blog

Coup Franc

14 February 12:26 pm

Il reste à peine plus de deux semaines avant le début de la compétition et les matchs amicaux d’hier ont permis d’en savoir (un peu) plus sur l’avancement de la préparation de plusieurs clubs.

Au tournoi d’Orlando, Montréal a remporté son deuxième duel suite à une victoire aisée 4-1 contre Tampa Bay qui a permis de voir beaucoup de mouvement de la part des joueurs offensifs. De son côté Kansas City a émergé en fin de match face à DC United, qui a remplacé presque tous ses titulaires avant la 35e minute.

Tout en concédant qu’il n’avait pas vu grand-chose de positif, John Hackworth a minimisé la défaite 4-0 de Philadelphie contre une équipe de Columbus où ceux qui sont considérés comme des remplaçants ont marqué de précieux points. Dans l’autre match du groupe, la facile victoire 3-0 de Toronto contre Orlando a surtout valu pour le très beau but de Jonathan Osorio.

Les deux rencontres jouées à Tucson ont été pour le moins animées. Le duel Seattle - New England, à l’issue duquel on parlait plus de la méchante faute d’Osvaldo Alonso sur Chris Tierney que de la victoire 2-0 des hommes de Sigi Schmid, n’a rien eu d’amical avec pas moins de deux exclusions et six cartons jaunes. Le spectacle a été davantage sportif lors de Salt Lake - New York : toujours fébrile défensivement, l’équipe au taureau ailé avait déjà deux buts de retard après trois minutes mais a pu recoller à 2-2.

13 February 12:46 pm

Avec 10 clubs en lice dans 6 rencontres différentes, ce mercredi est la journée de matchs amicaux la plus chargée depuis le début de l’année. Et tous seront diffusés en direct sur MLSsoccer.com !

À Orlando, Philadelphie, où les automatismes entre Sébastien Le Toux et Conor Casey doivent être travaillés, et Columbus, qui récupère l’international costaricien Jairo Arrieta en grande forme, ouvriront le bal dès 13h00. On a déjà vu que son séjour en équipe nationale avait fait grand bien à Graham Zusi qui, avec Kansas City, se mesurera à DC United où l’international panaméen Marcos Sanchez est en test tout comme l’ancien Montréalais Shavar Thomas.

Les clubs canadiens en Floride auront a priori la tâche plus facile aujourd’hui car tous deux se mesurent à un adversaire de division inférieure. Face à Tampa Bay, Montréal en profitera pour réaliser des essais. Déjà privé de Stefan Frei, qui a le nez cassé, Toronto jouera contre le club local, Orlando City.

À Tucson, Jamison Olave, transféré cet hiver à New York où on espère qu’il est la pièce manquante pour consolider la défense, retrouvera ses anciens partenaires de Salt Lake où Robbie Findley effectue son retour après deux ans en Angleterre. L’autre duel opposera New England, qui pourra compter pour la première fois sur Chad Barrett, à Seattle, qui est à la recherche de solutions tant en défense qu’à l’attaque.

12 February 8:49 pm

Si sur le terrain, c’est davantage Aurélien Collin qui suit les autres à leur plus grand désespoir, en dehors, suivre ses aventures extra-footballistiques a de quoi procurer bien du plaisir.

Cette semaine, il est à New York avec d’autres vedettes de la compétition pour une campagne publicitaire de la MLS (malgré des rumeurs de panique sur Twitter qui en transféraient plusieurs à la Red Bull Arena). La mode est son autre domaine de prédilection et comme le hasard fait bien les choses, on est en plein dans la Semaine de la mode à Big Apple, de quoi réjouir le joueur qui se sent comme un enfant dans un magasin de bonbons.

La réputation du bel Aurélien n’est plus à faire parmi ses coéquipiers qui n’hésitent pas à lui demander conseil… pour leur tenue mais aussi leur vie sentimentale ou encore de la cuisine. Ainsi, il a sa propre chronique vidéo à Kansas City. Oui, c’est hilarant et ça me fait penser à l’humour d’Eric Cantona.

Si Collin n’a pas le même palmarès que son illustre compatriote (quoi qu’ils ont gagné aussi souvent la Coupe du monde) ni sa filmographie, il n’a pas non plus sa réputation de bad boy qui fait du kung fu avec les supporters. Ça ne l’empêche pas de s’initier aux arts martiaux, comme le prouve cette autre vidéo à ne pas manquer, en français celle-là, où Vincent Parisi lui apprend les rudiments du jiu-jistsu brésilien.

11 February 11:47 am

Les discussions vont bon train sur les forums de discussion des clubs de MLS : aura-t-on un nouveau maillot cette année ? À quoi va-t-il ressembler ? Eh bien, chers supporters, voilà des réponses ! Douze clubs auront cette année au moins un nouveau maillot, et celui-ci sera dévoilé lors du nouvel évènement annuel de la MLS, la Semaine des maillots, qui aura lieu cette année du 25 au 28 février.

