blog

League

21 October 11:43 am

Désolé pour le titre et le texte plus longs que d’habitude, mais il s’est passé tellement de choses lors de la dernière journée qu’il faut bien ça pour tout résumer. Donc, New York a pris une option sur le Supporters Shield en gagnant à Houston, on connaît à toutes fins pratiques les cinq qualifiés de la Conférence Ouest, alors que dans l’Est cinq équipes se battront pour trois places la semaine prochaine.

Déjà en tête vendredi, New York a entamé les débats de la meilleure manière qui soit au Texas, puisqu’après 7 secondes Tim Cahill y a inscrit le but le plus rapide de l’histoire de la MLS. Houston a donc passé la partie à courir après le score, mais a trébuché pour chuter du mauvais côté de la ligne rouge. Kansas City a rempli sa mission en s’imposant face à DC United par le plus petit écart, bien aidé par les exploits de Nielsen.

Dans l’optique du Supporters Shield, Portland et Salt Lake ont effectué une mauvaise opération en se neutralisant sur le score de 0-0, même si tous deux restent en lice pour le trophée. Il y avait quand même des sourires sur le terrain puisque dès avant le coup d’envoi, Portland était assuré de sa place pour la phase finale, ce qui est loin d’être une fin en soi pour les hommes de Caleb Porter, alors que les visiteurs considéraient cette sortie comme une répétition réussie en vue des rencontres à élimination directe.

Les joueurs de Dallas ont offert une victoire à Schellas Hyndman pour son dernier match à domicile, contre Seattle dont la série noire se poursuit – Sigi Schmid en assume la responsabilité – mais qui est mathématiquement rassuré sur son avenir. Idem pour le LA Galaxy, toutefois déçu d’être tenu en échec par San José qui aurait pu s’imposer chez son voisin du sud mais dont les prouesses de Penedo ont précipité l’élimination. Elle n’est pas mathématique mais Wondolowski et consorts devraient marquer au moins 12 buts contre Dallas pour espérer dépasser Colorado, vainqueur de Vancouver grâce à un Torres en toute grande forme. Les internationaux panaméens de MLS ont répondu de brillante manière à l’élimination frustrante de leur équipe nationale en milieu de semaine…

Dans l’Est, les trois dernières places qualificatives se joueront la semaine prochaine. Outre Houston, Philadelphie a effectué la mauvaise opération du week-end en gérant mal sa seconde mi-temps à Montréal où le jeune Ouimette a joué les héros en offrant le but de la victoire aux Québécois qui emmènent désormais le peloton. Après sa victoire ténue contre Toronto, Chicago est également en bonne position mais devra rester concentrer car il lui reste la tâche la plus ardue, un déplacement à New York. New England a également son sort en mains : après s’être imposé à l’issue d’un match riche en suspense contre Columbus, il pourrait aller chercher sa qualification la semaine prochaine en Ohio.

LES RÉSULTATS
Kansas City - DC United
Montréal - Philadelphie
Dallas - Seattle
Colorado - Vancouver
New England - Columbus
Chicago - Toronto
Portland - Salt Lake
Houston - New York
LA Galaxy - San José

 
1-0
2-1
2-0
3-2
3-2
1-0
0-0
0-3
0-0

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

18 October 1:03 pm

Il reste deux matches à toutes les équipes de MLS, et les deux derniers week-ends de compétition seront complètement fous ! Ils l’auraient été encore davantage si tout le monde avait joué à la même heure (sans parler de l’équité sportive d’une telle mesure), et je vais tenter de résumer les enjeux de la façon la plus simple possible. Ils concernent le Supporters Shield et les places en phase finale.

