blog

D.C. United

03 January 8:31 pm

Fredy Montero maybe never knew it or others purged it out of him: But like it or not, no matter what the formation may show on any given matchday, Montero is an old-school No. 10.

A No. 10 as in a supremely skilled, game-breaker. They may not be the fastest, the tallest or the strongest, but they're capable of that stroke of genius that other players can only dream about.

No. 10s are hot and cold. They're often enigmatic and maddening. They need freedom because they don't fit a specific mold. They can't be judged by the same measure as other players. They're different.

Well, since Montero was counted on for goals (he did score double-digit goals in each of his four seasons), we could instead use the "No. 9.5" label that Michel Platini once coined for Italian Roberto Baggio: the No. 10 who also finds the back of the net.

Whichever label fits him best, it's no secret that tweeners like Montero are dying a slow death in modern soccer, which is increasingly based on athleticism and production. The sport has very little patience any more for the artisans, whose production may not always be reliable or punctual, but whose craft is inimitable.

If Montero's return to Colombia does materialize, MLS will have lost one of its artisans -- the author of some of the best goals in league history. True gems. But these days the Sounders are not interested in art and pretty pictures. They want goals. Goals that win them trophies.

Montero's exit, if it happens, would follow that of No. 10's Sebastián Grazzini (Chicago Fire) and Davide Chiumiento (Vancouver Whitecaps), who departed during the 2012 season. Toronto FC also sent attacking catalyst Joao Plata back to Ecuador in midseason.

Meanwhile, as creative types like Freddy Adu (Philadelphia Union) and Darlington Nagbe (Portland Timbers) suffer through existential crises (where and how do they fit in MLS?), there have been rumors of another potential return to Colombia for FC Dallas playmaker David Ferreira.

Real Salt Lake are desperately trying to cling to their No. 10 Javier Morales and the New York Red Bulls looked far and wide before landing 37-year-old Brazilian Juninho Pernambucano.

Who's left out there? Columbus have their fingers crossed that a healthy Federico Higuaín can regain his form, while Colorado hope Martín Rivero can actually find his.

Before we get too alarmed, what we may very well be witnessing could just be a transition phase in MLS. A changing of the guard. The slighter, softer Montero's making way for a new breed of modern gamebreakers who are built stronger (see Sporting's Graham Zusi), bigger (see Toronto's Luis Silva), tougher (see Philly's Michael Farfan) and show up every game.

But finding another Farfan is easier said than done. Good luck, Seattle.

26 December 2:55 pm

Are Bill Hamid and West Brom rekindling their relationship?

After training with the EPL side at the end of the 2011 MLS season, Hamid is in England once again. Here's the message he sent out via Twitter earlier Wednesday morning.

 

 

[UPDATE: D.C. United confirmed late Wednesday that Hamid is in fact on vacation in England.]

Just a few months after seeing him up close, reports from Birmingham in May 2012 claimed that Hamid was still very much on WBA's radar.

The D.C. United goalkeeper worked out with the EPL side last year for a week and he raved about his stay on ExtraTime Radio back on December 1, 2011.

"From what I believe, West Brom was interested and came forward through emails and different ways to get in contact with me and my agent to take a close look at me," Hamid told ExtraTime Radio. "West Brom came forward and we moved from there."

 

19 December 12:45 pm

Les bilans de saison se poursuivent sur MLSsoccer.com : voici l’avant-dernière série de résumés, concernant uniquement des clubs de haut de tableau.

L’équipe qu’on y attendait le moins est certainement DC United. Mais les joueurs de la capitale américaine ont su déjouer les pronostics, et ont remis le couvert après la blessure de Dwayne De Rosario. Ben Olsen, qui avait une image de sale joueur quand il était sur le terrain, se bâtit une réputation d’entraîneur construisant une équipe agréable à regarder. « Mais nous n’avons rien gagné », insiste Olsen, fier de ses hommes et optimiste quant au futur de son équipe.

Celle qu’on a failli ne pas y voir, c’est le champion en titre, le LA Galaxy. Dans les profondeurs du classement au printemps, l’équipe avait, selon Bruce Arena, encore la Coupe MLS 2011 en tête. En été, ses joueurs désignés ont pris les choses en mains et le LA Galaxy a été le meilleur lors de la deuxième moitié de saison, avec une seconde Coupe MLS consécutive à la clef. Elle couronne une superbe génération mais marque aussi la fin d’une ère : 2013 y sera sous le signe de la reconstruction.

On verra aussi un chantier à Salt Lake, qui a plafonné après un excellent début de saison, notamment en raison d’une incapacité chronique à trouver le chemin des filets. Les résultats n’ont pas été si mauvais que ça, tant sur la scène nationale qu’internationale, mais pas à la hauteur des attentes de la direction. La non-qualification pour la prochaine Ligue des champions oblige à rebâtir l’effectif, mais le club demeure ambitieux : pas question que 2013 soit une année de transition !

Je recommencerai cet exercice une dernière fois lorsque le tour d’horizon de tous les clubs sera terminé. Rendez-vous ici pour retrouver sur la même page un lien vers tous les textes et les dates de parution des derniers bilans.

07 December 5:24 pm

Deux attaquants renommés de MLS ont changé d’employeur au cours des dernières heures : Sébastien Le Toux et Maicon Santos.

Le Toux retourne à Philadelphie, le club dont il défendait les couleurs en 2011, pendant que Josué Martinez effectue le chemin inverse, prenant la direction de New York. « J’espère y rester pour toujours », a déclaré le Français, qui n’aurait jamais quitté la Pennsylvanie si Peter Nowak ne l’avait pas poussé vers la porte de sortie.

Philadelphie s’est aussi renforcé en défense, en allant chercher l’expérimenté arrière central de Seattle Jeff Parke. Un renfort qui aime le club, un autre né dans la ville : voilà qui fait dire à Simon Borg que l’Union va bientôt sourire à nouveau.

Il y a par ailleurs beaucoup d’animation autour des joueurs en fin de contrat ou dont l’option n’a pas (encore) été levée. Il y avait quelques surprises dans la liste publiée par la MLS en début de semaine. Entre autres Gonzalo Segares, qui a depuis lors réussi à trouver un accord avec son club, Chicago. Il en est d’autant plus heureux qu’il croit que son équipe a besoin de deux ou trois renforts pour viser la Coupe MLS.

Le premier d’entre eux est l’attaquant Maicon Santos, seul joueur sélectionné lors de la première étape du Processus de repêchage, organisée aujourd’hui par la MLS. L’option sur Santos n’avait pas été levée par son club précédent, DC United, et le joueur rejoint donc l’effectif de Chicago selon les termes de cette option.

Les joueurs qui n’ont pas été repêchés aujourd’hui sont admissibles pour la deuxième étape du Repêchage, qui aura lieu le vendredi 14 décembre.

04 December 4:10 pm

Robbie Russell, a veteran of MLS, Norway, and both the UEFA and CONCACAF Champions Leagues, appears to be hanging it up. The 33-year-old right back battled through injuries with D.C. United last year, but still had enough in the tank to set up the decisive goal vs. New York in his team's victory in the Eastern Conference Championship.

This all courtesy of a tweet from The Washington Post's Steven Goff:

Note the adverb sneaking its way in there — that "probably" does leave the door open a crack. But with age catching up to him and Andy Najar looking like a long-term solution at right back, it's hard to imagine Russell making it past 2013.

03 December 7:23 pm

By now you've probably seen "the list," the group of guys available for the third-ever MLS Re-Entry process, which includes Stage One and Stage Two Re-Entry Drafts on Dec. 7 and 14.

Things could certainly change between now and then – guys could opt out of the process, come to new terms with their clubs, be traded to another MLS team or head overseas – but I thought it would be interesting to see what kind of lineup you could pluck from those made available by their clubs.

Without too much in-depth research, below is my Re-Entry XI. Feel free to discuss and share yours in the comment section below.

Goalkeeper: Kevin Hartman

Defense (left to right): Gonzalo Segares, Marvell Wynne, Ike Opara, Jeremy Hall 

Midfield (left to right): Justin Mapp, Julian de Guzman, Tony Tchani, Eric Avila

Forwards: Juan Pablo Ángel, Maicon Santos

28 November 11:42 am

Suite du classement de la série « Pleine lucarne » avec d’autres réussites de la saison qui s’achève samedi. L’une a été couronnée hier lors de l’attribution du trophée de Retour de l’année à Eddie Johnson. Mais je commence avec deux hommes qui abattent du bon boulot sur tout leur flanc.

6. Chris Tierney et Andy Najar, recul sans frein
Le premier est milieu gauche de formation, le second carrément ailier droit. Et pourtant, leurs clubs respectifs, New England et DC United, leur ont assigné d’importantes tâches défensives. Des reconversions pour le moins réussies ! Si leurs formations encaissent peu de buts construits depuis le côté où ils jouent, Tierney et Najar n’y sont pas pour rien. Ils n’en oublient pas pour autant leurs premières amours et délivrent régulièrement l’une ou l’autre passe décisive.

5. Le retour réussi d’Eddie Johnson
Après quatre années guère prolifiques à l’étranger, Eddie Johnson comptait sur un retour au pays pour relancer sa carrière et a réussi son pari. Cela lui a même valu le trophée de Retour de l’année 2012 ! Il a parfaitement choisi sa destination avec Seattle, où sa complicité avec Mauro Rosales fait merveille. Si Johsnon est le meilleur buteur de la tête de la compétition cette année, il le doit aussi à la qualité des centres de son coéquipier. Ah, si les deux avaient été au sommet de leur forme contre le LA Galaxy, l’affiche de la finale de samedi serait peut-être différente…

Pleine lucarne : les tops de la saison 2012
7. Kenny Cooper a assuré sans Thierry Henry, puis confirmé avec lui
8. Direct dedans
9. Patrice Bernier - Felipe, axe des succès montréalais
10. Jaime Castrillon et Brian Mullan sauvent l’honneur de Colorado 

25 November 7:35 pm

From Will Bruin's opener in Chicago all the way to Robbie Keane's crafty penalty kick in Seattle, we've seen a juicy 30 goals since the MLS Cup playoffs began. And KICKTV's got all of 'em in this handy compilation for your viewing pleasure. 

Which was your favorite? Was it Darren Mattocks' poach job vs. LA? Nick DeLeon's back-breaker vs. New York? Eddie Johnson's careful finish past Josh Saunders? Watch them all right here.

21 November 11:12 am

Retour à mes bilans de saison aujourd’hui, avec la suite de « Droit dans le mur », mon classement des déceptions de l’année.

8. Les abonnements de la défense de Dallas
Même si Brek Shea ne fut pas aussi étincelant que l’an dernier et que cela a nui aux Texans, ce n’est pas offensivement que Dallas a pâli, puisque l’équipe a marqué 42 buts en saison régulière tant en 2011 qu’en 2012. C’est la défense qui est à blâmer. Jamais Dallas n’a été capable de ne pas encaisser durant deux rencontres consécutives. Et ne parlons pas des fins de match catastrophiques : avec 30 buts encaissés durant la dernière demi-heure, Dallas y présente le plus mauvais bilan.

7. Les errances de l’axe défensif de DC United
Une des forces de DC United cette saison a été sa capacité à marquer dans toutes les situations de jeu. Mais l’équipe a trop rarement donné l’impression de maîtriser cet aspect et d’adapter son jeu défensif en conséquence de ses choix offensifs. L’organisation derrière a rarement été à la hauteur de l’inspiration devant. Particulièrement dans l’axe du jeu, où les adversaires ont bénéficié de beaucoup de latitude pour accélérer et servir un équipier en position de marquer.

Droit dans le mur : les flops de la saison 2012
10. Au LA Galaxy, défendre sur le flanc gauche est optionnel
9. Columbus peut se réjouir de ne pas jouer au basket

 

20 November 12:01 pm

Finales et trophées sont au menu de notre émission hebdomadaire (à écouter ici) :
- Retour sur les matchs retour des finales de conférence. Deux matchs, deux approches et deux scénarios très différents… pour un même résultat : l’élimination de DC United et de Seattle qui n’ont pu résorber leur retard respectif sur Houston et le LA Galaxy.
- Débat : y avait-il une faute de main de Johansson dans le rectangle ? Forgez-vous votre opinion en revoyant l’action et en lisant les lois du jeu (rendez-vous page 116).
- Les animateurs de l’équipe de Coup Franc vous proposent leur Onze idéal de la MLS. Regardez-les à tête reposée sur le blog de Frédéric Lord, réagissez et proposez-nous les vôtres.
- Tour d’horizon des différents trophées de fin de saison remis par la MLS. Qui sont les favoris… et les oubliés ?
- On reçoit l’auteur d’un des dix plus beaux buts inscrits sur la planète en 2012 : Eric Hassli. Il nous parle évidemment de son but, de la manière surprenante dont il a appris la nouvelle, de son plaisir à réaliser de belles reprises de volée et du superbe but d’Ibrahimovic. Voyez les dix candidats au Prix Puskás et votez !

L'émission Coup Franc est aussi disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com) ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).