Ce ne sera pas forcément le maillot principal, mais peut-être le deuxième ou le troisième. Si vous en voulez un avant-goût (ou souhaitez déjà le commander), rendez-vous sur MLSgear.com et MLSGearCanada.ca.

Chaque Semaine des maillots aura un thème particulier. Pour 2013, ce sera « Le maillot en tant qu’art ». Et l’art sera donc omniprésent… Cela prendra entre autres la forme d’œuvres originales, sur lesquelles les 19 clubs de MLS seront représentés, que Curtis Kulig dévoilera lors du lancement de la Semaine des maillots le 25 février à New York. Des artistes venus de partout aux États-Unis et au Canada créeront également l’œuvre « True Colors » (« Vraies Couleurs »), fruit d’une collaboration entre la MLS et le Futbol Artists Network (FAN).

Le programme de cette année
25/2 : New York (1er maillot), Houston (1er et 2e)
25/2 et 26/2 : Colorado (1er et 2e)
26/2 : Toronto (1er), Kansas City (1er et 3e), Chivas USA (2e), Philadelphie (3e)
27/2 : Vancouver (1er), Seattle (1er et 2e), LA Galaxy (2e et 3e), Montréal (3e)
28/2 : Portland (1er et 2e)

Dès 2014, chaque club aura un nouveau maillot qu’il présentera lors de la Semaine des maillots.

08 February 5:54 pm

Pour terminer la semaine et en attendant les duels amicaux du week-end, un peu de détente… Rassurez-vous, amis du nord-est du continent américain, je ne vais pas vous montrer cette neige qui tombe déjà abondamment. Au contraire, direction la Floride où le duo d’entraîneurs franco-suisse de Montréal composé de Marco Schällibaum et Philippe Eullaffroy s’est amusé au foot-tennis contre la paire italo-québécoise Nick De Santis - Mauro Biello.

Quelques heures plus tôt à Boston, en plein match qu’il y disputait avec les Lakers, Steve Nash, basketteur professionnel mais aussi copropriétaire du Vancouver Whitecaps FC, a montré qu’il avait certaines qualités balle au pied.

07 February 12:45 pm

Que de surprises lors de cette première journée du dernier tour des éliminatoires de la Coupe du monde dans la zone Concacaf ! Les États-Unis battus, le Mexique tenu en échec dans son antre et un troisième match spectaculaire.

Le déplacement au Honduras ne s’annonçait pas facile pour les Américains et avant le match, Michael Bradley parlait de l’expérience nécessaire lors d’un tel déplacement. Las, l’équipe de Jurgen Klinsmann en a clairement manqué et, malgré l’ouverture de la marque signée Dempsey, s’est inclinée 2-1 suite à des buts de Garcia et Bengston. « Trop d’erreurs dans trop de domaines », résumait laconiquement le sélectionneur de la formation à la bannière étoilée.

Autre ténor de la Concacaf qui panse ses plaies, le Mexique a concédé le nul 0-0 chez lui face à la Jamaïque. Deux points perdus qui font d’autant plus mal qu’ils l’ont été contre l’équipe négligée du groupe et mettent fin à une série de 24 victoires consécutives au stade Azteca en éliminatoires de la Coupe du monde. Le héros du jour ? Le gardien Donovan Ricketts, qui a reçu des éloges qui en surprendront certainement plus d’un à Montréal et à Portland.

Dans le dernier match, le Panama pensait avoir fait le plus difficile en prenant deux buts d’avance sur le Costa Rica. Mais le joueur désigné du Real Salt Lake Alvaro Saborio a réduit la marque avant que la vedette des Ticos, Bryan Ruiz, ne fixe les chiffres à 2-2 d’un superbe retourné acrobatique.

La route vers le Brésil est encore longue, puisqu’il y a un total de 10 journées à ce dernier tour. La prochaine aura lieu le 22 mars, avec au programme États-Unis - Costa Rica, Honduras - Mexique et Jamaïque - Panama.

06 February 1:06 pm

C’est aujourd’hui que commence le dernier tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2014 dans la zone Concacaf. Sans le Canada, vous le savez, mais avec le Mexique, les États-Unis, le Costa Rica, le Honduras, le Panama et la Jamaïque. Trois d’entre eux seront qualifiés directement pour le Brésil, alors que le quatrième jouera un match de barrage contre un pays d’Océanie.

Le sommet de la journée opposera deux nations présentes lors du dernier Mondial, le Honduras et les États-Unis. Le premier objectif des Catrachos est de gagner tous leurs matchs à domicile, explique Victor Bernardez, l’un des nombreux internationaux honduriens à évoluer en MLS. Le déplacement ne s’annonce pas aisé pour les Américains qui, selon Michael Bradley, ne devront pas gaspiller leur énergie à maudire les circonstances hostiles.

