif et pense que pour New York (qui ouvrira la journée à Philadelphie à l’antenne de NBC), il ne serait pas malvenu d’avoir un match de plus. Moins bien classé du groupe, Houston voudra surtout peaufiner sa forme à Colorado.

Dans la Conférence Ouest, on sait presque tout à part qui de Seattle (qui joue au LA Galaxy, direct TSN2, ESPN et ESPN Deportes) ou de Salt Lake terminera deuxième, ce qui déterminera l’ordre de leurs affrontements en demi-finale de conférence. L’équipe de l’Utah accueillera Vancouver, toujours en lutte avec Montréal (hôte de New England) pour être le mieux classé des clubs canadiens.

Le premier tour de la Ligue des champions a pris fin ce jeudi : le LA Galaxy s’est imposé 2-3 à Metapan. On connaît le programme des quarts de finale, avec un invité surprise, le club Guatémaltèque de Xelajú qui a écrit l’histoire en devenant la première formation étrangère à éliminer un club mexicain depuis que la compétition a été réformée et rebaptisée en 2008. Toujours dans la Concacaf, les dirigeants de la confédération ont déclaré que rien n’est encore officiel pour la Copa America 2016.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 27 octobre
13h30 : Philadelphie - New York
14h00 : Montréal - New England
16h00 : Chicago - DC United
18h30 : Portland - San José
21h00 : Salt Lake - Vancouver
21h00 : Colorado - Houston
Dimanche 28 octobre
16h00 : Columbus - Toronto
19h00 : Dallas - Chivas USA
21h00 : LA Galaxy - Seattle

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs ou LiveSport.tv

19 October 11:51 am

Il est à peu près certain que cet avant-dernier week-end de la phase « classique » de la compétition mettra fin au suspense pour l’un ou l’autre club encore impliqué dans une lutte d’ici la fin de la saison régulière.

Ainsi, San José, qui s’apprête à vivre un dimanche historique devant les caméras de Galavision, mettra la main sur le Supporters Shield en cas de victoire contre le tenant du trophée, le LA Galaxy, dont l’objectif est d’être exempté du premier tour de la phase finale en terminant parmi les trois premiers de sa conférence.

Même en cas de défaite, San José jubilera si Kansas City, où on a aussi sorti les calculatrices, ne s’impose pas lors du sommet à New York, qui se méfie particulièrement de la meilleure défense de la compétition.

Qualification sera un mot à la mode durant le week-end… comme il le fut pendant la semaine. Les Jamaïcains de Houston comptent battre Philadelphie pour offrir à leur club le même sort qu’à leur équipe nationale (direct TSN2 et NBC Sports Network). Ils ne seront toutefois rassurés sur leur sort que si DC United, en quête d’un point dans son « match de championnat le plus important depuis 5 ans », bat Columbus, qui n’a plus totalement son sort en mains.

Vancouver pourrait devenir le premier club canadien à se qualifier pour la phase finale : il doit pour cela battre Portland qui, en cas de victoire, mettra la main sur la Coupe Cascadia. Espérant encore dépasser Vancouver, Dallas compte sur la motivation du club de l’Oregon, mais devra aussi gagner à Seattle, emmené par un Eddie Johnson en pleine confiance après ses brillantes sorties en équipe nationale (match diffusé par ESPN et ESPN Deportes).

Loin de tous ces enjeux, Toronto et Montréal ouvriront la journée samedi en direct sur RDS et TSN.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 20 octobre
13h30 : Toronto - Montréal
19h00 : New York - Kansas City
19h30 : New England - Chicago
19h30 : Houston - Philadelphie
19h30 : DC United - Columbus
22h30 : Chivas USA - Colorado
Dimanche 21 octobre
19h00 : San José - LA Galaxy
19h00 : Vancouver - Portland
21h00 : Seattle - Dallas

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs ou LiveSport.tv

16 October 11:28 am

Le Canada va-t-il atteindre le dernier tour des éliminatoires de la Coupe du monde pour la première fois depuis 16 ans ? On le saura ce mardi après-midi, après le match au Honduras (coup d’envoi 16h00 HE).

L’importance de la rencontre ne vous échappe certainement pas. Elle se perçoit encore mieux quand on entend les déclarations des joueurs. « C’est le match le plus important de ma carrière », insiste le capitaine Kevin McKenna. « Le match le plus important pour nous… mais aussi pour tout le pays », ajoute Julian De Guzman. « Nous n’avons pas le droit à l’erreur », prévient Patrice Bernier.

Les images du dernier entraînement prouvent que l’ambiance est au beau fixe dans le groupe. Évidemment, l’accueil des supporters locaux sera tout sauf amical, mais le Canada est habitué de jouer en Amérique centrale et les joueurs savent à quoi s’attendre.

On le répète encore : avec un point, le Canada passe au tour suivant. Le Honduras devra donc marquer, lui qui n’a trouvé le chemin des filets que contre Cuba depuis le début de ces éliminatoires. Les espoirs offensifs canadiens reposent en grande partie sur les épaules de Simeon Jackson. Les deux équipes sont en outre privées de joueurs importants.

Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 14h00 locales : les deux rencontres du groupe doivent se jouer en même temps et ce sera en plein après-midi faute de stade conforme éclairé à Cuba.

Dans les autres groupes de la Concacaf, on surveillera de près le duel États-Unis - Guatemala : un nul suffit aux deux équipes, au détriment de la Jamaïque qui prie pour que l’esprit sportif ne reste pas aux vestiaires.

15 October 11:55 am

On connaîtra bientôt le sort du Canada pour la suite des éliminatoires de la Coupe du monde. Vous le savez désormais : un point au Honduras sera suffisant pour continuer la route vers le Brésil. Mais ce sera tout sauf simple…

L’équipe est arrivée à San Pedro Sula sans Olivier Occean, suspendu et remplacé par Lucas Cavallini. Si l’accueil a été moins hostile qu’au Panama (souvenez-vous…), l’ambiance promet d’être suffocante à l’Estadio Olimpico, bâti il y a 15 ans à peine mais paraissant d’une autre ère.

André Hainault ne se souvient pas avoir joué dans un endroit aussi hostile, où on se fait quasiment cracher dessus. Ce qui ne l’a pas empêché d’y marquer son premier but en équipe nationale. Une des missions de Stephen Hart sera donc de garder l’esprit de ses joueurs concentré sur leur mission la plus importante, mais « leur dire qu’ils ont besoin d’un nul est ce qu’il y a de plus dangereux », prévient-il.

On aura également l’œil sur les autres rencontres de éliminatoires de la Coupe du monde, auxquelles prendront part de nombreux joueurs de MLS. Regardez ici les résultats qu’ils ont obtenus ce week-end avec leur équipe nationale respective. Après la victoire étriquée à Antigua-et-Barbuda, l’ambiance est à la polémique aux États-Unis, à qui un point suffit pour passer au tour suivant : en cas d’échec, ils n’auront aucune excuse.