blog

Coup Franc

13 October 11:43 am

Le match Canada - Cuba a eu des allures de stand de tir à la fête foraine, avec un viseur maladroit qui s’est acharné 90 minutes durant, et a finalement touché trois fois la cible après avoir tenté sa chance 37 fois. Ce succès 3-0 n’en reste pas moins très important.

Dès le coup d’envoi, le ton de la soirée était donné : cinq joueurs cubains avaient fait défection et les visiteurs n’avaient aucun remplaçant sur le banc. Imaginez si leur gardien avait dû quitter le terrain rapidement…

Les Canadiens se sont rués sur le but adverse et si Ricketts a ouvert la marque au quart d’heure, ils ont souvent péché par excès de précipitation tant et si bien que ce n’était que 1-0 à la pause. Stephen Hart leur a alors demandé d’être plus patients. Ils ont dû attendre les buts de Johnson et Edgar dans les 20 dernières minutes pour se rassurer. Suite à l’un deux, Olivier Occean, qui voulait récupérer le ballon rapidement, s’est chamaillé avec un adversaire et a été exclu. Il sera suspendu mardi.

Paradoxalement, il y avait une pointe de déception dans le vestiaire en raison des nombreuses occasions ratées, mais les joueurs étaient quand même heureux. « 3-0 à domicile, c’est un bon résultat sur lequel il faut bâtir », expliquait ainsi Atiba Hutchinson. « Nous sommes en bonne position pour aller au Honduras », ajoutait le premier buteur de la soirée.

Dans l’autre match du groupe, le Panama et le Honduras n’ont pu se départager (0-0). La mission du Canada est claire : avec au moins en point mardi au Honduras (coup d’envoi à 16h00 HE), il passe au tour suivant, sinon il est éliminé.

Ailleurs dans la Concacaf, le Costa Rica a réalisé une belle opération et les États-Unis ont tremblé toute la soirée, émergeant seulement à la dernière minute à Antigua-et-Barbuda.

12 October 12:22 pm

On l’a dit et répété : la route du Canada vers la Coupe du monde au Brésil passe par de bons résultats ce soir contre Cuba et mardi au Honduras. Tout commencera à BMO Field (19h30) face à un adversaire qui a tout perdu jusqu’à présent mais n’est pas à prendre à la légère.

D’ailleurs, le discours que tient l’équipe depuis qu’elle s’est réunie en milieu de semaine est clair : « Il ne faut pas déjà avoir la tête au Honduras. » Le Canada n’a marqué que deux buts lors de ses quatre premiers matchs dans le groupe C et avait gagné par le plus petit écart lors de son déplacement à Cuba.

« Personne ne les a battus facilement, il ne faut pas se faire piéger », prévient Patrice Bernier, qui ajoute par ailleurs que l’équipe va « jouer deux des plus importants matchs dans l’histoire du soccer canadien depuis longtemps ». A fortiori, Stephen Hart souligne à quel point une qualification pour la Coupe du monde pourrait aider le soccer à progresser au Canada.

La stratégie des Canadiens ce soir sera d’être dominateurs « comme lors de nos deux dernières rencontres à domicile », déclare Atiba Hutchinson. Privés de Dwayne De Rosario, blessé, ils pourront compter sur Olivier Occean, remis des pépins physiques qui l’avaient privé du déplacement au Panama et tenu à l’écart à Francfort.

Si vous souhaitez vous mettre en appétit, regardez See the Rise, des vidéos de l’Association canadienne de soccer qui suivent le parcours de l’équipe nationale depuis le début de l'année.

Outre le match à Toronto, il faudra garder à l’œil le duel Panama - Honduras, dont le résultat déterminera la mission du Canada mardi à San Pedro Sula. On suivra aussi attentivement les rencontres ailleurs dans la Concacaf et partout sur la planète.

