blog

Coup Franc

05 August 11:37 am

Eh oui, le classement se resserre encore, c’est possible ! En dehors de New York et Houston, aucun des six premiers de sa conférence n’a gagné lors de ce week-end marqué par le transfert de Clint Dempsey à Seattle.

Seule équipe de haut de tableau à s’imposer, New York réalise la toute bonne opération de la journée en prenant la tête du classement et en « trouvant une unité au sein de l’équipe » alors que Kansas City a encore montré ses difficultés défensives contre un adversaire qui (contre-)attaque en vitesse.

Salt Lake est premier ex-æquo grâce aux arrêts de Rimando qui lui ont permis de prendre un point à Colorado où Castrillon a marqué pour son retour, comme il l’avait promis. Autre beau derby sans vainqueur : celui entre Portland, qui s’habitue à voir ses adversaires faire le mur, et Vancouver, récompensé du travail sur coups de pied arrêtés à l’entraînement. Battu à DC United, Montréal cherche encore dans sa tête et dans son cœur les raisons de sa défaite chez la lanterne rouge.

Il y a désormais dix points entre le premier et le quinzième, un resserrement aussi provoqué par les buteurs : la constance de Magee (Chicago), le retour en forme de Wondolowski (San José) et le réveil de toute l'attaque de Houston ont aidé leur équipe à prendre trois points très précieux. Autre remontée intéressante, celle de Seattle qui pourrait bientôt jouer les premiers rôles et s’est donné les moyens de ses ambitions en attirant Clint Dempsey suite à un transfert hors-norme pour la MLS.

LES RÉSULTATS
Kansas City - New York
DC United - Montréal
Philadelphie - Chicago
Colorado - Salt Lake
Houston - Columbus
San José - Chivas USA
Seattle - Dallas
Portland - Vancouver
New England - Toronto

 
2-3
3-1
1-2
2-2
3-1
2-0
3-0
1-1
0-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

02 August 11:02 am

Coéquipiers mercredi contre l’AS Rome, Aurélien Collin et Thierry Henry seront adversaires ce samedi lors d’une des affiches de la journée, opposant New York à Kansas City (direct NBCSN dont la soirée complète sera consacrée à la MLS). La mission ne sera pas facile pour l’attaquant, dont le club n’a marqué qu’un but lors de ses cinq dernières confrontations contre les Ciel et Marine. Sa tâche sera peut-être facilitée par les absences de Graham Zusi et Jimmy Nielsen.

Autre duel au sommet – au propre comme au figuré – celui opposant Colorado, équipe en forme du moment qui cherche à attirer l’ancien buteur de Toluca Vicente Sánchez, au leader Salt Lake, dont la défense a peiné sur les phases arrêtées ces dernières semaines. Dernier membre du quatuor de tête, Montréal pourrait tirer profit du programme difficile de ses adversaires mais devra pour cela remporter sa première victoire à DC United, actuelle lanterne rouge.

Le moindre faux pas des équipes de tête sera exploité par la horde de poursuivants, emmenée par Portland qui veut retrouver son réalisme offensif face à Vancouver. Un match à voir sur Sportsnet, tout comme le déplacement de Toronto, qui vient d’acquérir l’arrière gauche suisse Jonas Elmer, à New England (aussi retransmis par Univision Deportes).

Deuxième rencontre du week-end sur Univision Deportes, le déplacement de Chivas USA où tous les yeux sont rivés sur le jeune attaquant Erick Torres, à San José. Enfin, vous pourrez voir le premier match de la nouvelle ère de Columbus, qui a un nouveau propriétaire, gratuitement sur MLSsoccer.com : un déplacement à Houston où l’on compte sur Will Bruin pour mettre fin à la disette offensive.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 3 août
18h30 : New York - Kansas City
19h30 : DC United - Montréal
20h00 : Philadelphie - Chicago
20h30 : Colorado - Salt Lake
21h00 : Houston - Columbus
22h00 : San José - Chivas USA
22h30 : Seattle - Dallas
23h00 : Portland - Vancouver
Dimanche 4 août
19h30 : New England - Toronto

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

01 August 12:18 am

L’AS Rome a remporté le Match des étoiles AT&T de la MLS 2013 en s’imposant 1-3 au Sporting Park de Kansas City.

Dès les premiers instants, la vitesse de l’AS Rome a désarçonné son adversaire. À la 4e minute, Kevin Strootman ouvrait la marque après avoir été lancé par Alessandro Florenzi seul face à Raul Fernandez, dans le dos d’une défense de la MLS positionnée très haut (0-1).

À peine 120 secondes plus tard, les Romains inscrivaient un second but suite à un autre ballon derrière la défense, mais il était annulé en raison d’un hors-jeu de Junior Tallo. Francesco Totti a ensuite lancé Florenzi dont le tir un rien trop croisé a manqué le cadre.

La suite de la première mi-temps a été plus équilibrée entre deux équipes dont l’entrejeu était composé de joueurs souhaitant garder le ballon pour le faire circuler, mais les Italiens avaient l’avantage de posséder plus d’automatismes. Sans obtenir d’occasion réelle, les joueurs de MLS ont quand même créé quelques situations chaudes dans le rectangle de Morgan De Sanctis. De son côté, Fernandez a dû arrêter en deux temps une reprise de Tallo sur un centre de Totti.

La deuxième mi-temps a commencé sur les mêmes bases que la première. On rejouait depuis à peine une minute qu’une construction romaine sur la gauche était ponctuée d’un centre de Federico Balzaretti que Florenzi, oublié, reprenait facilement pour faire 0-2.

Malgré les nombreux changements apportés par Peter Vermes à la pause, l’équipe représentant la MLS a ensuite pris l’ascendant. Elle a hérité de sa meilleure possibilité quand Landon Donvan s’est présenté seul face à Bogdan Lobont qui a repoussé son tir d’une superbe parade. Quelques instants plus tard, une volée de Mike Magee arrivait droit sur le portier visiteur.

Mais c’est l’AS Rome qui a trouvé le chemin des filets suite à un beau mouvement dans les petites espaces qui a transité par Balzaretti, Michael Bradley et Strootman avant d’arriver à Tallo dont la reprise ne laissait aucune chance à Nick Rimando (0-3).

Les représentants de la MLS ont encore été menaçants à quelques reprises et ont réussi à sauver l’honneur dans les arrêts de jeu quand un coup franc de Camilo Sanvezzo trouvait la tête d’Omar Gonzalez pour fixer les chiffres à 1-3.

Le résultat n’a pas empêché les 21 175 spectateurs présents au stade de passer une excellente soirée et d’apprécier autant leurs favoris que l’AS Rome, qui avait pris ce rendez-vous très au sérieux.

31 July 12:26 pm

Peu importe la météo, la soirée sera étoilée au Sporting Park de Kansas City où les vedettes de la MLS se mesureront à l’AS Rome sur le coup de 21h00 (HE), un duel retransmis en direct sur RDS, TSN, ESPN2 et UniMas.

Comme de coutume avant un telle rencontre, ce sont davantage les histoires qui l’entourent que l’enjeu sportif qui font les manchettes. Ainsi, on évoque la rivalité d’un soir entre les amis d’enfance Will Johnson et Michael Bradley, alors que Landon Donovan laisse planer l’incertitude autour de son avenir professionnel. L’enfant du pays Matt Besler parle avec amour de son Sporting, où il aimerait passer toute sa carrière, et de l’honneur de jouer dans sa ville non seulement avec son club mais aussi l’équipe nationale et, désormais, les meilleurs joueurs de la compétition.