L’autre bourreau du Canada, le Panama de Blas Perez (FC Dallas) comptera sur sa solidarité et pense que son heure est venue. Il devra le confirmer chez lui contre un des candidats sérieux à la qualification, le Costa Rica qui a soif de revanche après son échec d’il y a 4 ans. Le dernier affrontement mettra aux prises le Mexique de Giovanni Dos Santos à une équipe de Jamaïque renouvelée mais qui compte encore en ses rangs plusieurs joueurs de MLS.

05 February 3:45 pm

Diffuseurs officiels de la Major League Soccer au Canada, TSN et RDS ont donné le coup d’envoi de leur troisième saison à ce titre en annonçant la programmation de 30 matchs impliquant tous un club canadien.

La programmation de TSN et RDS s’ouvrira à l’occasion du premier match à domicile de Vancouver, le 2 mars à 18h30 (HE) contre Toronto. Les réseaux diffuseront également les débuts à domicile du Toronto FC, le 9 mars contre le Sporting Kansas City, et de l’Impact de Montréal, le 16 mars contre Toronto.

Toutes les rencontres de MLS diffusées sur TSN, TSN2, RDS et RDS2 pourront aussi être regardées en direct sur TSN Mobile TV et Télé Mobile RDS. 

TSN a aussi conclu un partenariat avec le Toronto FC pour retransmettre 11 rencontres de saison régulière supplémentaires, pour un total de 41 de matchs de MLS diffusés à l’échelle nationale. Regardez le calendrier du Toronto FC pour plus de détails.

En outre, TSN et TSN2 retransmettront des matchs de MLS mettant aux prises deux équipes basées aux États-Unis.

Retrouvez ici l’horaire de diffusion complet de la prochaine saison de MLS sur TSN, TSN2, RDS et RDS2.

04 February 5:53 pm

L’Association canadienne de soccer a publié aujourd’hui un rapport indépendant sur le développement du soccer de club « hors-MLS ». L’objectif de l’étude était de voir quelle structure de compétition conviendrait le mieux au pays.

La solution recommandée est le développement de championnats régionaux semi-professionnels axés sur le développement des talents locaux âgés de 18 à 23 ans, avec une phase finale nationale pour boucler la saison. Malgré le peu d’intérêt suscité chez les supporters, c’est, selon le rapport, l’option qui cadre le mieux avec les structures actuelles et évite les risques financiers et ceux liés aux ambitions démesurées.

L’étude parle de trois ou quatre compétitions à travers le pays, regroupant des clubs actuellement amateurs qui changeraient de statut, ayant une structure et une philosophie communes mais organisées en fonction des réalités régionales et chapeautées par une entité unique qui garantirait une importante standardisation.

Le rôle de l’ACS là-dedans ? Plutôt limité. Le rapport explique qu’elle ne doit pas gérer cette nouvelle organisation, mais veiller à ce que ses gestionnaires ne fassent pas n’importe quoi. Elle ne doit pas trouver elle-même des investisseurs mais rédiger un document qui les encourage à investir dans le soccer. L’étude préconise aussi la participation de l’une ou l’autre équipe semi-professionnelle au Championnat canadien Amway.

Les trois autres options étudiées, et non retenues, étaient de créer une D2 nationale, d’inscrire les équipes nationales -19 et -23 ans en USL et NASL, ou de multiplier les franchises canadiennes en PDL.

Le rapport complet est disponible, en anglais, ici.

01 February 8:09 pm

Grands espoirs de la MLS, joueurs renommés, ils faisaient la une de l’actualité il y a plus ou moins longtemps. Leurs noms sont encore familiers pour certains, mais d’autres ne disent absolument rien à ceux qui suivent notre compétition depuis peu.

Alors que les vedettes d’aujourd’hui ont repris le collier depuis environ deux semaines, MLSsoccer.com nous rafraîchit la mémoire et nous permet de prendre des nouvelles de ces joueurs qui ont marqué leur époque dans nos contrées.

Marco Etcheverry, par exemple, vedette de l’équipe nationale de Bolivie qualifiée pour la World Cup 94 a ensuite disputé près de 200 rencontres pour DC United à l’époque où le club multipliait les succès. Moins connu, Nik Besagno avait été le premier choix du SuperDraft 2005, alors qu’il n’avait que 16 ans. Il en a 24 aujourd’hui et parle de sa carrière qui n’a jamais décollé.

Vous retrouverez bien d’autres histoires en parcourant la liste complète des textes rédigés par MLSsoccer.com, qui réalise cet exercice pour la troisième année consécutive. Parmi elles, celle de Youri Djorkaeff, champion du monde en 1998 qui est venu jouer à New York pour s’y établir définitivement, ou encore celle de l’équipe américaine des -17 ans de 1999, où l’on retrouvait Landon Donovan, DaMarcus Beasley, Bobby Convey, Oguchi Onyewu et Kyle Beckerman.

Bonne lecture !