blog

League

03 January 1:23 pm

Les nouvelles de ces derniers jours, souvent liées aux transferts, peuvent, comme les épisodes de la série Friends, avoir un titre qui commence par « Celui qui… » Tour d’horizon.

Celui qui a déjà signé : Carlo Cudicini au LA Galaxy et José Goncalves à New England, les deux nouveaux venus les plus récents, titulaires plus que potentiels.
Celui qui se tâte : Il y a toujours ces joueurs importants pour l’équipe qui ne savent pas trop s’ils vont tenter une nouvelle aventure. Le champion de la catégorie cet hiver s’appelle Landon Donvan, sur qui le LA Galaxy compte cependant déjà pour 2013.
Celui qui se fait attendre : À un peu plus de deux semaines de la reprise, deux équipes n’ont toujours pas d’entraîneur, Montréal et New York. Gary McAllister, souvent cité autour de la Red Bull Arena, n’aurait cependant pas reçu d’offre du club au taureau ailé.
Celui qui envisage l’aller-retour : L’hiver en MLS, c’est aussi l’occasion pour certains joueurs de décrocher un contrat de quelques mois en Europe. Ce ne sera pas le cas de Thierry Henry à Arsenal. « Il n’est pas prêt », estime Arsène Wenger. Tim Cahill, en revanche, pourrait être prêté à Sunderland.
Celui qui viendra peut-être, mais peut-être pas tout de suite : « J’aimerais, un jour, jouer en MLS ». Le refrain est connu, qu’il soit chanté par Kaka ou Olivier Occean. Dernier interprète en date : l’international polonais Ludovic Obraniak.
Celui qui est bien où il est : Pas question de traverser l’Atlantique pour les Canadiens et Américains dont la carrière tourne à plein régime en Europe. Parmi eux, Sacha Kljestan, qui préfère même Anderlecht à l’Espagne ou à la France.
Celui qui ne prend pas encore sa retraite : Il y a de ces joueurs éternels qui déjouent chaque année les pronostics prévoyant la fin de leur carrière. Montréal a eu Eduardo Sebrango, Houston a Brian Ching.
Celui qui est attendu de pied ferme : Cette entrevue de Sepp Blatter, président de la Fifa, date bien d’il y a quelques jours et non d’il y a plus de 6 ans. Le commissaire Don Garber l’a donc invité au Coup d’envoi de la saison pour qu’il constate les progrès de la MLS de ses propres yeux.

02 January 7:22 pm

Si en años recientes, la MLS ha sido uno de los destinos preferidos de los futbolistas colombianos, hoy podemos hablar acerca de una “operación retorno” de muchos cafeteros hacia su país.

El primero en partir oficialmente fue Hernán Pertuz. El barranquillero fue presentado hace dos semanas por el Deportivo Independiente Medellín, tras dejar las filas del FC Dallas; equipo en el que estuvo el año pasado junto a David Ferreira, Jair Benítez y Fabián Castillo.

Otro que ya dejó la MLS definitivamente para la próxima temporada es Miguel Montaño. El delantero de 21 años de edad fue puesto en libertad por el Montreal Impact y ahora engrosará el ataque del Cúcuta Deportivo. Montaño llegó a la MLS en 2010 a Seattle Sounders, y estuvo a préstamo el año pasado con el Deportivo Cali.

En el campo de los rumores, varios nombres de primer nivel encabezan la lista de jugadores que podrían volver al fútbol colombiano.

A continuación analizo los puntos a favor y en contra de cada una de las siguientes situaciones; asimismo, presento en mi opinión la viabilidad de las transacciones en una escala de 1 a 5, siendo 5 la posibilidad más alta para un posible traspaso.

   
Juan Pablo Ángel

El exdelantero de los New York Red Bulls, y más recientemente Chivas USA, que lo dejó en libertad en noviembre pasado, podría llegar al club de sus amores, Atlético Nacional.

A favor: Se encuentra sin contrato actualmente. Nacional es el club donde nació futbolísticamente, y en más de una ocasión ha declarado su deseo de volver. Un inminente retiro en los verdes garantizaría un cierre de ensueño para la carrera de JPA.

En contra: Ha pensado en retirarse del fútbol luego de la campaña 2012. Igualmente, ha dicho que su familia está muy tranquila viviendo en Los Ángeles, razón por la cual aceptó en agosto de 2011 jugar para Chivas USA cuando Robbie Keane llegó al LA Galaxy. En ese momento el cupo de jugador franquicia de Ángel en el cuadro galáctico era necesario para la contratación del irlandés.

Viabilidad de traspaso: 4

    
David Ferreira

El volante creativo del FC Dallas, quien se dio a conocer internacionalmente en el América de Cali, ha sido vinculado con el Junior de Barranquilla. El MVP de la temporada 2010 de la MLS, estuvo más de un año sin actividad, luego de una lesión al comienzo de la temporada 2011, en abril.

A favor: En el Junior están buscando un “10” tras la salida de Giovanni Hernández al Medellín. La firma que representa a Ferreira cuenta en su cartera con varios futbolistas que juegan en Colombia, y tiene vínculos estrechos en el país.

En contra: FC Dallas apoyó ciegamente a Ferreira durante su lesión hasta su regreso en julio de 2012, donde no dudó en devolverle a la alineación titular. Es un líder indiscutido en el equipo texano, y es uno de los baluartes del medio campo en la MLS.

Viabilidad del traspaso: 1

     
Fredy Montero

Uno de los nombres que más ha sonado es el del delantero del Seattle Sounders, Fredy Montero. El exjugador del Atlético Huila y Deportivo Cali, podría llegar al actual campeón de la Liga Postobón, Millonarios, en préstamo por seis meses.

A favor: Posibilidad de jugar Copa Libertadores con el club de Bogotá, y buscar acercamientos para volver a la selección Colombia, de la cual no hace parte desde 2009. Además, las fuertes críticas a las que ha sido expuesto en Seattle, donde no superó las altas exigencias que el equipo depositó en Montero el año pasado, podrían impulsar el préstamo.

En contra: A pesar de las críticas, Montero es un ídolo en Seattle. Como todo un Rock Star es recibido en cada partido por los fanáticos de los Sounders, y su salida podría significar un golpe fuerte al club. De la misma manera, Montero, está muy cómodo en los Estados Unidos con toda su familia, y acaba de contraer matrimonio en diciembre con su novia estadounidense.

Viabilidad del traspaso: 3

      
Carlos Valdés

En un principio se habló de la vuelta de Carlos Valdés, capitán del Philadelphia Union, a Independiente Santa Fe, en calidad de préstamo. El club de la capital colombiana quiere a Valdés durante el primer semestre del año, periodo en el cual se medirán en la Copa Libertadores, pero el Union no está convencido con el tiempo que piden en Bogotá.

A favor: Valdés buscaría mantenerse en forma durante el receso invernal de la MLS, para ser de nuevo convocado a la selección Colombia que reanudará las eliminatorias suramericanas el 22 de marzo ante Bolivia.

En contra: Philadelphia Union lo cedería solamente hasta el inicio de la temporada regular de la MLS, que arranca el 2 de marzo.

Viabilidad del traspaso: 2

    
Ustedes mismos saquen sus conclusiones, y aunque no veo fácil ninguno de los traspasos, tampoco se me hacen imposibles. Sin embargo, a mi modo de ver, el que tiene más posibilidades de ser repatriado a Colombia, es Ángel, a no ser que anuncie su retiro del fútbol profesional.

29 November 11:45 pm

 

El trofeo que se entrega al campeón de la Copa MLS, diseñado nada más y nada menos que por la casa de joyas Tiffany & Co., ya se encuentra en Los Ángeles. El trofeo que lleva el nombre del empresario estadounidense Philip F. Anschutz, visionario y cofundador de la MLS, decidió pasearse por varios lugares y reunirse con personajes de la vida pública tanto en Houston como en L.A.
 
Y es que antes que Don Garber le entregue el trofeo a Landon Donovan o a Brad Davis, el próximo sábado, la copa decidió darse un baño de fama para llegar fresca a los brazos de alguno de los dos capitanes de los equipos que lucharán por ella.
 
Todo comenzó la semana pasada cuando logró meterse en la apretada agenda de la Alcaldesa de Houston, Annise Parker, quien por cierto declaró el viernes 30 de noviembre como el Día del Dynamo en la ciudad. Posteriormente, almorzó en el restaurante de la reconocida chef Monica Pope, para luego encontrarse con el comentarista Glenn Davis; quien tiene una idea, no muy apropiada, para que Houston se quede con la Copa.
 

 
Luego de casi ser raptada, la Copa MLS se trasladó al Centro Espacial Johnson, al día siguiente. Y como no puede ser de otra manera, el trofeo de un metro de altura viajó hasta Los Ángeles en primerísima clase; ni siquiera los jugadores tienen el privilegio de llegar al sur de California en un transbordador espacial:
 

 
Después de ese viaje, la recepción en L.A., no pudo ser mejor. Seguramente, Josh Saunders y Tally Hall (arqueros de ambos equipos), envidiarían en ocasiones usar los guantes que acariciaron la Copa en su llegada a la ciudad:
 

 
El trofeo Philip F. Anchutz continuó su recorrido deportivo por Los Ángeles, y visitó más tarde las instalaciones de los L.A. Kings, de la NHL, y el coliseo de entrenamiento de Los Angeles Lakers, donde el español Pau Gasol tuvo un tiempo a solas con la Copa MLS, y publicó una foto de ambos en Instagram.
 
Como si no fuera suficiente, la Copa cerró su recorrido en L.A. - por ahora - en el set de noticias de Telemundo 52, y tras la sesión de maquillaje, posó junto a los presentadores.
 
 
29 November 9:28 pm

Comme promis, voici l’émission spéciale de Coup Franc entièrement consacrée à la Coupe MLS (à écouter ici). Nous y abordons le match sous toutes ses coutures, avec une pléiade d’invités plus intéressants les uns que les autres :
- Paul Kennedy, rédacteur en chef de Soccer America, croit que nous aurons la meilleure finale de l’histoire : il nous dit pourquoi et décrit le contexte autour de cette rencontre, notamment en Californie du Sud où le LA Galaxy a de la concurrence dans le monde du soccer.
- Christian Schaekels, de Vision du Jeu, analyse les forces et faiblesses des deux finalistes, nous donne les clefs du match, nous éclaire sur la capacité des deux équipes dans la construction du jeu ainsi que sur phases arrêtées et nous dit si on peut s’attendre à une rencontre similaire à celle de l’an dernier.
- Daniel Belleau, arbitre assistant québécois qui officiera lors de cette finale, nous explique pourquoi il a été choisi pour ce grand rendez-vous, comment il s’y prépare et nous parle de son parcours d’arbitre de haut niveau.
- Thierry Marchand, de France Football, évoque l’intérêt suscité par la finale outre-Atlantique mais revient aussi sur les années Beckham et leur héritage, notamment sur ce qu’il considère comme le public-cible de la MLS.
- Patrick Leduc, consultant à l’antenne de RDS, nous parle de la retransmission du match à la télévision, de l’atmosphère qui règne à Los Angeles à quelques jours de la rencontre et nous comparons avec lui le LA Galaxy et Houston secteur par secteur.

L'émission Coup Franc est aussi disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com) ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

29 October 12:41 am

Wondo did it. He tied Roy Lassiter's 16-year-old record for most goals in an MLS season, 27. (Congrats, Wondo.)

Let's compare some of the career numbers of Wondolowski and Lassiter.

 

  Chris Wondolowski Roy Lassiter
Seasons Played 8 7
Games Played 143 179
Career Goals 68 88
Total Shots 347 398
Average minutes per game 67 77
Goals per 90 minutes played .64 .58
Shots per 90 minutes played 3.27 2.60
Shots on goal per 90 minutes played 1.50 1.54
Percent Conversion rate (Goals/Shots) 19.6% 22.1%
Road goals 36 36

 

Top Goal Scorers in Each Season:

  • 2012:    27 goals – Chris Wondolowski (San Jose Earthquakes)
  • 2011:    16 goals – Dwayne De Rosario (D.C. United); Chris Wondolowski (San Jose Earthquakes)
  • 2010:    18 goals – Chris Wondolowski (San Jose Earthquakes)
  • 2009:    17 goals – Jeff Cunningham (FC Dallas)
  • 2008:    20 goals – Landon Donovan (LA Galaxy)
  • 2007:    20 goals – Luciano Emilio (D.C. United)
  • 2006:    16 goals – Jeff Cunningham (Real Salt Lake)
  • 2005:    17 goals – Taylor Twellman (New England Revolution)
  • 2004:    12 goals – Eddie Johnson (Dallas Burn); Brian Ching (San Jose Earthquakes)
  • 2003:    15 goals – Carlos Ruiz (Los Angeles Galaxy); Taylor Twellman (New England Revolution)
  • 2002:    24 goals – Carlos Ruiz (Los Angeles Galaxy)
  • 2001:    19 goals – Alex Pineda Chacón (Miami Fusion)
  • 2000:    26 goals – Mamadou Diallo (Tampa Bay Mutiny)
  • 1999:    18 goals – Stern John (Columbus Crew); Roy Lassiter (D.C. United); Jason Kreis (Dallas Burn)
  • 1998:    26 goals – Stern John (Columbus Crew)
  • 1997:    16 goals – Jaime Moreno (D.C. United)
  • 1996:    27 goals – Roy Lassiter (Tampa Bay Mutiny)
26 October 12:07 pm

Même si on connaît déjà les dix qualifiés pour la phase finale, cette dernière journée de saison régulière ne sera pas dénuée d’intérêt.

Déjà assuré à 99,99% de terminer meilleur buteur, Chris Wondolowski aura à Portland (direct TSN2 et NBC Sports Network) une dernière chance d’égaler voire de dépasser le record de 27 buts de Roy Lassiter. Voilà les 26 premiers et leur contexte.

Dans la Conférence Est, le classement du deuxième au cinquième doit encore être établi, ce qui permettra de connaître les deux équipes exemptées du premier tour de la phase finale et les deux qui s’affronteront le 31 octobre. Un rendez-vous que DC United veut éviter à tout prix : pour ce faire, il devra réaliser un bon résultat devant les caméras de NBC Sports Network sur le terrain d’une autre équipe impliquée dans la course, Chicago, qui a baissé de rythme au cours des dernières semaines.

Thierry Henry n’est pas aussi affirmatif et pense que pour New York (qui ouvrira la journée à Philadelphie à l’antenne de NBC), il ne serait pas malvenu d’avoir un match de plus. Moins bien classé du groupe, Houston voudra surtout peaufiner sa forme à Colorado.

Dans la Conférence Ouest, on sait presque tout à part qui de Seattle (qui joue au LA Galaxy, direct TSN2, ESPN et ESPN Deportes) ou de Salt Lake terminera deuxième, ce qui déterminera l’ordre de leurs affrontements en demi-finale de conférence. L’équipe de l’Utah accueillera Vancouver, toujours en lutte avec Montréal (hôte de New England) pour être le mieux classé des clubs canadiens.

Le premier tour de la Ligue des champions a pris fin ce jeudi : le LA Galaxy s’est imposé 2-3 à Metapan. On connaît le programme des quarts de finale, avec un invité surprise, le club Guatémaltèque de Xelajú qui a écrit l’histoire en devenant la première formation étrangère à éliminer un club mexicain depuis que la compétition a été réformée et rebaptisée en 2008. Toujours dans la Concacaf, les dirigeants de la confédération ont déclaré que rien n’est encore officiel pour la Copa America 2016.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 27 octobre
13h30 : Philadelphie - New York
14h00 : Montréal - New England
16h00 : Chicago - DC United
18h30 : Portland - San José
21h00 : Salt Lake - Vancouver
21h00 : Colorado - Houston
Dimanche 28 octobre
16h00 : Columbus - Toronto
19h00 : Dallas - Chivas USA
21h00 : LA Galaxy - Seattle

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs ou LiveSport.tv

22 October 11:49 am

À une semaine de la fin de la saison régulière, on connaît le vainqueur du Supporters Shield (San José) et les dix qualifiés pour la phase finale. La dernière journée permettra de classer tout ce beau monde et, peut-être, à Chris Wondolowski de rattraper Roy Lassiter.

La fête attendue a eu lieu ce dimanche à San José. 6256 supporters ont lancé les travaux du nouveau stade, battant ainsi un record Guinness. Leurs favoris ont partagé 2-2 contre le LA Galaxy (qui a pourfendu le style maison) et sont assurés de remporter le Supporters Shield. Wondolowski a marqué un but, se rapprochant à une unité des 27 de Lassiter qui avait fait le déplacement, au cas où…

À vrai dire, la première place des Californiens était déjà un fait certain après le partage de Kansas City, qui doit une fière chandelle à son gardien Nielsen, à New York, qui semble enfin avoir trouvé une défense stable.

Houston a cravaché ferme pour battre Philadelphie. Les Texans avaient aussi l’œil sur DC United - Columbus, qui se jouait à la même heure et fut riche en rebondissements. Neal a offert la victoire à l’équipe locale dans les arrêts de jeu. Conséquence : les Canaris de l’Ohio passeront novembre en cage, la faute à une défense trop souvent perméable.

Dans la Conférence Ouest, la victoire de Portland (qui met ainsi la main sur la Coupe Cascadia) sur le terrain d’un Vancouver toujours aussi peu mordant a quelque peu entretenu le suspense, mais la défaite de Dallas à Seattle offre la dernière place en phase finale au club de Colombie-Britannique.

LES RÉSULTATS
Toronto - Montréal
New York - Kansas City
New England - Chicago
Houston - Philadelphie
DC United - Columbus
Chivas USA - Colorado
San José - LA Galaxy
Vancouver - Portland
Seattle - Dallas

 
0-0
0-0
1-0
3-1
3-2
0-2
2-2
0-1
3-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

19 October 11:51 am

Il est à peu près certain que cet avant-dernier week-end de la phase « classique » de la compétition mettra fin au suspense pour l’un ou l’autre club encore impliqué dans une lutte d’ici la fin de la saison régulière.

Ainsi, San José, qui s’apprête à vivre un dimanche historique devant les caméras de Galavision, mettra la main sur le Supporters Shield en cas de victoire contre le tenant du trophée, le LA Galaxy, dont l’objectif est d’être exempté du premier tour de la phase finale en terminant parmi les trois premiers de sa conférence.

Même en cas de défaite, San José jubilera si Kansas City, où on a aussi sorti les calculatrices, ne s’impose pas lors du sommet à New York, qui se méfie particulièrement de la meilleure défense de la compétition.

Qualification sera un mot à la mode durant le week-end… comme il le fut pendant la semaine. Les Jamaïcains de Houston comptent battre Philadelphie pour offrir à leur club le même sort qu’à leur équipe nationale (direct TSN2 et NBC Sports Network). Ils ne seront toutefois rassurés sur leur sort que si DC United, en quête d’un point dans son « match de championnat le plus important depuis 5 ans », bat Columbus, qui n’a plus totalement son sort en mains.

Vancouver pourrait devenir le premier club canadien à se qualifier pour la phase finale : il doit pour cela battre Portland qui, en cas de victoire, mettra la main sur la Coupe Cascadia. Espérant encore dépasser Vancouver, Dallas compte sur la motivation du club de l’Oregon, mais devra aussi gagner à Seattle, emmené par un Eddie Johnson en pleine confiance après ses brillantes sorties en équipe nationale (match diffusé par ESPN et ESPN Deportes).

Loin de tous ces enjeux, Toronto et Montréal ouvriront la journée samedi en direct sur RDS et TSN.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 20 octobre
13h30 : Toronto - Montréal
19h00 : New York - Kansas City
19h30 : New England - Chicago
19h30 : Houston - Philadelphie
19h30 : DC United - Columbus
22h30 : Chivas USA - Colorado
Dimanche 21 octobre
19h00 : San José - LA Galaxy
19h00 : Vancouver - Portland
21h00 : Seattle - Dallas

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs ou LiveSport.tv

08 October 12:03 pm

À deux journées de la fin de la saison régulière, l’heure des verdicts approche. San José a fait un pas de plus vers le Supporters Shield, mais en atomisant Colorado, le leader a déjà composté son billet pour la prochaine Ligue des champions. Wondolowski, auteur d’un triplé, est devenu meilleur buteur de l’histoire du club, et n’est plus qu’à deux réalisations du record de 27 buts inscrits en une saison par Roy Lassiter.

Contraint au partage dans les derniers instants, le dauphin Kansas City est surtout soulagé que la blessure d’Espinoza ne soit pas si grave que cela, alors que le but de Gaven dans les arrêts de jeu pourrait sauver la saison de Columbus. Toujours sixième de la conférence Est, l’équipe de l’Ohio peut remercier Montréal, qui est allé arracher un nul à Houston, toujours frustré de l’annulation (justifiée) du but de Ching dans les arrêts de jeu. Vainqueur à Toronto, DC United se sent comme un voleur mais est le grand bénéficiaire de la journée.

Chicago s’est rassuré sur son sort en s’imposant lors du sommet de samedi grâce à deux buts de MacDonald sur le terrain de New York qui, selon Thierry Henry, a mérité sa défaite.

Dallas, dans un jour sans à Chivas USA, a concédé un nul qui risque d’avoir des conséquences néfastes. Les suites de la blessure de Landon Donovan pourraient aussi nuire au LA Galaxy, battu par Salt Lake, et à l’équipe nationale américaine.

Enfin, comment passer sous silence la soirée riche en émotions à Seattle, où l’équipe locale a livré une de ses meilleures prestations de la saison pour battre Portland 3-0 devant plus de 66 000 personnes, dont environ 1200 supporters visiteurs ? Du tifo des ECS au résultat en passant par la manière, Sigi Schmid en avait les larmes aux yeux, précisant que c’est comme cela qu’il imaginait le paradis…

LES RÉSULTATS
Toronto - DC United
New York - Chicago
Philadelphie - New England
Houston - Montréal
Colorado - San José
LA Galaxy - Salt Lake
Columbus - Kansas City
Chivas USA - Dallas
Seattle - Portland

 
0-1
0-2
1-0
1-1
1-4
1-2
1-1
1-1
3-0

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

04 October 1:41 pm

Vancouver a enfin gagné ! Sur un score plantureux en plus : 4-0 contre Chivas USA (résumé vidéo). Il faut dire que les visiteurs encaissaient du coup leur septième défaite consécutive (et ils n’ont marqué qu’un but lors de ces sept rencontres). Qu’importe l’adversaire : l’équipe de l’Ouest canadien se donne de l’air sur Dallas, Camilo s’est fait pardonner et DeMerit est heureux d’avoir vu tous ses équipiers prendre leurs responsabilités.

Dans l’autre match de la soirée de mercredi, Chicago a oublié de défendre (voire de jouer…) contre Philadelphie et s’est incliné 1-3 (résumé vidéo). La tête était possiblement déjà au sommet de ce week-end à New York, même si entre les clubs de ceux deux grandes villes, la rivalité n’a jamais été acrimonieuse.

Les supporters de l’équipe nationale canadienne attendaient pour leur part avec impatience la sélection de Stephen Hart pour les rencontres ô combien importantes des 12 et 16 octobre, contre Cuba et au Honduras. Il n’y a guère de surprise dans le groupe, quasiment inchangé depuis les duels du mois dernier. Dwayne De Rosario, blessé, n’en fait pas partie, de même que le jeune Ashton Morgan. Ils sont remplacés par Mike Klukowski et Iain Hume.

LA SÉLECTION CANADIENNE
Gardiens :
Milan Borjan (Sivasspor/Tur), Lars Hirschfeld (Vålerenga/Nor), Kenny Stamatopoulos (AIK/Suè)
Défenseurs : Marcel De Jong (Augsburg/All), David Edgar (Burnley/Ang), André Hainault (Houston/É-U), Dejan Jaković (DC United/É-U), Ante Jazić (Chivas USA/É-U), Mike Klukowski (APOEL/Chy), Kevin McKenna (Cologne/All)
Milieux de terrain : Patrice Bernier (Montréal), Julian De Guzman (Dallas/É-U), Terry Dunfield (Toronto), Atiba Hutchinson (PSV Eindhoven/P-B), Will Johnson (Salt Lake/É-U), Nik Ledgerwood (Hammarby/Suè), Pedro Pacheco (Santa Clara/Por)
Attaquants : Iain Hume (Doncaster/Ang), Simeon Jackson (Norwich/Ang), Olivier Occean (Francfort/All), Tosaint Ricketts (Vålerenga/Nor)