blog

matthias van halst

02 April 11:05 am

L’émission Coup Franc de cette semaine (à écouter ici) est consacrée dans sa quasi-intégralité au Sporting Kansas City. Olivier Tremblay était au Sporting Park le week-end dernier et nous recevons Christian Schaekels, de Vision du Jeu, pour peaufiner l’analyse.

  • Cette équipe est-elle encore une puissance de la MLS cette année ?
  • Faut-il plus se fier à sa victoire contre Montréal ou à son début de saison difficile ?
  • Le départ de Kei Kamara et son influence sur son jeu offensif
  • Sa défense, toujours parmi les meilleures de la compétition
  • L’évolution de son système suite aux transferts hivernaux
  • Son modèle de jeu : le même saison après saison. Le Sporting est-il prévisible ?
  • Les meilleurs moyens de lui poser des problèmes

On profite également de l’occasion pour parler du match de Montréal, qui a chuté pour la première fois de la saison à Kansas City. Pourquoi le leader n’est pas arrivé à déployer son jeu cette fois-ci ? L’explication du résultat à travers le plan de match des deux équipes.

Pour finir, on revient sur le premier mois de la compétition et les principales surprises. Agréables, comme Chivas USA, Dallas ou Montréal, mais aussi mauvaises, à l’image de Seattle et Chicago.

Ne manquez pas non plus ce soir la demi-finale aller de la Ligue des champions entre Seattle et Santos Laguna.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com), sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

01 April 9:00 am

La question de ce début de saison était « Comment battre Montréal ? » Kansas City y a répondu de brillante manière et a mis fin à une série de quatre victoires consécutives des Québécois. « Ils méritaient de gagner », a reconnu sportivement l’entraîneur vaincu, Marco Schällibaum. Les Ciel et Marine ont offert leur prestation la plus convaincante de la saison, alors que leurs renforts hivernaux, à l’image de Benny Feilhaber, trouvent leurs marques.

Du coup, Montréal n’occupe plus la première place du classement général : il s’est fait rejoindre au nombre de points par Dallas, qui le dépasse grâce à sa meilleure attaque. Les Texans se sont imposés de justesse à New England et doivent une fière chandelle à leurs remplaçants. En embuscade, Houston, qui compte un match de retard, a battu San José et est désormais invaincu à domicile en 34 rencontres, toutes compétitions confondues.

Il reste quand même une équipe invaincue : le LA Galaxy, qui a partagé l’enjeu de justesse à Toronto et retrouvé Landon Donovan, heureux comme un enfant de jouer la dernière demi-heure. Los Angeles est à la fête puisque Chivas USA, l’autre équipe de la ville, a battu Vancouver en disputant son « meilleur match de la saison » et occupe actuellement la troisième place avec 10 points.

Alors que New York a enfin remporté sa première victoire (grâce à un joli but de Thierry Henry), le malaise se confirme à Seattle, qui a sombré à Salt Lake et « cherche son âme ».

LES RÉSULTATS
Toronto - LA Galaxy
New York - Philadelphie
New England - Dallas
Colorado - Portland
Kansas City - Montréal
Houston - San José
Salt Lake - Seattle
Chivas USA - Vancouver

 
2-2
2-1
0-1
2-2
2-0
2-0
2-1
2-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

29 March 10:28 am

Toutes les rencontres de MLS du week-end pascal se joueront ce samedi, et le programme est aussi alléchant qu’un ballon plein d’œufs en chocolat.

Le sommet verra le déplacement du leader, Montréal, à Kansas City : les rois de la contre-attaque pourraient se régaler sur le terrain d’un adversaire qui voudra les presser haut. Vous pourrez voir tout ça gratuitement sur MLSsoccer.com qui permet désormais à tous ses membres de regarder chaque semaine un match en direct. Si ce n’est pas fait, inscrivez-vous !

L’autre équipe invaincue, le LA Galaxy (où Landon Donovan est attendu pour les demi-finales de la Ligue des champions) ouvrira la journée à Toronto en direct sur RDS et TSN. Devant les caméras de NBCSN, New York, qui vient d’engager l’attaquant Andre Akpan, veut remporter sa première victoire de la saison, contre Philadelphie dont le bon départ ne doit pas camoufler des lacunes dans l’entrejeu. Autre match télévisé (Univision), celui entre Colorado, encore déforcé par une blessure, et Portland, qui compte sur le retour de David Horst pour solidifier sa défense.

