Finals Scoreboard

Recap
Sun. Dec 7th at 3:00pm EST · ESPN · UniMas · UDN · TSN1 · RDS2
2 · 1
Final

blog

matthias van halst

15 June 10:32 am

Après trois semaines de trêve quasi générale, le championnat reprend ses droits avec quelques nouveautés au programme.

La principale d’entre elles sera à Montréal, dont le stade Saputo rénové sera inauguré pour la venue de Seattle (direct RDS / TSN2). Les joueurs de l’Impact ont hâte de s’y produire et l’équipe d’Extratime Radio s’y est déjà déplacée pour enregistrer une émission spéciale. Vaincre Seattle ne sera pas simple, et pour l’aspect sportif de la rencontre, je vous conseille cette excellente analyse.

Deux équipes ont changé d’entraîneur récemment : Philadelphie, où John Hackworth prend ses distances avec son prédécesseur, accueille DC United devant les caméras de Galavision, et Toronto, qui abandonne le 4-3-3 cher à Aron Winter, se déplace à Kansas City.

Le derby texan, diffusé par ESPN2 et ESPN Deportes, vaudra aussi le coup d’œil : Houston entend conserver sa suprématie sur Dallas, où la polyvalence de Jacobson a rapporté beaucoup de points.

Salt Lake retrouve une défense en forme pour son déplacement à Chivas USA, alors que dimanche à Chicago et sur NBC Sports Network, on surveillera le déplacement de New York dont de nombreux titulaires reviennent de leurs obligations internationales.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 16 juin
19h00 : Vancouver - Colorado
19h00 : Philadelphie - DC United
19h30 : New England - Columbus
19h30 : Montréal - Seattle
19h30 : Houston - Dallas
20h30 : Kansas City - Toronto
22h30 : Chivas USA - Salt Lake
Dimanche 17 juin
17h00 : Chicago - New York
19h00 : LA Galaxy - Portland

Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs ou LiveSport.tv

14 June 9:05 am

Comme beaucoup d’entre vous certainement, j’ai les yeux rivés sur l’Euro depuis une semaine et aujourd’hui, je sors du sujet MLS pour partager avec vous deux trouvailles concernant l’équipe des Pays-Bas.

La première charmera tous les parents… et les inspirera peut-être. Ce bambin de deux ans connaît les noms de tous les joueurs de l’équipe ! Si votre enfant sait faire pareil avec votre club de MLS, envoyez-moi la vidéo.

La seconde… je vous laisse la commenter. Trois chanteurs très connus aux Pays-Bas ont revu et corrigé La Danse des canards pour encourager leurs joueurs, qui font partie du clip !

13 June 10:31 am

Le Canada a commencé le troisième tour des éliminatoires de la Coupe du monde avec un 4/6. Bien ? Certes… Suffisant ? Pas si sûr.

Ce mardi, le Honduras était prenable, mais ça a fini 0-0. Chez soi, contre un concurrent direct, il faut gagner. Je me prenais presque la tête à deux mains en écoutant les commentateurs du direct télévisé expliquer à quel point les rencontres à l’extérieur sont difficiles en Concacaf… en parlant des autres, pas d’un voyage à Toronto.

Au Canada, on se montre vite content de soi. Alors, quand je vois Olivier Occean et Kevin McKenna clairement insatisfaits, je me dis qu’il en faut plus comme eux, avec cette mentalité de vainqueur. La réaction plus mitigée de Dwayne De Rosario est due à une question orientée…

C’est vrai que c’est un meilleur départ que lors des qualifs précédentes. Maintenant, il faut confirmer contre Cuba, éviter la défaite au Honduras et faire mieux que lui dans le double affrontement contre le Panama (ou espérer que ce dernier, auteur d’un sans-faute, s’effondre).

Dans les autres groupes, le Mexique et les États-Unis ont souffert. Le premier s’est imposé de justesse au Salvador, alors que le Guatemala a contraint les Américains au nul.

12 June 1:14 pm

Le Canada a un bon coup à jouer ce soir contre le Honduras : en cas de victoire, il reléguera son adversaire à six points après deux des six rencontres du troisième tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2014.

Mais le Honduras est la bête noire du Canada. Les deux équipes sont habituées à se frotter dans la route pour le Mondial. En 2004, à Edmonton, le Honduras avait arraché un point dans la controverse, suite à un but d’Olivier Occean injustement annulé. En 2008, on jouait à Montréal mais on se serait cru en Amérique centrale lors d’une victoire 1-2 des visiteurs.

Le Honduras s’était ensuite qualifié pour la Coupe du monde. Si l’équipe est en reconstruction après les retraites internationales de Pavon, Turcios et Guevara, elle est emmenée par Bernardez, Palacios et Suazo, qui ne sont pas non plus les premiers venus.

La partie est donc loin d’être gagnée. En visionnant la défaite du Honduras 0-2 contre le Panama, Stephen Hart a vu une équipe jouant bien mais ne concrétisant pas ses occasions. La bête est donc blessée et sera d’autant plus dangereuse. 

11 June 10:52 am

Un deuxième joueur désigné rejoindra-t-il bientôt Marco Di Vaio à Montréal ? Une pluie de noms, souvent très célèbres, peuplent en tout cas les médias, le web et les réseaux sociaux.

Le club suit la piste Clarence Seedorf : Nick De Santis a déclaré qu’ils avaient parlé argent mais qu’aucune offre concrète n’avait été soumise. Le Néerlandais est aussi sérieusement convoité par Botafogo et Tottenham. En Allemagne, on reparle des diverses options en MLS de Michael Ballack, citant Montréal comme premier choix. Andrei Shevchenko aurait de son côté refusé une offre de l'Impact.

À moins que tout ce monde ne soit coiffé par un gardien ? Donovan Ricketts s’est blessé et le gardien de Saint-Étienne,  Jérémie Janot, est à Montréal en ce moment. Une visite à son ami Youssef Dahha, entraîneur des gardiens chez les jeunes de l’Impact. Mais Janot semble prendre la direction de Lens. Et pendant que le club refroidissait la piste Del Piero, certains voyaient Nick De Santis et Alessandro Nesta se promener au centre-ville.

Mais la véritable vedette québécoise des derniers jours, c’est Olivier Occean, qui a marqué le but de la victoire du Canada 0-1 à Cuba : trois points précieux avant de recevoir le Honduras, en quête de revanche après sa défaite 0-2 face au Panama. 

08 June 10:49 am

Le troisième tour des éliminatoires de la Coupe du monde dans la zone Concacaf commence ce vendredi. Le Canada se déplace à Cuba (14h00) avec un seul objectif en tête : la victoire.

Il s’agit du déplacement théoriquement le plus facile pour les Canadiens… d’où l’obligation de gagner. D’autant que dans la Concacaf, les rencontres à l’extérieur sont rarement une partie de plaisir. « C’est probablement le pire terrain sur lequel j’ai joué », a déclaré Kevin McKenna après le premier entraînement sur place (video). Et pour ne rien arranger, le match est programmé en pleine chaleur de l’après-midi.

Mais à l’image de Dwayne De Rosarion, le Canada n’a qu’une seule préoccupation : les trois points. Il faudra pour cela battre un adversaire mystérieux. Et quand Stephen Hart a voulu les visionner en Jamaïque… Cuba avait emmené son équipe espoirs ! L’essentiel de la préparation de l’équipe a eu lieu au Brésil, contre des adversaires de divisions inférieures ou des équipes de jeunes. Les Cubains sont des passionnés de soccer, comme le confirme le joueur de Montréal Eduardo Sebrango, et espèrent terminer parmi les deux premiers de leur groupe et ainsi passer au tour suivant.

L’autre match du groupe C opposera le Honduras au Panama. Pour leur premier match officiel sous Jürgen Klinsmann, les États-Unis ne devraient éprouver aucune peine face à Antigua-et-Barbuda, pas plus que le Mexique contre le Guyana. Costa Rica - Salvador et Jamaïque - Guatemala complètent le programme.

07 June 1:46 pm

Eh bien voilà, je préparais tranquillement un texte intitulé « Peter Byers défie l’Amérique » pour vous présenter les éliminatoires de la Concacaf dans les autres groupes que celui du Canada, quand le Toronto FC a encore frappé.

Aron Winter est la victime de cette nouvelle poussée de renvoyite aiguë : le Néerlandais cède sa place à Paul Mariner, qui devient le septième entraîneur d’un club qui joue en MLS depuis à peine plus de 5 ans. Nommé en janvier 2011, Winter détient pourtant un record de la longévité à la tête du TFC.

Il était venu pour construire, prônait un système de jeu chatoyant et a lancé plusieurs jeunes comme Morgan ou Henry, promis à un bel avenir. Winter a hissé l’équipe en demi-finale de la Ligue des champions, a remporté deux fois la Coupe du Canada, mais ce n’était pas suffisant. Ses dirigeants lui font payer les résultats désastreux de l’équipe en MLS… juste au moment où elle commence à prendre des points et de la confiance.

Et maintenant ? Mariner dit qu’il suffit de « quelques ajustements mineurs »… demandant « beaucoup de travail ». Comme le dit une chanson pour enfants : Trois pas en avant, trois pas en arrière, trois pas sur le côté, trois pas de l’autre côté…

06 June 10:33 am

Maintenant que le match du centenaire contre les États-Unis est passé, le Canada se concentre sur le troisième tour des éliminatoires de la Coupe du monde dans la zone Concacaf, avec deux échéances aussi importantes que proches, ce vendredi à Cuba et mardi contre le Honduras.

Une seule rencontre de préparation contre un autre pays, solide et prestigieux, certes, mais dont le style ne correspond pas vraiment au jeu latino-américain des prochains adversaires : est-ce suffisant ? Heureusement, le Canada disputera son premier match à Cuba, équipe en théorie la plus faible du groupe et qui n’a plus joué depuis le mois de février. Mais tout droit à l’erreur est interdit sous peine de déjà compromettre la qualification.

L’attaquant Tosaint Ricketts ne s’attend pas à un déplacement facile. « Nous sommes préparés à une ambiance chaude : jouer à deux heures de l’après-midi, dans un environnement hostile. Les cubains sont de grands passionnés de football. Mais nous sommes pour la plupart des professionnels jouant dans des pays où nous effectuons des déplacements dans des stades hostiles. Nous devrons respecter la stratégie établie et rester concentrer sur notre match pour obtenir un bon résultat. » Le groupe s’y prépare dans la bonne humeur.

Ensuite, il faudra se mesure au Honduras, véritable bête noire du Canada, qui s’est préparé de la meilleure des manières en s’imposant de manière impressionnante 0-3 au Salvador (vidéo).

La journée d’hier a été marquée par le tirage au sort de la Ligue des champions et l’élimination de New York ainsi que du Cal FC en Coupe des États-Unis.

05 June 10:09 am

Régulièrement, je me réjouis de voir des joueurs de l’Impact montrer leurs efforts pour apprendre le français - sur Twitter, notamment. En revanche, j’ai abandonné l’idée de suivre en français les activités de l’Association canadienne de soccer.

L’ACS n’est pas amie avec la langue de Molière. On en eut une nouvelle preuve avant Canada - États-Unis. L’hymne national, Ô Canada, fut chanté entièrement en anglais (quelle idée de le chanter, alors que presque partout ailleurs, on passe la version instrumentale). On ne nous a même pas offert de réaction en français du Québécois Samuel Piette, pour ses débuts en équipe nationale à 17 ans (bravo à lui, en passant).

Un compte Twitter en français quasiment à l’abandon depuis fin mars, des communiqués trop souvent mal traduits ou écrits dans une langue approximative, un site Internet (en réfection, certes, mais ce n’est pas le meilleur moment) qui nous renvoie sur des textes en anglais même si on s’évertue à cliquer sur « français » : c’est indigne d’une organisation de cette envergure dont les employés ne rechignent pourtant pas sur les efforts.

En même temps, comment lui reprocher de délaisser le français alors que les médias francophones n’accordent pas à l’équipe nationale l’attention qu’elle mérite ? Pas une chaîne n’a daigné présenter en français le match du centenaire de la fédération sportive qui compte le plus d’affiliés au pays, dans la discipline la plus populaire au monde…

Dans un tout autre ordre d’idées, les huitièmes de finale de la Coupe des États-Unis se joueront ce soir. De nouvelles surprises à l’horizon ? C’est à suivre sur mlssoccer.com.

04 June 10:35 am

Dans son unique match de préparation avant la reprise des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, le Canada a fait match nul 0-0 avec les États-Unis. Un bon résultat dans l’absolu, mais il faut éviter de tomber dans l’enthousiasme démesuré.

S’il y avait une bonne discipline défensive, la construction du jeu était souvent déficiente, reposant davantage sur des inspirations individuelles que sur un collectif bien huilé. Le Canada a dominé la deuxième mi-temps, contre des Américains fatigués, et a même marqué un but annulé. Je rejoins toutefois davantage l’avis du capitaine des États-Unis, Carlos Bocanegra, qui n’a pas vu un grand match, que celui de Dwayne De Rosario, très heureux du travail accompli.

La rencontre a été précédée de diverses cérémonies soulignant le centenaire de l’Association canadienne de soccer. Sur la photo d’équipe, les joueurs canadiens (qui portaient un équipement rétro spécialement conçu pour l’occasion) avaient pris avec eux un maillot floqué du numéro 11 de Josh Simpson, leur coéquipier qui s’est cassé la jambe il y a une dizaine de jours.

Malgré le duel Canada - États-Unis, la MLS ne faisait pas complètement relâche ce week-end, et New England y a battu Chicago 2-0.