11 October 12:09 pm

Accéder au dernier tour des éliminatoires de la Coupe du monde, et donc faire partie des six meilleures nations de la zone, est un must pour tout pays de la Concacaf le moindrement ambitieux. C’est un objectif que le Canada tentera d’atteindre pour la première fois depuis 16 ans.

Pour cela, il faudra commencer par battre Cuba ce vendredi. À en croire les diverses déclarations, les membres de l’équipe nationale canadienne ne sont pas stressés. Stephen Hart se dit très serein tout en insistant sur le fait que les joueurs sont concentrés sur ce duel, plutôt que sur le déplacement au Honduras de mardi. Olivier Occean ajoute que la pression, les joueurs la ressentent aussi dans leur club.

Les Canadiens récupéreront le jeune papa Will Johnson, de retour de suspension. À l’image de Terry Dunfield, ils sont nombreux à se rendre compte que c’est leur dernière chance de participer à la Coupe du monde.

Alors que les observateurs les voient déjà au Brésil, les États-Unis font preuve d’une inquiétude inhabituelle. Le choix Jurgen Klinsmann de ne pas sélectionner Jozy Altidore a ouvert un bal d’autres défections, pour raisons de santé celles-là. Ils n’étaient que 11 sur le terrain pour l’entraînement ce mercredi, et l’équipe, déjà privée de Landon Donovan et Brek Shea, a dû partir pour Antigua-et-Barbuda sans arrière gauche.

On s’affaire aussi beaucoup en haut lieu. Pendant que Don Garber participe à des conférences en Angleterre, les dirigeants de la MLS ont officiellement ouvert les discussions pour l’arrivée d’une deuxième équipe à New York en 2016.

09 October 11:38 am

À l’issue de la mini-trêve réservée aux équipes nationales, il ne restera que deux semaines de compétition à la saison régulière et deux rencontres à toutes les équipes dont le sort n’est pas encore scellé. Voici un tour d’horizon des différents enjeux. À vos pronostics !

SUPPORTERS SHIELD
San José est quasiment assuré de remporter le trophée. Avec 5 points d’avance sur Kansas City, il lui suffit à toutes fins pratiques d’un point pour terminer en tête du classement (en cas d’égalité, les équipes sont départagées par le nombre de buts marqués, ce qui avantage nettement les Californiens). Ils auront l’occasion de le remporter contre le LA Galaxy puis à Portland. En cas de double échec du leader, les Sportingmen devront réaliser le sans-faute à New York et contre Philadelphie pour s’adjuger le Supporters Shield.
San José est d’ores et déjà assuré de participer à la Ligue des champions car Kansas City s’y est qualifié en remportant la Coupe des États-Unis.

CONFÉRENCE OUEST
Salt Lake, Seattle et le LA Galaxy accompagneront San José en phase finale. Le dernier siège sera pour Vancouver ou Dallas. Avantage à l’équipe de Martin Rennie, qui compte quatre unités d’avance sur son adversaire. Une victoire contre Portland ou à Salt Lake lui suffira. Les Texans, qui ont marqué plus de buts, ne peuvent se permettre la moindre défaite et sont quasiment contraints au 6/6 à Seattle et contre Chivas USA.

CONFÉRENCE EST
Kansas City et Chicago sont déjà rassurés sur leur sort. Quatre équipes luttent pour les trois dernières places. DC United (3e, 54 pts) est le mieux classé mais son calendrier est ardu, avec la visite de Columbus et un déplacement à Chicago. Tout comme New York (4e, 53 pts), qui accueillera Kansas City avant d’aller à Philadelphie, il peut se contenter d’une victoire ou tabler sur une défaite des deux autres prétendants. Houston (5e, 50 pts), qui reçoit Philadelphie et se déplace à Colorado, doit prendre au moins autant de points que Columbus (6e, 49 pts et en mauvaise posture car la moins bonne attaque des quatre) qui, après son déplacement à DC United, jouera contre Toronto.