Ô surprise ! Frank Yallop est confronté à une abondance de biens… en défense (faut pas rêver) pour le déplacement de San José à Houston où Will Bruin est toujours à la quête de son premier but. Le duel des départs décevants verra Salt Lake recevoir Seattle qui a hâte de réunir le trio Johnson - Martins - Martinez.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 30 mars
14h00 : Toronto - LA Galaxy
15h30 : New York - Philadelphie
16h00 : New England - Dallas
18h00 : Colorado - Portland
20h30 : Kansas City - Montréal
20h30 : Houston - San José
21h00 : Salt Lake - Seattle
22h30 : Chivas USA - Vancouver

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

28 March 10:06 am

Les 530 joueurs actifs actuellement en Major League Soccer sont nés dans 61 pays différents, ce qui fait de la MLS la compétition la plus internationale des cinq « grands » championnats de sports collectifs aux États-Unis et au Canada. Les 6 différentes confédérations continentales y sont représentées.

Sans surprise, les États-Unis arrivent en tête de liste, avec un total de 293 joueurs. Suit le Canada, avec 24, talonné de près par le Brésil (23). Viennent ensuite la Colombie (19), l’Angleterre (15) et la France, en cinquième position, avec 14 joueurs. Le Mexique, la Jamaïque et l’Argentine ont aussi chacun vu naître au moins 10 joueurs actuels de MLS.

Environ 40% des joueurs sont nés à l’extérieur des États-Unis ou du Canada, mais plusieurs parmi eux ont acquis la nationalité d’un de ces deux pays, pour qui ils peuvent donc se produire en équipe nationale. En outre, le nombre de 317 « locaux » constitue un sommet dans l’histoire de la MLS.

Ceux qui croient que la MLS est faite pour les « vieux étrangers » doivent revoir leurs préjugés : leur moyenne d’âge est de 26 ans et demi. Et elle n’est que de 25 ans et 3 mois pour ceux arrivés depuis la fin de la saison dernière. La tendance semble donc davantage à la recherche de jeunes talents prometteurs hors-frontières.

Les données fournies par l’Elias Sports Bureau permettent de constater que la NBA est la deuxième compétition la plus diversifiée, avec des joueurs provenant de 44 nations différentes. 19 pays sont représentés en LNH, pour un total de 24,3% de joueurs ni américains ni canadiens.

Pour voir une carte du monde des joueurs de MLS par lieu de naissance et une liste de ceux nés à l’étranger, rendez-vous ici.

27 March 10:48 am

Quels pays de la Concacaf iront à la Coupe du monde au Brésil l’an prochain ? Impossible à dire actuellement tant les six équipes se tiennent de près dans le dernier tour des éliminatoires.

Les deux favoris s’affrontaient hier au stade Azteca, et il n’y eut pas de but lors de ce Mexique - États-Unis qui a vu les Américains prendre le deuxième point de leur histoire chez leur voisin en match officiel, le premier datant de 1997.

S’ils ont tenu le coup, ils doivent une fière chandelle à leur gardien Brad Guzan, mais aussi à la paire de défenseurs centraux composée de Matt Besler et Omar Gonzalez, les deux derniers Défenseurs de l’année de la MLS. À l’arbitre aussi, ajoutent les Mexicains qui prétendent avoir été privés d’un penalty à deux reprises.

Leader avant les rencontres d’hier soir, le Honduras a été battu 2-0 au Panama où Blas Perez s’est illustré tant par son but que par sa célébration. Du coup, ce sont les Panaméens qui s’emparent de la tête du groupe avec 5 points, devant trois équipes qui en comptent 4 : leurs victimes du jour, les États-Unis et le Costa Rica, vainqueur 2-0 de la Jamaïque, qui ferme la marche avec 2 unités juste derrière le Mexique (3 pts).

Pendant que d’autres joueurs de MLS se produisaient ailleurs sur la planète, le champion en titre, le LA Galaxy, était reçu à la Maison-Blanche et retrouvait Landon Donovan. Par ailleurs, DC United, qui peine déjà offensivement, sera privé de Nick DeLeon pendant six semaines.

26 March 11:10 am

Ce mardi, les éliminatoires de la Coupe du monde se poursuivent partout sur la planète. Dans la zone Concacaf, un match attire l’attention plus que les autres : Mexique - États-Unis.

S’il oppose les deux ténors de la moitié nord du continent américain, le duel qui se jouera ce soir au stade Azteca est a priori déséquilibré tant les Mexicains sont forts chez eux en match officiel et les États-Unis peinent chez leur voisin du sud. Toutefois, ils s’y sont imposés l’an dernier et ne considèrent plus la tâche impossible. Les Mexicains prendront garde de ne pas les sous-estimer. Si ce match vous passionne, lisez les nombreux articles de MLSsoccer.com qui vous en offre une couverture exhaustive.

Les deux autres rencontres de la zone Concacaf, où le classement est très serré, promettent d’être captivantes. Leader, le Honduras, emmené par Roger Espinoza et Jerry Bengtson, disputera son premier match en déplacement au Panama, toujours invaincu. Le Costa Rica tentera de se remettre de son cauchemar enneigé (dont le résultat a été validé par la Fifa) face à la Jamaïque, qui reste sur deux nuls en autant de duels.

On suivra aussi les nombreux autres joueurs de MLS en action à travers le monde. Roy Keane, blessé au mollet, sera au repos et on ne connaît pas la durée de son indisponibilité. Mauvaise nouvelle pour le LA Galaxy. Ailleurs en MLS, notons la finalisation de l’échange Adu - Kleberson et le fait que Martin Rennie préfère que la critique ne sorte pas du vestiaire, même si elle est constructive. Enfin, le Canada a été battu 2-0 par le Belarus hier en match amical.

25 March 9:50 am

Montréal, Dallas, Chivas USA : qui s’attendait à un tel top 3 après 4 journées ? Et pourtant… Seuls à compter le maximum des points, les Québécois occupent fièrement le sommet de la montagne, après avoir battu New York où les débuts de Luyindula ont plu à son entraîneur.

Houston, guère handicapé par l’absence de ses internationaux, a mis fin au parcours parfait de Vancouver où certains en veulent à Mattocks pour son occasion ratée à 0-1. Il reste quand même une deuxième équipe invaincue : le LA Galaxy, qui a peiné contre Colorado dans un match qu’un coup de coude de Moor a fait basculer.

Profitant du fait que certains ténors aient un match de retard, l’étonnant Dallas est seul deuxième avec neuf unités : il a battu Salt Lake en connaissant enfin un dernier quart d’heure favorable.

Aux côtés du LA Galaxy (7/9), trois équipes comptent sept points en quatre rencontres. Son voisin, Chivas USA, a atomisé Chicago où plus rien ne va, notamment grâce à Velazquez, enfin héros heureux. Columbus s’est imposé à DC United, et Speas a profité de l’absence d’Arrieta pour être titularisé et marquer en l’honneur de Kirk Urso. Enfin, San José remonte en renouant avec ses habitudes : une victoire par un but d’écart grâce à Wondolowski, le tout face à Seattle qui ne panique pas malgré le pire départ de son histoire.

LES RÉSULTATS
DC United - Columbus
New England - Kansas City
Montréal - New York
Houston - Vancouver
Dallas - Salt Lake
LA Galaxy - Colorado
San José - Seattle
Chicago - Chivas USA

 
1-2
0-0
1-0
2-1
2-0
1-0
1-0
1-4

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

22 March 9:56 am

Entre les éliminatoires de la Coupe du monde et les blessures, il y aura beaucoup d’absents sur les terrains de MLS ce week-end… et autant de chances à saisir pour leurs remplaçants.

Privé de Nesta, le leader Montréal ne souhaite pas assumer le rôle de favori contre New York, en quête de sa première victoire et où les débuts possibles de Luyindula pourraient être les bienvenus en l’absence de Cahill, Henry et peut-être d’Olave.

Autre équipe à compter le maximum des points (mais avec un match de retard), Vancouver aura la tâche difficile à Houston, dans un stade réputé imprenable. Pour Martin Rennie, la pression est sur les Texans qui, privés de leurs ailiers internationaux, comptent sur Andrew Driver pour amener le danger.

La journée s’ouvrira samedi sur NBCSN avec DC United - Columbus, un prolongement de la semaine des rivalités. Univision Deportes diffusera le duel entre Dallas, qui vient d’engager l’international hondurien Ramon Nuñez, et Salt Lake, où Josh Saunders effectuera ses débuts en l’absence de Nick Rimando convoqué en équipe nationale américaine.