Déjà qualifié pour la parade de la fin de l’automne, New York occupe la tête du classement général avec 53 points et a son sort en mains pour la conserver. « Nous sommes les seuls à pouvoir nous faire tomber de notre piédestal », a déclaré l’entraîneur Mike Petke, qui ne veut toutefois pas mettre une pression excessive sur les épaules de ses joueurs. La tâche ne sera pas simple à Houston (direct RDS2), dont le réveil de fin de saison a sonné lors d’une lourde défaite… à New York. Troisièmes de leur conférence, les Texans (48 pts) sont à la merci d’un peloton d’affamés (voir plus bas). Seul autre qualifié mathématique, Kansas City (52 pts) a une tâche a priori facile chez lui contre DC United devant les caméras de TSN2 et NBCSN, d’autant qu’il retrouve Graham Zusi, toujours fringant après un passage en équipe nationale.

Dans l’Ouest, Portland, Salt Lake, Seattle et le LA Galaxy ont un pied et demi en phase finale, même si les chiffres ne le confirment pas encore. Le perdant du match qui opposera les deux premiers en Oregon sera écarté de la course au Supporters Shield. À égalité de points avec New York (mais devancé au nombre de victoires), Portland veut montrer qu’un style inhabituel en MLS peut y avoir du succès et doit se défaire d’un adversaire qui compte une unité de retard et s’attend à un match très ouvert et riche en buts, à voir gratuitement sur MLSsoccer.com.

À deux points de la première place, et avec quatre équipes devant eux, Seattle et le LA Galaxy doivent gagner et espérer beaucoup de faux pas. Pour les adieux de Schellas Hyndman à Dallas (et sur NBC et TSN2), Seattle a une tâche à sa portée, mais fait du surplace depuis plusieurs semaines. Pour se motiver, ils peuvent regarder ce reportage de Bloomberg TV sur les raisons des succès du club. TSN2, ESPN et ESPN Deportes diffuseront le CaliCalsico entre Californiens du Sud, toujours subjugués par ce que Keane a fait mercredi, et les nordistes de San José, qui comptent sur Wondolowski pour marquer un nouveau but important. Le vainqueur du Supporters Shield 2012 est pour le moment du mauvais côté de la ligne rouge, devant Vancouver et derrière Colorado… qui s’affronteront deux fois en deux semaines, pour ce qui pourrait être la fin de carrière de Lee-Young Pyo.

Celle d’Alessandro Nesta sera honorée à Montréal – qui n’a plus goûté à la victoire en championnat depuis début septembre et qui emmène le peloton d’affamés – face à Philadelphie, a égalité de points mais qui compte moins de victoires et pense adopter une « approche conservatrice » au stade Saputo. Comme eux, Chicago, emmené par son homme de fer Anibaba, compte 46 unités et pourrait tirer les marrons du feu en s’imposant à domicile contre Toronto (direct RDS, TSN2). Avec 45 points, New England est aussi dans la course avant une double confrontation contre Columbus mais pourrait être perturbé par l’annonce du départ de Bengtson.

Retrouvez ici les classements des deux conférences, qui vous aideront à lire les différents scénarios menant à la qualification ou à l’élimination des équipes encore en course. Sortez les calculettes !

LE PROGRAMME COMPLET
Vendredi 18 octobre
20h00 : Kansas City - DC United
Samedi 19 octobre
14h00 : Montréal - Philadelphie
14h30 : Dallas - Seattle
18h00 : Colorado - Vancouver
19h30 : New England - Columbus
20h30 : Chicago - Toronto
22h30 : Portland - Salt Lake
Dimanche 20 octobre
16h00 : Houston - New York
21h00 : LA Galaxy - San José

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

16 October 11:36 am

Ce soir, il sera (enfin !) plus facile de lire le classement, puisqu’à l’issue de LA Galaxy - Montréal (22h30 HE), toutes les équipes auront joué le même nombre de matches. Cette rencontre se jouera dans un contexte diamétralement différent de celui du début de saison, moment où elle était prévue.

Montréal est en pleine déconfiture depuis quelques semaines et prendre ne serait-ce qu’un point pourrait faire office de tournant positif dans sa quête d’une place en phase finale. La prolongation de contrat de Marco Di Vaio vient mettre un peu de baume au cœur des supporters, qui sont néanmoins surtout préoccupés par les résultats et une façon de jouer peu rassurante dont nous avons parlé dans notre émission Coup Franc hebdomadaire.

De son côté, le LA Galaxy peut réintégrer le gros peloton de tête en cas de victoire ce soir. Il sera toutefois privé de plusieurs internationaux mais peut-être pas de Landon Donovan, revenu en Californie car il aurait été incapable de jouer hier avec l’équipe nationale en raison d’une blessure. Vous croyez aux miracles ?

Pour mieux connaître les forces et faiblesses des deux équipes, je ne peux que vous conseiller cette excellente analyse. Et rendez-vous ici pour connaître les différents scénarios de qualification mathématique des uns et des autres.

Ce mardi, les éliminatoires de la Coupe du monde ont livré de nombreux verdicts. Dans la zone Concacaf, on a assisté à un scénario digne d’Alfred Hitchcock : à deux minutes de la fin, le Mexique était éliminé et ce sont les États-Unis qui lui ont sauvé la mise. El Tri a toutefois encaissé un nouveau revers, au Costa Rica, et doit se farcir un voyage aller-retour en Nouvelle-Zélande en barrage. Les Mexicains vont-ils se qualifier ou prolonger les souffrances de ce qui ressemble à un long chemin de croix ? Pendant ce temps, le Honduras, avec de nombreux joueurs connus en MLS, s'est qualififé pour sa deuxième Coupe du monde consécutive.

D’autres joueurs de MLS étaient en action sur la scène internationale, notamment lors du match Australie - Canada, joué à Londres et perdu 3-0 par des jeunes Canadiens à qui « il faut donner de l’expérience internationale ». Si on pouvait les faire jouer 90 minutes au lieu de privilégier des vétérans qui seront retraités en 2018, ça aiderait… Parlant de retraite, Ramiro Corrales a annoncé la sienne pour la fin de la saison : il est le dernier joueur encore en activité à avoir été sur le terrain lors de la saison inaugurale de MLS en 1996.

14 October 11:53 am

Il reste encore deux journées de championnat (+ un match en retard) et bien malin celui capable de donner les noms du vainqueur du Supporters Shield et des dix participants à la phase finale de la Coupe MLS. Évidemment, les résultats du week-end ont encore davantage brouillé les cartes...

En position idéale pour finir en tête depuis de longues semaines, Seattle ne pense plus à la première place, qui paraît bien loin, mais à mettre fin à la spirale négative qui s’est poursuivie à Portland par un défaite 1-0 (résumé vidéo), la troisième consécutive. Le vainqueur du jour a battu trois grosses cylindrées de l’Ouest au cours du dernier mois, et est remonté à la deuxième place du classement général, devancé par New York uniquement au nombre de victoires. Les vaincus, eux, déplorent encore l’exclusion d’Alonso alors que Dempsey a dû quitter le match avec une épaule disloquée.

En position idéale pour (tiens, ce début de phrase me rappelle quelque chose) facilement assurer sa qualification en phase finale, Montréal doit aussi mettre fin à une spirale négative, marquée par une défaite ce samedi contre New England (0-1, résumé vidéo), ce qui place désormais l’équipe dos au mur. Les visiteurs n’ont pas manqué de dédier leur succès à Saer Sene, qui a dû quitter la rencontre en milieu de première mi-temps suite à une blessure au pied qui a horrifié tout le stade.

Les Québécois ont cependant toujours leur sort en mains, contrairement à Philadelphie, qui effectue la plus mauvaise opération du week-end après le partage 1-1 concédé à DC United (résumé vidéo), un point sauvé à la dernière minute par le réveil de Jack McInerney. Du coup, Chicago s’empare de la cinquième place dans l’Est grâce à son succès 2-3 à Dallas (résumé vidéo) qu’il a pourtant failli laisser échapper en fin de match.

Vendredi, la liste des pays qualifiés pour la Coupe du monde s’est allongée. Rien de neuf dans la Concacaf, à tout le moins officiellement. Mais le Honduras, vainqueur contre le Costa Rica, peut se contenter d’un point mardi en Jamaïque pour assurer sa qualification pour le Brésil. Les Costariciens se font dépasser en tête du groupe par les États-Unis, facile vainqueurs de la Jamaïque. Le Mexique devra aller chercher au moins un nul au Costa Rica pour assurer sa place de barragiste, et peut remercier Raúl Jiménez pour son superbe but qui lui a offert la victoire in extremis contre le Panama.

11 October 11:12 am

Cette semaine coupée en deux se poursuit avec quatre matches de championnat au programme ce week-end (encore une fois, tous avec un enjeu), après un vendredi où les équipes nationales seront au premier plan.

Après la gifle reçue à Colorado, Seattle a tendu l’autre joue contre Vancouver. Portland ne demande pas mieux que de porter le coup de grâce à son rival, qu’il reçoit ce dimanche à 21h00 HE (direct TSN2, ESPN, ESPN Deportes) à l’occasion de son centième match en MLS. Les deux équipes luttent encore pour le Supporters Shield mais la fierté sera aussi un enjeu important, tout comme la Coupe Cascadia.

Samedi, l’attention se portera dans la Conférence Est, à commencer par Montréal - New England (14h00 HE, direct RDS, TSN). Il ne faudra pas y arriver en retard ! Les Québécois encaissent de nombreux buts entre la 4e et la 7e minute alors que leur adversaire du jour s’est donné comme mission… de ne pas concéder de but en début de match ! Il y a de la friabilité dans l’air. Pour la première fois privé de concert de ses increvables  Camara et Brovsky, Marco Schällibaum devra jongler avec son effectif.

Philadelphie (à DC United, 19h00 HE) et Chicago (à Dallas, 20h30 HE avec retransmission gratuite sur MLSsoccer.com) doivent bien négocier leur déplacement chez un adversaire à leur portée. Il sera particulier pour l’Unioniste Brian Carroll, qui disputera son 300e match en MLS sur le terrain de ses débuts. Toujours du mauvais côté de la ligne rouge, Chicago n’a plus le droit à l’erreur s’il veut atteindre l’objectif de Jeff Larentowicz : remporter la prochaine Coupe MLS !

Ce vendredi, le monde entier sera rivé sur les éliminatoires de la Coupe du monde. De nombreux pays s’ajouteront à la liste de ceux qui ont leur billet pour le Brésil, sur laquelle figurent déjà les États-Unis et le Costa Rica. Les Américains prennent cependant très au sérieux leurs deux dernières rencontres (aujourd’hui contre la Jamaïque et mardi au Panama) : c’est le début de la préparation pour le Mondial, et les vedettes doivent être au service de leur pays, ce qui fera par exemple que Landon Donovan devrait manquer LA Galaxy - Montréal mercredi prochain. La pression est forte sur les nations pas encore qualifiées et pour qui l’élimination serait injustifiable. En tête de liste, le Mexique, qui doit vaincre le Panama et remporter une première rencontre à domicile, lui qui compte actuellement trois points de retard sur le Honduras, qui reçoit le Costa Rica.

Classement général
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

10 October 10:39 am

Après sa défaite 5-1 à Colorado, Seattle a reçu une seconde gifle en cinq jours, sur son terrain cette fois, en étant battu 1-4 par Vancouver (résumé vidéo). Ce succès retentissant a un artisan principal : Kekuta Manneh, devenu à 18 ans le plus jeune auteur d’un triplé dans un match de MLS. Pas d’actions dangereuses, pas d’arrêts déterminants, pas de force dans les duels : Seattle ne fait plus rien, inacceptable pour un staff technique qui s’inclut dans les fautifs.

Malgré cette victoire, la route vers une place en phase finale est encore longue pour Vancouver. Il faut dire que voir San José et Colorado s’affronter ne l’arrangeait qu’à moitié… Bonne nouvelle : l’équipe à rattraper à la cinquième place de la conférence a perdu. Mauvaise : celle entre les deux a remporté les trois points. San José s’est en effet imposé 1-0 (résumé vidéo) : la persistance sur coups de pied arrêtés et l’opportunisme de Wondolowski ont payé, mais certainement pas séduit Carlos Pareja qui se sentait « triste pour le soccer » à l’issue d’un match où les grands coups de botte ont pris le dessus sur la circulation de balle.

En gagnant à Houston, Kansas City aurait effectué une nouvelle opération juteuse. Les Ciel et Marine se satisfont cependant d’un point suite à un 0-0 (résumé vidéo) lors d’un déplacement difficile où Nielsen a sauvé la mise à plusieurs occasions. Les Texans estiment d’ailleurs que le gardien danois est le principal responsable du résultat, trouvant leur prestation encourageante en vue des importantes échéances à venir.

09 October 11:30 am

Trois duels sont au programme ce mercredi et il est quasiment certain qu’au moment d’aller dormir ce soir, de nombreux joueurs verront soit leurs rêves exaucés, soit leurs ambitions anéanties.

Le match qui semble le plus crucial est celui opposant San José à Colorado (22h30 HE). Après un départ catastrophique, le détenteur du Supporters Shield rêve encore de se qualifier pour la phase finale de la saison. Battu une seule fois sur son terrain en 2013, il a surtout fait de gros progrès défensifs depuis l’arrivée de Mark Watson à la barre. Mais aujourd’hui, il doit gagner contre son principal concurrent direct, très impressionnant samedi dernier contre Seattle. Peut-être privé de Powers, Colorado ne pourrait plus être rattrapé par son adversaire du jour en cas de victoire.

Autre match opposant deux clubs de la Conférence Ouest, Seattle - Vancouver (22h00 HE). L’équipe locale pourra compter sur les retours de Dempsey et Martins qui, blessés, n’avaient pu aider leurs équipiers à éviter l’asphyxie dans les Rocheuses. Ces trois points sont très importants dans la conquête de la première place du classement général. Ils le sont encore plus pour Vancouver qui ne veut pas être en vacances dès la fin de la saison régulière mais sera privé de Miller et Mattocks pour son déplacement.

Chronologiquement, le premier rendez-vous de la soirée sera Houston - Kansas City (20h00 HE). Les Texans ont pris trois points précieux contre Montréal vendredi dernier et tiennent à confirmer cette victoire aujourd’hui, comptant en outre sur la disponibilité de Driver alors que Garcia est en équipe nationale. Auteur de l’excellente opération du week-end dernier, les Ciel et Marine se sont remis à rêver du Supporters Shield et pourraient prendre la tête du classement général en cas de victoire sur le terrain d’un adversaire… qui a brisé ses rêves lors des deux dernières saisons. Méfiance !

Rendez-vous ici pour connaître tous les scénarios possibles de qualification et/ou d’élimination pour la phase finale de la Coupe MLS suite aux rencontres jouées cette semaine.

Classement général
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

07 October 11:13 am

À ce jour, cinq équipes ont dépassé les cinquante points. Les membres de ce peloton des « cinquantenaires » sont les derniers prétendants au Supporters Shield. Seul un d’entre eux s’est imposé lors d’un week-end très riche en émotions.

Commençons toutefois par la nouvelle officielle : New York est le premier à décrocher mathématiquement son billet pour la phase finale après un partage arraché de justesse contre New England grâce à un but de Cahill dans les derniers instants.

La sensation de la journée est venue de Colorado. Brown a inscrit le but le plus rapide de l’histoire du club après 14 secondes pour donner le ton à l’humiliation 5-1 infligée à Seattle, jusque-là défense la moins perméable de la compétition. Sigi Schmid parle de « coup de pied au cul » inacceptable… qui a quand même du bon.

Ah oui, le seul vainqueur, c’est vrai. Il s’agit de Kansas City, qui effectue donc la bonne opération de la semaine après sa victoire à Columbus en employant la stratégie de mise contre cet adversaire : le laisser venir. La défense des Ciel et Marine a justifié sa réputation et Opara, titularisé à la place de Collin, a en outre inscrit le seul but du match sur corner.

Longtemps, Portland a aussi cru repartir avec les trois points suite à un match spectaculaire à Vancouver. Trois buts coup sur coup à un quart d’heure de la fin ont permis à l’équipe locale de revenir à la marque à deux reprises, chaque fois grâce à Camilo qui, après son troisième coup franc direct de la saison (personne ne fait mieux) a inscrit un des buts de l’année (vidéo ci-dessus). « Avec des buts pareils, c’est difficile d’être déçu de ne pas gagner », se consolait Caleb Porter.

Dans la liste des perdants (ce qui arrive souvent ces dernières semaines), Salt Lake a été contraint au nul chez lui face à Dallas, après avoir joué presque tout le match à dix. Heureusement que Saborio était là pour sauver la mise…

Dans d’autres circonstances, New England, Vancouver et Dallas auraient été heureux de leur partage, mais à ce jour, il réduit leurs chances de participation à la phase finale. Dans l’Ouest, le trou se creuse derrière les cinq premiers. À égalité de points avec Colorado, dernier qualifié, le LA Galaxy a lui aussi déroulé : 5-0 contre Chivas USA, avec deux buts de Donovan qui a égalé le record de buts inscrits en MLS. Dans l’Est, Philadelphie (5e) et Chicago (6e) ont rempli leur mission en s’imposant respectivement contre Toronto et à DC United.

LES RÉSULTATS
DC United - Chicago
Houston - Montréal
New York - New England
Columbus - Kansas City
Philadelphie - Toronto
Salt Lake - Dallas
Colorado - Seattle
LA Galaxy - Chivas USA
Vancouver - Portland

 
0-3
1-0
2-2
0-1
1-0
1-1
5-1
5-0
2-2

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

04 October 12:36 pm

Les concurrents directs de Seattle n’ont pas le droit à l’erreur ce week-end s’ils veulent lui barrer la route du Supporters Shield. Le deuxième du classement (mais largement en tête si on se base sur les points perdus) a encore un match difficile à l’agenda : un déplacement à Colorado (direct TSN2, NBCSN), qui reste sur sept rencontres sans défaite à domicile et où l’éthique de travail d’Oscar Pareja donne envie au club de prolonger son bail à vie. Le duo Martins - Johnson serait bien inspiré d’enfin montrer sa complémentarité pour offrir la victoire à Seattle.

Pendant ce temps, New York aura une tâche plus facile sur le papier : le leader, en forme mais toujours prompt à l’autocritique, reçoit New England, qui compte sur le retour du Français Saër Sène pour remonter au classement. À voir gratuitement sur MLSsoccer.com. Tâche a priori aisée aussi pour Salt Lake contre Dallas, mais les hommes de Jason Kreis seront-ils remis de leur déconvenue en finale de la Coupe des États-Unis ? Une fin de saison canon permettrait à Portland de convoiter le Supporters Shield, mais l’équipe pense avant tout à une place en phase finale, dont elle se rapprocherait en cas de bon résultat à Vancouver.

Les places dans le top 5 de chaque conférence sont chères et chaque point pris contre un concurrent direct vaut de l’or. Depuis quelques semaines, Columbus a des ailes et a entrepris une opération rattrapage dont la prochaine étape le verra recevoir Kansas City et ses duels sources régulières de fautes et de cartons. Autre style de carton, le 5-0 infligé par Montréal à Houston il y a quelques semaines voudra être vengé par les Texans alors que les Québécois ne veulent plus commettre les erreurs à la récupération et à la relance qui leur ont coûté deux points à Chicago.

Avec un classement aussi serré, la victoire est obligatoire pour ceux qui affrontent un des trois « cancres » de la saison. Chicago, où Chris Rolfe se sent bien dans son nouveau rôle même s’il marque moins, devra se méfier du déplacement à DC United (direct NBCSN)… en tout cas si son adversaire ne ressent plus les effluves de la fête suite à sa victoire en Coupe des États-Unis. Avec un MacMath en forme, Philadelphie partira favori de son affrontement contre Toronto retransmis sur TSN2. Enfin, les téléspectateurs d’Unimas pourront voir le derby de Los Angeles : maintenant au LA Galaxy, Laurent Courtois sait qu’il faut se méfier de son ancien club Chivas USA pour qui c’est le match de l’année.

LE PROGRAMME COMPLET
Vendredi 4 octobre
20h00 : DC United - Chicago
20h30 : Houston - Montréal
Samedi 5 octobre
19h00 : New York - New England
19h30 : Columbus - Kansas City
19h30 : Philadelphie - Toronto
21h00 : Salt Lake - Dallas
22h00 : Colorado - Seattle
Dimanche 6 octobre
17h00 : LA Galaxy - Chivas USA
20h00 : Vancouver - Portland

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

03 October 3:02 pm

Il est bien loin le temps où les notes griffonnées dans un carnet lors du visionnage de match étaient le seul outil d’analyse dont se servaient les entraîneurs. Vous vous doutez bien que de nos jours, ils disposent de technologies contemporaines auxquelles seuls les clubs professionnels ont accès. Parmi elles, Match Analysis est prisé des équipes de MLS puisque certaines d’entre elles s’en servent depuis une dizaine d’années.

Elles en semblent très satisfaites, et cela a poussé la ligue à renforcer sa relation avec la société basée en Californie. Ce jeudi, la Major League Soccer a en effet annoncé que le système K2 Panoramic Video avait été installé dans les 18 stades utilisés par ses clubs. Composé de trois petites caméras haut de gamme, il produit une vidéo haute résolution qui couvre l’ensemble du terrain et assure qu’aucun geste, proche ou loin du ballon, ne passe inaperçu.

Match Analysis, qui a déjà installé tout le matériel, fournira non seulement l’enregistrement de chaque match de MLS en K2 Panoramic Video mais aussi des évaluations physiques de chaque joueur et un suivi des joueurs avec le système TruView Visualization qui donne aux entraîneurs la possibilité de dessiner des graphiques dynamiques au sein-même de la vidéo de manière instantanée et interactive. Même les arbitres seront suivis pas à pas !

« Notre but à la MLS n’est pas seulement de reprendre ce qui est déjà disponible mais de repousser continuellement les limites de la technologie et de l’analyse des performances, a déclaré Nelson Rodriguez, vice-président exécutif de la MLS en charge de la compétition, des aspects techniques et des opérations de match. Combiné à nos relations actuelles, ce nouvel accord avec Match Analysis est une étape capitale pour faire de la MLS une des compétitions les plus avancées technologiquement au monde. »

« L’engagement de la MLS à incorporer les produits les plus avancés est un exemple supplémentaire de la façon dont les clubs en Amérique du Nord sortent des sentiers battus, a dit pour sa part le président de Match Analysis, Mark Brunkhart. Les entraîneurs de MLS ont effectué d’immenses progrès dans l’exploitation des technologies et leur application afin d’en tirer un avantage compétitif. Nous sommes ravis de donner aux clubs de MLS un accès à des innovations qui ne sont actuellement pas répandues à l’échelle internationale. »

La MLS devient grâce à cette entente la première grande compétition sportive professionnelle basée aux États-Unis à suivre et à analyser les mouvements de tous ses joueurs et officiels lors de chaque match.