08 October 12:03 pm

À deux journées de la fin de la saison régulière, l’heure des verdicts approche. San José a fait un pas de plus vers le Supporters Shield, mais en atomisant Colorado, le leader a déjà composté son billet pour la prochaine Ligue des champions. Wondolowski, auteur d’un triplé, est devenu meilleur buteur de l’histoire du club, et n’est plus qu’à deux réalisations du record de 27 buts inscrits en une saison par Roy Lassiter.

Contraint au partage dans les derniers instants, le dauphin Kansas City est surtout soulagé que la blessure d’Espinoza ne soit pas si grave que cela, alors que le but de Gaven dans les arrêts de jeu pourrait sauver la saison de Columbus. Toujours sixième de la conférence Est, l’équipe de l’Ohio peut remercier Montréal, qui est allé arracher un nul à Houston, toujours frustré de l’annulation (justifiée) du but de Ching dans les arrêts de jeu. Vainqueur à Toronto, DC United se sent comme un voleur mais est le grand bénéficiaire de la journée.

Chicago s’est rassuré sur son sort en s’imposant lors du sommet de samedi grâce à deux buts de MacDonald sur le terrain de New York qui, selon Thierry Henry, a mérité sa défaite.

Dallas, dans un jour sans à Chivas USA, a concédé un nul qui risque d’avoir des conséquences néfastes. Les suites de la blessure de Landon Donovan pourraient aussi nuire au LA Galaxy, battu par Salt Lake, et à l’équipe nationale américaine.

Enfin, comment passer sous silence la soirée riche en émotions à Seattle, où l’équipe locale a livré une de ses meilleures prestations de la saison pour battre Portland 3-0 devant plus de 66 000 personnes, dont environ 1200 supporters visiteurs ? Du tifo des ECS au résultat en passant par la manière, Sigi Schmid en avait les larmes aux yeux, précisant que c’est comme cela qu’il imaginait le paradis…

LES RÉSULTATS
Toronto - DC United
New York - Chicago
Philadelphie - New England
Houston - Montréal
Colorado - San José
LA Galaxy - Salt Lake
Columbus - Kansas City
Chivas USA - Dallas
Seattle - Portland

 
0-1
0-2
1-0
1-1
1-4
1-2
1-1
1-1
3-0

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

05 October 12:18 pm

En plus du match de votre club préféré, lequel avez-vous le plus envie de regarder ce week-end ? Question difficile, tant les choix sont nombreux, et l’offre télévisée riche !

Certains seront attirés par le sommet sportif de la journée, en direct sur RDS2, NBC et TSN2, entre New York, dont les joueurs ne se laissent pas déconcentrer par les changements à la direction, et Chicago, qui a pris la mauvaise habitude d’encaisser en premier.

Le duel Columbus - Kansas City vaudra lui aussi le détour. On y surveillera entre autres les face à face entre Arrieta, l’attaquant qui n’a pas peur des solides défenseurs, et Nielsen, le gardien qui encaisse sans rechigner du moment que son équipe gagne. Une victoire aussi souhaitée par les adversaires directs de Columbus : DC United, avec sa valise de superstitions en déplacement à Toronto (direct RDS, TSN), et Houston, probablement privé de Davis contre Montréal.

D’autres se presseront devant le succès de foule : on attend près de 70 000 spectateurs, dont 30 cars de supporters de Portland, à Seattle, qui pense aux voies détournées pour trouver le chemin du but afin de priver son rival de la Coupe Cascadia. L’ambiance sur place sera chaude, mais on pourra aussi en profiter sur TSN2, ESPN et ESPN Deportes.

Une quasi-certitude : les joueurs de Vancouver seront rivés devant Galavision pour voir si leur dernière victime, Chivas USA, peut jouer un tour pendable à leur dernier rival pour une place en phase finale, Dallas, en grande forme à l’image de Blas Perez.

