blog

Coup Franc

09 April 12:29 pm

Battu 0-1 chez lui à l’aller, sans victoire en championnat depuis le début de l’année et obligé de gagner à Torreón, antre des pire cauchemars des clubs étrangers visiteurs, Seattle fait face à une mission a priori impossible en demi-finale retour de la Ligue des champions.

Mais s’ils n’y croyaient pas, ils feraient mieux de rester chez eux et l’ampleur de la tâche ne les décourage certainement pas, que du contraire. « C’est chouette de faire des choses auxquelles les gens ne s’attendent pas », lance Sigi Schmid qui, comme ses joueurs, ne s’inclut pas dans « les gens ».

Finalement, marquer un but sans encaisser suffira à aller en prolongation. Dans cette optique, l’entraîneur a mis ses joueurs en garde de ne pas se ruer vers le but adverse. Il prône la patience et pourrait tenter d’endormir l’ennemi avant de lancer Eddie Johnson dans la bagarre. À moins que l’attaquant, de retour de blessure, ne soit titularisé…

Vainqueur 2-1 à l’aller en quart de finale contre le même adversaire l’an dernier, Seattle était revenu avec la gueule de bois de l’Estadio Corona où il s’était incliné 6-1. Les Mexicains ont déjà été clairs : malgré leur avantage, ils ne changeront pas leur approche et seront sans pitié. Alors, ce soir sera-t-il le cadre du deuxième set ou d’un exploit sans commune mesure de Seattle ? Réponse à partir de 20h00 (HE).

08 April 11:53 am

Joies en bas de classement : lors de la dernière journée de championnat, Portland, Chicago et Colorado ont remporté leur première victoire de la saison.

Habitué à courir derrière le score, Portland n’a pas délaissé ses intentions offensives contre Houston. Si les 45 premières minutes ont été infructueuses, le travail de sape a éreinté les Texans qui ont faibli après la pause, ce dont Ryan Johnson a profité pour marquer deux buts.

Commettant moins d’erreurs que depuis le début de saison, Chicago a enfin trouvé facilement le chemin des filets pour s’imposer contre New York où, selon Mike Petke, les joueurs expérimentés ont l’air de débutants. Si Colorado a remporté son premier succès de l’année, il le doit à son gardien Irwin qui a repoussé tous les assauts de Salt Lake après le but d’Harris en début de match.

Si Seattle (qui n’a pas joué) demeure la seule équipe sans victoire en bas de tableau, personne ne se détache en haut de classement. Dallas a raté une belle occasion : menant 0-2 à Toronto, il est retombé dans ses vieux travers défensifs pour finalement concéder le nul. Outre les clubs bien classés qui n’ont pas joué, Kansas City réalise la bonne opération après sa victoire contre DC United, synonyme de quatrième match consécutif sans encaisser.

Le but râlant de la semaine a été concédé par San José : Vancouver a profité du fait que Gordon et Bernardez changent tous deux de chaussures en même temps pour égaliser.

On ne peut conclure sans parler de la triste nouvelle de la matinée : l’annonce de la leucémie myéloïde chronique, une forme rare mais curable de la maladie, qui touche Kevin Alston, défenseur de New England.

LES RÉSULTATS
Kansas City - DC United
Toronto - Dallas
Columbus - Philadelphie
Colorado - Salt Lake
San José - Vancouver
Portland - Houston
Chicago - New York

 
1-0
2-2
1-1
1-0
1-1
2-0
3-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

05 April 12:21 pm

Alors que la fin de semaine est marquée par les festivités du centenaire de la Fédération américaine de soccer, la journée de championnat disputée ce week-end s’ouvre dès ce vendredi avec le duel entre Kansas City (que nous avons analysé en profondeur dans la dernière émission Coup Franc) et DC United, privé de Dwayne de Rosario.

Samedi, le leader Dallas, dont la défense n’a plus été aussi solide depuis deux ans, tentera de conforter sa place à Toronto (direct TSN2). En embuscade, Houston a déjà annoncé qu’il jouerait l’offensive à tout va à Portland, dont la puissante attaque ne veut plus courir derrière les buts encaissés en début de match par l’arrière-garde hésitante. Un spectacle offensif en perspective, que vous pourrez regarder gratuitement sur MLSsoccer.com.

À l’image de ses nouveaux venus, Columbus trouve son rythme lentement mais sûrement et tentera de le confirmer chez lui contre Philadelphie devant les caméras d’Unimas. Les téléspectateurs de NBCSN pourront assister au deuxième affrontement de l’année entre Colorado et Salt Lake : lors du premier, l’équipe de l’Utah avait sauvé un point de justesse, grâce à Alvaro Saborio, un des joueurs les plus sous-estimés de la compétition.

Un seul match est au programme dimanche (en direct sur TSN2 et ESPN2) : Chicago, et son attaque qui se cherche encore, reçoit New York, qui se réjouit de l’apport d’Alexander et Steele dans l’élargissement du jeu.

LE PROGRAMME COMPLET
Vendredi 5 avril
20h30 : Kansas City - DC United
Samedi 6 avril
16h00 : Toronto - Dallas
17h00 : Columbus - Philadelphie
19h30 : Colorado - Salt Lake
22h30 : San José - Vancouver
22h30 : Portland - Houston
Dimanche 7 avril
17h00 : Chicago - New York

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

04 April 1:06 pm

Le LA Galaxy a longtemps cru être en bonne position pour le match retour, mais a finalement encaissé deux buts en fin de rencontre pour s’incliner 1-2 contre Monterrey en demi-finale aller de la Ligue des champions (résumé vidéo).

Tout était pourtant bien engagé pour les Californiens qui, à 10 minutes du terme, menaient grâce au but inscrit par DeLaGarza peu avant la demi-heure. Mais durant le « money time », comme disent les basketteurs, la défense a complètement pris l’eau. L’entrejeu n’était plus aussi fringant depuis la sortie sur blessure de Juninho peu après l’heure de jeu.

Pourtant, le LA Galaxy a eu les occasions de creuser l’écart. Mais l’expérience et la qualité étaient du côté visiteur, au grand désappointement de Bruce Arena qui ne mâchait pas ses mots après le match. Son vis-à-vis, Victor Manuel Vucetich, a effectué des changements payants, qui ont aussi influencé l’issue des débats. Le champion de MLS est désormais obligé d’inscrire deux buts au match retour pour espérer se qualifier pour la finale.

Impossible non plus de ne pas rapporter la rumeur venue d’Italie, et plus précisément de Tuttosport, selon laquelle Francesco Totti aurait reçu « une offre monstre » de la MLS, pour venir jouer de ce côté de l’Atlantique. On ignore en revanche le club concerné.

Enfin, si vous ne savez pas quel match regarder ce week-end, pensez à celui diffusé gratuitement par MLSsoccer.com : il s’agira de Portland - Houston. Et pour vous mettre en appétit, je ne peux que vous recommander cette série d’articles sur Merritt Paulson, le truculent propriétaire de Portland.

03 April 11:14 am

Le rêve d’une finale de la Ligue des champions 100% MLS s’est quelque peu éloigné hier soir avec la défaite 0-1 de Seattle lors de sa demi-finale aller contre Santos Laguna (résumé vidéo). Aujourd’hui, le LA Galaxy reçoit Monterrey.

Privé de Johnson et Martins, Sigi Schmid avait effectué plusieurs changements dans son équipe, mal classée en championnat. S’il a vu de signes de progrès, ce fut insuffisant pour éviter la défaite. Le bourreau : Herculez Gomez, un ancien de la maison, qui s’est nourri des quolibets de supporters comme source de motivation. Notons aussi la prestation cinq étoiles de Darwin Quintero. Le match retour à Torreón s’annonce on ne peut plus compliqué. Déjà que ce n’est pas simple d’y aller avec deux buts d’avance…

L’honneur de la MLS repose donc en grande partie sur les épaules du LA Galaxy, qui recevra le tenant du titre, Monterrey, ce mercredi à 22h00 (HE). Bonne surprise : Robbie Keane pourrait être titularisé. Un atout non négligeable contre les Rayados, où évoluent de nombreux internationaux et guidés par leur entraîneur à succès, Victor Manuel Vucetich. Les Californiens ont déjà établi leur plan de match : contrôler le rythme dans l’entrejeu, être efficace sur les phases arrêtées et museler Humberto Suazo.

02 April 12:05 pm

L’émission Coup Franc de cette semaine (à écouter ici) est consacrée dans sa quasi-intégralité au Sporting Kansas City. Olivier Tremblay était au Sporting Park le week-end dernier et nous recevons Christian Schaekels, de Vision du Jeu, pour peaufiner l’analyse.

  • Cette équipe est-elle encore une puissance de la MLS cette année ?
  • Faut-il plus se fier à sa victoire contre Montréal ou à son début de saison difficile ?
  • Le départ de Kei Kamara et son influence sur son jeu offensif
  • Sa défense, toujours parmi les meilleures de la compétition
  • L’évolution de son système suite aux transferts hivernaux
  • Son modèle de jeu : le même saison après saison. Le Sporting est-il prévisible ?
  • Les meilleurs moyens de lui poser des problèmes

On profite également de l’occasion pour parler du match de Montréal, qui a chuté pour la première fois de la saison à Kansas City. Pourquoi le leader n’est pas arrivé à déployer son jeu cette fois-ci ? L’explication du résultat à travers le plan de match des deux équipes.

Pour finir, on revient sur le premier mois de la compétition et les principales surprises. Agréables, comme Chivas USA, Dallas ou Montréal, mais aussi mauvaises, à l’image de Seattle et Chicago.

Ne manquez pas non plus ce soir la demi-finale aller de la Ligue des champions entre Seattle et Santos Laguna.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com), sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

01 April 10:00 am

La question de ce début de saison était « Comment battre Montréal ? » Kansas City y a répondu de brillante manière et a mis fin à une série de quatre victoires consécutives des Québécois. « Ils méritaient de gagner », a reconnu sportivement l’entraîneur vaincu, Marco Schällibaum. Les Ciel et Marine ont offert leur prestation la plus convaincante de la saison, alors que leurs renforts hivernaux, à l’image de Benny Feilhaber, trouvent leurs marques.

Du coup, Montréal n’occupe plus la première place du classement général : il s’est fait rejoindre au nombre de points par Dallas, qui le dépasse grâce à sa meilleure attaque. Les Texans se sont imposés de justesse à New England et doivent une fière chandelle à leurs remplaçants. En embuscade, Houston, qui compte un match de retard, a battu San José et est désormais invaincu à domicile en 34 rencontres, toutes compétitions confondues.

Il reste quand même une équipe invaincue : le LA Galaxy, qui a partagé l’enjeu de justesse à Toronto et retrouvé Landon Donovan, heureux comme un enfant de jouer la dernière demi-heure. Los Angeles est à la fête puisque Chivas USA, l’autre équipe de la ville, a battu Vancouver en disputant son « meilleur match de la saison » et occupe actuellement la troisième place avec 10 points.

Alors que New York a enfin remporté sa première victoire (grâce à un joli but de Thierry Henry), le malaise se confirme à Seattle, qui a sombré à Salt Lake et « cherche son âme ».

LES RÉSULTATS
Toronto - LA Galaxy
New York - Philadelphie
New England - Dallas
Colorado - Portland
Kansas City - Montréal
Houston - San José
Salt Lake - Seattle
Chivas USA - Vancouver

 
2-2
2-1
0-1
2-2
2-0
2-0
2-1
2-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

29 March 11:28 am

Toutes les rencontres de MLS du week-end pascal se joueront ce samedi, et le programme est aussi alléchant qu’un ballon plein d’œufs en chocolat.

Le sommet verra le déplacement du leader, Montréal, à Kansas City : les rois de la contre-attaque pourraient se régaler sur le terrain d’un adversaire qui voudra les presser haut. Vous pourrez voir tout ça gratuitement sur MLSsoccer.com qui permet désormais à tous ses membres de regarder chaque semaine un match en direct. Si ce n’est pas fait, inscrivez-vous !

L’autre équipe invaincue, le LA Galaxy (où Landon Donovan est attendu pour les demi-finales de la Ligue des champions) ouvrira la journée à Toronto en direct sur RDS et TSN. Devant les caméras de NBCSN, New York, qui vient d’engager l’attaquant Andre Akpan, veut remporter sa première victoire de la saison, contre Philadelphie dont le bon départ ne doit pas camoufler des lacunes dans l’entrejeu. Autre match télévisé (Univision), celui entre Colorado, encore déforcé par une blessure, et Portland, qui compte sur le retour de David Horst pour solidifier sa défense.

Ô surprise ! Frank Yallop est confronté à une abondance de biens… en défense (faut pas rêver) pour le déplacement de San José à Houston où Will Bruin est toujours à la quête de son premier but. Le duel des départs décevants verra Salt Lake recevoir Seattle qui a hâte de réunir le trio Johnson - Martins - Martinez.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 30 mars
14h00 : Toronto - LA Galaxy
15h30 : New York - Philadelphie
16h00 : New England - Dallas
18h00 : Colorado - Portland
20h30 : Kansas City - Montréal
20h30 : Houston - San José
21h00 : Salt Lake - Seattle
22h30 : Chivas USA - Vancouver

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

28 March 11:06 am

Les 530 joueurs actifs actuellement en Major League Soccer sont nés dans 61 pays différents, ce qui fait de la MLS la compétition la plus internationale des cinq « grands » championnats de sports collectifs aux États-Unis et au Canada. Les 6 différentes confédérations continentales y sont représentées.

Sans surprise, les États-Unis arrivent en tête de liste, avec un total de 293 joueurs. Suit le Canada, avec 24, talonné de près par le Brésil (23). Viennent ensuite la Colombie (19), l’Angleterre (15) et la France, en cinquième position, avec 14 joueurs. Le Mexique, la Jamaïque et l’Argentine ont aussi chacun vu naître au moins 10 joueurs actuels de MLS.

Environ 40% des joueurs sont nés à l’extérieur des États-Unis ou du Canada, mais plusieurs parmi eux ont acquis la nationalité d’un de ces deux pays, pour qui ils peuvent donc se produire en équipe nationale. En outre, le nombre de 317 « locaux » constitue un sommet dans l’histoire de la MLS.

Ceux qui croient que la MLS est faite pour les « vieux étrangers » doivent revoir leurs préjugés : leur moyenne d’âge est de 26 ans et demi. Et elle n’est que de 25 ans et 3 mois pour ceux arrivés depuis la fin de la saison dernière. La tendance semble donc davantage à la recherche de jeunes talents prometteurs hors-frontières.

Les données fournies par l’Elias Sports Bureau permettent de constater que la NBA est la deuxième compétition la plus diversifiée, avec des joueurs provenant de 44 nations différentes. 19 pays sont représentés en LNH, pour un total de 24,3% de joueurs ni américains ni canadiens.

Pour voir une carte du monde des joueurs de MLS par lieu de naissance et une liste de ceux nés à l’étranger, rendez-vous ici.

27 March 11:48 am

Quels pays de la Concacaf iront à la Coupe du monde au Brésil l’an prochain ? Impossible à dire actuellement tant les six équipes se tiennent de près dans le dernier tour des éliminatoires.

Les deux favoris s’affrontaient hier au stade Azteca, et il n’y eut pas de but lors de ce Mexique - États-Unis qui a vu les Américains prendre le deuxième point de leur histoire chez leur voisin en match officiel, le premier datant de 1997.

S’ils ont tenu le coup, ils doivent une fière chandelle à leur gardien Brad Guzan, mais aussi à la paire de défenseurs centraux composée de Matt Besler et Omar Gonzalez, les deux derniers Défenseurs de l’année de la MLS. À l’arbitre aussi, ajoutent les Mexicains qui prétendent avoir été privés d’un penalty à deux reprises.

Leader avant les rencontres d’hier soir, le Honduras a été battu 2-0 au Panama où Blas Perez s’est illustré tant par son but que par sa célébration. Du coup, ce sont les Panaméens qui s’emparent de la tête du groupe avec 5 points, devant trois équipes qui en comptent 4 : leurs victimes du jour, les États-Unis et le Costa Rica, vainqueur 2-0 de la Jamaïque, qui ferme la marche avec 2 unités juste derrière le Mexique (3 pts).

Pendant que d’autres joueurs de MLS se produisaient ailleurs sur la planète, le champion en titre, le LA Galaxy, était reçu à la Maison-Blanche et retrouvait Landon Donovan. Par ailleurs, DC United, qui peine déjà offensivement, sera privé de Nick DeLeon pendant six semaines.