blog

matthias van halst

07 November 12:56 am

La séparation inattendue entre l’Impact de Montréal et Jesse Marsch a poussé l’équipe de Coup Franc à chambouler son programme habituel pour réaliser une émission spéciale sur le sujet (à écouter ici). L’équipe pose des questions de fond, analyse la situation en détails et s’attaque aux clichés. Elle est rejointe par Patrick Leduc, qui connaît les rouages internes du club pour y avoir joué 11 ans et nous livre certains secrets de son fonctionnement.

- Si la personnalité de Jesse Marsch faisait l’unanimité, comment évaluer le travail de l’entraîneur ?
- Fallait-il le choisir l’an dernier comme premier entraîneur du club en MLS ?
- Clivage Américains - Italiens : le juste milieu entre l’entente cordiale et la guerre des clans.
- Les « différences de philosophie », concrètement, c’est quoi ?
- Marsch a-t-il pu se sentir à l’écart de certaines décisions de ses dirigeants pendant la saison ?
- Quelle ingérence de la direction dans le travail de l’entraîneur ?
- Cette décision élimine-t-elle toute possibilité d’amélioration en 2013 ?
- Pourquoi un choix tout à fait justifiable est-il très mal perçu par de nombreux médias et supporters ?
- Quelles conséquences pour l’image du club dans le reste de la MLS ?
- L’Impact : un club où la pression est forte… car il se la met lui-même.
- Était-ce nécessaire de nommer Mauro Biello comme entraîneur intérimaire ?
- Quelques textes évoqués durant l’émission : la saison de Jesse Marsch vue par Pascal Milano, le blogue de Frédéric Lordl'opinion de Patrick Leduc

L'émission Coup Franc est aussi disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com) ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

05 November 12:39 pm

Ce dimanche, Houston et San José ont réussi la bonne opération des matchs aller des demi-finales de conférence en s’imposant respectivement contre Kansas City et au LA Galaxy.

À Houston, une frappe aux allures de boulet de canon signée Adam Moffat (coutumier de ce genre d’envois) a débloqué un match fermé durant le premier quart d’heure. Forts de leur avance, les Texans ont ensuite empêché leur adversaire d'imposer son rythme, ce qui leur a même valu les compliments de Peter Vermes. Il faut souligner le rôle du discret mais efficace Ricardo Clark qui a réussi à cadenasser le milieu de terrain visiteur.

Les occasions étaient rares et, alors que Kansas City cherchait son second souffle, un superbe travail de Carr a permis à Bruin de fixer les chiffres à un quart d’heure de la fin. Score final : 2-0 (résumé vidéo). Mercredi, lors du match retour, Houston se préoccupera évidemment de protéger son avance. « Qu’ils cherchent seulement à défendre, ça nous permettra d’attaquer 90 minutes durant », se dit Graham Zusi qui, comme ses équipiers, trouve la mission difficile mais pas impossible.

Après une première mi-temps peu animée, le choc 100% californien a vu le LA Galaxy buter sur une défense de San José qui a accompli une de ses prestations les plus abouties de l’année. Ensuite ? Un coup franc de Bernardez a permis aux visiteurs d’émerger dans les arrêts de jeu et au défenseur de devenir le septième joueur de son équipe à marquer cette saison après la fin du temps réglementaire. Sur le but, le gardien du LA Galaxy, Josh Saunders, n’est pas exempt de tout reproche et admet son erreur.

Avec ce revers 0-1 (résumé vidéo), Donovan et ses partenaires ont un bilan d’un partage et de trois défaites cette saison contre San José. Ils estiment cependant avoir chaque fois assez bien joué pour mériter la victoire. Précision et efficacité seront donc les maîtres mots pour le champion en titre à l’occasion du match retour mercredi.

04 November 1:05 pm

Après le 1-1 particulier entre DC United et New York (résumé vidéo), les deux premiers de la saison régulière entrent en lice ce soir pour les derniers matchs aller des demi-finales de conférence.

Un penalty raté, un carton rouge et deux “autobuts” : malgré quelques scènes dignes d’un bêtisier, DC United - New York a été riche en intensité. Les visiteurs ont monopolisé le ballon, les joueurs locaux ont hérité des meilleures occasions. Notamment par Pontius, dont le penalty a été arrêté par Robles, qui avait bien observé le comportement du tireur lors des séances vidéo. Après la pause, Miller a marqué dans son propre but pour ouvrir la marque : joie locale de courte durée, avec le but-gag égalisateur d’Hamid contre son camp. New York n’a pas profité de l’exclusion de Najar pour émerger en fin de match. DC United nourrit des regrets mais dit avoir retenu les leçons pour s’imposer lors du match retour mercredi.

Cet après-midi (15h30 HE - NBC), Houston - Kansas City opposera deux formations qui aiment passer par les ailes (caractéristique en réalité commune à la plupart des équipes du haut du tableau). Les Texans le doivent à l’apport de Boniek Garcia, au style peu orthodoxe mais ô combien efficace. Kansas City peut remercier Kei Kamara : présent à la conclusion des centres, il est aussi capable de délivrer des passes décisives.

Ce soir (21h00 HE - RDS2, TSN2, ESPN), San José et son armada offensive feront leur entrée dans la phase finale par un déplacement difficile sur le terrain du champion en titre, le LA Galaxy. Ce dernier n’est pas effrayé par son adversaire, qu’il affuble d’un « football ennuyeux ». Qu’importe le flacon, San José voit en son contenu des similitudes avec les équipes qui ont apporté des trophées au club par le passé.

03 November 2:12 pm

Surprise ce matin au stade Saputo : la direction de l’Impact de Montréal et Jesse Marsch ont annoncé leur « séparation à l’amiable ». « Nous avons les mêmes objectifs à long terme pour le club mais pas la même philosophie sur les moyens d’y arriver », a résumé le président Joey Saputo, qui n’a toutefois pas souhaité entrer dans les détails et a précisé que même un meilleur classement n’aurait pas changé la décision.

« En allant en MLS, notre idée était de regarder, d’apprendre, de savoir, a déclaré de son côté le directeur sportif Nick De Santis. L’expérience de Jesse et de son staff nous a bien servis. Nous avons eu de grosses discussions pendant la saison mais nous sommes fiers de dire qu’elles n’ont jamais transpiré dans le vestiaire. Tout s’est déroulé de manière très professionnelle. »

Le discours de Marsch allait dans le même sens que celui de ses désormais anciens patrons. Il a remercié le club pour lui avoir donné sa chance, ainsi que Montréal pour avoir réservé un accueil de premier ordre tant à lui qu’à sa famille. Il n’a toutefois pas voulu émettre de commentaire quand on lui a demandé s’il avait le soutien des nouveaux joueurs important de l’équipe comme Alessandro Nesta ou Marco Di Vaio. Ses adjoints Mike Sorber et Dennis Hamlett restent en poste, contrairement à l’entraîneur des gardiens Preston Burpo et au préparateur physique Adam Rotchstein.

De leur côté, les joueurs ont fait part de leur surprise au moment où ils ont appris la nouvelle – avant l’entraînement de ce matin – sans toutefois s’avancer davantage, se limitant à dire que cela faisait partie de la vie professionnelle des footballeurs.

Le club est donc désormais à la recherche d’un nouvel entraîneur. S’il n’en connaît pas encore la provenance, Nick De Santis en connaît le profil : « Nous devons évaluer ce que nous avons à l’interne et où on veut s’en aller. Le club et le staff technique auront leurs opinions et devront marcher dans la même direction : on est un club. »

03 November 1:28 pm

Seattle et Salt Lake ne sont (à nouveau) pas parvenu à se départager lors du premier match aller des demi-finales de conférence (0-0 - résumé vidéo), qui se poursuivent ce soir avec DC United - New York (20h00, direct RDS2 et NBCSN).

Ça n’a pourtant pas été faute d’essayer, mais les gardiens n’ont pas voulu : Nick Rimando a défié les lois de la physique alors que Michael Gspurning, bien moins sollicité, a réalisé les arrêts clefs au bon moment. Au match retour, chez lui, Salt Lake devra marquer… ce qu’il n’a plus fait depuis un mois ! De son côté, Seattle se dit qu’en jouant encore de la sorte, le ballon finira bien par rentrer. Réponse jeudi.

Ce soir, DC United et New York pourraient en revanche faire le plein de buts. Les filets ont tremblé au moins quatre fois lors de chacun des trois affrontements de cette année entre ces deux puissances offensives dont les défenses connaissent des ratés. À la maison, DC United misera aussi sur le contre face à un adversaire vulnérable au moment de la reconversion en perte de balle.

L’expérience penche largement en faveur de New York : d’un côté, un jeune entraîneur qui a grandi avec son équipe, de l’autre plusieurs vedettes qui ont participé à la Coupe du monde. Parmi elles, Tim Cahill, blessé au mollet, risque de ne pas être sur le terrain. 