Avec tout ça, on n’a même pas parlé du déplacement du leader, San José, qui se reconnaît dans les déclarations de Nielsen : encaisser mais gagner. Vous en volez encore ? D’accord ! Rien que pour vous, TSN2 et NBC Sports Network diffuseront LA Galaxy - Salt Lake.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 6 octobre
13h00 : Toronto - DC United
15h30 : New York - Chicago
19h00 : Philadelphie - New England
20h30 : Houston - Montréal
21h00 : Colorado - San José
22h30 : LA Galaxy - Salt Lake
Dimanche 7 octobre
16h00 : Columbus - Kansas City
19h00 : Chivas USA - Dallas
21h00 : Seattle - Portland

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs ou LiveSport.tv

04 October 1:41 pm

Vancouver a enfin gagné ! Sur un score plantureux en plus : 4-0 contre Chivas USA (résumé vidéo). Il faut dire que les visiteurs encaissaient du coup leur septième défaite consécutive (et ils n’ont marqué qu’un but lors de ces sept rencontres). Qu’importe l’adversaire : l’équipe de l’Ouest canadien se donne de l’air sur Dallas, Camilo s’est fait pardonner et DeMerit est heureux d’avoir vu tous ses équipiers prendre leurs responsabilités.

Dans l’autre match de la soirée de mercredi, Chicago a oublié de défendre (voire de jouer…) contre Philadelphie et s’est incliné 1-3 (résumé vidéo). La tête était possiblement déjà au sommet de ce week-end à New York, même si entre les clubs de ceux deux grandes villes, la rivalité n’a jamais été acrimonieuse.

Les supporters de l’équipe nationale canadienne attendaient pour leur part avec impatience la sélection de Stephen Hart pour les rencontres ô combien importantes des 12 et 16 octobre, contre Cuba et au Honduras. Il n’y a guère de surprise dans le groupe, quasiment inchangé depuis les duels du mois dernier. Dwayne De Rosario, blessé, n’en fait pas partie, de même que le jeune Ashton Morgan. Ils sont remplacés par Mike Klukowski et Iain Hume.

LA SÉLECTION CANADIENNE
Gardiens :
Milan Borjan (Sivasspor/Tur), Lars Hirschfeld (Vålerenga/Nor), Kenny Stamatopoulos (AIK/Suè)
Défenseurs : Marcel De Jong (Augsburg/All), David Edgar (Burnley/Ang), André Hainault (Houston/É-U), Dejan Jaković (DC United/É-U), Ante Jazić (Chivas USA/É-U), Mike Klukowski (APOEL/Chy), Kevin McKenna (Cologne/All)
Milieux de terrain : Patrice Bernier (Montréal), Julian De Guzman (Dallas/É-U), Terry Dunfield (Toronto), Atiba Hutchinson (PSV Eindhoven/P-B), Will Johnson (Salt Lake/É-U), Nik Ledgerwood (Hammarby/Suè), Pedro Pacheco (Santa Clara/Por)
Attaquants : Iain Hume (Doncaster/Ang), Simeon Jackson (Norwich/Ang), Olivier Occean (Francfort/All), Tosaint Ricketts (Vålerenga/Nor)

03 October 12:14 pm

Si la saison de Chivas USA s’arrêtera à la fin du mois, le « deuxième » club de Los Angeles, en pleine disette offensive, aura pourtant un rôle crucial à jouer d’ici là. Au cours de ses derniers matchs, il affrontera une fois Vancouver et deux fois Dallas, les deux équipes qui luttent pour le dernier sésame qualificatif dans la conférence Ouest.

Tout commencera ce soir en Colombie-Britannique (22h00 HE), probablement sans Mattocks blessé, avec un Camilo en quête de rédemption et un Matt Watson à son tour encouragé par Martin Rennie, toujours aussi positif. Pour mieux comprendre la situation à Vancouver, ne manquez pas l’émission Coup Franc de la semaine, avec Alain Rochat.

Un peu plus au sud, Portland, lui aussi déjà écarté de la phase finale, pense à la Coupe Cascadia, qui pourrait sauver sa saison. Il pourrait se l’adjuger en cas de bon résultat à Seattle ce dimanche, mais sera reçu chaudement : 66 000 billets ont déjà trouvé preneur !

L’autre rencontre de la soirée opposera Chicago à Philadelphie (20h30 HE). Un match déjà dans l’ombre du déplacement de Chicago à New York ce samedi... lui-même occulté par une nouvelle majeure à New York : l’arrivée du duo Jérôme De Bontin - Gérard Houllier. Le premier, ancien président de l’AS Monaco, prend la place d’Eric Soler au poste de directeur général et se concentrera sur les opérations commerciales du club. Le second, qui a entre autres dirigé Liverpool et l’équipe de France, est pour sa part en charge des aspects sportifs.

02 October 12:51 pm

À trois journées de la fin de la saison régulière, la qualification de Vancouver pour la phase finale ne tient plus qu’à un fil. L’émission Coup Franc de la semaine (à écouter ici) se penche, entre autres, sur le cas du club de Colombie-Britannique, mais ce n’est qu’un ingrédient d’un menu à nouveau très riche :
- Notre invité Alain Rochat parle de la méforme de Vancouver, des problèmes que la défense a connus pendant l’été, de l’attaque remodelée, des départs de Le Toux et Hassli, de l’intégration des renforts écossais, de son nouveau rôle, de Darren Mattocks et des nombreux changements dans l’effectif.
- Le grand match de Thierry Henry contre Toronto, et la valeur ajoutée des joueurs désignés
- Le sommet entre Kansas City et Chicago (résumé vidéo)
- Dallas qui pousse San José dans ses derniers retranchements
- Débat : Conférence Est ou Ouest, laquelle est meilleure ? Selon quels critères ? La question est-elle pertinente ? La discussion glisse sur le sujet du calendrier déséquilibré (voyez la déclaration de Bruce Arena à ce sujet) et s’enflamme…
- Les qualifiés pour la phase finale seront-ils tous des prétendants à la Coupe MLS ?

L'émission Coup Franc est aussi disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com) ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

01 October 11:14 am

Il y a toujours autant de suspense mais le sort de quelques équipes s’est précisé à l’issue des rencontres du week-end.

Ainsi, Chicago peut certainement faire une croix sur le Supporters Shield : trop respectueux de son adversaire en début de match, il s’est incliné à Kansas City dans un sommet marqué par la forme étincelante de Graham Zusi. Désormais assurée de sa place en phase finale, l’équipe de Peter Vermes peut encore espérer détrôner San José, tenu en échec et qui, pour une énième fois cette saison, a sauvé les meubles dans les arrêts de jeu. Dallas s’en mord encore les doigts…

Ces deux points perdus pourraient faire très mal au Texans, toujours en course-poursuite derrière Vancouver qui, face à Seattle, a empoché son deuxième point depuis le 11 août mais n’a pas concédé de but pour la première fois depuis le 7 juillet.

Dans la conférence Est, New York s’est probablement rassuré pour de bon en atomisant Toronto grâce aux sensations retrouvées du duo Henry - Cooper. Tous deux vainqueurs, Houston, qui a changé sa disposition tactique contre New England, et Columbus, passé par toutes les sensations face à Philadelphie, se sont neutralisés à distance et grignotent un peu de terrain sur DC United, heureux de son nul à Portland, un déplacement toujours laborieux.

LES RÉSULTATS
Kansas City - Chicago
New York - Toronto
Columbus - Philadelphie
Houston - New England
Vancouver - Seattle
Chivas USA - Salt Lake
Portland - DC United
San José - Dallas
Colorado - LA Galaxy

 
2-0
4-1
3-2
2-0
0-0
0-4
1-1
3-3
1-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo