blog

Analytics

04 September 11:35 am

Équipes nationales et clubs sont à l’honneur de l’émission Coup Franc de cette semaine (à écouter ici), à laquelle se joint Olivier Tremblay, affecté à la couverture de l’Impact de Montréal pour MLSsoccer.com. Au menu :
- Gros plan sur Canada - Panama en compagnie de notre invité, Olivier Occean, qui nous parle aussi de son adaptation à Francfort. Quelle configuration offensive pour le Canada ? Peut-on se passer de Simeon Jackson dans le onze de base ? Que sait-on de l’équipe panaméenne ?
- Discussion sur les autre matchs des éliminatoires de la Coupe du monde dans lesquels sont impliqués des joueurs de MLS, avec Jamaïque - États-Unis, mais aussi Honduras - Cuba ou Costa Rica - Mexique.
- Retour sur Columbus - Montréal : l’adaptation rapide de Federico Higuain à la MLS, la fin de rencontre difficile de Montréal, l’importance du jeu aérien, la gestion du trio Nesta - Rivas - Ferrari, les clefs du match.
- Plus rien ne va à Vancouver, battu pour une quatrième fois d’affilée.
- Bien démarrer : Houston le voulait mais s’est planté à Chicago.
- Chivas USA, qui s’est effondré à San José, pourra-t-il jouer les arbitres en fin de saison ?

L'émission Coup Franc est aussi disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com) ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

14 August 12:42 pm

Des grands matchs, des beaux buts, du débat, de l’analyse, des sujets nationaux et internationaux, voilà le menu de votre émission Coup Franc hebdomadaire (à écouter ici) :
- Notre invité Patrice Bernier revient brièvement sur la victoire de Montréal à New England, parle de sa place en équipe nationale canadienne, de l’utilité du match de ce mercredi contre Trinité-et-Tobago et de la génération actuelle qui a une occasion unique du participer à la Coupe du monde.
- Faut-il faire pression sur les clubs de MLS pour que les internationaux canadiens y jouent à la même place qu’en équipe nationale ?
- Le titre olympique du Mexique, et l’utilisation des jeunes en championnat du Mexique et en MLS.
- Analyse des forces du leader San José en compagnie de Christian Schaekels de Vision du Jeu : Wondolowski qui marque encore plus que l’an dernier, les progrès accomplis en une saison, son efficacité offensive sur les flancs et sur phases arrêtées, ses capacités physiques et mentales, ses remontées et ses fins de match incroyables (voir le but de Lenhart contre le LA Galaxy).
- La bonne humeur à New York et l’implication de Tim Cahill dans les deux buts contre Houston (le 1-0 et le 2-0).
- Landon Donovan qui multiplie les éloges après la victoire du LA Galaxy contre Chivas.
- Quel but trouvez-vous le plus beau : celui de Kandji contre Montréal ou celui de Nyassi à New England ?

L'émission Coup Franc est aussi disponible sur StitcheriTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com) ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

25 July 1:26 pm

How often can you call an All-Star Game historic? Ground-breaking? Or even revolutionary?

Well, the 2012 AT&T MLS All-Star Game will classify as all of the above, no matter who wins the match or whether or not a goal is even scored.

Unless you've been under a rock these last few weeks, you've likely heard about the Smart Soccer revolution that's being pioneered by adidas through their miCoach technology. 

It's science fiction meets soccer: The players are wearing devices that track details of their movements and their overall performance like it's never been seen before. All in real-time. Who's covering more ground? Who's the fastest player on the field? Who's working hardest?

Wednesday's match is the first-ever "Smart Soccer" match and fans at home will be able to experience it for themselves by following along on the adidas Facebook page (click here during the match).

Below is a sneak peek of what the data will look like. It's just a preview of what is to come next year when MLS becomes the world's first "smart league" with every game tracked this way.

18 July 3:02 pm

If you haven't already, give this morning's OPTA Spotlight on Danny Koevermans and his contributions to Toronto FC over the past year a quick read.

Here are some diagrams (the first a plot of the result of each of his shots this season and the second a map of his shots on target) that show how Koevermans has scored each of his nine goals in 2012. As you can see, he's almost exclusively been a poacher that relies on proximity to goal rather than pinpoint finishing to be successful.

Leave your thoughts in the comment section below.

10 July 11:58 am

Cette semaine, Olivier Tremblay, collaborateur à MLSsoccer.com, se joint à l’équipe pour une émission à écouter ici et au menu encore très riche :
- Nick De Santis, directeur sportif de Montréal, nous parle des coulisses du transfert d’Alessandro Nesta, notamment du fait qu’il n’est pas joueur désigné. Il évoque aussi les renforts que son club cherche encore.
- Notre invité Aurélien Collin révèle les secrets de l’excellent début de saison de Kansas City, fait part de ses attentes en vue du Match des étoiles (All-Star Game) contre Chelsea et évoque aussi de sa passion, la mode.
- On analyse le Onze Populaire de la MLS, choisi par le public, avec Christian Schaekels de Vision du Jeu. Comment Ben Olsen doit-il compléter ce groupe, en fonction des qualités des joueurs choisis, du style qu’il prône et des qualités de l’adversaire, Chelsea ?
- Décevant sur le terrain, Portland limoge son entraîneur John Spencer.
- L’accolade entre Zakuani et Mullan après Seattle - Colorado.
- Les trois buts marqués par Saborio en un quart d’heure.

L'émission Coup Franc est disponible sur iTunes.

21 June 2:21 pm

Since this week is dedicated to numbers here at MLSsoccer.com, I figured I would pass on some of the raw data and illustrations collected over the past few weeks in the hunt for fresh Opta Spotlight* ideas.

*On Friday, I'll examine the magnificent season Columbus' Andy Gruenebaum has put together with Will Hesmer sidelined.

Below are the touch charts for Clint Dempsey in the quarterfinal and semifinal at last summer's Gold Cup as well as the most recent qualifier in Guatemala under Jurgen Klinsmann's direction. Duece scored in all three matches.

What do these illustrations say to you? Is Dempsey playing a different role under Klinsmann than he did under Bob Bradley? I'll leave it to you to draw your own conclusions in the comment section below.

vs. Jamaica (2-0 victory - June 19, 2011)

vs. Panama (1-0 victory - June 22, 2011)

at Guatemala (1-1 draw - June 13, 2012)

20 June 12:26 pm

Becoming familiar with the ins and outs of the MLSsoccer.com MatchCenter Chalkboard, a feature offered after each and every MLS game, may seem like a tedious task to some. Honestly, it’s not difficult, and it can reveal intricate insights about the match and the players. Here's a primer.

First, go to the MatchCenter for any game you’d like to review and select the Chalkboard tab. I’ve selected the Montreal vs. Seattle game from June 16 (shown below):

 

When you click the tab an image of a full soccer field will load along with several selectable options located on both sides of the pitch. On the left side of the page, you’ll see a list of both teams and all the players listed on the active roster for that particular game. You can select the entire team or you can choose individual players from the same (or different) teams to draw comparisons with. On the right side of the screen you can choose from nearly 50 different actions, gathered by Opta Sports’ live-game analysts.

 

Next, pick a player. If you hover over a player's name, you'll see a heat map, which shows where on the field he was involved in the action. If you click the checkbox next to his name, you can dive into the actual actions. For example, here is Felipe's heat map (right) and his "Distribution." I have narrowed it down further just to show his successful passes (below).

And what can I see? The heatmap shows that Felipe was deployed very high up in an attacking midfield position, and that he was active on both sides of the field.

The passing matrix shows that he was more active in possession on the left side of the field -- which, not coincidently, is where his goal came from. Also, there are three successful long passes that switch the field of play, actions that any observer of the match could see unbalanced the Seattle defense in the game.

Basically, the heatmap and the matrix are a graphical representation the performance turned in by Felipe, one that got him named to the MLSsoccer.com Team of the Week

My favorite part of the Chalkboard is a feature rarely noticed, a tool that could extremely benefit journalists when drawing comparisons among both players and teams. It’s the “Share your analysis” button located at the very bottom of the right column.

Say you want to share Montreal midfielder Felipe’s total production against Seattle with a friend, colleague or another soccer fan. A screenshot won’t give the viewer the ability to hover over each action and identify what happened at that particular position on the field. This option on the Chalkboard, however, is extremely user friendly. Just select what you want – and share!

With the “Share your analysis” feature, select your data and click the button. A link will instantly appear that you can send to whoever you want…check it out below!

Felipe’s total production vs Sounders FC

It's as simple as that. 

 

22 May 12:29 pm

Après avoir regardé les problèmes défensifs du LA Galaxy cette saison, voyons ce qui ne fonctionne pas dans son jeu offensif, où plusieurs secteurs sont en panne.

Alors qu’il avait marqué près de la moitié de ses buts sur phase arrêtée (le tiers si on ne compte pas les penaltys) en 2011, le Galaxy n’a trouvé le chemin des filets qu’à deux reprises de la sorte cette saison : le coup franc direct de Beckham à Montréal et celui propulsé dans son propre but par Wynne à Colorado. Rien sur corner.

Même déduction pour les buts de la tête : 16 en 2011 (dont 10 passes décisives de Beckham) contre deux cette saison, et plus aucun depuis le 19 mars (vidéo ci-dessous) ! L’importance de l’Anglais dans ces phases est primordiale : a-t-il perdu son coup de patte ou ses partenaires ne parviennent-ils plus à en profiter ?

Ce n’est pas tout : l’an dernier, 20 buts de l'équipe étaient venus de la droite. Grâce à Beckham, mais aussi à Donovan, Barrett et Magee, voire Angel et Lopez. Cette année, elle n’a marqué que deux fois en passant par ce côté (ses deux seuls buts de la tête, avec donc la même impuissance depuis le 19 mars).

Ajoutons qu’en 2011, Los Angeles avait réussi à envoyer un joueur seul face au gardien adverse sur 10 de ses 55 buts. Cette année, ce n’est encore arrivé qu’une seule fois.

22 May 12:27 pm

Nous sommes au tiers de la compétition et le LA Galaxy, impérial l’an dernier, pointe en fond de classement. Mais que se passe-t-il chez le champion en titre ?

Défensivement, il y a une grosse tache au dossier du club : quatre buts ont pour origine ce que les techniciens appellent la zone 4, c’est-à-dire le camp adverse. Cela représente 25% des buts encaissés par l’équipe, ce qui en fait la pire formation de MLS dans ce domaine. Trois d’entre eux le sont sur du kick and rush (long ballon sur lequel doivent se précipiter les attaquants, comme le but d'Arnaud à Montréal) : personne n’encaisse davantage sur cet aspect tactique.

Tout cela est à moitié nouveau pour le Galaxy. En effet, la saison dernière, il n’avait jamais encaissé suite à un kick and rush. En revanche, il faisait déjà partie des plus mauvais élèves de MLS sur les buts venus de la zone 4. Il y a donc là un problème structurel que doit résoudre l’entraîneur Bruce Arena.

L’autre aspect frappant des difficultés défensives du club, c’est la friabilité de son axe central. Alors que sur l’ensemble de la saison 2011, il n’avait encaissé que 3 buts venus de l’axe, il a déjà concédé 5 buts cette année de la sorte (dont trois originaires de la zone 4…)

01 May 11:19 am

À en croire les déclarations de l’entraîneur et des joueurs de Montréal avant le match de samedi dernier, Portland est une équipe physique très menaçante sur coups de pieds arrêtés. Vraiment ?

Le match ne fut guère musclé, et Portland n'y fut jamais dangereux sur phase arrêtée. Rien de surprenant quand on regarde les chiffres sur le long terme. Les pensionnaires de l’Oregon n’ont inscrit que deux buts cette saison de la sorte (remontant au premier match contre Phildadelphie) : seuls New England, Chivas USA et le LA Galaxy ont fait pire !

L’an dernier ? Certes, Portland avait marqué vingt buts sur phase arrêtée… mais seulement deux après le 4 août, soit en treize rencontres !

Au fait, qu’est-ce qui cloche chez les bûcherons ? L’équipe a encaissé 13 buts, dont deux penaltys et un coup franc direct. Il en reste 10 de plein jeu dont… 9 sont venus de son côté droit ! C’est encore là que l’équipe a péché à Montréal samedi.

Le penalty qui a permis aux Québécois d’ouvrir le score était consécutif à un centre de l’arrière gauche Wahl et c’est du même côté qu’Arnaud a offert le 2-0 à Ubiparipovic. Tout cela dans le dernier quart d’heure, lors duquel Portland a concédé plus de la moitié de ses buts. Des carences flagrantes à corriger au plus vite par John Spencer !