blog

Coup Franc

20 September 11:42 am

 

Seattle se qualifie, le LA Galaxy se fait peur : on peut résumer ainsi la soirée de mercredi des clubs de MLS en Ligue des champions. Aux Puerto Rico Islanders, les Californiens ont été muets offensivement et ont dû compter sur leur gardien Brian Perk pour sauver un point (0-0) : leur qualification se jouera le 25 octobre à Metapan. Seattle est déjà assuré de passer l’hiver au chaud grâce à sa victoire dans un match course-poursuite à Marathon (2-3). De bon augure avant le sommet de samedi contre San José.

D’autant que le leader est passé bien près de la catastrophe dans son match de championnat d’hier : chez lui, il a failli offrir sa première victoire en déplacement à Portland, qui menait 0-2 grâce à deux réalisations de Danny Mwanga. Mais Wondolowski est monté et a marqué deux buts synonymes d’égalisation (2-2).

La première a finalement eu lieu à New York. Après moult difficultés pour se rendre à destination, Kansas City a profité d’erreurs en début de match de l'équipe locale, qui avait pourtant juré qu’on ne l’y reprendrait plus, et lui a infligé sa première défaite à domicile de la saison (0-2).

Dans la lutte pour la cinquième place de la conférence Est, Columbus a remporté une victoire précieuse 1-0 contre Chivas USA grâce à un but tardif de Meram, et met la pression sur DC United qui se déplace ce soir à Philadelphie (direct RDS2, ESPN2, TSN2).

Classements de la Ligue des champions
Classement du championnat
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

19 September 11:47 am

Alors qu’on répète à qui mieux mieux que chaque match est crucial, en ce milieu de semaine, l’adage sera non seulement vrai en championnat, mais également en Ligue des champions, puisque nos clubs seront en lice sur les deux scènes.

Ce mardi, Salt Lake a souffert mais s’est imposé au Tauro FC grâce à un penalty dans les arrêts de jeu et peut encore rêver de terminer à la première place du groupe, la seule qualificative.

Seattle est en bien meilleure posture et assurera d’ailleurs sa qualification en cas de victoire ce mercredi à Marathon, un déplacement périlleux mais familier pour Mario Martinez. De son côté, le LA Galaxy se déplacera à Bayamón avec une équipe semblable à celle qui avait battu les Puerto Rico Islanders il y a quelques semaines. Chez lui, ce jeudi, Houston, qui tient à rester compétitif sur tous les fronts, voudra éviter un faux pas contre FAS.

En championnat, deux luttes seront à surveiller. Celle pour la première place du classement général, d’abord. Le leader San José, où Mehdi Ballouchy apporte de la variation sur les flancs, partira favori contre Portland et pourrait encore réaliser une bonne opération. Il verra en tout cas un de ses concurrents directs perdre des plumes, puisque son dauphin Kansas City, meilleure équipe à l'extérieur à ce stade de la saison, se déplace chez le quatrième, New York, qui a trop souvent encaissé en début de match ces derniers temps.

La lutte pour la cinquième place de la conférence Est, ensuite. Le classement actuel laisse croire qu’elle se jouera entre Columbus et DC United. Le premier récupérera Gruenebaum et Higuain pour recevoir Chivas USA, alors que l’équipe de la capitale américaine devra être pleinement concentrée pour gagner à Philadelphie malgré le mécontentement de Boskovic.

EN LIGUE DES CHAMPIONS
Tauro FC (Pan) - Salt Lake
Puerto Rico Islanders (PRi) - LA Galaxy
Marathon (Hnd) - Seattle
Houston - CD FAS (Slv)

0-1
(me 20h00)
(me 22h00)
(je 20h00)
Classements
EN CHAMPIONNAT
New York - Kansas City
Columbus - Chivas USA
San José - Portland
Philadelphie - DC United

(me 19h00)
(me 19h30)
(me 22h30)
(je 20h00)
Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs ou LiveSport.tv
Les rencontres de Ligue des champions sont aussi diffusées sur Concacaf TV

18 September 11:36 am

Cette semaine, une nouvelle émission spéciale de Coup Franc : « La MLS vue d’Afrique » - à écouter ici. L’équipe reçoit Mansour Loum, directeur de la rédaction d’Afrik-foot, et Stéphane Waffo, de Touki Montréal, pour en parler. Parmi les thèmes abordés :

- Quel regard portent les médias et les supporters africains sur la MLS ?
- Qui sont les meilleurs joueurs africains de MLS ? Et les plus populaires ?
- Le parcours qui les a menés aux États-Unis ou au Canada.
- Entre le style de jeu et la langue, les nations les plus (susceptibles d’être) représentées.
- Les championnats préférés des supporters africains.
- Les partenariats possibles entre des centres de formation africains et des clubs de MLS.
- L’apport potentiel de joueurs d’Afrique francophone à l’Impact de Montréal.

Nos autres sujets de discussion :
- Hors-MLS, on parle de la vérité enfin officialisée sur le drame d’Hillsborough.
- Retour sur la défaite du Canada au Panama.

L'émission Coup Franc est aussi disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com) ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

17 September 11:04 am

Le sprint final a commencé : certains clubs ont accéléré, d’autres trébuché. En haut de classement, San José effectue la bonne opération suite à sa victoire à Chivas USA lors de laquelle Wondolowski a été tant à la finition qu’à la construction des buts. Le leader compte désormais cinq points d’avance sur son plus proche poursuivant, Kansas City,  heureux de sauver un point en fin de match contre Houston, pour qui Hall a longtemps retardé l’échéance.

Seule équipe du top 5 à s’être imposée, Chicago a vu de quoi est capable Sherjill MacDonald quand il garde son sang froid, et a placé dos au mur une équipe de Montréal pour qui les espoirs de phase finale sont désormais ténus. Dans cette optique, DC a pris trois points précieux contre New England grâce au duo Neal - Pontius qui a fait oublier l’absence de De Rosario.

Le club de la capitale américaine dépasse Columbus, qui avait laissé Higuain sur le banc pour son déplacement à New York où Henry, en grande forme, a enjolivé la victoire locale d’un somptueux corner direct (vidéo ci-dessous).

La course à la cinquième place de la conférence Ouest est relancée suite à la victoire de Dallas sur Vancouver. Pendant que les visiteurs s’interrogeaient sur la durée des arrêts de jeu, De Guzman ne mâchait pas ses mots à l’égard de Paul Mariner, son ancien patron à Toronto. Enfin, lors d’une rencontre aussi serrée dans les tribunes que sur le terrain, les rivaux du Pacifique Portland et Seattle se sont quittés dos à dos.

LES RÉSULTATS
Kansas City - Houston
LA Galaxy - Colorado
Toronto - Philadelphie
Portland - Seattle
New York - Columbus
DC United - New England
Chicago - Montréal
Dallas - Vancouver
Chivas USA - San José

1-1
2-0
1-1
1-1
3-1
2-1
3-1
1-0
0-2
Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

14 September 11:53 am

Après la mini-trêve réservée aux équipes nationales, la saison régulière entame son sprint final dès ce vendredi. Et ça va partir en trombe avec, sur les ondes de TSN2 et NBC Sports Network, un choc entre Kansas City, dont la dernière défaite remonte au mois de juillet, et Houston, habitué des sommets. Plus tard dans la soirée, Univision retransmettra le duel entre le LA Galaxy, où Wilhelmsson devrait effectuer ses débuts, et Colorado.

Le petit écran sera également bien servi samedi. Devant les caméras de RDS et TSN, Toronto voudra évacuer sa frustration contre Philadelphie. Sur NBC, Seattle partira favori dans le choc de l’Ouest mais devra rester vigilant à Portland, qui a sauvé sa saison grâce à ses résultats contre ses rivaux régionaux.

Le leader San José, qui a ajouté une nouvelle arme aérienne à son attaque avec Marcus Tracy, se déplacera à Chivas USA, qui a concédé 20 buts lors de ses 6 dernières sorties. Autre équipe qui tourne au ralenti, Vancouver tremblera devant David Ferreira à Dallas : en cas de victoire texane, la lutte pour la cinquième place deviendra très chaude dans la conférence Ouest.

Elle l’est déjà dans la conférence Est, où cinq équipes se battent pour trois places. Les confrontations directes se multiplient. Ce week-end, on aura droit à Chicago, qui combine forme et régularité, contre Montréal, où Jesse Marsch peut compter sur l’ensemble de son noyau. Parmi les autres prétendants, Columbus ira montrer son nouveau visage à New York, que beaucoup considèrent comme déjà qualifié et où Thierry Henry pense déjà à l’héritage qu’il laissera aux jeunes joueurs de MLS. Enfin, DC United devra apprendre à se passer de Dwayne De Rosario et n’aura pas le droit à l’erreur contre New England.

LE PROGRAMME COMPLET
Vendredi 14 septembre
20h30 : Kansas City - Houston
23h00 : LA Galaxy - Colorado
Samedi 15 septembre
13h00 : Toronto - Philadelphie
15h30 : Portland - Seattle
19h00 : New York - Columbus
19h30 : DC United - New England
20h30 : Chicago - Montréal
20h30 : Dallas - Vancouver
22h30 : Chivas USA - San José

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs ou LiveSport.tv

13 September 10:32 am

 

Le championnat a repris ses droits ce mercredi soir avec la (nouvelle) défaite à domicile de Toronto, où Paul Mariner est furieux sur ses joueurs, contre Chicago, dont l’effort offensif collectif a été récompensé.

Avec 15 points sur 18, l’équipe de la Ville des vents connaît son premier réel pic de forme de la saison même si elle fait partie des rares formations du haut du tableau à ne pas encore avoir gagné quatre rencontres de suite. Hormis Seattle et San José, jamais battus deux fois d’affilée, Chicago est la seule équipe à avoir limité sa série de défaites à un seul 0/6. Autre preuve de sa régularité.

« On a eu peu d’absents au cours de la saison, précise Tony Jouaux, préparateur physique de l’équipe. Ça explique les résultats. » Mais il y a un revers à la médaille… « Des joueurs ont joué un ou deux matchs, d’autres vingt : l’individualisation du travail est importante pour être sûr que tout le monde est au plein potentiel de ses moyens. »

En match aussi, la régularité de Chicago se remarque. En dehors du quatrième quart d’heure, plus pauvre, tous ses buts sont répartis équitablement sur les 75 minutes restantes. Et Chicago est une des équipes de MLS qui encaisse le moins dans la dernière demi-heure.

Là encore, le rôle de Jouaux est important, car il intervient directement dans l’organisation des exercices dispensés aux entraînements. « Il y a une explication physiologique à tout ça », dit-il. Cette forme et cette régularité ont intéressé l’équipe de l’émission Coup Franc, et vous pouvez écouter ici une entrevue approfondie avec Jouaux à ce sujet.

12 September 12:33 pm

Intimidation des supporters adverses à l’hôtel, stade avec une chaude ambiance, longue panne de courant en début de match et blessure rapide de Dwayne De Rosario : on était à peine rentré dans le vif du sujet, mais le Canada en avait déjà vu de toutes les couleurs au Panama.

Ce voyage s’est poursuivi dans la difficulté, et s’est terminé par une victoire 2-0 des Panaméens, bien plus dynamiques. Toujours aussi peu inspiré offensivement malgré quelques éclairs de Marcel De Jong, le Canada n’a pu compter sur sa défense, qui a fait preuve de beaucoup de laxisme sur les deux buts. Stephen Hart résumait bien la soirée en déclarant : « Nous étions deuxièmes dans tous les compartiments du jeu. »

Dans le même temps, le Honduras battait Cuba par le plus petit écart grâce à Jerry Bengtson pour ravir la deuxième place du groupe au Canada (classement). Cependant, celui-ci a toujours son sort en mains, avant les deux dernières rencontres, les 12 et 16 octobre respectivement contre Cuba et au Honduras.

À l’instar de Bengtson, de nombreux autres joueurs de MLS étaient en action ce mardi dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde. Si tous ne reviendront pas avec le sourire, les internationaux américains poussent un gros soupir de soulagement après leur victoire contre la Jamaïque.

Le championnat reprend ses droits dès ce soir (19h00), avec le déplacement de Chicago à Toronto.

11 September 1:32 pm

Une grande partie de l’émission Coup Franc de cette semaine (à écouter ici) est consacrée au double duel entre le Canada et le Panama, mais l’équipe vous a encore réservé quelques belles surprises. Au menu :
- Présentation de Panama - Canada avec André Hainault, notre premier invité. Viser la victoire ou se contenter d’un nul ? La rigueur défensive et ses conséquences offensives. L’accueil hostile des supporters locaux. Qu’attendre de l’équipe panaméenne ?
- Retour sur la victoire canadienne de vendredi : la lucidité d’Hutchinson, la solidité de la défense, les problèmes de créativité, le schéma tactique qui ne fait pas l’unanimité, la bonne conservation du ballon canadienne.
- Notre deuxième invité, Tony Jouaux, préparateur physique de Chicago, nous explique les détails de son travail, son implication concrète dans les entraînements, les raisons de la régularité de son équipe, nous parle du développement spécifique du footballeur et de formation des jeunes (il a passé 10 ans au centre de formation d’Auxerre).
- Quelques mots sur Chicago avant son match de samedi contre Montréal.
- La bourde de Nick Rimando qui a aidé Houston à battre Salt Lake.

L'émission Coup Franc est aussi disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com) ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

11 September 11:27 am

En déplacement au Panama, le Canada tentera ce mardi soir de confirmer son importante victoire de samedi dernier. Privé de Johnson (suspendu) et Occean (blessé), Stephen Hart annonce des surprises dans son onze de base. Les Canadiens compteront sur leur défense, qui n’a toujours pas encaissé à ce stade de la compétition, pour ramener un bon résultat de ce voyage, sur un meilleur terrain que lors des déplacements au tour précédent mais dans des conditions hostiles comme en témoigne la vidéo ci-dessous de supporters locaux dont le seul but est de nuire au repos des visiteurs…

De nombreux autres rencontres des éliminatoires de la Coupe du monde ont lieu aujourd'hui. Le programme des pays qui ont convoqué un ou plusieurs joueurs de MLS (voir la liste) se trouve ci-dessous. La pression est palpable pour l’équipe nationale américaine, qui a une revanche à prendre sur la Jamaïque après sa défaite à Kingston samedi dernier.

CONCACAF
20h00 : Guyana - Salvador
20h11 : États-Unis - Jamaïque
21h00 : Mexique - Costa Rica
21h05 : Panama - Canada
21h30 : Honduras - Cuba
AMÉRIQUE DU SUD
15h30 : Chili - Colombie
17h30 : Uruguay - Équateur
EUROPE
14h00 : Turquie - Estonie
14h30 : Suède - Kazakhstan
14h30 : Suisse - Albanie
14h45 : Italie - Malte
15h00 : Écosse - Macédoine
ASIE
12h00 : Jordanie - Australie
OCÉANIE
03h35 : Nouvelle-Zélande - Îles Salomon 6-1
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)

08 September 12:24 pm

En battant le Panama, le Canada a pris trois points très précieux dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Certes, ce ne fut pas la victoire, ni le but, des plus académiques. Généralement maîtres du ballon mais trop souvent loin du but adverse, les Canadiens ont surtout été dangereux sur phases arrêtées.

McKenna a touché le poteau en première mi-temps, et la délivrance est tombée grâce à un éclair de lucidité d’Atiba Hutchinson. Alors que les Panaméens contestaient une faute, le joueur du PSV a joué rapidement le coup franc en direction de Dwayne De Rosario, qui n’a eu qu’à pousser le ballon au fond des filets. Il est du même coup devenu meilleur buteur de l’histoire de l’équipe nationale. « Mais le plus important, c’est qu’on ait gagné », déclarait-il cependant après le match.

Tant avant qu’après l’ouverture du score, Lars Hirschfeld a vu un Panaméen seul face à lui galvauder une occasion énorme, mais il n’a toujours pas encaissé durant cette phase de la compétition. Avec cette victoire, le Canada prend la tête du groupe avant un match qui s’annonce très difficile mardi au Panama. Dans l’autre rencontre du groupe, le Honduras s’est imposé à Cuba.

De nombreux joueurs de MLS étaient en action hier. Parmi eux, beaucoup de Jamaïcains qui ont causé la grosse surprise de la soirée en battant les États-Unis lors d’un autre match où la décision est tombée sur coup franc.