blog

LA Galaxy

19 November 1:08 pm

 

L’affiche de la finale de la Coupe MLS sera la même que celle de l’an dernier : LA Galaxy - Houston. En match retour des finales de conférence, les deux équipes ont su conserver l’avance qu’elles avaient forgée à l’aller.

Chez lui, DC United n’a jamais été capable de mettre les Texans en danger. Déplorant trop de blessés, la formation de la capitale américaine a monopolisé le ballon sans être capable d’en faire bon usage. Hall n’a dû effectuer que deux arrêts en 90 minutes… Et après une demi-heure, Davis s’infiltrait dans l’axe de la défense locale comme dans du beurre avant de servir Garcia qui a une fois de plus justifié son statut de joueur désigné en faisant 0-1.

L’égalisation de Boskovic suite à un bel effort individuel à relancé le suspense en fin de rencontre mais rien n’y fit, le marquoir est resté bloqué à 1-1 (résumé vidéo). Fort de sa victoire 3-1 au match aller, Houston a composté son billet pour la finale, sa quatrième en sept ans. Pas mal pour une formation qui n’est pas considérée comme un ténor de la compétition… Malgré la déception, DC United est conscient de rester sur une belle saison et d’avoir construit de bonnes bases pour l’avenir.

Le suspense a été bien plus haletant à Seattle où dès le coup d’envoi, Zakuani et ses équipiers ont étouffé le LA Galaxy. Johnson a marqué un premier but injustement annulé pour hors-jeu avant de faire 1-0. Peu avant l’heure de jeu, Scott doublait l’avance des siens qui, battus 3-0 à l’aller, n’avaient plus qu’un but à rattraper. Mais à la 67e, Keane centrait sur le bras tendu de Johansson. M. Geiger accorda un penalty très contesté. L’Irlandais, qui a déclaré ne pas avoir visé le bras de son adversaire, a converti le coup de réparation (2-1). L’élan de Seattle était brisé, le score n’a plus bougé (résumé vidéo).

Il y avait des larmes dans le vestiaire local, où on avait pourtant le sentiment d’avoir tout donné. C’est au match aller que les champions en titre ont fait la différence. En conférence de presse d’après-match, Bruce Arena ne s’est pas gêné pour remettre à leur place ceux qui avaient enterré son équipe à la mi-saison. On verra s’il jubilera autant à l’issue de la finale, qui se jouera à 16h30 (HE) le samedi 1er décembre sur le terrain du LA Galaxy.

17 November 12:58 pm

Houston et le LA Galaxy sont bien partis pour se disputer la Coupe MLS le 1er décembre mais avant cela, ils devront résister aux assauts de DC United et de Seattle lors des matchs retour des finales de conférence qui se joueront dimanche.

Le premier verdict tombera à l’issue de DC United - Houston (aller 1-3 – coup d’envoi 16h00 HE – NBCSN, Univision). Chez eux, les joueurs de la capitale américaine sont persuadés de marquer plusieurs buts, notamment grâce à la largeur du terrain. Les Texans savent exactement à quoi s’attendre : un adversaire qui se rue à l’attaque, un peu comme l’avait fait Kansas City au tour précédent avec cependant quelques différence dans l'exécution.

L’inconnue est en réalité constituée par les nombreux joueurs incertains et aux dernières nouvelles, la tendance sera favorable aux visiteurs. De Rosario, Pontius, McDonald et Saragosa constituent autant de points d’interrogation pour DC United et Ben Olsen pourrait prendre le risque d’en faire jouer l’un ou l’autre, même blessé. Privé de Najar, suspendu, il récupérera son gardien Hamid. À Houston, Clark et Moffat ont repris l’entraînement et pourraient être disponibles dimanche.

L’état des troupes sera aussi une des questions centrales lors de Seattle - LA Galaxy (aller 0-3 – 21h00 HE – RDS2, TSN2, ESPN). Ainsi, malgré les trois buts d’avance, l’optimisme de Landon Donovan est tempéré par quelques (petites) douleurs. C’est cependant surtout à Seattle qu’on a besoin de toutes ses forces vives pour renverser la situation. Rosales et Gonzalez sont aptes à jouer, mais sont-ils suffisamment en forme pour un match de cette importance ? Quant à Martinez, il est éprouvé après de nombreux voyages.

Le douzième homme aura aussi son influence sur l’équipe de Sigi Schmid. Moins sur les Californiens, à en croire Robbie Keane selon qui on n'entend plus une foule hostile une fois le match commencé. Si l’ambiance jouera peut-être un rôle, la vérité viendra du terrain : Seattle poussera mais devra se méfier des contres sur lesquels il est difficile de défendre tant le LA Galaxy a d’options dès la récupération de balle.

16 November 4:33 pm

No.

Does it make sense? Also no.

Is there any discernable reason that the Football Federation of Australia put out a press release saying talks were happening?

I'll let you know if I come up with one. For now, don't hold your breath.

15 November 12:07 pm

On approche de l’apothéose de la saison et on peut déjà en tirer quelques bilans. Je vous ai donc préparé mon « top 10 » et mon « flop 10 » de l’année 2012 en MLS, et comme cette rubrique s’appelle Coup Franc, je les ai respectivement rebaptisés « Pleine lucarne » et « Droit dans le mur ». Je vous les dévoilerai deux par deux, en alternance, les jours où l’actualité est plus calme. On commence aujourd’hui avec les n°9 et 10 de « Droit dans le mur ».

10. Au LA Galaxy, défendre sur le flanc gauche est optionnel
Si la plus mauvaise défense des 10 participants à la phase finale est celle du LA Galaxy, la faute en revient principalement aux buts qu’elle a encaissés qui se sont construits depuis son flanc gauche. Dunnivant, Gaul et consorts ont été trop complaisants et ont beaucoup trop laissé centrer. Heureusement pour les Californiens, depuis le début des duels à élimination directe, ce problème ne s’est pas (encore ?) posé. Et s’il s’agissait de la faille à exploiter par Seattle pour renverser la vapeur ? Mais pour cela, il faudra compter sur un Rosales en pleine possession de ses moyens.

9. Columbus peut se réjouir de ne pas jouer au basket
Heureusement que Columbus est allé chercher Federico Higuaín pour amener un peu d’animation à sa saison, parce que jusque-là, on ne peut pas dire que la formation de l’Ohio nous offrait beaucoup de spectacle. Cela dit, derrière, ce fut souvent le même scénario d’un bout à l’autre de l’année avec une défense laissait l’adversaire manœuvrer à sa guise loin du but et a concédé de nombreux buts marqués à distance. Une tactique qui leur aurait été encore plus préjudiciable en basket avec les paniers à trois points…

13 November 1:17 pm

L’émission Coup Franc de cette semaine (à écouter ici) s’intéresse tant à ceux qui sont en lutte pour la Coupe MLS qu’à ceux qui ont déjà la tête à 2013. Parmi les sujets de discussion :
- La phase finale de la saison en questions. Se dirige-t-on vers une nouvelle finale LA Galaxy - Houston ? Qui de Seattle ou de DC United a le plus de chances de renverser la tendance au match retour en finale de conférence ? Les animateurs parlent aussi de leurs surprises et de leurs pronostics.
- Entretien avec le journaliste Nick Sabetti, actuellement en Italie avec Montréal. Il évoque l’état d’esprit des joueurs et du staff technique, ce qui a changé (ou non) aux entraînements, la possibilité que Mauro Biello succède à Jesse Marsch ou encore le genre d’entraîneur que les joueurs aimeraient.
- Débat : Mauro Biello peut-il devenir le T1 de Montréal en 2013 ?
- Nouvelle rubrique : club de lecture. Aujourd’hui, Olivier Tremblay vous conseille « Football and Chess ». Si vous aimez lire, allez voir la bibliographie du site zonalmarking.
- La vente aux enchères du brassard de capitaine de l’Impact de Montréal par les Ultras Montréal.

L'émission Coup Franc est aussi disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com) ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

12 November 12:50 pm

On est bien parti pour assister une deuxième année de suite à une finale LA Galaxy - Houston jouée à Los Angeles. Les deux clubs ont en tout cas pris une option sur la qualification en s’imposant respectivement contre Seattle et DC United en match aller des finales de conférence.

Tout avait pourtant bien commencé pour les joueurs de la capitale américaine, qui avaient ouvert la marque et auraient pu se retrouver avec un homme de plus si Hainault avait été exclu dans les arrêts de jeu de la première mi-temps. « Un carton rouge évident », déplorait Ben Olsen après la rencontre. M. Salazar en a décidé autrement et a été défendu par Peter Walton, directeur général de l’Organisation professionnelle des arbitres.

Les Texans ont gardé leur calme et ont surmonté leur fatigue après la pause pour frapper avec deux de leurs armes les plus menaçantes : les phases arrêtées et les buts de défenseurs. Hainault a égalisé grâce à un coup franc subtilement joué, Bruin a profité d’une erreur de Willis pour donner l’avance à ses couleurs et Sarkodie a exploité un corner sur lequel DC United avait du mal à se dégager pour fixer les chiffres à 3-1 (résumé vidéo). Félicitant l'adversaire, Ben Olsen ne cherchait pas d’excuse à ses joueurs, qui devront renverser la situation la semaine prochaine.

Après 45 minutes, Seattle semblait tenir le bon bout en Californie, dans un match plutôt palot. Mais il a encaissé dans les arrêts de jeu de la première mi-temps avant de revivre le même cauchemar qu’à Salt Lake il y a un an. Cherchant à recoller au score après la pause, il y a été surpris par la vitesse des joueurs du LA Galaxy, où tout le monde respire la forme. Magee et Keane ont encore frappé pour faire passer l’addition à 3-0 (résumé vidéo).

Elle aurait pu être encore plus salée, à en croire Landon Donovan qui aurait aimé que les siens marquent un quatrième but et tuent tout suspense en vue du match retour dimanche prochain. La déception n’en est pas moins amère du côté de Seattle, où l’on doit oublier les trois minutes de déconcentration fatales en deuxième mi-temps et retrouver les éléments qui avaient permis de gagner 4-0 contre ce même LA Galaxy en août dernier.

10 November 5:46 pm

À peine le temps de souffler et de se remettre des surprises du milieu de semaine que la quête de la Coupe MLS se poursuit ce dimanche avec les matchs aller des finales de conférence.

En après-midi, Houston recevra DC United (16h00 HE – NBCSN), avec l’avantage du terrain mais aussi celui d’un jour de repos supplémentaire. La suspension prolongée de Najar sera un handicap additionnel pour l’équipe de la capitale américaine qui, en quelques jours, aura troqué la neige pour la chaleur texane. Pour ramener un résultat positif, l’équipe de Ben Olsen voudra contenir Will Bruin et essayer de marquer rapidement. Son jeu offensif est plus varié que celui de son hôte mais sa défense est aussi plus perméable. Les deux équipes se sont déjà affrontées trois fois cette saison, mais il vaut mieux ne pas en tenir compte tant elles ont changé depuis leur dernière confrontation en juillet.

En soirée, Seattle se déplacera au LA Galaxy (21h00 HE – RDS2, TSN2, ESPN) deux semaines après y avoir perdu pour le dernier match de la saison régulière. Une rencontre dont l’équipe de Sigi Schmid veut retenir les leçons. Le seul but du jour avait été inscrit par Mike Magee, l’homme providentiel des Californiens en cette fin de saison. Mais les visiteurs craignent aussi les cauchemars que pourrait leur causer Robbie Keane. L’objectif des champions en titre sera de gagner la bataille du milieu de terrain afin d’exercer une importante pression sur la défense adverse. Friables dans les airs, ils devront aussi se méfier du jeu de tête d’Eddie Johnson.

08 November 12:29 pm

Ça valait la peine, tiens, de cravacher dur afin de terminer en tête du classement pour se faire sortir dès son premier duel à élimination directe… Eh oui, San José s’est effondré contre un LA Galaxy version 2011 alors que Kansas City n’a pu combler son retard contre Houston.

La soirée a commencé sous une abondante neige au New Jersey. Les conditions ne permettant pas de jouer, le duel New York - DC United à été remis à ce soir à 19h30 (RDS2, TSN2, NBCSN). Une décision logique pour Hans Backe, mais qui a fait de nombreux mécontents à Washington.

La grosse surprise est venue de San José, battu chez lui 1-3 par le LA Galaxy (résumé vidéo). Accumulant les blessures au plus mauvais moment, l’équipe qui a largement dominé la saison régulière a raté son début de match. Auteur des deux premiers buts, Robbie Keane a prouvé qu’il pouvait revendiquer le titre de meilleur attaquant de la MLS, alors que le buteur-roi Wondolowski a raté les occasions de relancer son équipe. Il y a eu du suspense quand Gordon a fait 1-3 en fin de match, mais le champion 2011 a réussi à « en finir avec ces types-là ».

Battu 2-0 à Houston à l’aller, Kansas City n’a pu inverser la tendance au retour. Les hommes de Peter Vermes ont pourtant disputé un match plein mais n’ont su concrétiser qu’une seule de leurs nombreuses occasions (1-0 - résumé vidéo). Ils quittent la compétition la tête haute. Souvent au bord de la rupture, la défense texane a tenu bon et Houston s’est qualifié pour la finale de conférence où il n’aura à nouveau pas le rôle de favori… ce qui l’arrange bien.

Le dernier verdict tombera ce soir après Salt Lake - Seattle (aller 0-0 – 22h00 HE – RDS2, TSN2, NBCSN, Univision). Les entraîneurs évaluent encore l’état de certains joueurs clefs. Olave et Espindola demeurent incertains du côté de Salt Lake, alors qu’à Seattle, on se penche sur les cas de Rosales et Johnson. Les visiteurs compteront sur ce dernier, mais aussi sur les corners et les centres pour trouver l’ouverture. De leur côté, les joueurs de Rocheuses sont prévenus : en cas d’élimination ce soir, le visage de l’équipe pourrait beaucoup changer la saison prochaine.

07 November 1:06 pm

Installez-vous confortablement, préparez quelques victuailles et soyez prêts pour une soirée riche en suspense, rebondissements et soccer de haut niveau : ce soir, nous aurons droit à trois matchs retour des demi-finales de conférence qui s’annoncent palpitants.

Tout commencera par New York - DC United (aller 1-1 – 20h00 HE – RDS2, TSN2, NBCSN). Le début de rencontre sera crucial : DC United s’attend à un pressing de son adversaire tôt dans la partie, mais attention, New York a la mauvaise habitude d’encaisser rapidement. Alors que Marquez est incertain pour l’équipe locale, les visiteurs devront composer avec l’absence de Najar, suspendu. La rencontre pourrait aussi être influencée par la météo, puisque des vents violents sont attendus ce soir.

Kansas City devra remonter un retard de deux buts chez lui contre Houston (aller 0-2 – 21h00 HE). Les Texans admettent que la qualification n’est pas encore dans la poche contre un « adversaire explosif ». Jimmy Nielsen, le capitaine du Sporting, a de son côté écrit un message dans le vestiaire à l’attention de ses équipiers : « Je ne suis pas prêt pour les vacances ! » Peter Vermes ne dérogera pas à la recette qui a fonctionné presque toute l’année, mais pas au match aller. Tout Houston a confiance en Tally Hall, dont la soirée risque d’être chargée.

L’apothéose sera le duel San José - LA Galaxy (aller 1-0 – 23h00 HE – RDS2, TSN2, ESPN). La défaite au match aller “ne change rien” clament les champions en titre, toujours très critiques envers leur adversaire. “C’est qu’ils ont besoin de régler leurs propres problèmes”, rétorque Frank Yallop dont le principal souci est la blessure d’Alan Gordon. Pour faire la différence, les visiteurs compteront à nouveau sur leurs joueurs désignés, dont David Beckham qui disputera le premier match de sa carrière au Buck Shaw Stadium.

05 November 12:39 pm

Ce dimanche, Houston et San José ont réussi la bonne opération des matchs aller des demi-finales de conférence en s’imposant respectivement contre Kansas City et au LA Galaxy.

À Houston, une frappe aux allures de boulet de canon signée Adam Moffat (coutumier de ce genre d’envois) a débloqué un match fermé durant le premier quart d’heure. Forts de leur avance, les Texans ont ensuite empêché leur adversaire d'imposer son rythme, ce qui leur a même valu les compliments de Peter Vermes. Il faut souligner le rôle du discret mais efficace Ricardo Clark qui a réussi à cadenasser le milieu de terrain visiteur.

Les occasions étaient rares et, alors que Kansas City cherchait son second souffle, un superbe travail de Carr a permis à Bruin de fixer les chiffres à un quart d’heure de la fin. Score final : 2-0 (résumé vidéo). Mercredi, lors du match retour, Houston se préoccupera évidemment de protéger son avance. « Qu’ils cherchent seulement à défendre, ça nous permettra d’attaquer 90 minutes durant », se dit Graham Zusi qui, comme ses équipiers, trouve la mission difficile mais pas impossible.

Après une première mi-temps peu animée, le choc 100% californien a vu le LA Galaxy buter sur une défense de San José qui a accompli une de ses prestations les plus abouties de l’année. Ensuite ? Un coup franc de Bernardez a permis aux visiteurs d’émerger dans les arrêts de jeu et au défenseur de devenir le septième joueur de son équipe à marquer cette saison après la fin du temps réglementaire. Sur le but, le gardien du LA Galaxy, Josh Saunders, n’est pas exempt de tout reproche et admet son erreur.

Avec ce revers 0-1 (résumé vidéo), Donovan et ses partenaires ont un bilan d’un partage et de trois défaites cette saison contre San José. Ils estiment cependant avoir chaque fois assez bien joué pour mériter la victoire. Précision et efficacité seront donc les maîtres mots pour le champion en titre à l’occasion du match retour mercredi.