blog

matthias van halst

19 April 11:18 am

Hier soir, mon cœur a balancé. J’ai finalement choisi de regarder Vancouver – Kansas City plutôt que la finale aller de la Ligue des champions, remportée 2-0 par Monterrey contre Santos Laguna. Il n’empêche, regardez le résumé de la rencontre, vous verrez que Monterrey s’est créé les meilleures occasions et le superbe deuxième but de Suazo.

Pendant ce temps, en Colombie-Britannique, Kansas City s'imposait 1-3 pour remporter son septième succès d’affilée. Cette équipe me fait penser à l’Allemagne du tournant des années 1980/90. Pour paraphraser Gary Lineker, cette saison, un match de MLS, ce sont 22 types qui courent derrière un ballon, et à la fin, c’est Kansas City qui gagne…

Plus tôt dans la soirée, Montréal repartait de DC United avec son premier point en déplacement (1-1), un résultat qui frustre les uns et déçoit les autres.

Pour terminer, deux questions. Raúl a annoncé qu’il ne jouerait plus en Europe dès cet été : le voyez-vous en Asie ou en MLS ? Et que pensez-vous de la suspension de trois rencontres infligées à Rafa Marquez qui, en tentant de jouer au rugby (voir vidéo ci-dessous), a fracturé la clavicule de Shea Salinas ?

18 April 12:07 pm

Ce mercredi offrira une nouvelle grande soirée de soccer avec deux matchs de Major League Soccer mais aussi la finale aller de la Ligue des champions.

Le duel 100% mexicain opposera Monterrey, tenant du titre, à un club que plusieurs supporters de clubs de MLS connaissent bien, Santos Laguna. Respectivement quatrième et deuxième du championnat du Mexique, où ils ont perdu leur dernier match, ils s’y sont neutralisés (1-1) le 18 février dernier à Torréon.

Monterrey voudra rejoindre Cruz Azul et Pachuca en devenant le troisième club de l’histoire à conserver son titre de champion de la Concacaf. Santos Laguna tentera de remporter la couronne continentale pour la première fois, et de soulever un trophée, chose qu’il tente sans succès depuis 2008. Et vous, qui supporterez vous lors de cette finale ?

En prélude à ce duel de prestige, vous pourrez assister à un intéressant DC United – Montréal : les Québécois veulent prendre à tout prix au moins un point à Washington où les menaces se nomment De Rosario, De Leon mais aussi Pontius.

Plus tard dans la soirée, Kansas City visera une septième victoire consécutive, à Vancouver où Sébastien Le Toux ne s’inquiète pas de la baisse de rendement offensif constatée ces dernières semaines. Un déplacement difficile pour le leader qui compte sur les leçons apprises l’an dernier pour éviter toute mauvaise surprise.

LIGUE DES CHAMPIONS
22h00 : Monterrey (Mex) - Santos Laguna (Nex)

MLS
19h30 : DC United - Montréal
22h00 : Vancouver - Kansas City

Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Horaire télé des matchs de Ligue des champions et de  MLS

17 April 11:49 am

Contrairement à il y a deux semaines où, hormis les trois sur penalty, aucun but n’avait été inscrit sur phase arrêtée, lors de la dernière journée, les filets ont tremblé pas moins de 10 fois suite à de telles actions, et ont complètement décidé du sort de cinq rencontres, dont quatre se sont terminées sur le score de 1-0.

Philadelphie, qui ne marque que comme ça depuis le début de la saison (ses deux seuls buts venaient d’un coup franc et d’un corner) a remporté sa première victoire de l’année grâce à un penalty.

Mais ce sont surtout les coups de coin qui ont pesé lourd ce samedi : celui tiré par Graham Zusi sur la tête d’Aurélien Collin a permis à Kansas City de remporter le sommet contre Salt Lake. Zach Scott a repris de la tête un corner d’Alex Caskey pour Seattle contre Colorado. Et celui déposé sur la tête d’Oswaldo Minda par Miller Bolaños a enfoncé le clou pour Toronto face à Chivas USA.

À Dallas, ce fut carton plein avec trois buts sur phase arrêtée : Montréal avait ouvert la marque sur penalty, mais les Texans ont remporté la victoire suite à un coup franc prolongé par Perez au fond des filets puis une rentrée de touche victorieusement exploitée par Brek Shea.

16 April 12:04 pm

Les semaines se suivent et se ressemblent pour Kansas City, qui a encore gagné. Aurélien Collin a inscrit de la tête le but de la victoire contre Salt Lake, dans un sommet très défensif. Sur les neuf buts marqués par le leader, cinq l’ont été de la tête : 2012 vole haut pour le Sporting !

L’autre match très attendu de ce samedi a aussi tenu ses promesses, avec un 2-2 entre New York et San José. L’armada offensive locale a eu raison de la solide défense californienne mais Thierry Henry a reconnu qu’en deuxième mi-temps, les siens n’ont pas touché au ballon !

Seattle a retrouvé le chemin des filets et de la victoire : le but de Zach Scott contre Colorado, attendu depuis 306 minutes, permet aux hommes de Sigi Schmid de remonter au classement.

En queue de peloton, la solidité défensive retrouvée de Philadelphie combinée à un but de Gomez a permis à l’Union de remporter sa première victoire cette saison. Battu par Chivas USA, plus à l’aise loin de ses bases, Toronto reste calé avec zéro point.

Menant à Dallas grâce à Bernardo Corradi, qui a dédié son but à son ancien coéquipier Piermario Morosini, Montréal a raté le coche en s’inclinant en fin de match face à un adversaire peu convaincant. Le LA Galaxy a enfin renoué avec la victoire, battant Portland dans un duel des mal classés.

LES RÉSULTATS
Philadelphie - Columbus
New England - DC United
Seattle - Colorado
Toronto - Chivas USA
New York - San José
Dallas - Montréal
Kansas City - Salt Lake
LA Galaxy - Portland
Chicago - Houston

1-0
1-2
1-0
0-1
2-2
2-1
1-0
3-1
1-1
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

13 April 12:03 pm

Sans manque de considération pour les autres, deux rencontres attireront toute l’attention ce week-end : Kansas City – Salt Lake et New York – San José.

L’autoritaire leader va recevoir un de ses dauphins actuels qui compte lui ravir ses premiers points pour un duel entre formations qui aiment jouer haut et faire le jeu. Salt Lake a tout intérêt à se méfier car il a encaissé ses quatre buts cette saison sur attaque posée. Jason Kreis a d’ailleurs décidé de revoir ses plans tactiques avant ce déplacement périlleux. Pour son homologue Peter Vermes, la clef d’une sixième victoire consécutive sera d’avoir le dessus sur les deuxièmes ballons.

Pour vous mettre dans le bain, lisez le comparatif secteur par secteur (en anglais) effectué par Simon Borg.

Le choc de la Red Bull Arena sera celui des buteurs. Chris Wondolowski, qui porte à lui seul l’attaque californienne, se sent prêt à concurrencer le duo Henry – Cooper. Il voudra aussi profiter d’une défense new yorkaise affaiblie par la blessure de Conde.

Pour vous mettre en appétit, vous pourrez regarder Philadelphie en quête de sa première victoire, contre Columbus samedi en début d’après-midi sur NBC Sports Network. Et pour digérer le tout, il y aura dimanche sur Galavision le duel entre les deux équipes qui ont le moins joué cette saison, Chicago et Houston.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 14 avril
15h30 : Philadelphie - Columbus
16h00 : New England - DC United
16h00 : Seattle - Colorado
16h30 : Toronto - Chivas USA
19h00 : New York - San José
20h30 : Dallas - Montréal
20h30 : Kansas City - Salt Lake
22h30 : LA Galaxy - Portland
Dimanche 15 avril
19h00 : Chicago - Houston

Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs ou LiveSport.tv

12 April 2:25 pm

Avec sept points sur quinze (pris lors de ses trois rencontres à domicile), on ne peut pas dire que Dallas a raté son début de saison. Pourtant, trois joueurs dont on attendait une importante contribution sont restés muets jusqu’à présent.

De retour d’une saison blanche, le joueur désigné David Ferreira est à nouveau blessé. Quant au duo composé de Brek Shea et Andrew Jacobson - respectivement meilleur buteur et meilleur donneur de passes décisives du club en 2011 - il n’a été impliqué dans aucun but.

Shea, troisième au palmarès du Joueur de l’année 2011, a été absent durant la campagne américaine ratée des éliminatoires des JO 2012. Mais le milieu gauche s’est réveillé lors du dernier quart d’heure contre New England.

Le cas Jacobson est plus compliqué : délaissé l’an dernier après un début de campagne pourtant tonitruant, il n’a encore manqué aucune minute de jeu cette saison, ce qui n’empêche pas son entraîneur de déplorer son manque de régularité. Cet ancien joueur de Lorient, à la fois technique (il a participé à la Coupe du monde de futsal 2008) et athlétique, a été mis à plusieurs sauces depuis le début de l’année.

Shea et Jacobson comptent rapidement à nouveau se faire remarquer par autre chose que leur coupe de cheveux, et prêter main forte à Blas Pérez, principale force offensive de Dallas cette saison, et Jackson, que le club vient de rappeler de Cruzeiro.

11 April 12:06 pm

Si vous souhaitez voir toutes les vedettes de MLS réunies sur le même terrain, vous en aurez l’occasion le 25 juillet prochain à Philadelphie, à l’occasion du « All-Star game » de la MLS (appelé « Match des étoiles » au Québec).

Les meilleurs joueurs de la compétition seront réunis dans une équipe dirigée par Peter Nowak, l’entraîneur de Philadelphie, et affronteront Chelsea. C’est la deuxième fois que les Londoniens participent à cet événement. La première fois, en 2006, ils avaient été battus 1-0 sur un but de Dwayne De Rosario. Fait amusant, cette année-là Peter Nowak (alors entraîneur de DC United) dirigeait aussi la formation représentant la MLS.

Bien entendu, il n’y aura pas de place pour tout le monde dans l’équipe. Quels sont les joueurs que vous souhaiteriez voir sélectionnés par Peter Nowak ? Ceux de votre club préféré ? Ceux que vous n’avez jamais l’occasion de voir au stade ?

Et si un joueur de Chelsea ne prenait pas l’avion du retour pour se joindre à votre équipe favorite en tant que joueur désigné, qui voudriez-vous que ce soit ?

10 April 11:27 am

Il a fallu attendre le cinquième match pour voir Vancouver encaisser ses premiers buts de la saison. San José s’en est chargé en trompant Joe Cannon trois fois en 10 minutes.

La saison dernière, Vancouver avait un côté faible : le droit, d’où il avait encaissé 35% de ses buts. L’arrivée de Lee Young-Pyo remédie au problème, mais la brèche s’est rouverte en Californie, puisque c’est de là que sont venues les trois réalisations locales.

Sur les deux premières, l’arrière gauche de San José, Ramiro Corrales, a un rôle prépondérant : il offre l’égalisation à Chris Wondolwoski sur une lumineuse rentrée de touche avant de centrer au premier poteau où Gordon, d’une tête croisée, donne l’avantage à ses couleurs.

Enfin, Wondolowski a continué d’alimenter son compteur-buts en reprenant d’une belle volée un coup franc, toujours venu de la gauche, tiré par Tressor Moreno. Et dire que le côté gauche n’est pas le plus fort de San José et que Shea Salinas, milieu gauche transféré cet hiver de Vancouver, n’était impliqué dans aucun des buts…

Autre fait notable de cette rencontre : Sébastien Le Toux a ouvert la marque pour Vancouver en marquant le premier but de la saison ayant pour origine une rentrée de touche.

09 April 10:24 am

Ce samedi a été haut en couleurs, avec la confirmation de la forme de Kansas City, Salt Lake et San José, la suite du retour en force de New York et la première victoire de Montréal.

Kansas City a remporté sa cinquième victoire consécutive, grâce à la polyvalence de ses joueurs qui ont semé la confusion dans les esprits d’un LA Galaxy incapable d’aligner cinq passes.

Le leader est aussi le dernier club invaincu, suite à la défaite de Vancouver à San José. L’équipe qui n’avait pas encaissé depuis le début de saison s’est effondrée en 10 minutes sous les coups de boutoir du duo Corrales – Wondolowski. Un mauvais samedi pour les clubs du Nord-Ouest : Portland n’est plus souverain à domicile et Seattle n’a plus marqué depuis 243 minutes.

Après sa victoire sans lustre contre Montréal, Salt Lake a battu Colorado avec la manière et se détache en haut de tableau en compagnie de Kansas City et San José. New York, où Thierry Henry multiplie à la fois les buts et les passes décisives et où Kenny Cooper a rapidement pris la place de Luke Rodgers, continue pour sa part sa belle remontée.

En bas de classement, Montréal s’est donné un peu d’air en remportant sa première victoire en MLS, grâce à des reconversions offensives bien menées, face à un Toronto FC toujours calé à 0 point et où Aron Winter a promis du changement.

LES RÉSULTATS
Dallas - New England
Montréal - Toronto
Columbus - New York
Kansas City - LA Galaxy
San José - Vancouver
DC United - Seattle
Salt Lake - Colorado
Portland - Chivas USA

1-0
2-1
1-4
1-0
3-1
0-0
2-0
1-2
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

07 April 5:01 pm

Récupération du ballon, reconversion offensive rapide, but : telle était la tendance, lourde, des buts inscrits la semaine dernière. Parmi eux, les deux inscrits par Montréal à New York et celui encaissé par Toronto à Columbus.

Rien de surprenant dès lors que cette recette ait été celle du premier succès des Québécois en MLS contre leur grand rival canadien.

Sur le premier but, Neagle vole un ballon à Dunfield et six secondes plus tard, Kocic peut aller chercher le ballon envoyé par Ubiparipovic au fond de ses filets. En milieu de deuxième mi-temps, Nyassi prend le ballon au nez et à la barbe d’Harden avant qu’Emory ne commette une faute qui lui vaudra un carton rouge.

Et sur le 2-0, Toronto est à 20 mètres du but de l’Impact quand un tir de Johnson est contré par Ferrari en direction de Mapp qui, de son camp, lance Wenger qui pliera le match.

Autre morale de ce résultat : les statistiques pures et dures peuvent être trompeuses. En effet, l’Impact a eu le ballon la plupart du temps durant ce match, mais c’est bien grâce à des moments où il ne le contrôlait pas, où il ne faisait pas le jeu, qu’il a forgé sa victoire…