Son coéquipier français Aurélien Collin, qui a déjà reçu l’assurance de disputer les 90 minutes, a pu présenter sa collection de mode à la planète entière lors d’un défilé qui a été une des nombreuses attractions de la journée d’hier avec, entre autres, un concert, un tour en voiture Nascar et, bien sûr, les entraînements.

Car ne croyez pas pour autant que les protagonistes ne prennent pas la rencontre au sérieux ! L’AS Rome voudra étaler ses progrès depuis l’arrivée de Rudi Garcia qui y met en place un style offensif, alors que la sélection de Peter Vermes aura comme première lourde tâche d’empêcher Francesco Totti d’exprimer son talent.

30 July 11:50 am

L’émission Coup Franc de la semaine (à écouter ici) a un menu très éclectique : parité, joueurs désignés, semelles, recrutement, Gold Cup ou encore Match des étoiles sont au programme.

  • Cinq points d’écart entre le premier et le dixième, dix entre le premier et le quatorzième : le classement est on ne peut plus serré. La chute de Dallas, la remontée de Colorado ou l’étonnante régularité de Philadelphie en sont de bons exemples. Pour jouer les premiers rôles, faut-il être « tiré » par des joueurs désignés, ou le niveau d’une équipe est-il déterminé par celui de ses éléments les plus faibles ?
  • Il y a eu quelques duels très rudes ces dernières semaines en MLS, par exemple Wingert (Salt Lake) contre Kansas City la semaine dernière ou Thomas (Colorado) contre le LA Galaxy cette semaine. Que faire pour calmer les esprits ? Devra-t-on attendre des incidents tels Mullan - Zakuani ou Witsel - Wasilewski pour sévir ?
  • On commente l’embauche d’Hernan Bernardello et Adrian Lopez à Montréal : leur apport potentiel dans l’équipe cette saison, les plans à long terme qu’ils constituent, leur intérêt à venir en MLS.
  • Retour sur la Gold Cup remportée par les États-Unis, les espoirs que cela donne aux Américains en vue de la Coupe du monde et le bon niveau de la compétition malgré les nombreuses vedettes absentes et ce, entre autres grâce aux joueurs de MLS.
  • Sans oublier un petit détour par le Match des étoiles et les ajouts de Donovan et McInerney à la sélection, ou encore la devinette de Frédéric Lord sur les champions du monde en MLS.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com), sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

29 July 10:24 am

Cinq points d’écart entre le premier et le dixième, dix entre le premier et le quatorzième : le bilan de la dernière journée, c’est qu’à l’approche des deux-tiers de la compétition, le classement général est on ne peut plus serré !

Les défaites des deux équipes de tête ont évidemment contribué à ce regroupement en tête. Malgré un triplé de Saborio, Salt Lake s’est incliné à 4-3 New York à l’issue d’un match complètement fou dont Dax McCarty a scellé le sort dans les arrêts de jeu. L’autre sommet de la journée s’est aussi décidé dans les derniers instants : contre Kansas City auteur d’une solide prestation défensive, tout comme son hôte de la soirée, Montréal a été récompensé de sa patience grâce au jeune Blake Smith. Ces quatre équipes occupent les quatre premières places, mais leur avance est ténue.

Derrière, on assiste à certaines belles remontées. Notamment de Colorado, l’équipe en forme du moment, qui l’a prouvé en appliquant en match son travail à l’entraînement sur les phases arrêtées, ce qui lui a valu de battre le LA Galaxy en lui donnant une leçon physique. Attention aussi à Philadelphie, à qui les remplaçants ont offert trois points à Vancouver, certes rapidement réduit à dix.

Portland a raté l’occasion de réaliser une bonne affaire en s’inclinant à San José (où Lenhart a célébré en improvisant une danse bizarre) mais Caleb Porter s’est bien gardé d’accabler l’arbitre, ses joueurs ou la terre entière. Loin derrière tout ce beau monde, il ne faut pas exclure Seattle, qui a remporté sa première victoire de l’année après avoir encaissé le but d’ouverture, d’une belle remontée, ni Chicago, qui a pris un bon point à Houston, d’une course à une place en phase finale.

Alors que le championnat nous offrait spectacle et suspense, les supporters américains se sont surtout enthousiasmés pour la victoire de leur équipe nationale 1-0 contre le Panama lors de la finale de la Gold Cup.

LES RÉSULTATS
Toronto - Columbus
Colorado - LA Galaxy
Montréal - Kansas City
Vancouver - Philadelphie
DC United - New England
New York - Salt Lake
Houston - Chicago
San José - Portland
Seattle - Chivas USA

 
2-1
2-0
1-0
0-1
1-2
4-3
1-1
2-1
2-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

26 July 12:17 pm

Entre la finale de la Gold Cup et une grosse journée de championnat, dont six rencontres seront retransmises à l’antenne des diffuseurs nationaux officiels de la MLS, vous aurez encore du soccer plein les yeux ce week-end !

Salt Lake peut s’attendre à une chaude réception à New York. Non seulement parce qu’il est leader, mais aussi parce que ses anciens joueurs Olave, Espindola et Steele l’attendront de pied ferme et connaissent ses moindres secrets. Un handicap de plus pour des visiteurs toujours privés de leurs internationaux américains mais qui retrouvent Saborio qui n’a joué que deux fois pour eux depuis le 20 avril !

Autre duel alléchant : la visite de Kansas City, qui évoluera sans Aurélien Collin ni Matt Belser pour la première fois depuis 94 rencontres, à Montréal où on sait que Marco Di Vaio retrouvera le terrain mais pas s’il sera seul devant ou non. Un match à suivre sur RDS et TSN2.

Comme à New York, les retrouvailles seront de mises ce week-end. Ainsi, Pablo Mastroeni retrouvera son ancien club mais aussi sa famille lors du déplacement du LA Galaxy à Colorado (direct ESPN2). Brad Knighton retournera en tant que gardien titulaire de Vancouver à Philadelphie où il n’a pas vraiment reçu sa chance mais a laissé de bons souvenirs. La rencontre sera retransmise sur Univision Deportes, tout comme celle entre Seattle, en quête de stabilité dans l’axe de l’entrejeu, et Chivas USA, où un psy pourrait rejoindre l'encadrement.

Notons encore au programme le duel Toronto - Columbus retransmis à la fois sur TSN et gratuitement sur MLSsoccer.com, le match entre Houston et Chicago où Chris Rolfe doit se préparer à un nouveau rôle suite à l’arrive du joueur désigné Juan Luis Anangonó (direct NBCSN) ainsi que la visite de Portland, abonné aux partages à l’extérieur, à San José.

En plus de tout cela, la finale de la Gold Cup se jouera dimanche entre les États-Unis et le Panama à partir de 16h00 (HE). N’en manquez rien grâce à la couverture exhaustive offerte par MLSsoccer.com.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 27 juillet
14h00 : Toronto - Columbus
19h00 : Colorado - LA Galaxy
19h00 : Montréal - Kansas City
19h00 : Vancouver - Philadelphie
19h00 : New England - DC United
19h00 : New York - Salt Lake
21h00 : Houston - Chicago
22h30 : San José - Portland
Dimanche 28 juillet
23h00 : Seattle - Chivas USA

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

25 July 11:58 am

La finale de la Gold Cup 2013 opposera les États-Unis au Panama, affiche identique à celle de 2005. À l’époque, il avait fallu recourir aux tirs au but pour départager les deux équipes (les Américains s’étaient imposés).

Invité surprise de cette apothéose, le Panama a battu le Mexique pour la deuxième fois du tournoi sur le même score, 2-1. Devant la plus grande foule de l’histoire pour un match de Gold Cup joué aux États-Unis, le joueur de Dallas Blas Perez a ouvert la marque, mais l’égalisation mexicaine est tombée rapidement grâce à Montes. À l’heure de jeu, Roman Torres a offert le but de la victoire à ses couleurs. Brillant depuis le début de la compétition, l’attaquant Gabriel Torres pourrait devenir le premier joueur désigné des Colorado Rapids.

Les États-Unis ont disposé du Honduras plus facilement que prévu, et ce grâce à un Landon Donovan en toute grande forme. Auteur de deux buts et d’une passe décisive, il a permis aux siens d’avoir deux buts d’avance avant la demi-heure et a marqué 60 secondes à peine après la réduction du score hondurienne en début de deuxième mi-temps. La fin de rencontre a cependant été houleuse, avec l’exclusion de Jürgen Klinsmann qui pourrait ne pas être sur le banc pour la finale.

Grande nouvelle à Washington ce jeudi matin : DC United aura enfin son propre stade ! Situé dans le quartier baptisé Buzzard Point, près de là où se rejoignent les deux rivières qui bordent la ville, il doit être prêt pour le début de la saison 2016 et coûter 300 millions de dollars américains.

24 July 11:55 am

Si vous avez suivi la Gold Cup 2013 d’un œil distrait, c’est le moment de vous y intéresser de plus près ce soir, à l’occasion des demi-finales de la compétition.

Impressionnants depuis le début du tournoi, notamment grâce aux 16 buts qu’ils ont inscrits en 4 sorties, les États-Unis partent favoris face au Honduras (19h00 HE). À l’image d’Eddie Johnson, ils ont toujours faim, mais savent que cette fois, l’adversaire sera coriace et prêt à leur faire payer la moindre erreur. Pour arriver à ses fins, l’entraîneur du Honduras Luis Fernando Suárez a un modèle qui peut en surprendre plus d’un : Raymond Domenech !

L’autre demi-finale opposera le Mexique au Panama (22h00 HE). Le double tenant du titre aurait clairement les faveurs des pronostics… s’il n’avait pas été battu par son adversaire du jour en tout début de compétition. Depuis lors, Jose de la Torre a effectué quelques aménagements au sein de son équipe, mais les Panaméens croient dur comme fer qu’ils peuvent atteindre la finale du tournoi pour la deuxième fois de leur histoire.

En MLS, la journée de mardi a été riche en signatures. Deux joueurs désignés sont arrivés : l’attaquant équatorien Juan Luis Anangono à Chicago et le médian défensif argentin Hernán Bernardello à Montréal. Pendant ce temps, le contrat de Peter Vermes à Kansas City était prolongé jusqu’au terme de la saison 2017.

23 July 12:50 pm

Trois chocs entre équipes de haut de tableau avaient lieu lors de la dernière journée, et ils constituent le sommaire de l’émission de la semaine (à écouter ici).

Salt Lake - Kansas City s’est soldé par une victoire des visiteurs à l’issue d’un match particulièrement physique. S’agit-il des deux meilleures équipes de MLS en ce moment ? On parle arbitrage, avec les doléances de Jason Kreis, mais aussi les critiques générales des entraîneurs et supporters envers les officiels, et l’influence sur le jeu qu’a la façon de diriger un match.

Montréal - Dallas s’est terminé sans but. On revient sur les progrès montrés par les Québécois, leur passage au 4-3-3 mais aussi les manquements qui les ont empêchés de remporter ce match. On se demande à quel point ils sont dépendants de Marco Di Vaio et quel apport aurait le recrutement d’Hernán Bernardello. On parle aussi des Texans qui, privés de nombreux joueurs, n’ont rien montré offensivement malgré un duo d’attaque Cooper - Hassli.

LA Galaxy - Vancouver a vu une victoire étriquée du tenant du titre. On s’attarde sur l’apport des jeunes Zardes et Villarreal aux Californiens ainsi que sur le but égalisateur dans lequel ils ont été impliqués et qui, dans un premier temps, n’avait pas été accordé.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com), sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).