02 November 11:32 am

À peine le premier tour terminé, avec la victoire au forceps hier du LA Galaxy contre Vancouver (2-1 - résumé vidéo), qu’on entre déjà dans les demi-finales de conférence avec, ce soir, le match aller du duel Seattle - Salt Lake.

Ils ont eu chaud, les champions en titre ! Mattocks avait ouvert la marque après 182 secondes à peine pour les visiteurs, qui ont bétonné ensuite. Le LA Galaxy a eu du mal à trouver la clef de la défense adverse. Mais juste après que Miller et Robson n’aient raté le 0-2, le match est entré dans cinq minutes de folie et a basculé en faveur de l’équipe locale. Même si Martin Rennie a laissé Camilo sur le banc, sorti Mattocks et fait entrer Bonjour, auteur de la faute qui a offert le penalty victorieux, il a reçu des éloges de ses joueurs. Mais le héros du jour est l’auteur du but égalisateur, Mike Magee, à qui la fin de saison réussit décidément bien. En demi-finale de conférence, le LA Galaxy affrontera San José.

Et les demi-finales de conférence, on y entre dès ce soir avec Seattle - Salt Lake. Les deux équipes se sont déjà affrontées trois fois cette année, et il n’y a eu qu’un seul but, lors du premier duel en mai gagné par les montagnards à l’extérieur. Malgré cela, et le fait qu’ils aient terminé devant leur adversaire au classement, ils ne partent pas favoris. Seattle a les faveurs des pronostics, grâce à sa défense solide, mais aussi à son attaque prolifique, au sein de laquelle il va toutefois bien falloir remplacer Eddie Johnson. Le principal atout de Salt Lake est son expérience : le groupe est ensemble depuis longtemps et arrive à maturité.

01 November 11:53 am

Houston s’est imposé de maîtresse manière hier soir à Chicago (1-2 - résumé vidéo). L’autre rencontre du premier tour opposera ce soir le LA Galaxy à Vancouver (22h30 HE, direct RDS2, TSN, NBC Sports Network).

Dès l’entame de la partie, Houston a pris les choses en mains sur le terrain de son adversaire, déployant son meilleur jeu depuis longtemps, et a été récompensé par deux buts de Bruin : l’un suite à un corner de Davis côté gauche, l’autre suite à une passe de Carr côté droit. Malgré un petit relâchement qui a permis à Alex de relancer le suspense en fin de match, les Texans ont su préserver leur avance. « On ne peut pas laisser de telles possibilités à ce genre d’équipe », regrettent les joueurs de Chicago. En demi-finale de conférence, Houston affrontera Kansas City.

Ce soir, le LA Galaxy partira largement favori contre Vancouver dans l’autre rencontre du premier tour. Notamment parce que les Canadiens restent sur une deuxième moitié de saison régulière catastrophique. Cela n’émeut guère Landon Donovan, qui prône patience et concentration. Ce sont surtout ses passes décisives qui risquent de faire mal à des visiteurs qui pensent déjà à la séance de tirs au but.

Vancouver aime attendre son adversaire : il n’y a pourtant rien de plus dangereux que de laisser le LA Galaxy déployer son jeu. Si Martin Rennie compte beaucoup sur le duo Miller - Mattocks, à mes yeux, Camilo et les montées de Lee Young Pyo face à Todd Dunivant seront les meilleurs atouts d’un improbable exploit.

31 October 1:15 pm

On efface (presque) tout et on recommence : ce mercredi s’ouvre la phase finale de la Coupe MLS 2012 avec le match du premier tour entre Chicago et Houston (21h00 HE, direct RDS2, TSN2, ESPN2).

Le match s’annonce serré, puisque quatre de leurs cinq confrontations ces deux dernières saisons se sont soldées par un partage. Seule exception, leur affrontement le plus récent, remporté 3-1 par Chicago début septembre. À en croire Tally Hall, Houston a retenu les leçons de cet échec.

Ayant terminé derrière leur adversaire et jouant donc en déplacement, les Texans ne partent pas favoris. Mais ils ne se sentent jamais aussi bien que quand ils sont dos au mur, prévient Brad Davis. Ce dernier détient peut-être les clefs de la victoire avec son pendant à droite, Boniek Garcia, et Houston prendra une option sur la qualification s’il arrive à faire le jeu à Toyota Park.