San José - Seattle sera non seulement un match au sommet mais aussi un duel illustrant bien cette journée. Entre les blessés et les internationaux, les Californiens sont bien heureux de pouvoir compter sur Walter Martinez, leur dernier renfort en date, tandis que les absences conjuguées de Johnson et Martins permettront à David Estrada de rejouer pour Seattle après 10 mois d’absence.

Un seul match est au programme dimanche : Chicago, en proie à une disette offensive et à des casse-tête défensifs, accueillera Chivas USA devant les caméras d’UniMas.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 23 mars
15h30 : DC United - Columbus
16h00 : New England - Kansas City
16h30 : Montréal - New York
20h30 : Houston - Vancouver
20h30 : Dallas - Salt Lake
22h30 : LA Galaxy - Colorado
22h30 : San José - Seattle
Dimanche 24 mars
17h00 : Chicago - Chivas USA

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

21 March 10:49 am

Ce vendredi, presque toute la planète aura les yeux rivés sur la reprise des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Dans la Concacaf, on disputera la deuxième journée du dernier tour, sur fond de polémique aux États-Unis qui s’apprêtent à affronter le Costa Rica d’Alvaro Saborio puis le Mexique.

Après une défaite initiale au Honduras, Jürgen Klinsmann a convoqué un groupe loin de faire l’unanimité et se fait tirer dessus à boulets rouges par un article de Sporting News qui, en gros, le dépeint comme un incompétent habile à créer des tensions dans le vestiaire, le tout grâce à des témoignages anonymes d’internationaux américains.

Il va sans dire que l’ambiance n’est pas au beau fixe et que les réactions fusent de toutes parts. Les analystes se demandent si les joueurs sont des enfants gâtés ou remettent en question la communication de Klinsmann. Honte, gêne, déception : certains internationaux, à l’image de Michael Bradley, ne sont pas heureux de voir les sentiments sortir du vestiaire.

Autre son de cloche du côté d’Herculez Gomez, pour qui il était à peu près temps que les médias commencent à poser des questions difficiles. « On serait au Mexique, ESPN en parlerait toute la journée », ajoute le joueur de Santos Laguna qui pense que l'équipe en ressortira plus forte. Voilà qui remet les choses en perspective.

Ah, oui, le Canada aussi joue ce vendredi, il affronte le Japon au Qatar. Seul pays du G8 à être déjà éliminé, il a un entraîneur par intérim qui est aussi directeur technique de la fédération. Cette dernière programme des matches (c’est un progrès par rapport à il y a 10 ans), prétend qu’elle cherche un sélectionneur et prépare la prochaine Gold Cup mais n’expose aucun plan à long terme pour aller en Russie en 2018. Pas de polémique cependant : les médias s’en désintéressent complètement, en dehors de quelques-uns très complaisants. Vu sous cet angle, ils sont chanceux, les Américains…

20 March 10:30 am

Surprenant deuxième du classement avec six points, Philadelphie compte en ses rangs le seul joueur de la compétition directement impliqué dans un but (en le marquant ou en donnant la dernière passe) lors de chacune des trois premières semaines de championnat : Sébastien Le Toux.

Malgré la défaite initiale contre Kansas City, l’attaquant français avait réussi son retour à PPL Park en inscrivant le premier but de la saison 2013. Depuis, il n’a plus trouvé le fond des filets mais a permis à Okugo d’ouvrir la marque à Colorado (vidéo ci-dessous) avant d’offrir ce week-end à McInerney le seul but du match contre New England.

Ses deux passes décisives sont venues de la même manière : un corner botté côté gauche vers le buteur posté au petit rectangle. Au cours des deux dernières saisons, il n’avait offert qu’un seul but sur corner, à Danny Mwanga lors de la plantureuse victoire 2-6 de Philadelphie à Toronto le 28 mai 2011 (source Vision du Jeu). Encore de la gauche, encore au petit rectangle… Pas étonnant que pour le moment, Philadelphie soit avec Columbus l’équipe la plus efficace sur corner.

L’an dernier au même stade de la compétition, on ne comptait également qu’un seul joueur impliqué dans au moins un but lors de chacune des trois premières semaines : Graham Zusi, qui entamait ainsi la meilleure saison de sa carrière. Tout Philadelphie espère évidemment que l’année 2013 de Sébastien Le Toux sera du même acabit.