blog

LA Galaxy

09 May 12:54 pm

LA Galaxy boss Bruce Arena has coached at every level of the men's game in the United States, and he's also kept an eye on the women's side, as he proved by sharing some intriguing observations with former WNBA president Val Ackerman in an in-depth interview for ESPNW this week.

The four-time MLS Cup winner and former US national team coach discussed the growth of women's soccer at the youth, collegiate and international levels – which he believes has accelerated “at a little faster rate than it has on the men's side” – and even praised female players for generally being more coachable and not as “contaminated” by greed and ego.

“In my experiences with coaching girls or women ... they are much more receptive to coaching than men,” said Arena. “They're eager to learn, and I believe they're more disciplined in terms of their concentration and training.”

READ: LA Galaxy look to regain momentum on road as they kick off three-game trip

He also issued a surprising mea culpa regarding the impact of Title IX, the law mandating gender equity which transformed the college sports landscape over the past four decades. Arena made his name at the helm of the University of Virginia's NCAA dynasty in the 1990s, and he admits now that his qualms about the change were mistaken.

“We see all the good things that have happened because of it,” he said of Title IX. “People like myself, at the time, thought it was wrong on so many fronts. I was absolutely wrong on every front.

“I thought it would take away from men. Nothing was taken away from men. It was appropriate to give women opportunities to participate and they've taken those opportunities and have grown them at every level.”

READ: FC Kansas City-Portland Thorns raise the curtain on new women's league NWSL

Arena and Ackerman also mulled the struggles of women's professional soccer in this country. Though he believes there is limited “crossover” potential with MLS, he sounded a note of cautious optimism about the NWSL, the new effort in that sphere being led by the U.S. Soccer Federation.

“They have a better financial model in place and, in the early going, I think there is going to be patience,” Arena said. “So, if we give it time, the women's professional league is going to be around for many years to come, and hopefully this new plan will make it work.”

06 May 11:02 am

Derrière Dallas, en tête avec 20 points en 9 rencontres et au repos ce week-end, on a assisté à un regroupement général avec quatre équipes qui comptent 17 unités, mais toutes n’ont pas joué autant.

Au classement « par points perdus », seul Montréal rivalise avec les Texans. Les Québécois ont néanmoins laissé deux unités à San José, déplacement difficile s’il en est, en concédant le partage 2-2 alors qu’ils menaient 0-2, ce qui n’a pas empêché l’entraîneur Marco Schällibaum de qualifier d’héroïque la prestation de ses hommes.

Une des bonnes opérations de la dernière journée a été réalisée par Houston, vainqueur 0-1 au LA Galaxy. Tally Hall a été au cœur du tournant du match, en provoquant un penalty puis en arrêtant l’envoi mièvre de Landon Donovan. Pour la deuxième fois de la saison, un coup de réparation raté par le joueur désigné américain a coûté cher à ses couleurs. Comme Hall, le gardien de New York Luis Robles a arrêté un penalty et est passé du trente-sixième dessous à Toronto à héros des siens lors de la victoire à Columbus.

La fin de semaine a aussi été excellente pour Kansas City : non seulement les Ciel et Marine ont-ils atomisé Chivas USA 4-0, mais en outre ont-ils appris le retour de Kei Kamara. On ne peut pas en dire autant de Vancouver, qui n’a plus gagné depuis sept rencontres : la sortie à Salt Lake fut tellement lamentable que Martin Rennie a exigé de ses joueurs qu’ils présentent leurs excuses aux supporters.

LES RÉSULTATS
Portland - New England
Columbus - New York
San José - Montréal
Philadelphie - Seattle
Salt Lake - Vancouver
Colorado - Toronto
Kansas City - Chivas USA
LA Galaxy - Houston

 
0-0
0-1
2-2
2-2
2-0
1-0
4-0
0-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

03 May 12:23 pm

Même au repos, Dallas bouclera en tête du classement général une semaine de championnat amorcée ce jeudi soir par un partage blanc entre Portland, qui a tout essayé, et New England, sauvé par son gardien Bobby Shuttleworth.

Le sommet du week-end se jouera dimanche soir sur ESPN2, avec une affiche identique à celle de la dernière Coupe MLS entre le LA Galaxy et Houston. Admiratifs du jeu offensif de leur adversaire, les Texans pourraient retrouver leur ancien joueur Colin Clark, transféré cet hiver en Californie où il a cependant rapidement perdu sa place.

Auréolé de sa plantureuse victoire contre Toronto, Montréal est heureux de récupérer Matteo Ferrari et continuera à faire tourner son effectif à l’occasion de son déplacement à San José privé des suspendus Alan Gordon et Steven Lenhart, qui s’est fait recadrer par Frank Yallop en raison de ses écarts de conduite.

Autre duel intéressant de ce samedi, celui diffusé par NBCSN opposant deux équipes qui n’ont pas encore tout à fait répondu aux attentes : Columbus, où Glauber accumule les cartons jaunes mais ne compte pas changer, et New York, qui récupérera Juninho.

Dimanche après-midi sur Unimas, Kansas City sera en quête de rédemption après sa défaite contre Portland, en accueillant Chivas USA où le gardien Dan Kennedy vient de prolonger son contrat jusqu’en 2016.

LE PROGRAMME COMPLET
Déjà joué
Portland - New England 0-0
Samedi 4 mai
16h00 : Columbus - New York
16h00 : San José - Montréal
16h00 : Philadelphie - Seattle
21h00 : Salt Lake - Vancouver
21h00 : Colorado - Toronto
Dimanche 5 mai
17h00 : Kansas City - Chivas USA
23h00 : LA Galaxy - Houston

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

29 April 12:41 pm

Ah, les blessés et les rotations d’effectif. Voilà qui a alimenté bien des discussions lors de la dernière journée… tantôt positivement, tantôt négativement.

Ainsi, le leader, Dallas, qui avait pris une avance de deux buts à Vancouver, a finalement concédé le partage. Le tournant du match : les sorties sur blessure de Jacobson et John.

À Montréal, ce sont les changements effectués mercredi dernier pour la visite à Toronto qui ont fait jaser… ou plutôt se taire les supporters qui ont manifesté leur mécontentement par plusieurs minutes de silence. Ils étaient plus heureux en fin de rencontre suite à la victoire contre Chicago de leurs favoris avec une attaque remodelée.

Au LA Galaxy, certains ténors sont hors-circuit et Bruce Arena est obligé de s’en passer. Mais ses jeunes ont brillamment pris la relève, en s’imposant 0-2 à Salt Lake. Bien qu’ayant récupéré Davis, Houston semble en manque d’énergie et a souffert pour sauver un point chez lui contre Colorado.

L’exploit de la semaine est à mettre à l’actif de Portland, toujours invaincu en déplacement, qui est allé s’imposer en marquant trois buts à Kansas City à qui pareille mésaventure n’était pas arrivée depuis un 4-0 concédé en juin dernier à Philadelphie. Peter Vermes blâme les pertes de balle des siens, qui ont permis à l’adversaire de les surprendre en contre.

Enfin, de Columbus - DC United, on ne retiendra pas autant la belle victoire locale ou la confirmation des problèmes de l’équipe de Ben Olsen que le spectaculaire incendie qui a touché le marquoir du stade.

LES RÉSULTATS
Toronto - New York
Montréal - Chicago
Vancouver - Dallas
New England - Philadelphie
Columbus - DC United
Kansas City - Portland
Salt Lake - LA Galaxy
Chivas USA - San José
Houston - Colorado

 
1-2
2-0
2-2
2-0
3-0
2-3
0-2
2-2
1-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

26 April 10:45 am

Une chose est déjà certaine : à l’issue des rencontres disputées en cette fin de semaine, Dallas sera toujours en tête du classement. Fort de leur avance et de leur confiance, les Texans se déplacent à Vancouver (direct Univision) pour des retrouvailles qui feront certainement chaud au cœur d’Eric Hassli. L’attaquant français est pourtant confiné au banc au Texas, mais il s’y dit heureux et Schellas Hyndman pense qu’il inscrira son premier but de l'année sur le terrain de ses anciens exploits.

Actuel dauphin, Kansas City recevra Portland, seul club encore invaincu en déplacement cette saison et qui respire la joie de vivre, à l’image de son gardien Donovan Ricketts, que Caleb Porter n’échangerait pour rien au monde. De son côté, Peter Vermes relativise le peu de buts marqués par son équipe, d’autant qu’ils rapportent de nombreux points.

Après un ralentissement en championnat et un match « de série B » en coupe, Montréal doit se faire pardonner devant son public, et les caméras de NBCSN, RDS et TSN, face à Chicago, dont le propriétaire a publiquement affiché sa déception suite au mauvais début de saison. Vainqueur des Québécois mercredi, le Toronto FC a poursuivi sa belle semaine en annonçant l’embauche de Matias Laba à titre de jeune joueur désigné et voudra la ponctuer en direct sur RDS et TSN par une victoire contre New York, privé de Dax McCarty.

Notons encore le déplacement de Philadelphie et de son jeune buteur Jack McInerney (que certains comparent à Chicharito) à New England, un match théoriquement facile contre Colorado pour Houston qui déplore cependant de nombreux blessés, et les cas incertains que constituent Donovan et Keane avant la visite du LA Galaxy à Salt Lake.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 27 avril
14h00 : Toronto - New York
16h00 : Montréal - Chicago
18h00 : Vancouver - Dallas
19h30 : New England - Philadelphie
19h30 : Columbus - DC United
20h30 : Kansas City - Portland
21h00 : Salt Lake - LA Galaxy
22h30 : Chivas USA - San José
Dimanche 28 avril
17h00 : Houston - Colorado

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

10 April 11:18 am

Seattle a rêvé, a réussi à accrocher Santos Laguna sur son terrain (1-1, résumé vidéo) mais ce fut insuffisant pour se qualifier pour la finale de la Ligue des champions après la défaite 0-1 à l’aller. Aujourd’hui, le LA Galaxy abattra la dernière carte de la MLS et devra s’imposer à Monterrey.

Sigi Schmid regrette encore les occasions manquées par ses joueurs alors que leurs adversaires, plus réalistes, ouvraient la marque en début de match grâce à Quintero. L’ancien Montréalais Lamar Neagle a certes égalisé à 20 minutes du terme mais cet unique but, synonyme d’espoir, fut insuffisant. Malgré tout, Santos Laguna a souffert et, après le match, n’a pas caché son respect pour Seattle dont la priorité est désormais de confirmer ce regain de forme en championnat.

Tous les espoirs de voir un club de MLS en finale de la Ligue des champions 2013 reposent désormais sur les épaules du LA Galaxy. Battu 1-2 à l’aller, il défiera Monterrey dès 22h00 (HE) avec un état d’esprit simple : celui d’une équipe qui n’a rien à perdre. Elle pourra compter sur Juninho et Landon Donovan, tous deux titulaires probables.

Toute force offensive est la bienvenue pour les Californiens qui sont dans l’obligation de marquer au moins deux buts : mission difficile, certes, mais possible à leurs yeux en raison du scénario du match aller. Ils devront toutefois faire face à de nouveaux facteurs : le bouillant public local ainsi que la chaleur suffocante. L’objectif ? Prendre une avance rapide, avant que la fatigue ne se fasse sentir.

04 April 1:06 pm

Le LA Galaxy a longtemps cru être en bonne position pour le match retour, mais a finalement encaissé deux buts en fin de rencontre pour s’incliner 1-2 contre Monterrey en demi-finale aller de la Ligue des champions (résumé vidéo).

Tout était pourtant bien engagé pour les Californiens qui, à 10 minutes du terme, menaient grâce au but inscrit par DeLaGarza peu avant la demi-heure. Mais durant le « money time », comme disent les basketteurs, la défense a complètement pris l’eau. L’entrejeu n’était plus aussi fringant depuis la sortie sur blessure de Juninho peu après l’heure de jeu.

Pourtant, le LA Galaxy a eu les occasions de creuser l’écart. Mais l’expérience et la qualité étaient du côté visiteur, au grand désappointement de Bruce Arena qui ne mâchait pas ses mots après le match. Son vis-à-vis, Victor Manuel Vucetich, a effectué des changements payants, qui ont aussi influencé l’issue des débats. Le champion de MLS est désormais obligé d’inscrire deux buts au match retour pour espérer se qualifier pour la finale.

Impossible non plus de ne pas rapporter la rumeur venue d’Italie, et plus précisément de Tuttosport, selon laquelle Francesco Totti aurait reçu « une offre monstre » de la MLS, pour venir jouer de ce côté de l’Atlantique. On ignore en revanche le club concerné.

Enfin, si vous ne savez pas quel match regarder ce week-end, pensez à celui diffusé gratuitement par MLSsoccer.com : il s’agira de Portland - Houston. Et pour vous mettre en appétit, je ne peux que vous recommander cette série d’articles sur Merritt Paulson, le truculent propriétaire de Portland.

03 April 11:14 am

Le rêve d’une finale de la Ligue des champions 100% MLS s’est quelque peu éloigné hier soir avec la défaite 0-1 de Seattle lors de sa demi-finale aller contre Santos Laguna (résumé vidéo). Aujourd’hui, le LA Galaxy reçoit Monterrey.

Privé de Johnson et Martins, Sigi Schmid avait effectué plusieurs changements dans son équipe, mal classée en championnat. S’il a vu de signes de progrès, ce fut insuffisant pour éviter la défaite. Le bourreau : Herculez Gomez, un ancien de la maison, qui s’est nourri des quolibets de supporters comme source de motivation. Notons aussi la prestation cinq étoiles de Darwin Quintero. Le match retour à Torreón s’annonce on ne peut plus compliqué. Déjà que ce n’est pas simple d’y aller avec deux buts d’avance…

L’honneur de la MLS repose donc en grande partie sur les épaules du LA Galaxy, qui recevra le tenant du titre, Monterrey, ce mercredi à 22h00 (HE). Bonne surprise : Robbie Keane pourrait être titularisé. Un atout non négligeable contre les Rayados, où évoluent de nombreux internationaux et guidés par leur entraîneur à succès, Victor Manuel Vucetich. Les Californiens ont déjà établi leur plan de match : contrôler le rythme dans l’entrejeu, être efficace sur les phases arrêtées et museler Humberto Suazo.

01 April 11:28 am

Aunque la Jornada de Clásicos ya pasó, recordamos hoy el Barra-Clásico disputado cada vez que LA Galaxy y Chivas USA se enfrentan en la temporada regular.

En esta edición, nuestros colegas de Time Warner Cable Deportes, quienes tienen cobertura exclusiva de los galácticos en la costa oeste, estuvieron junto con la Angel City Brigade y los Union Ultras, las barras bravas de ambos clubes. Y aunque el odio deportivo es recíproco y se demuestra en la cancha, el mensaje que quieren dejar ambos grupos de aficionados es que el respeto mutuo y la condición humana está por encima que una camiseta.

Sin embargo, tal y como lo hacen sus equipos, los Barra-Clásicos se juegan con la misma intensidad. Al final, queda una buena experiencia para todos y una muestra que el fútbol, así como separa también puede ser la catarsis que une una misma pasión.

Para ver quién ganó en el Barra-Clásico, haga clic aquí… podrán ver además a varios jugadores de uno  de los dos equipos apoyando a sus hinchas.

27 March 11:48 am

Quels pays de la Concacaf iront à la Coupe du monde au Brésil l’an prochain ? Impossible à dire actuellement tant les six équipes se tiennent de près dans le dernier tour des éliminatoires.

Les deux favoris s’affrontaient hier au stade Azteca, et il n’y eut pas de but lors de ce Mexique - États-Unis qui a vu les Américains prendre le deuxième point de leur histoire chez leur voisin en match officiel, le premier datant de 1997.

S’ils ont tenu le coup, ils doivent une fière chandelle à leur gardien Brad Guzan, mais aussi à la paire de défenseurs centraux composée de Matt Besler et Omar Gonzalez, les deux derniers Défenseurs de l’année de la MLS. À l’arbitre aussi, ajoutent les Mexicains qui prétendent avoir été privés d’un penalty à deux reprises.

Leader avant les rencontres d’hier soir, le Honduras a été battu 2-0 au Panama où Blas Perez s’est illustré tant par son but que par sa célébration. Du coup, ce sont les Panaméens qui s’emparent de la tête du groupe avec 5 points, devant trois équipes qui en comptent 4 : leurs victimes du jour, les États-Unis et le Costa Rica, vainqueur 2-0 de la Jamaïque, qui ferme la marche avec 2 unités juste derrière le Mexique (3 pts).

Pendant que d’autres joueurs de MLS se produisaient ailleurs sur la planète, le champion en titre, le LA Galaxy, était reçu à la Maison-Blanche et retrouvait Landon Donovan. Par ailleurs, DC United, qui peine déjà offensivement, sera privé de Nick DeLeon pendant six semaines.