Mélange de joueurs jeunes et expérimentés, Chicago dispute son premier match de phase finale depuis 2009. La vivacité sera un de ses atouts principaux. Même les plus anciens, comme Pavel Pardo, affichent une forme physique étincelante ! La défense visiteuse devra être particulièrement vigilante pour éviter que Nyarko, Oduro ou MacDonald ne se présente seul face au gardien.

Si vous êtes trop impatients pour attendre le coup d’envoi de la rencontre, venez en discuter avec Greg Lalas (en anglais) à partir de 15h00.

30 October 1:32 pm

Notre émission de la semaine (à écouter ici) est entièrement consacrée à la première année de l’Impact de Montréal en Major League Soccer. Un bilan effectué avec des invités d’horizons très variés qui nous permettent de revenir sur la saison sous de nombreux angles différents :

- La saison vue de l’intérieur par les joueurs, avec Patrice Bernier, lauréat du trophée Giuseppe Saputo, que le club remet à son meilleur joueur. Bien entendu, il dresse le bilan sportif de cette première année (argument qui, selon lui, ne doit pas servir d’excuse), mais nous parle aussi de sa complicité avec Felipe, de la configuration de jeu dans laquelle l’équipe se sent le mieux ou encore de la personnalité de Jesse Marsch.
- L’analyse du jeu de Montréal, avec Christian Schaekels, de Vision du Jeu, qui entre dans les détails des points forts, des points faibles, des choix de l’entraîneur et des paradoxes observés cette saison. En vrac, cela va, entre autres, de la capacité à contrecarrer certaines équipes du top à la déficience du jeu par les flancs et sur les phases arrêtées en passant par la dynamique apportée par Perkins et Nyassi ou encore le recrutement à effectuer pour 2013.
- L’avis des supporters, avec Eric Chenoix, membre des Ultras Montréal, qui aborde également plusieurs sujets extra-sportifs comme les améliorations au stade Saputo ou l’évolution de la culture foot dans les tribunes, et parle de son groupe qui fêtait ses 10 ans cette année.
- Focus sur les jeunes, avec Karl W Ouimette, qui nous parle de l’équipe des -21 ans, des points communs entre les équipes de jeunes, la réserve et l’équipe première, de son intégration dans le noyau A et de ce qu’il apprend concrètement aux côtés d’Alessandro Nesta.
- Le jeu « Un ou l’autre », spécial Impact, où Frédéric Lord met sur le gril ses collaborateurs habituels mais aussi Olivier Brett.

L'émission Coup Franc est aussi disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com) ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

29 October 1:04 pm

Le record de Wondolowski, le soulagement de DC United, le relâchement de Houston, les blessures à Seattle et Kansas City : la dernière journée de saison régulière n’a pas été inutile, loin de là !

Auteur du seul but des siens dans le partage à Portland, Wondolowski a donc bouclé la première phase de la compétition avec 27 buts, égalant le record de Roy Lassiter et terminant meilleur buteur de la saison régulière pour la troisième fois consécutive.

En partageant l’enjeu à Chicago, DC United a pris le point suffisant pour passer directement en demi-finale de conférence, contrairement à son adversaire du jour qui, selon Arne Freidrich, doit désormais « se donner un coup de pied aux fesses ». Ce sera dès mercredi, contre Houston, qui doit retrouver sa concentration après sa défaite à Colorado.

Après quelques jours de repos, l’équipe de la capitale américaine se mesurera à New York, fortement encouragé par sa victoire à Philadelphie. Le vainqueur du premier tour affrontera de son côté Kansas City, probablement privé de Nagamura.

Mais la blessure dont tout le monde parle est celle d’Eddie Johnson : comme l’an dernier avec Rosales, Seattle voit un joueur clef tomber à un moment crucial de la saison. Sa sortie a aussi joué dans la défaite au LA Galaxy, qui a préparé au mieux son match du premier tour de jeudi contre Vancouver. L’équipe de Colombie-Britannique a aussi réussi sa dernière répétition, en partageant l’enjeu à Salt Lake, également satisfait de ce nul qui lui permet de devancer Seattle au classement et de découvrir plusieurs solutions de rechange au sein de son effectif.

LES RÉSULTATS
Philadelphie - New York
Montréal - New England
Chicago - DC United
Portland - San José
Salt Lake - Vancouver
Colorado - Houston
Columbus - Toronto
Dallas - Chivas USA
LA Galaxy - Seattle

 
0-3
0-1
1-1
1-1
0-0
2-0
2-1
2-2
1-0

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo